PORT

DES SABLES

D'OLONNE

 

 

Chaque jour, les pêcheurs partent vers 19 heures sur leur bateau. Ils pêchent toute la nuit et reviennent vers 5 heures au port.

Le poisson (raie, loup, rouget, sole, turbo, lotte, calamar, seiche, vive, requin...) et les crustacés (homard, langouste, araignée ...) pêchés sont déchargés puis triés suivant l'espèce, la taille...

 

Ensuite a lieu la criée, le marché aux poissons où tous les grossistes achètent leur poisson.

A 10 heures, tout est fini et tout est nettoyé de fond en comble. Le poisson est transporté dans la France entière par des camions frigorifiques.

Ainsi, il s'écoule moins de 24 heures entre le moment où le poisson est pêché et le moment où il est sur la table...

Les bateaux utilisés pour la pêche sont des chalutiers, appelés ainsi car ils traînent un grand filet, le chalut. Ils coûtent très cher (300 à 400 millions de francs) et demandent un entretien coûteux et fréquent avec une mise en cale sèche tous les 4 mois (nettoyage, peinture, tratement anti-pulling...)

MARAIS

SALANT

DE LA GUITTIERE

Le sel est récolté par évaporation (35 g de sel par litre d'eau de mer) par les paludiers (ou les saumiers). L'eau de mer transite dans des bassins peu profonds pour qu'elle décante (alluvions) et que le vent et le soleil puissent oeuvrer facilement.

 

Certaines années pluvieuses, on ne récolte que quelques grammes de sel par ère, d'autres, plus favorables (soleil et vent), la récolte peut se monter à une tonne par ère.

PARC
OSTREICOLE

Les parcs à huître sont placés, fort logiquement en bord de mer. On dispose des collecteurs afin que les bébés huîtres se fixent. Lorsque celles-ci ont suffisamment grossi, on les troque (on les décroche) et on les met dans des poches qui sont immergées à chaque marée haute.

Au bout de 3 ans, on les place dans des bassins permanents (durant quelques mois) pour les faire grossir vite puis on les vend.