Dauphiné Libéré du mardi 28 mai

CEILLAC ~ UNE SEMAINE DE DECOUVERTES

Les enfants de l'école communale ont fait un voyage en Camargue, une terre pleine de richesses et d'enseignement.

Les "grands" de l'école communale sont revenus enthousiastes du séjour en Camargue au cours duquel ils ont pu réaliser le programme très dense que Michel Chavrot, leur instituteur, avait préparé pour eux, conformément au projet d'école dont le principal objectif est l'ouverture sur le monde, les autres modes de vie et la connaissance du milieu.

Installés au Mas du Ménage sur la commune de Saintes-Maries-de-la-Mer, une propriété de 300 hectares avec chevaux, taureaux, étangs, oiseaux et même ragondins, les petits montagnards ont bénéficié sur place de l'encadrement proposé par l'association "la Sigoulette" gestionnaire du centre dont la vocation principale est l'éducation à l'environnement.
Cette classe de découverte, car tel était bien l'objet de cette semaine, s'est déroulée dans d'excellentes conditions : beau temps, pleine floraison du parc, oiseaux nombreux en pleine période de reproduction et surtout... pas de moustiques ! Et les écoliers de la vallée du Cristillan ont pu rencontrer les élèves de deux autres classes venant de milieux urbains l'une de Vienne, l'autre de Pont-L'évêque.

Une semaine bien remplie qui aura permis aux enfants de découvrir la formation de la Camargue et les dangers qui la menacent à court et long terme, d'aborder la fragilité de cet écosystème et d'analyser les différents types de paysages rencontrés. Au cours d'une randonnée dans le mas, ils ont découvert également le cheval camarguais. Instants marquants s'il en est ! Comme la visite du parc ornithologique ou de la station des Saintes-Maries où les enfants ont pu établir quelques parallèles avec la station de Ceillac. Sur le chemin du retour, ils ont aussi visité le Pont-du-Gard.

Mais au-delà de ces travaux très enrichissants effectués de manière active, ce séjour en dehors du milieu familial parfois "surprotecteur" est aussi une manière d'acquérir un peu d'autonomie, d'apprendre la vie collective avec ses droits, ses contraintes et ses devoirs. Une leçon pratique d'éducation civique.

Il reste, même si déjà un premier grand jeu faisant appel aux acquis de la semaine a été réalisé sur place, un travail de synthèse d'après un séjour très important à réaliser. La réalisation d'un diaporama de 200 photos conçu sur ordinateur est prévue. Il sera présenté aux familles qui pourront juger vraiment ce qu'est une classe découverte et le bon usage qui a été fait de la participation modeste de 975 euros (70 euros par enfant) qui leur a été demandée. Cette participation a pu être ainsi réduite grâce à l'aide de la commune (2 290 euros) et du conseil général (458 euros) et aussi grâce au produit du repas festif organisé à cet effet par les parents d'élèves (976 euros). Et comment ne pas signaler ici qu'un visiteur du site internet de l'école, Ceillac.com, qui réside dans le Nord, a envoyé un chèque après avoir pris connaissance de l'information sur ce repas festif.