Dimanche 2 Janvier 2011 : Voeux 2011

Le plus grand ennui, c'est d'exister sans vivre. (Victor Hugo)

Souhaitons donc à chacun de vivre pleinement, et avec bonheur, cette année 2011 et ce malgré les inévitables soucis de la vie, fussent-ils d'ordre physique, moral ou matériel.


 

Vendredi 31 Décembre 2010 : Un très beau Noël

L'église Saint Sébastien était pleine à craquer ce vendredi 24 décembre  pour la messe de Noël célébrée par Monseigneur Félix Caillet ,Vicaire général du diocèse de Gap et d'Embrun.

Depuis quelques semaines, les enfants avaient  soigneusement préparé cette célébration  avec Jeanne Favier. Leur dynamisme et leur joie d'être vraiment acteurs de cette belle cérémonie faisaient plaisir à voir.

Si Jeannot Meissimilly et Emile Gauthier avaient  préparé les chants traditionnels de Noël,  ils ont reçu le renfort inespéré d’Alexandre, Nathan et Chloé Renard. Le premier, Chanteur à la Maîtrise de l’Opéra National de Lyon, ses cadets sont Chanteurs à la Maîtrise du Val de Thônes. Ils  ont chanté a capella  "l’Hodie Christus natus est" de benjamain Britten, premier mouvement tiré de A Ceremony of Carols. Ils ont été salués par des applaudissements aussi spontanés que nourris. Arthur, le dernier enfant de la fratrie, a assisté le Père Caillet pour déposer l’enfant Jésus dans la crèche.

Un américain en séjour à Ceillac, Eric Kaldjian,  de l'État du Michigan a interprété avec brio  l'Ave Maria de Gounod.

Marc Fourny à l'harmonium  était lui aussi accompagné cette année par Benjamin, le fils d'Eric Kaldjian, à la guitare et  de Flora Demaegt une jeune  flûtiste fidèle village.

Si le Père Félix Caillet  est un habitué du pèlerinage de Sainte Anne, cette messe de la Nativité dans l'église paroissiale de Ceillac lui aura permis de saluer le renouveau de la pratique religieuse des enfants à Ceillac et  la grande diversité de l'assistance venue de toutes les régions de France et même du nouveau monde et dans laquelle les plus perspicaces ont reconnu  Christian Poncelet, ancien Président du Sénat .

Auparavant, le Père Noël arrivé en ski par la piste des Tourres était entrée dans le village sous l’objectif des caméras de France 3 Méditerranée qui réalisait un « direct » sur le sujet…

Un Noël dont on se souviendra longtemps.

Christian Grossan


 

Jeudi 30 Décembre 2010 : La glace pour les nuls

Non, ce n'est pas le titre  racoleur d'un film à sensations.

C'est le titre d'un remarquable reportage que le magazine "Montagnes Magazine" consacre à la  cascades de glace et en particulier à la pratique  de cette activité à Ceillac.

"Faire de la cascade de glace est une activité fascinante. Le milieu est tout à la fois éphémère, fragile et colossal. Comment résister à l'envie de gravir au moins une fois une ligne gelée ? Apprentissage à Ceillac."

Tout est dit dans cette introduction.

Des premières prises de contact avec un milieu apparemment hostile  aux  ascensions  pour pratiquants confirmés  en passant par la découverte du matériel et des conditions de son utilisation  tout est dit sur cette activité sportive  insolite  et somme toute récente à Ceillac dans ce reportage remarquablement illustré réalisé par Eric  Delapérière.

Dans quelques semaines, les journées de l'Ice Climbing Event qui se dérouleront à l'Argentière la Bessée  conduiront à Ceillac de nombreux  passionnés des cascades de glace.

Ce sera l'occasion de se souvenir que ce rassemblement international avait été créé par Gérard Pailleret qui vient  de nous quitter et qui avait été aussi un des précurseurs de cette pratique à Ceillac.

Christian Grossan

 


 

Mardi 21 Décembre 2010 : Naissance de Joseph et de Julie

Chloé, fille de Pascal et Christine Favier, est très fière de vous présenter son petit frère Joseph (2,84 kg) et sa petite soeur Julie (2,2 kg) nés le 23 novembre 2010.

« Il paraît que ce sont des petits anges ! Enfin, juste après moi !!!. Papa et Maman sont comblés de bonheur. »


 

Vendredi 17 Décembre 2010 : Naissance de Faustine

Tristan nous annonce la naissance de sa soeur Faustine, fille de Séverine Parsoud et de Thierry Grenouillet, née le 14 décembre à Briançon.

Elle pèse 2 kg 700 et mesure 46 cm. A n'en point douter, elle se montre déjà impatiente de pouvoir profiter de la neige présente en quantité à Ceillac, et de chausser skis alpins ou skis de fond...


 

Samedi 11 Décembre 2010 : Premières glisses

C'est sous un superbe soleil avec une température douce, des plus agréables, que les premiers skieurs ont profité de l'ouverture anticipée de la station ce samedi 11 décembre.

La neige était au rendez-vous et chacun a pu apprécier la tranquillité et la beauté du site...

Quelques photos des pistes...

Piste des Fontinets


Piste bleue, au départ


Piste bleue avant la traversée
.

 

Vendredi 10 Décembre 2010 : Ouverture de la station et Festi'Nordic

C’est sous les meilleurs auspices que s’annonce la saison d’hiver 2010-2011. La neige est au rendez-vous avec des hauteurs conséquentes, notamment sur le haut du domaine, largement supérieures au mètre. Signalons que l’altitude du domaine et son exposition favorable ont permis au site de Ceillac de conserver un manteau neigeux de qualité malgré le redoux de ces derniers jours.

Le soleil sera également de la partie pour l’ouverture anticipée de ce weekend, puisque le beau temps est prévu pour 4 jours au moins, avec l’installation d’un puissant anticyclone.

Les remontées mécaniques seront donc ouvertes ce weekend avec un tarif promotionnel à la clef avant l’ouverture définitive du 18 décembre.

 

FESTIC NORDIC
En ce qui concerne le ski de fond, dimanche 12 février, se déroulera, sur le front de neige alpin, Festi’Nordic qui prend, rappelons-le, la forme d’une journée ski de fond familiale avec 6 modules ski et un module histoire du ski.

Elle s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux initiés, le but étant de passer une journée conviviale avec jeux et pédagogie à la clef autour de la pratique du ski de fond. Le choix de la station de Ceillac par la Région PACA et le CG05, à l’initiative de Festi’Nordic, valide, s’il en était besoin, Ceillac, comme station majeure des Alpes du Sud.

Les 6 modules ski se déclinent comme suit :

- Léo, champion de biathlon : après une boucle de ski, testez votre précision sur le pas de biathlon (tir à la carabine laser ou avec des balles en mousse).

- A fond dans le slalom ! : Virage à gauche, virage à droite… Evitez les obstacles et soyez les plus rapides.

- Plus haut, plus loin ! : Prenez votre élan sur le tremplin avec Léo pour faire le plus beau saut.

- Léo le costaud : Léo vous montrera ce que l’on peut se déplacer sur la neige grâce aux skis.

- Ski hockey : Léo apprend avec vous à être plus précis et efficace pour se déplacer plus longtemps.

- La récré nordique : « Ballon au prisonnier », « Sorcière électrique », « 1, 2, 3, soleil »… En ski de fond, on peut faire tous les jeux de la cour de récré.

En plus de ces ateliers skis et Histoire, on pourra retrouver les stands locaux avec :

- Le mas de Fond Vieillou : céréales, farine, pommes de terre bio. Dégustation et vente ;

- Jouets artisanaux en bois ;

- Artisanat en laine mohair
(bonnets, écharpes, gants) ;

- Information sur la gestion des déchets par la Communauté de communes ;

- Informations touristiques par l’Office de Tourisme du Queyras.

Une buvette gratuite sera proposée avec jus de fruits, infusions, café et chocolat chaud. Signalons que du matériel peut être mis gratuitement à disposition sur place !

Rendez-vous donc sur les pistes d'alpin samedi et dimanche pour déguster le coktail neige-soleil et dimanche sur le front de neige, à partir de 9 h 30, pour participer à Festi'Nordic* (inscription et participation gratuites) !

 

Mercredi 8 Décembre 2010 : Formation pompiers

A l'heure où les pompiers de Ceillac passent dans les foyers du village proposer leur calendrier, rappelons que du 23 au 30 octobre dernier, LE SDIS 05 (Service Départemental d’Incendie et de Secours) a organisé un stage de secourisme à Ceillac.  

17 stagiaires du secteur Nord du département, commandé par le commandant Collier, venant de la Grave à Châteauroux, y ont participé et notamment les nouvelles recrues, dont 3 pour Ceillac (Marie Pierre Chabrand, Fred et Sandrine Gorce qui ont intégré le corps de Ceillac le 1 er juillet de cette année).


Les stagiaires, tous reçus à l'issue du stage.

Le but de ce stage était de former les pompiers à intervenir en équipe (PSE), avec la maîtrise du matériel nécessaire, défibrillateur semi automatique, oxygène, attelles à dépression, brancardage…

4 formateurs, Moniteurs Nationaux de Secourisme, s’étaient mobilisés pour encadrer  le stage. Le matin était consacré à la théorie tandis que, l’après midi, étaient mis en place des cas concrets dans le village en variant les situations (accident voie publique, malaise, accident traumatique…).

Tous les stagiaires ont été reçus à l’issue de la formation et tous se sont montrés ravis de l’accueil des ceillaquins.


Ceillac compte 14 pompiers volontaires, dont 4 femmes.

 

Dimanche 28 Novembre 2010 : Décès de Gérard Pailheret

À 54 ans, Gérard Pailheret vient de nous quitter à la suite de ce qu'il est convenu d'appeler une longue maladie.

Originaire de Marseille, il s'était installé à l'Argentière La Bessée. Il y exerçait son métier de Guide de Haute Montagne et s'était spécialisé dans la cascade de glace.

Il organisait des stages durant tout l'hiver et emmenait fréquemment ses stagiaires à Ceillac, un site idéal pour s'initier et se perfectionner, très régulièrement en bonnes conditions, qu'il a largement contribué à en faire devenir un site de référence.

Il a beaucoup oeuvré pour faire connaître les sites de grimpe des Hautes Alpes et avait créé l'Ice Climbing Event (rebaptisé par la suite l'Ice Climbing Ecrins), un rassemblement de glaciéristes au succès grandissant. Après avoir organisé 19 années cet événement de notoriété mondiale, il avait passé la main à François Lombard.

Toujours à la pointe, il avait créé le site ice-fall.com, un site dédié à la cascade de glace très fréquenté où tout un chacun pouvait trouver les renseignements utiles pour grimper et notamment les conditions du moment, avec des mises à jour quotidiennes ainsi que nombre d'informations à vocation pédagogique.

Avec le soutien du conseil général, il s'était également lancé dans un travail de longue haleine afin de créer une banque de données sur les cascades du département et d'élaborer un logiciel d'aide à la décision qui permettrait, au final, aux glaciéristes de connaître les conditions de grimpe avec une évaluation de la qualité de la glace et des risques éventuels (avalanche, chutes de pierres, effondrement...). Ce travail concernait particulièrement Ceillac, un site très fréquenté, pour lequel les données sont recueillies depuis une dizaine d'années. Les accidents survenus l'hiver dernier à Ceillac justifient pleinement, s'il en était besoin, ce projet.

Celles et ceux qui ont pu côtoyer Gérard ont pu apprécier son caractère enjoué et volontaire, empreint d'une chaleur et d'une humanité peu communes.

 

Vendredi 19 Novembre 2010 : L'hiver s'installe

Les chutes de neige de ces dernières semaines ont permis à la vallée de revêtir son manteau d'hiver, un manteau qui sera conforté et stabilisé par le froid qui s'installe sur la vallée.

Il est, à ce jour, tombé environ un mètre de neige en cumulé à 2000 m d'altitude, départ du domaine haut, au niveau du snack Girardin.

Les conditions sont donc d'ores et déjà réunies pour une bonne pratique du ski ou de la raquette, en témoignent les déjà très nombreuses traces qui zèbrent les pentes...

Les premiers skieurs seront donc comblés puisque la station ouvrira pour le week end du 11/12 décembre, avec un tarif week end promotionnel, avant l'ouverture défintive du 18 décembre.

 

Jeudi 18 Novembre 2010 : Programme animations hiver

Le programme des animations de l'hiver 2010-2011 a été arrêté. Celui-ci pourra être soumis à quelques changements en fonction de la météo par exemple... (programme complet en pdf)

 

Jeudi 18 Novembre 2010 : Naissances de Gaëtan et d'Alycia

Maxence, fils de Audrey et Nicolas Jamet est heureux de vous présenter son petit frère Gaëtan,né le 13 novembre 2010 à Gap à 12 h 45.

Il pesait 3.460 kg et mesurait 51 cm. Gaëtan se porte à merveille ainsi que sa maman ; ils ont tous deux regagné leur maison.

 

Alycia, fille de Sylvain Cony et de Danielle Galdi est née le 27 octobre à Gap, à 15 h 02 très exactement. Elle pesait 3,110 kg et mesurait 47 cm.

Elle a très vite rejoint la vallée avec sa mère et découvre maintenant son premier hiver. Alycia et sa mère sont toutes les deux en pleine forme.

 

Dimanche 14 Novembre 2010 : Consécration au concours Zoom 2010

Le salon de la photo qui vient de fermer ses portes s'est tenu du 4 au 8 novembre à Paris. Il a enregistré une hausse notable de fréquentation (80.000 visiteurs en 5 jours) et reflète ainsi la place essentielle qu'occupe l'image aujourd'hui.

Ce salon est bien sûr l'occasion pour les fabriquants d'exposer leurs produits et les nouveautés en avant première mais cette année les organisateurs ont voulu mettre à l'honneur le métier de photographe et ont créé, à cette fin, un concours, les "Zooms", qui sera reconduit pour les prochaines éditions.

12 journalistes photo (rédacteurs en chef ou directeurs de rédaction) ont chacun désigné un photographe professionnel « émergent » (français ou installé en France), un vrai coup de cœur pour un talent encore peu connu ou pas assez reconnu, que son parrain ou sa marraine veut révéler au grand public. C'est ainsi que Christophe Sidamon Pesson, photographe établi à Ceillac, a été présenté par Nicolas Mériau, Rédacteur en chef de "Image et Nature".

Les 12 photographes ainsi nominés ont exposé, sur Internet, 5 photos représentatives de leur travail et les ont soumises aux journalistes et au public. Ce dernier a montré son grand intérêt pour l'initiative puisque plus 22.000 personnes se sont exprimés avant et pendant la manifestation.

Christophe Sidamon Pesson a recueilli, et de loin, le plus de suffrages (4700) et s'est donc vu décerner le très attendu prix du public. Cette reconnaissance du travail et de la démarche du photographe intervient après l'obtention de multiples prix prestigieux (concours GDT, prix mondial du livre d'image de montagne, concours BBC : Worldlife photographer of the year...). Un talent reconnu et récompensé ; un talent qui met en valeur le Queyras et plus spécifiquement Ceillac au travers d'images de grande qualité et d'une sensibilité militante.


Christophe S. Pesson a été, suite à son prix, interviewé à de nombreuses reprises par les différents médias (photos Bernard Boisson).

Suite à ce prix, une exposition comportant 20 images dont 8 prises à Ceillac (10 si on englobe Riou Vert) tournera donc dans toutes les galeries photos des FNAC de France durant l'année 2011.

Bien que Christophe Sidamon Pesson ne travaille pas exclusivement dans le Queyras et qu'il n'hésite pas à parcourir des milliers de kilomètres pour trouver les belles lumières que l'on trouve en Europe du Nord, en Islande, au Canada ou ailleurs, il faut noter tout l'intérêt des diverses publications et autres médiatisations de ses images qui ne peuvent que concourir à mieux faire connaître et rayonner notre région. En cela, nous ne pouvons que remercier et encourager Christophe Sidamon Pesson à poursuivre son oeuvre.


Lumières de Finlande


Rivage d'Islande

 

Photographies présentées par Christophe Sidamon Pesson pour le concours.


 

Dimanche 7 Novembre 2010 : Mécanique auto

Depuis mi septembre, Romain ETIENNE a ouvert un garage de réparation automobile.

Il propose l'entretien des véhicules (freins, vidange, échappement, amortisseurs...), la pose ou le changement des pneumatiques, le dépannage, le remorquage des véhicules (à partir de cet hiver).

Son local se situe à la maison CARLE, face aux Hoches, à côté du chalet les Crestettes.

Vous pouvez le joindre au 06.08.92.39.77 ou par mail rom1etienne@gmail.com

Accès

 

Samedi 6 Novembre 2010 : Festi'Nordic

 

 

 

 

 

 

Mercredi 3 Novembre 2010 : Repas des anciens

C’est devenu une tradition : chaque automne, l’association “Les Amis de Ceillac” invite les ainés du village et celles et ceux qui veulent se joindre à eux à se réunir pour partager un moment de convivialité.

Les plus de 70 ans, invités d’honneurs à qui le repas est offert, étaient une douzaine à assister à la fête pour laquelle le Farnien’Thé, le très accueillant salon de thé de Ceillac, a été spécialement ouvert. Invités et accompagnateurs ont ainsi pu apprécier le repas inventif et somptueux concocté à leur intention par Marie-Pierre.

La chanteuse Martine Pinquier a animé l’après-midi avec un récital de chansons repris en chœur par l’assistance. Comme l’a dit un ancien avec conviction : il n’y a pas de vraie fête si on ne chante pas ! On a également émis des idées pour enrichir l’édition de l’année prochaine : comment proposer des moments d’échange où les anciens pourront évoquer ce qui a marqué leur vie et la vie du village ?

Pas de doute, les Amis de Ceillac savent s’appuyer sur les ressources du passé pour aller de l’avant et enchanter le présent...

 

Lundi 25 Octobre 2010 : Le conseil général investit

Un important programme de travaux (550.000 €) a été engagé par le conseil général sur la RD 60, entre Ceillac et La Maison du Roy.

Deux chantiers sont en cours qui pourront être achevés avant la fin de l'année entre les hameaux de L'Adroit et de L'Ubac de Laval et à l'entrée du village.

Les travaux prévus aux lieux dits le" Sarrier" et la "Source" interviendront au cours du premier semestre 2011.

A Laval, il s'agit d'un calibrage de la voie qui sera portée à 6 mètres, sur 230 mètres environ. L'élargissement se fait essentiellement à l'amont avec mise en place d'une bordure ciment formant une  butée du talus et permettant la canalisation des eux pluviales jusqu'à l'exutoire situé à l'extrémité aval de la portion de route calibrée. Les accotements seront revêtus en enrobé. Cette opération est évaluée à 118.000 €.

A l'entrée du village, l'aménagement en cours concerne la création d'un carrefour en "tourne à gauche" avec une voie de stockage , pour une dépense prévue de 100.000 €.

L'accès au chef lieu se fera de manière privilégiée à partir de la  route départementale qui rejoint le hameau de la Clapière. Les délaissés de la voirie préexistante décaissés préalablement  sur l'épaisseur de l'enrobé  seront bordurés, recouverts de terre puis revégétalisés.

L'assiette foncière ne permettant pas de réaliser un rond-point, cet aménagement sobre mais fonctionnel permettra de mieux gérer les flux automobiles, au confluent des vallées du Mélézet et du Cristillan.

Lorsqu'une signalétique nouvelle remplaçant les multiples panneaux hétéroclites qui annoncent les activités commerciales, artisanales, d'hébergements ou de services sera mise en place,  cette arrivée à Ceillac sera vraiment  accueillante.

Christian Grossan

 

Mercredi 20 Octobre 2010 : Initiatives hiver prochain

 

Mardi 19 Octobre 2010 : Soirée Karaoké

 

Mardi 12 Octobre 2010 : Attaques du loup : trop c’est trop

Excédé. Excédé et désespéré. C’est l’état d’esprit d’Henry Cotton dont le troupeau transhumant vient de subir la 4 ème attaque de l’été, dans les alpages de la vallée du Mélézet.

La 4ème et la plus meurtrière : un agneau de 4 mois et 4 brebis sont morts sous les crocs du loup.


Le troupeau de ce berger-éleveur avait déjà fait l’objet de plusieurs attaques l’hiver dernier dans la vallée du Jabron, dans les Alpes de Haute Provence.

Pourtant, plusieurs chiens  « patous » veillent nuit et jour sur son troupeau qu’il suit lui même, parfois à cheval.

On comprend son désarroi, voire son désespoir et ce ne sont pas les dissertations politiques qu’il entend sur le sujet qui le feront changer d’avis : il faudra bien un jour choisir entre le loup et les troupeaux en montagne.

Christian Grossan

 

Mardi 5 Octobre 2010 : Foire aux agnelles

C’est par une fraîcheur matinale marquée que s’est ouverte la 30 ème foire aux agnelles à Ceillac, mardi dernier.

450 bêtes étaient présentées à la vente, 150 environ de Ceillac, 300 par les transhumants. Si les mâles étaient recherchés, les agnelles ont eu plus de mal à trouver preneur. Malgré tout, le cours s’est stabilisé entre 5,50 € et 6 €  le kg, un montant comparable à celui de l’an passé.

Comme chaque année, la foire a donné lieu à un concours. Cette fois, c’est André Fournier qui a décroché le premier prix, suivi de Jean Marc Garnier et de Claude Grossan avec les transhumants.

Chacun aura pu noter la très grande qualité des animaux présentés, une qualité due, pour une part, à l’abondance d'herbe dans les alpages cet été.

Outre le maire de Ceillac, on notait la présence de Jean-Claude Dusserre, président du Conseil Général, de Marcel Cannat, vice-président du Conseil Général, d’Alain Blanc et Jean-Louis Poncet, respectivement maire d’Arvieux et de Château-Ville-Vieille, représentant tous les deux la Communauté de Communes du Queyras ainsi que celle de Bernard Le Terrier, maire de Guillestre.

Les élus qui se sont exprimés ont dans l’ensemble souligné l’indispensable soutien de la filière ovine, dont on connaît les difficultés récurrentes, et plus généralement de l’agro-pastoralisme, activité complémentaire du tourisme. Ils ont aussi relevé le rôle important des troupeaux dans l'entretien des paysages.

A l'occasion de cette foire, les enfants de l’école ont mené une petite enquête.

Ils ont rédigé les questions qu’ils ont posées aux différents éleveurs qui se sont gentiment prêtés au jeu. Voici les résultats de leur enquête :

Questions des enfants de l'école

Depuis combien de temps existe la foire ?

Elle existe depuis 1981.


Quel est le but de cette foire ?

Les éleveurs y présentent leurs moutons pour les vendre.


Combien y a-t-il de moutons à Ceillac ?

Il y en a environ 700.


Combien y a-t-il d’éleveurs à Ceillac ? Combien y en avait-il en 1981 ?

Aujourd’hui, 4 éleveurs possèdent des moutons ; en 1981, il y en avait 21 pour plus de 2000 têtes.


Quel est le prix de vente d’une agnelle, d’une brebis de réforme et d’un bélier ?

Une agnelle se vend entre 5 et 6  le kg, sur pied, un bélier 200 € et une brebis de réforme  moins de 40 €.


Vit-on bien du métier d’éleveur ?

On peut en vivre correctement, mais heureusement qu’il y a des aides.


Quel est le plus difficile dans le métier de berger ? Quel est le plus agréable ?

Le plus difficile, c’est la charge de travail et le mauvais temps. Le plus agréable, c’est de travailler dehors et quand il fait soleil, alors, c’est bonheur.


Est-ce que vous avez eu des attaques de loup cet été ?

Oui, il y en a eu plusieurs jusqu’à 6 pour un troupeau.


Avez-vous perdu des bêtes à l’occasion de ces attaques ?

Plusieurs, 4 pour un troupeau.


Avez-vous des chiens de protection ?

Oui, tous les bergers en ont, des patous ou des bergers d’Anatolie.


Le patou vit, dort et mange avec le troupeau.

 

 

Le berger d'Anatolie peut se montrer très affectueux, une fois son travail de protection effectué...

 

 

 

Vendredi 1 er Octobre 2010 : Cycle de causeries

 

Samedi 25 Septembre 2010 : Patrouille de France

Deux photos prises lors du passage de la patrouille de France.

Les deux ont été prises depuis l'avion piloté par le commandant Cédric TRANCHON, "charognard" * (Athos 4) de la Patrouile de France 2010.

Elles montrent bien les conditions météo difficiles qui expliquent le passage à haute altitude des avions le 16 août.

La première est prise au-dessus du lac Sainte-Anne, la seconde au dessus d'Assan...

 

 

 

 

* Les pilotes de la patrouille

Trois pilotes sont remplacés chaque année. Les nouveaux entrants sont choisis parmi les volontaires, qui doivent avoir au moins 1 500 heures de vol pour pouvoir postuler. La saison 2009-2010 est marquée par l'arrivée de la première femme pilote à intégrer la patrouille : le commandant Virginie Guyot, actuelle leader de la patrouille.

L'indicatif radio de la patrouille est Athos.

Athos 1

Il est le chef d'orchestre de la patrouille, il détermine les figures et formations que la patrouille utiliserareste à son poste sur une période d'un an. Il est le seul pilote indispensable dans la patrouille et ne peut être remplacé. .

Les intérieurs

Respectivement Athos 2 et Athos 3. Ils sont en première année à la patrouille et évoluent au plus près du leader lors des vols en formation.

Charognard

Athos 4, le futur (celui qui prendra la place de leader l'année suivante). Il tire son surnom de sa position : placé derrière le leader il avale littéralement ses fumées.

Les extérieurs

Athos 5 et Athos 6, plus aguerris, font partie des équipiers les plus éloignés du leader. Leurs places respectives au sein de la formation leur demandent beaucoup de puissances motrices et de concentration pour bien tenir les formations.

Les solos

Athos 7 (leader solo) et Athos 8 (second solo) sont les derniers équipiers de la patrouille. Ils effectuent une partie du programme seuls. Dans une série de croisement et de percussions.

Le remplaçant

Athos 9 est le pilote le plus ancien à la Patrouille. Souvent ancien leader solo, il tient le rôle du remplaçant et doit être à même de prendre au pied levé la place de n'importe quel équipier (sauf celle du leader).

Le directeur des vols

Athos 15 est chargé de commenter la démonstration.

 

Jeudi 23 Septembre 2010 : Soins ostéopathie

Mikaël Étienne, ostéopathe diplômé, propose depuis ce jour des consultations d'ostéopathie à Ceillac. Celles-ci se déroulent tous les jeudis au cabinet médical situé au pied du village, dans le quartier de la Gravière, de 9 h à 12 h et de 13 h 20 à 19 h.

Les rendez-vous pour les consultations, qui s'adressent tant aux enfants qu'aux adultes, peuvent être pris en téléphonant au : 06 45 74 97 15.

 

 

Mercredi 22 Septembre 2010 : Séisme

Ce matin, à 6 h 09, heure locale, un léger séisme a été ressenti à Ceillac, sur L'Ochette notamment.

De magnitude égale à 2.4, son épicentre était situé à 44°47' N, 6°45' E, ce qui le situe aux environs immédiats de La Chalp d'Arvieux.

Sismogramme (source sismalp)

 

Mardi 21 Septembre 2010 : Film sur Ceillac

Pour celles et ceux qui n'auraient pas eu encore l'info, signalons un documentaire tourné pour l'émission "La France défigurée" et diffusé le 15 décembre 1974. Il est disponible sur le site de l'INA (durée 22 mn) :

http://www.ina.fr/video/CAF91007271/la-montagne-pour-les-hommes.fr.html

Voici le texte de présentation de l'INA :

Ceillac, petit village du Queyras dans les Alpes.

Cette commune a su trouver la voie de l'expansion tout en conservant et en préservant son environnement. Depuis dix ans Ceillac renait, les jeunes restent au village et ils s'y marient. Un exemple à suivre.

Le reportage alterne de magnifiques vues du paysage du Queyras, du village de Ceillac, des scènes de la vie quotidienne avec les travaux des champs, le tourisme, le ski, les artisans construisant les maisons ou fabriquant des meubles dans la pure tradition, les femmes lavant le linge, le facteur faisant sa tournée et bavardant en patois avec les gens du village, le berger et son troupeau et quelques interviews des gens qui habitent le village depuis toujours et d'autres qui en sont tombés amoureux et s'y sont installés.

Interview du maire de Ceillac pour qui l'apport du tourisme, à condition d'être complémentaire de l'agriculture, est un bienfait considérable, car il permet des gains plus rapides et supérieurs. Pour lui "la vie de Ceillac est typique de tout ce que l'on pourrait faire en haute altitude et pour que les hommes restent dans la montagne, il faudrait une plus grande souplesse administrative"

 

Vendredi 10 Septembre 2010 : Journée du Patrimoine

 

Mardi 7 Septembre 2010 : C'est la rentrée!

Comme partout en France  ces premiers jours de septembre sont marqués par la rentrée.

A l'école communale "La ruche du Cristillan", Michel Chavrot, Amélie Sierra et Julie Cassin qui complète le temps partiel de ses collègues ont accueilli 31 jeunes enfants.

Pour 7  d'entre eux, c'est la première rentrée. Ils forment la « petite section » de la classe des petits qui compte en plus 3 écoliers en « moyenne section », 5 en « grande section » et 3 en CP.

Dans la classe des grands, les élèves sont répartis dans les 4 niveaux : 2 en CE 1, 2 en CE 2, 2 en CM 1 et 7 en CM 2.

Ils sont 10 à avoir rejoint le Collège des Hautes-Vallées à Guillestre où ils sont demi-pensionnaires. Pour 3 d’entre eux, c’est la première fois et c’est donc la première rupture avec le contexte familial et villageois.

5 adolescents ont rejoint le lycée Honoré Romane à Embrun et 2 le Lycée professionnel Les Eméyères à Gap. Tous sont pensionnaires.

En fonction de la formation qu’ils poursuivent (gestion et commerce, sports, ENSA, sciences politiques, médecine) lorsqu’ils auront rejoint leur école ou leur faculté, les étudiants du village seront beaucoup plus dispersés : 2 à Paris, 1 à Lyon, 3 à Grenoble, 2 à Aix-en-Provence, 3 à Marseille et 2 à Gap.

Aux uns et aux autres, nous souhaitons un plein épanouissement dans leurs études et nous espérons les voir retrouver le village chaque fin de semaine pour ceux qui ne sont pas trop éloignés et  pour  les vacances à venir pour tous.

 

Vendredi 3 Septembre 2010 : Foire aux agnelles

La traditionnelle foire aux agnelles de Ceillac aura lieu mardi 28 septembre...

 

Jeudi 2 Septembre 2010 : Naissances

Océane nous présente sa pêtite soeur Lylou, fille de Clément et de Sandrine, née le 25 Août 2010 à 23 h 35 (poids : 2,480 Kg, taille : 44 cm).

 

 

 

 

 

 

 

Hugo, qui vient de faire sa première rentrée scolaire nous présente, quant à lui, son petit frère Jules, fils de Stéphane et de Marion. Il est né le 30 août à 10 h 20, pèse 3,15 kg et mesure 47,5 cm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 28 août 2010 : Décès d’Edmond Deslavières

A l’heure de la retraite, Edmond Deslavières et son épouse Solange avaient quitté la région parisienne pour s’installer à Guillestre, dans le lotissement Le Chainet, se rapprochant ainsi de leur fille, Sylvie Favier établie à Ceillac. Leur fils Patrice les retrouvait régulièrement pour les vacances ou les fêtes familiales.

Depuis quelques mois, la maladie les avait contraints à se fixer à Ceillac chez leurs enfants, Sylvie et Georges Favier ou Edmond est décédé paisiblement, à 87 ans, au milieu de ces paysages de montagne auxquels il était très attaché et  qu’il aimait reproduire à la peinture ou à l’aquarelle.

Avant l’inhumation au cimetière de Guillestr, la messe a été concélébrée dans l’église Saint-Sébastien par les Pères Jean Carbonneau et Jean-Paul Bonnet .

Nous assurons Madame Deslavières, ses enfants, ses petits enfants, ses arrières petits enfants de notre profonde sympathie.

Christian Grossan

 

Jeudi 26 août 2010 : Dernier concert des musicales du jeudi

C'est par un très beau concert de musique bolivienne se sont achevées "les Musicales du Jeudi". Les musiciens du groupe Machaga, originaires d'Argentine et de Bolivie, ont donné un récital de musiques traditionnelles interprétées avec brio devant un public ravi.

La programmation pour l'été prochain est déjà bien avancée ; le premier concert aura lieu le jeudi 7 juillet 2011.

 

Jeudi 19 août 2010 : Patrouille de France

La patrouille de France est donc passée au-dessus de Ceillac, lundi 16 août, comme prévu.

Les conditions météo ont contraint la patrouille à passer assez haut ; gageons qu'une fois prochaine, ils auront l'opportunité d'effectuer un passage au dessus du village...


Premier passage de reconnaissance avec le Leader et le Charognard.


Vol au dessus d'Assan


Une formation parfaite...


Avion Alphajet (E) utilisé par la patrouille

 

Mercredi 18 août 2010 : Pierre gravée

Ils ont été une quinzaine à répondre à l’invitation des Amis de Ceillac de se rendre en ce 12 août 2010 sur le site de la pierre gravée le même jour, exactement trois cents ans plus tôt par un gradé de l’armée du Duc de Savoie, un certain S. FRIQUET, dans la montée de la Cula.

Pourquoi cette pierre ? ... On en est à la fin du règne de Louis XIV et Ceillac est commune-frontière entre la Savoie et le royaume de France. C’est la guerre, à cause de la succession d’Espagne et des troupes savoyardes, conduites par le marquis d’ANDOURNE, passent les cols Longet et Cristillan et s’installent en face de la Lavine : la pierre, joliment marquée aux armes de Savoie, commente l’événement et en garde mémoire.

L’anecdote s’en tiendrait là si Marie-Adélaïde de Savoie, une des filles de Victor-Amédée, n’avait épousé le Grand Dauphin de France et n’était la mère du futur Louis XV… Tout cela est mis en forme en 1713 par le Traité d’Utrecht qui, rendant l’Ubaye à la France, éloigne enfin Ceillac de la frontière et, par là même, des troupes d’occupation de tout bord qui la rançonnent, la brûlent et la pillent à moult reprises.

Marie-Adelaïde ne sera toutefois jamais reine de France, la variole la tuera en 1712, huit jours avant son époux, ouvrant ainsi le trône à son fils, le petit Louis XV, au terme de la Régence.

Conduit par un ceillaquin et accompagné d’explications détaillées, le groupe a décodé la pierre et commenté la place de Ceillac dans la grande histoire du XVIIIème siècle avant de partager un sympathique pique-nique que le ciel a eu la bonne idée de favoriser d’un temps très agréable.

 

Lundi 16 août 2010 : Fête patronale de Saint-Barthélémy

Ceillac célèbrera  les 21 et 22 août prochains le fête de Saint-Barthélémy, patron de la paroisse.

Il en est ainsi depuis que, à la fin du 19ème siècle, les habitants ont obtenu de l'évêque  du diocèse de Gap que  Saint-Sébastien, à qui est dédiée l'église du chef-lieu et dont la fête est en janvier, soit remplacé dans sa qualité de saint patron de la paroisse par Saint-Barthélémy à qui était dédiée la chapelle du Thioure  et dont la fête, le 24 août, intervient à peu près à la fin des gros travaux de la fenaison pour les agriculteurs et se prête mieux aux manifestations festives.


Autrefois, la fête patronale était surtout l'occasion d'agapes familiales et d'animations villageoises. Le développement de la fréquentation touristique et le besoin quasi permanent d'animations en tous genres  lui ont donné une dimension nouvelle.

La fête commencera dès samedi soir par une retraite aux flambeaux dans les rues du village animée par un ensemble musical dirigé par Denis Gautier suivie d'un feu d'artifices et d'un bal gratuit en plein air.

Le dimanche, après la messe solennelle et le vin d'honneur offert par la commune sur la place Philippe Lamour, toujours animé par le même groupe musical, le repas sera pris en famille avant que les rues et les places du village ne soient livrées à la kermesse, au concours de boules et à de très nombreuses activités sportives ou ludiques.

Christian Grossan

 

Lundi 16 août 2010 : Les amis de Ceillac : des ambitions très consensuelles

C’est une assemblée générale très consensuelle que vient de présider Bernard Busser, en présence de Célestin Fournier, maire, de Bernard Vallérian, président du Comité des fêtes, d’Adrien et André Blès, présidentes honoraires et des membres du conseil d’administration des Amis de Ceillac.

Le bilan financier présenté avec clarté et concision par Geneviève Michard témoigne de la bonne santé des « Amis de Ceillac » dont la principale force est bien l’engagement de ses 184 adhérents à jour de leur cotisation et du partenariat établi depuis plus de 30 ans avec les municipalités successives. Approuvé à l’unanimité, ce rapport financier permet à l’association d’envisager sereinement son programme d’actions pour l’avenir.

C’est autour de celui-ci d’ailleurs que s’est poursuivie la réunion qui a donné lieu à de nombreux échanges entre le bureau et l’assistance, après que Marie-Noëlle Robin, qui en est la cheville ouvrière avec Juliette Chabrand, ait rendu compte du déroulement très satisfaisant des Musicales du jeudi. Désormais, durant l’été et chaque jeudi, l’église St-Sébastien accueille des concerts de grande qualité grâce à la prise en charge de l’hébergement et  de la restauration des artistes  dans les familles, diminuant d’autant les frais à la charge de l’association.

La structuration du Comité des fêtes qui peut désormais s’appuyer sur Arlène, sa très active animatrice permet aux « Amis de Ceillac «  de recentrer leur action sur la protection et la mise en valeur du patrimoine  et la vie culturelle locale. Cependant, le comité des fêtes compte plus que jamais sur les bénévoles, en particulier pour la fête patronale de St-Barthélémy, les 21 et 22 août prochains. Notons qu’à l’initiative de Marcel Fournier, un ensemble musical dirigé par Denis Gautier animera la retraite aux flambeaux du samedi soir et la messe solennelle du dimanche.

Pour les années à venir un programme ambitieux a été esquissé et approuvé à l’unanimité.

Concernant les églises et les chapelles :

- la statue de Ste Marie-Madeleine n’a pas pu être installée  dans la chapelle de La Riaille le 22 juillet dernier , ce n’est que partie remise.

- avec l’aide de la famille Bérard,  l’association proposera  un partenariat aux Logis de France pour la restauration des peintures de la chapelle de St-Bernard.

- un devis a été demandé à Elizabeth Zamowsky pour la restauration d’un tableau représentant St-Jean-Baptiste pour la chapelle du  Bois-Noir.

- un mémorial de l’avalanche sera érigé sur les ruines de la chapelle St-Barthélemy  détruite en janvier 1978. Pierre Michard prendra contact à cet effet avec le nouvel Architecte des Bâtiments de France.

- progressivement, et en toute modestie, la Chapelle des Pénitents retrouvera la vocation de « musée d’art sacré et de l’histoire de Ceillac »  qui avait été la sienne dans les années 80-90.

Pour ce qui concerne la découverte et l’information,  des panneaux seront mis en place dans les hameaux de la vallée du Mélezet et à la Clapière à l’instar de ce qui a été réalisé dans la vallée du Cristillan sous le titre générique des « Balcons de Ceillac ».

L’action entreprise pour rouvrir d’anciens sentiers sera poursuivie avec la collaboration appréciée de Jean Eymard en veillant à ne pas trop alourdir la charge de leur entretien qui incombe  à la commune. André Bles est, quant à lui, chargé de rechercher les partenariats qui permettraient de disposer à terme d'une géolocalisation des pierres écrites disséminées dans les alpages.

Avec l’aide du Docteur Chouvet,  une information de caractère permanent sera réalisée sur l’église de Ste Cécile.

L’association qui va disposer désormais d’une partie du local libéré par les pompiers installés dans le nouveau centre de secours  pour y entreposer son matériel et ses publications est toujours à la recherche d’un ou d’une secrétaire qui viendrait soulager le travail de Geneviève. Pour les prochaines livraisons de La Gazette, qui pourrait être diffusée via l’internet pour ceux qui le souhaitent, Bernard Busser et Bernard Cames solliciteront Michel Chavrot et Christian Grossan pour alimenter d’autres chroniques.

Emile Gauthier a été chargé par le président de réfléchir aux conditions dans lesquelles pourraient être redynamisés les jeux traditionnels de Sainte-Anne. Dès à présent, des contacts ont été pris par Bernard Busser pour l’exposition 2011 qui pourrait réunir une peintre marseillaise de renom et un poly artiste et donner lieu à la création d’une œuvre originale mettant en valeur les volumes de l’église Ste-Cécile.

De l'église Ste Cécile et de la dégradation alarmant du clocher, il a été question lors de l’intervention de clôture du maire. Célestin Fournier a indiqué que rendez-vous avait été pris avec les services départementaux de l’architecture et du patrimoine le 7 septembre prochain pour envisager le lancement d’un programme de rénovation. Puis il a évoqué les multiples chantiers que la commune devrait ouvrir pour mettre en valeur son patrimoine : maison de la Chastellane, presbytère, aménagements du village ...etc. Outre qu’à ce jour aucun projet technique n’est prêt, le financement de ces opérations très onéreuses sera  difficile à mobiliser. Mais d’autres priorités se font également jour tels la construction de bâtiments d’accueil au départ de la station de ski alpin et au village pour le ski nordique, l’extension de la zone d’activités de la Viste et surtout la sécurisation de l’alimentation en eau potable.

Seule certitude, la table d’orientation dont le financement avait été mis en place lors de la restauration de l’observatoire de Girardin  devrait être réalisée pour 2011 par Michel Blanchard à partir des vues panoramiques de Michel Chavrot.

Christian Grossan

 

Lundi 16 août 2010 : Patrouille de France

 

Rappelons que la patrouille de France devrait effectuer un bref passage sur Ceillac aujourd'hui même entre 11 h 20 et 11 h 30.

 

 

Vendredi 13 août 2010 : Duo Harpe ~ Soprano

Une fois n'est pas coutume, c'est une soprano, Christina Collier, qui formait avec une harpiste, Magali Pyka de Coster, un duo pour un concert en l'église Saint Sébastien. L'espace de deux morceaux, Hélène de la Ferrière, altiste et gardienne du refuge de la Cime, a joint son alto à la harpe, pour le Kol Nidrei de Max Bruch et Après un rêve de Fauré.

Le programme qui a été joué et qui, manifestement a conquis le public était le suivant :

Vierge Marie de Lopez

Lascia ch'io pianga de Haendel

Ave Maria de Schubert

Kol Nidrei de Bruch

Core'ngrato de Cardillo

Libiamo de Verdi

Las adieux deu Ménestrel de Thomas

Norma de Bellini

Ave Maria de Gounod/Bach

On my first lips evry kiss de Lehar

Après un rêve de Fauré

Summertime de Gerschwin

Think of me de Caccini

 

 

Mercredi 11 août 2010 : Décès

Après un long et courageux combat contre la maladie Jeannette Grossan, née Alphand s'est éteinte à l’étoile des neiges à Briançon. Elle avait 79 ans.

Originaire de Vallouise elle avait choisi de s'y établir définitivement avec son mari, le moment de la retraite venue, après une carrière consacrée à l'enseignement pour l'un et pour l'autre, dans le Briançonnais et principalement à L'Argentière la Bessée.

De la famille Alphand, Jeannette tenait la fibre sportive et montagnarde. Le Père Jean Luc DUBRULLE, dans son homélie, a d'ailleurs  évoqué l'ascension du Pelvoux à laquelle elle avait participé en 1954 avec le Père Jousselme et un groupe d'amis  pour y ériger une croix.

Toute de discrétion et de retenue, Jeannette portait toujours sur les êtres et les choses son beau regard bleu et doux.

Entourant Eugène son époux, Yves et Sabine ses enfants, Charline et Dorian ses petits enfants, sa famille et ses amis l'ont accompagnée, parmi les fleurs qu'elle aimait tant, au cimetière de Vallouise où le Père Jean-Paul Bonnet, un parent, lui a dit au nom de tous un adieu émouvant.

Christian Grossan

 

Dimanche 8 Août 2010 : Festivols, 2 ème édition, un succès.

C'est sous un ciel immaculé que s'est déroulée la deuxième édition du festival de l'air, Festivols, la semaine dernière.

De nombreuses animations, démonstrations et ateliers avaient été mises en place tout au long de cette journée.

Dans la salle polyvalente, était organisé un atelier où les plus jeunes ont pu fabriquer un petit cerf-volant. Y étaient également présentés une exposition de cerfs-volants superbes et un diaporama sur les combats de cerfs-volants.

Dans la plaine, c'était démonstration de pilotage de voile et de kite-boarding (une voie tractrice et une planche à roulette), les estivants ayant pu s'essayer à la pratique de cette discipline originale.

Cétait aussi le baptême d'hélicoptère avec un survol du village et du massif de la Font Sancte depuis la Saume jusqu'à la Petite Part, en passant par les lacs Miroir, Ste Anne et Rouites. On a pu noter la présence de nombreux ceillaquins dont beaucoup d'anciens qui ont pu revoir les pentes qu'il parcourait souvent autrefois. Ce sont au final 239 personnes qui ont profité de cette aubaine exceptionnelle.

Les parapentes avec l'école du Queyras ont, quant à eux, proposé une compétition amicale de précision d'atterrissage, une course au but, une tombola aérienne qui a régalé les enfants et bien sûr des baptêmes qui ont fait le bonheur de beaucoup.

Thème de l'air oblige, une sortie nature, avec la Maison de la nature de Guillestre, avait pour objectif l'observation des oiseaux de montagne.

Enfin, un atelier cirque a permis aux audacieux de s'initier au trapèze.

Le soir, Aron C, groupe de rock français, a animé le traditionnel pot d'accueil, sur la place Philippe Lamour, et a poursuivi quelques heures durant sa prestation au grand plaisir des spectateurs présents.

Un bilan des plus positifs donc avec une bonne fréquentation et une satisfaction des visiteurs occasionnels ou résidents à Ceillac.

Le Festivols est une initiative du comité des Fêtes de Ceillac avec le travail efficace d'Arlène Buzet qui a déjà quelques idées pour la prochaine édition...

 

Samedi 31 juillet 2010 : Festival Grandeur Nature

La 6 ème édition du Festival de cinéma Grandeur Nature débute lundi 2 août et durera jusqu’au 14 août 2010 dans la vallée du Queyras (Hautes-Alpes).

Les projections en HD ou 35 mm les plus hautes d'Europe auront lieu sur différents sites de la vallée, directement sous les étoiles. Elles accueillent chaque année 5000 personnes : locaux, touristes, randonneurs...

Conditions techniques optimales, présence des réalisateurs des films, distribution de couvertures polaires et de thé à la menthe... seront autant d'éléments pour apprécier d'autant plus des projections uniques en leur genre.

 

PROGRAMMATION

* Lundi 2 Août 2010, à Château Queyras

20h30 Rencontre avec les organisateurs du Festival Grandeur Nature.

21h15 LIBERTÉ de Tony Gatlif – 35mm - 1h51

Des barbelés qui vibrent au son d’une musique émouvante et un mot : Liberté. France, 1943. Une famille de gitans recueille P’tit Claude, un orphelin de la guerre. Le petit garçon se prend d’affection pour Taloche, un tzigane excentrique et fantasque. Au dernier village où elle avait établi son camp, Théodore, vétérinaire et maire du village, apprend aux gitans qu’un nouveau décret interdit le nomadisme. Toute personne circulant librement pourra être arrêtée. Tony Gatlif raconte ce qui a été oublié, ce qui est absent des livres d’histoire. Il nous offre un film beau, projet porté depuis 30 ans, pour construire notre mémoire.

 

* Mardi 3 Août 2010, à Ceillac

21h00 TULPAN de Sergey Dvortsevoy – 35 mm - 1h40

À la fin de son service militaire dans la marine, Asa revient dans les steppes kazakhes vivre avec sa soeur et son beau-frère, un éleveur de mouton. Asa rève de cette vie simple : une famille, une yourte, un élevage. D’abord, il faut qu’il se marie. Tulpan est la seule épouse possible dans ce coin désertique. Hélas, Tulpan ne veut pas d’Asa : elle trouve ses oreilles trop décollées. Avoir de grandes oreilles peut se révéler être un problème, surtout lorsque l’on n’est pas le Prince Charles.

 

* Jeudi 5 Août 2010, à Arvieux

21h00 LA PROPHÉTIE DES GRENOUILLES de Jacques Rémy Girerd – 35mm - 1h30

Un nouveau déluge s’abat sur la Terre. Humains et animaux sont entraînés dans le tourbillon d’une aventure rocambolesque... C’est une fable troublante qui revisite celle de l’Arche de Noé. Les grenouilles, face à l’événement qui menace gravement la plupart des êtres vivants, décident de rompre leur voeu séculaire de mutisme à l’égard des hommes.

 

* Dimanche 8 Août 2010, à Molines

20h30 Rencontre avec Patrick Blin, photographe du film Loup, Pierre Michaut, organisateur de l’expédition, et Sylvain Bardoux, chef-machiniste.

21h15 LOUP de Nicolas Vanier – HD - 1h42

Sergueï, nomade éleveur de rennes de Sibérie orientale, est nommé gardien de la grande harde du clan de Batagaï. Dans cette immensité, le loup rôde et menace en permanence les rennes. Dès son plus jeune âge, Sergueï a appris à chasser et abattre les loups sans état d’âme. Jusqu’au jour où sa rencontre avec une louve et ses quatre adorables louveteaux va bouleverser toutes ses certitudes. C’est à cet instant que sa vie bascule. Dans l’insouciance de sa jeunesse, Sergueï va braver l’interdit...

 

* Lundi 9 Août 2010, à Ristolas

21h00 WHITE MATERIAL de Claire Denis – 35 mm - 1h42

Quelque part en Afrique, dans une région en proie à la guerre civile, Maria refuse d’abandonner sa plantation de café avant la fin de la récolte, malgré la menace qui pèse sur elle et les siens.

 

* Mardi 10 Août 2010, à Vars

20h30 Rencontre avec René Heuzey, chef-plongeur, Christophe Cheysson, second réalisateur et Philippe Barbeau, ingénieur du son.

21h15 OCÉAN de Jacques Perrin – HD - 1h44

Filer à 10 noeuds au coeur d’un banc de thons en chasse, accompagner les dauphins dans leurs folles cavalcades, nager avec le grand requin blanc épaule contre nageoire... Le film Océans c’est être poisson parmi les poissons. Après Himalaya et Le Peuple migrateur, Jacques Perrin nous entraîne, avec des moyens de tournage inédits, des banquises polaires aux tropiques, au coeur des océans et de ses tempêtes pour nous faire redécouvrir les créatures marines connues, méconnues, ignorées.

 

* Jeudi 12 Août 2010, à Saint-Véran

20h30 Rencontre avec ­Sylvie Carcedo, chef-opérateur

21h00 TENGRI, LE BLEU DU CIEL de Marie Jaoul de Poncheville – 35mm - 1h36

Une histoire d’amour nomade au coeur de l’Asie Centrale d’aujourd’hui, parmi les décombres du soviétisme et en pleine renaissance des nationalités. Une jeune fille kirghize et un pécheur kazakh tentent chacun d’échapper à une histoire sans issue ; ils parviennent à se trouver et tentent de conquérir leur liberté. Où arriveront-ils ?

 

Samedi 31 juillet 2010 : Concert Maillechort

Dans le cadre des musicales du jeudi,  le public retrouvera avec plaisir l'ensemble Haut-Alpin Maillechort qui a eu déjà l'occasion de se produire dans l'église Saint-Sébastien de Ceillac.

L'ensemble de saxophones Maillechort est une formation musicale qui regroupe des saxophonistes Haut-Alpins depuis 2005.

Maillechort, du nom de l'alliage qui constitue le clétage du saxophone, a pour vocation de promouvoir et de développer la pratique du saxophone en ensemble. Seule formation de ce genre dans le département des Hautes-Alpes, les 11 musiciens qui composent cet orchestre de saxophones (1 saxophone soprano, 5 altos, 3 ténors, 2 barytons) sont tous issus des formations orchestrales du département.

Ce type de formation reste encore très rare en France, avec seulement sept ensembles donc quatre issus des grands conservatoires. Cette formation est aussi un prolongement des efforts réalisés depuis de nombreuses années par la ville de Gap pour organiser les universités Européennes et le concours Européen de saxophones, ces efforts ayant aussi eu un impact local.

Le répertoire de cette formation est très varié, de la transcription d'oeuvres classiques, jusqu'au jazz et à la musique de film, et couvre toutes les époques. Chaque concert est aussi l'occasion pour le public de découvrir la vie et l'histoire du génial inventeur du saxophone, Adolphe Sax...

Antoine Joseph Sax dit Adolphe (1814-1894) incarne parfaitement l'esprit d'entreprise du 19 ème siècle. Facteur et inventeur d'instruments, chef d'orchestre, organisateur de concerts, chef de la fanfare de l'Opéra , il est aussi éditeur de musique, professeur de saxophone...

 

Jeudi 29 juillet 2010 : Festivols ~ programme des animations

Dimanche prochain aura lieu, pour la seconde année, le festivols. Comme son nom le laisse supposer, le thème de la journée porte sur l'air. De nombreuses animations sont prévues, démonstrations et baptême de parapente, fabrication de cerfs-volants, baptême en hélicoptère, diaporamas, kite-boarding...

- 9 h : inscriptions et briefing sécurité de vol pour la compétition amicale de parapente (RDV aire atterrissage parapente)

- A partir 10 h et toute la journée : animations autour du parapente (exercices de précision, compétition de statique, concours de finesse, Tombola aérienne, "course au but"…) (RDV aire atterrissage parapente)

- Baptêmes de parapente (45€, poids légers le matin, adultes l’après midi)

- 10 h à 18 h 30 : fabrication de minis cerfs-volants (Salle polyvalente)

- 10 h 30 : diaporama sur les cerfs volants (salle polyvalente)

- 11 h 30 : film diapo sur les combats de cerfs volants (salle polyvalente)

- 10 h à 12 h : sortie de la Maison de la Nature sur le thème des oiseaux (nombre de places limitées RDV aire atterrissage parapentes)

- 10 h-12 h 30 et 13 h 30-19 h : Baptêmes d’hélico (40€/pers, vol de 6 min,au terrain foot)

Pour les enfants : atelier cirque et stand "Vent, souffle et amusements"

Toute la journée : vide grenier

- 15 h : Diaporama sur les cerfs volants (salle polyvalente)

- Démonstration de Kite boarding

- 17 h 30 : remise des prix de la compétition amicale de parapente

- 18 h 30 : pot de l’amitié (RDV place Ph. Lamour) avec concert Aron’C (Rock Français) et Barbecue


Attention, le programme est soumis aux conditions météorologiques ; des changements d’horaires ou d’animations peuvent donc se produire.

 

Mercredi 28 juillet 2010 : Foire du Queyras, une réussite.

C'est avec une météo exceptionnelle que s'est déroulée la foire du Queyras à Ceillac, le 18 juillet dernier.

Cette foire qui a lieu dans chacun des villages du parc du Queyras, à tour de rôle, permet de regrouper en un même lieu les différents acteurs de la vallée.

Le thème choisi par Ceillac était cette année "L'art dans tous ses états", impliquant par là même la présence de nombreux artisans et artistes venus présenter leur travail avec bien souvent les démonstrations afférentes.

Aussi, sculpteurs sur bois ou sur pierre, dentelière, potiers, tailleur de pierre pour bijoux, coutelier, fabricants de chaussures, de bijoux éphémères... mais aussi les associations ayant pour objet la défense et la mise en valeur du patrimoine ... ont-ils répondu présents. Les produits du terroir étaient aussi à l'honneur avec présentation et dégustation de fromages, de miel, de décoctions aromatiques... On a noté également la présence de quelques institutions tels le Parc du Queyras ou l'office du tourisme du Queyras

Cette journée était ponctuée de nombreuses animations qui ont rythmé la journée, avec les VTT impressionnants de maîtrise (2bikes show), tout comme le spectacle équestre de Montdauphin (écurie de Bacchus), les variations pyrotechniques nocturnes (Anges ailes), le théatre du Hasard de Guillestre ... sans oublier le concert de musique irlandaise ou les déambulations de l'orchestre brésilien.

Au total, ce ne sont pas moins de 6 compagnies qui ont animé la journée et 65 exposants qui ont fait le déplacement jusqu'à Ceillac ce jour-là.

Il faut souligner la parfaite organisation, dûe en premier lieu à Arlène Buzet chargée, entre autres, de l'animation au village qui n'a pas compté les très nombreuses heures de préparation avec l'aide des bénévoles du comité des fêtes et de l'équipe technique de la commune. La réussite de la journée leur incombe en grande partie.


Les sculpteurs sur bois ont montré leur savoir-faire


Les VTTistes ont été impressionnants de maîtrise et d'aisance.


Un spectacle pyrotechnique a conclu la journée.


La voltige à cheval a été très appréciée.

 


Chacun s'est efforcé d'apporter le maximum d'explications au grand plaisir des visiteurs.

 

Dimanche 25 juillet 2010 : Des Moloks pour la collecte des déchets

On a connu le sac ou la poubelle individuelle qu’on sortait devant la porte pour que les employés municipaux  les ramassent. Puis, des conteneurs sur roues ont été mis en place que le camion-benne vidait automatiquement sans manutention. Désormais, les déchets de différentes nature sont déposés dans des conteneurs semi enterrés, de grande capacité : les Moloks.

Ceillac est la dernière des communes du Queyras a être équipée de ces Moloks dont la contenance permet de réduire la fréquence du ramassage et donc les charges afférentes en termes de frais de personnel et de transports avec l’impact qu’on imagine sur l’environnement en particulier pour ce qui concerne l’émission de gaz à effet de serre. Ces conteneurs semi enterrés sont par ailleurs plus esthétiques que les bacs roulants préexistants.

Depuis cet été, les ordures ménagères sont collectées 2 fois par semaine en haute saison et une fois seulement en basse saison. Les emballages sont eux collectés une fois par semaine en haute saison et toutes les 2 ou 3 semaines en basse saison. Les collectes de verre et de papier continuent à être collectées une fois par mois par Véolia propreté.

La plupart des sites disposant de Moloks  « ordures ménagères », « verre », « emballages » et « papier », le tri sélectif devrait s’en trouver simplifié et donner de meilleurs résultats  et générer des répercussions positives au plan financier.

A Ceillac la communauté de communes a souhaité équiper ces conteneurs semi enterrés de panneaux explicatifs sur les déchets. Si l’expérience est concluante les autres communes feront l’objet d’une communication identique.

Ce ne sont pas moins de 49 Moloks qui ont été installés à Ceillac  pour un coût global de 130.000 € dont 30.000 € pour la pose réalisée par l’entreprise locale « B.F Maçonnerie ». C’est la communauté de communes, l’Escarton du Queyras, qui assure la maîtrise d’ouvrage de cette opération qui a été subventionnée par l’Etat (40%, la Région 20% et le Conseil général 15%). Les lieux d’implantation ont été choisis en partenariat avec la commune qui met à  disposition les terrains d’assiette.

 

Dimanche 25 juillet 2010 : Le camping municipal fait peau neuve

Le camping municipal "le Moutet" vient de faire l'objet d'un important programme de travaux portant d'une part  sur la requalification des locaux existants et d'autre part sur l'offre de prestations nouvelles qui sont très appréciées cet été par la clientèle.

Les toitures des 3 bâtiments ont été recouvertes de bardeaux de mélèze et équipées de gouttières en cuivre.
4 puits de lumière ont été créés pour éclairer les sanitaires et des panneaux de verre "sécurit" ont été mis en place entre la charpente et les murs pour supprimer les courants d'air. Pour ces travaux de rénovation réalisés par l'entreprise Chabrand, la dépense s'élève à 25.741 €.

L'entreprise Chabrand  a également  construit, pour 18.225 €, deux superbes abris mobiles, en mélèze, meublés de deux grandes tables qui permettent aux campeurs de se regrouper  à l'ombre ou de se mettre à l'abri.

Les infrastructures nécessaires (tranchées, gaines, câblage) ayant été mises en place en 2007, 12 bornes électriques ont été installées qui , outre l'alimentation des emplacements sur la presque totalité du terrain, constituent également  un balisage lumineux des circulations particulièrement important en matière de sécurité. Ces travaux ont été réalisés par l'entreprise INEO d'Eygliers pour un montant de 18.869 €.

L' intervention d es employés communaux  qui ont raccordé les installations du camping au réseau d' assainissement mis en place en 2007,  déposé les fosses septiques préexistantes et procédé aux travaux habituels de réfection des peintures et d'aménagements intérieurs peuvent être évalués à 3200 €.

Ce programme de travaux a été entièrement financé par le budget annexe du camping dont l'exploitation génère, depuis de nombreuses années, des résultats excédentaires qui n'ont pas été épuisés, loin s'en faut.

Et pourquoi ne pas envisager à terme de doter ce très beau terrain, proche du village, des équipements qui permettraient de porter son classement au niveau de la 2 ème étoile ?

Christian Grossan

 

Vendredi 23 juillet 2010 : Musique au sommet

Toutes les conditions avaient été réunies par "les Amis de Ceillac" pour que le concert donné hier en l'église Sainte-Cécile soit une grande réussite : un artiste de renom, un piano Steinway, un cadre solennel et sobre avec une acoustique excellente, un programme consacré à Chopin.

Le public, recueilli, venu extrêmement nombreux a apprécié, tout au long de la soirée et à sa juste hauteur la maestria, la finesse et la grande sensibilité de l'interprète, François Daudet.

Le programme comprenait deux parties :

- prélude opus 45

- nocturne posthume

- étude opus 25 n°7

- polonaise fantaisie,

- nocturne opus 15 n°2

- nocturne opus 27 n°2

- sonate dite funèbre en 4 mouvements

 

Ce sont par des applaudissements nourris que le public a fait savoir au pianiste sa grande satisfaction et le bonheur d'avoir vécu un grand moment de musique...

Un concert exceptionnel donc généreusement offert par l'artiste qui a deux passions avouées, musique et montagne...

Jouer à Ceillac

Musique et Montagne : mes deux passions se confondent...

Mon environnement familial, présent ce soir, en est directement responsable. J'ai passé une enfance heureuse au pied des Vosges et, comme de nombreux enfants, j'ai été initié à la musique. Un premier professeur, merveilleux pédagogue, et des parents attentifs ont ouvert mon chemin pianistique. J'ai intégré ensuite le Conservatoire de Paris, puis la Banff School of fine arts, au cœur des Montagnes Rocheuses canadiennes : de grands maîtres internationaux m'ont alors permis de parachever ma formation.

Ceillac, village mythique... J'avais dix ans quand mon frère et son épouse me l'ont fait découvrir. Nous logions alors aux Blouc, chez le Père Bonnet, et je me souviens encore de la fascination que la Font-Sancte a aussitôt exercée sur moi... Un émerveillement qui s'est poursuivi tout au long des randonnées que nous avons effectuées dans la vallée. Nous étions en 1975, et je ne songeais déjà qu'à revenir !

Après deux étés passés à la Cime du Mélézet, avec Maryse et Dominique Daman, Jacques et Martine ont alors acheté leur chalet de Rioufenc. J'ai pu y séjourner durant de courtes vacances, mais j'étais assez pris par mes études au Conservatoire de Paris et des stages d'été à Salzburg.    

Juillet 1989 : Je ne remercierai jamais assez ma tendre épouse, Claire, d'avoir accepté sans connaître l'endroit un voyage de noces à... Ceillac ! Elle aussi a été subjuguée par ce paysage privilégié. Nous avons ensuite varié nos vacances d'été, et c'est seulement dans les années 2000 que nous avons senti et compris, avec nos enfants, que cette vallée était notre jardin d'Eden, été comme hiver. C’est là que nous retrouvons l'essentiel et que nous nous ressourçons. Malgré un agenda chargé et la distance à parcourir pour rejoindre « notre vallée », nous nous efforçons au maximum de préserver ces moments uniques de bonheur. J'ajouterai qu'au fil du temps des liens forts se sont noués avec les Ceillaquins. C'est à eux, ainsi qu’à mes proches, que j'ai le grand plaisir d'offrir ce concert.

Jouer à Ceillac, c'est faire fusionner, l'espace d'un soir, ces deux passions : moment très difficile émotionnellement... mais je relève le défi ! Au programme, des œuvres de Frédéric Chopin, le plus grand des compositeurs romantiques qui aient écrit pour le piano : nous fêtons cette année le 200 ème anniversaire de sa naissance. Petit clin d'eil : le père de Chopin, qui s'était installé en Lorraine, était originaire d'un hameau des Hautes-Alpes : les Chopins, (d'où le nom Chopin) situé entre Guillestre et Saint Crépin...

Je remercie toute l'équipe des « Amis de Ceillac » pour l'organisation de ce concert, ainsi que les pianos Crozes qui ont fait gravir les 18 lacets au Steinway... Je remercie également ma grande amie Madame Hélène Balligand, Présidente de l'Association Frédéric Chopin de Lyon, qui a fait spécialement le déplacement pour partager avec nous cette soirée. Merci enfin à vous tous d'être là, amis mélomanes, amis montagnards, réunis par la magie d'un lieu cher à mon cœur...

François Daudet

Vendredi 23 juillet 2010 : « Enchantium » enchante Ceillac

Dans le cadre des animations estivales proposées par la municipalité, le groupe musical Enchantium, composé de 5 jeunes musiciens de la région lyonnaise a présenté deux concerts. L’un d’entre eux puise ses racines à Ceillac, il a voulu, accompagné de sa formation, rendre hommage au lointain village de ses ancêtres.

Le 13 Juillet, en fin d’après-midi, la place Philippe Lamour et même l’ensemble du village, a vibré sous une pluie de décibels, brisant la douce quiétude des montagnes. Dans un registre « Rock Métal » les musiciens ont montré aux habitants et aux touristes de passage que ce domaine musical demande un don total à son art, mais aussi virtuosité et explosivité.

Le 16 Juillet, ils ont offert un concert plus acoustique, mêlant chansons françaises et grands standards rock. Durant une heure et demie, les spectateurs - certains n’hésitant pas à s’asseoir à même le sol - ont vibré, tapé dans leurs mains, voire dansé. Un beau moment de partage, de bonheur et de convivialité : Enchantium a enchanté.

Vous pouvez les retrouver sur : http://www.myspace.com/enchantiums

Jean-Paul Massonnat

 

Jeudi 22 juillet 2010 : Pèlerinage de Sainte-Anne

Fidèles à une tradition plusieurs fois séculaires, les habitants des vallées du Cristillan et de la Haute-Ubaye se retrouveront ce lundi 26 juillet au bord du lac, près de la chapelle qui lui est dédiée pour fêter Sainte-Anne.

Après que les processions montées de l'Adoux ou descendues du col Girardin auront fait leur jonction, la messe sera concélébrée en plein air. Puis, ce sera le repas tiré des sacs qui est toujours un grand moment de partage et de convivialité.

Des courses et des jeux seront ensuite organisés avant le retour au village où, après une courte cérémonie à l'église Saint-Sébastien, un vin d'honneur réunira les pèlerins et  les personnes restées au village.

Pour la montée en procession depuis Ceillac,  le rendez-vous est fixé à 8h30, à Chaurionde, au fond de la vallée du Mélézet.

Christian Grossan

 

Mercredi 21 juillet 2010 : Avec François Daudet les amis de Ceillac rendent hommage à Chopin

Dans le cadre des « musicales du jeudi » l’association « les amis de Ceillac » rendra hommage à Chopin jeudi 22 juillet, à l’église Saint Sébastien.

Pour honorer la mémoire de Chopin, à l’occasion du 200 ème anniversaire de la naissance de ce grand compositeur dont le père qui s’était installé en Lorraine était originaire du hameau des Charpins, dans la commune haut-alpine de Saint-Crépin, les Amis de Ceillac ont fait appel  à un grand pianiste qui connaît bien la vallée de Ceillac où il est venu en voyage de noces : François Daudet.

Ce pianiste lyonnais a remporté le premier grand prix international Claude Kahn (Paris-1983). A Toronto, en 1991, il remporte en formation trio le premier grand prix du concours international de musique de chambre « the Glory of Mozart », est lauréat des concours nationaux de musique de chambre de Colmar (1989), Florence (1988 et 1991), Trapani (1991), Graz (1992).

Pour l’ensemble de ses activités de soliste et de chambriste, il a obtenu en 1991 le prix Charles Oulmont sous l’égide de la fondation de France.

Depuis 1992, François Daudet joue régulièrement avec la grande violoniste Marie-Annick Nicolas suscitant l’enthousiasme unanime de la critique et du public.

François Daudet est directeur artistique des journées musicales de Dieulefit  dans le Drôme et joue sur un piano Steinway. Depuis 1853, les pianos Steinway sont construits aux Etats-Unis par les descendants d’Henry Steinway né en  Allemagne en 1797 et émigré aux U.S.A en 1850.

Comment ne pas reproduire pour nos lecteurs ce qu’il écrit en parlant de notre village : « Ceillac, village Mythique… J’avais dix ans quand mon frère et son épouse me l’ont fait découvrir. Nous logions alors aux Bloucs, chez le père Bonnet, et je me souviens encore de la fascination que la Font-Sancte a aussitôt exercée sur moi. Un émerveillement qui s’est poursuivi tout au long des randonnées que nous avons effectuées dans la vallée. (…) Nous avons ensuite varié nos vacances d’été, et c’est seulement dans les années 2000 que nous avons senti et compris avec nos enfants , que cette vallée était notre jardin d’Eden, été comme hiver C’est là que nous retrouvons l’essentiel et que nous nous ressourçons ».

Christian Grossan

 

Mardi 20 juillet 2010 : Décés de Thérèse Perron

Le glas vient d'annoncer aux habitants du village le décès de Thérèse Perron à l'âge de 83 ans.

Thérèse  dont le mari, Joseph, est décédé en 2004 avait du quitter la maison familiale de Ceillac pour la maison de retraite de Guillestre puis les hôpitaux de Gap et Embrun où elle s’est éteinte entourée de ses enfants.

Thérèse Perron, née Robert, était issue d'un famille très nombreuse  du hameau de La Clapière. Elle était la mère de 5 enfants dont 4 sont établis à Ceillac, de huit  petits enfants. Elle était  aussi dix fois arrière-grand-mère.

Nous assurons sa famille de notre profonde sympathie.

Christian Grossan

 

Dimanche 18 juillet 2010 : Naissance

Je m'appelle Sunrise, je suis la fille de Téquila et de Lys. Je suis née le 11 juillet à 5 h, à Ceillac, sans aide, comme une grande... et je suis déjà une vedette.

Bientôt, dès que j'aurai un peu grandi, je pourrai accompagner mes parents, guidée par Hervé, et porter les bagages des randonneurs.

 

Vendredi 16 juillet 2010 : Foire-expo du Queyras : L'art dans tous ses états

Le village de Ceillac accueillera ce dimanche 18 août la 21ème foire exposition du Queyras. Le thème retenu cette année : "L'art dans tous ses états".

Tout au long de la journée sur  les places et dans les rues du village, le public pourra découvrir les artistes professionnels et amateurs et aussi les produits de l'artisanat typique du Queyras.

De nombreux spectacles seront également proposés alliant toutes sortes de pratiques et de prestations ; théâtre, voltige équestre, musique, jongleurs de feu…

Cette grande manifestation est portée par le comité des fêtes et la commune de Ceillac, la communauté de communes  qui seront heureux d'accueillir les visiteurs au cœur du Parc Naturel Régional du Queyras.

Christian Grossan

 

Vendredi 16 juillet 2010 : Exposition de l'été à Sainte- Cécile

L'église Saint –Sébastien accueille cet été une importante exposition de photographies.


Vernissage de l'exposition avec une présentation de Bernard Busser, président des "Amis de Ceillac".

Dans la nef, les œuvres de Christophe Sidamon-Pesson, photographe naturaliste professionnel  résidant à Ceillac s'imposent au regard.

Ce jeune photographe lauréat de plusieurs prix, dont le célèbre concours de la BBC Wildlife photografer, a publié, il y a quelques années, un petit ouvrage de photographies au format carte postale, légendées par Michel Blanchet. L'an dernier, ils ont produit ensemble un ouvrage remarquable, "L'autre versant" dont sont tirées à un très grand format les photos de l'exposition visible à Sainte-Cécile qui expriment avec sensibilité la beauté sauvage du Queyras.

Dans la chapelle latérale, très discrètement, ce sont les photos de Michel Chavrot qui retiennent l'attention. Cet amateur éclairé, directeur de l'école communale et animateur du site "ceillac.com" qu'il a créé,  et qui a lui aussi le goût de la perfection y révèle de réels talents.

Enfin, 15 photos retenues par le jury qui a dû départager plus de 140 clichés présentés dans le cadre du concours " Quelle est belle ma vallée "  sont présentées à l'entrée du Chœur. (aperçu des photos du concours).


Le vernissage de cette exposition  qui sera ouverte au public chaque après midi de la semaine à partir de 17 heures a été l'occasion pour Bernard Busser président de l'association les Amis de Ceillac  et Célestin Fournier, maire de la commune, d'insister sur l'importance des animations et manifestations culturelles dans la vie sociale et économique du village.

Christian Grossan

 

Vendredi 16 juillet 2010 : Une messe au sommet

Lundi 12 juillet, les Pères André Bernardi et Pierre Fournier ont célébré la messe au Pas du curé, à 2783 mètres d'altitude !

Une poignée de fidèles, venus à pied de Ceillac et de Vars ont ainsi rendu hommage au Père Edouard David, ancien curé de Ceillac originaire de Vars...

Deux itinéraires ont été proposés. Un groupe, conduit par le P. André Bernardi, est parti du Val d’Escreins, de la commune de Vars, dont était originaire le P. David. L’autre groupe, accompagné par le P. Pierre Fournier, est monté de Ceillac, dont le P. David fut curé. Les deux groupes de pèlerins, composés d’habitants du pays, de résidents et de vacanciers, se sont retrouvés en montagne, à l’endroit si symbolique  du « Pas du Curé »,  à 2783 m d’altitude. Déjà, le 12 août 2005, un même hommage avait été célébré, avec pose d’une plaque rappelant un épisode significatif.

En 1935, des Chasseurs alpins étaient en entraînement et leur officier se demandait comment passer la chaîne de montagnes de la Font  Sancte, des Heuvières et des Averts. Venant à croiser le P. David sur le sentier, celui-ci, questionné par l’officier répondit : « Vous avez un passage tout en haut, sur le côté de la montagne de la Saume.  -  Pas possible ! », s’exclama l’officier incrédule en regardant la pente si raide… L’officier et ses soldats vérifièrent que le passage était possible ! Le Père David empruntait fréquemment ce passage en allant rendre visite à sa famille à Vars et en revenant à sa paroisse de Ceillac.

    Avec les membres de la parenté du P. David et les paroissiens, le souvenir du vaillant Père David fut rappelé. Ordonné prêtre en 1930, il fut curé de la paroisse de Ceillac pendant  cinq ans, puis d’Arvieux pendant seize ans, d’Abriès et de Ristolas pendant douze ans, puis, pendant vingt-trois ans, de la Roche-de-Rame, Champcella et Freissinières. Il fut , enfin, aumônier de la Maison de Retraite de Guillestre en y étant résident. Il a ainsi accompli sa vocation et sa mission de prêtre en proximité des populations paroissiales dans leur service quotidien.


La messe concélébrée par les pères Bernardi et Fournier. (Photo Alain B.)

    Ce rassemblement a été l’occasion d’évoquer également la célèbre figure du Père Henri Caffarel (1903-1996), de la parenté du P. David et de même âge. La famille paternelle du P. Caffarel étant de Vars, tous deux se sont connus à Vars. Ordonné prêtre en 1930, comme le P. David, le P. Caffarel a été le fondateur du mouvement de spiritualité des couples. Initiées par lui, les « Equipes Notre-Dame » se sont diffusées sur les divers continents. Il est actuellement proposé à la béatification et à la canonisation. Un « Colloque Caffarel » aura lieu à Paris, les 3-4 décembre, au Collège des Bernardins : « Le P. Caffarel : l’homme de prière et le prêtre de la spiritualité conjugale ».

    Cet hommage au P. David a été « jumelé » à la Marche-méditation qui s’est déroulé en même temps, avec vingt-et-un participants, dont des enfants : des paroissiens de Ceillac, des résidents, des vacanciers et des membres de la Formation diocésaine. Le thème médité : « Le sens de la marche dans la Bible : d’Abraham à Jésus et ses apôtres ».  La marche : la marche de la vie, la marche de la foi... Ces marcheurs sont partis du village de Ceillac et son montés jusqu’au hameau de La Riaille, où la messe a été célébrée par le P. Bernard.

    Cette journée du 12 juillet ne manquera pas d’être rappelée, bientôt, lors du pèlerinage à la Chapelle de Sainte Anne le lundi 26 juillet, qui rassemblera, comme chaque année, des pèlerins du Queyras, de Haute-Ubaye, et des environs.

                                                                                                                  Père Pierre Fournier

 

Vendredi 9 juillet 2010 : Concert de l'orchestre de chambre des Hautes-Alpes

Les musicales du jeudi

L'association les Amis de Ceillac propose cet été encore une série de concerts, chaque jeudi, en l'église Saint-Sébastien de Ceillac.

En  ouverture de cette saison culturelle, ce 8 juillet, l’orchestre de chambre des Hautes Alpes a interprété avec brio un programme varié devant un public conquis.

Cet orchestre, porté par l'association PRO 05, a été créé en 2007 par des musiciens professionnels haut-alpins, issus des plus prestigieuses formations symphoniques, soucieux de promouvoir la musique classique et de pratiquer leur instrument dans leur département de résidence. Il propose une saison de concerts répartie sur les trois principales villes du département, Gap, Briançon et Embrun, mais aussi sur les communes environnantes.

Le programme a balayé toutes les époques de la renaissance au monde moderne, de Susato ou Albinoni jusqu'à Dvorak, Grieg et Sibelius. Une grande variété d'oeuvres donc entrecoupées de courts commentaires du chef d'orchestre Jean-Christophe Keck permettant au public de mieux appréhender la genèse de chaque oeuvre et la vie de son compositeur.

Ce concert de grande qualité est de bon augure les soirées à venir des "Musicales du jeudi" qui vont rythmer la saison estivale jusqu'au 19 août. Le programme éclectique, tant au niveau des artistes qui se produiront, qu'au niveau des instruments et des répertoires choisis comporte :

- Le 15 juillet, Duo Scaramouche ;

- le 22 juillet, concert Chopin par François Daudet. A l'occasion du 200° anniversaire  de la naissance de Chopin dont les ancêtres étaient originaires de Saint-Crépin, les Amis de Ceillac ont frappé un grand coup en faisant appel François Daudet, un pianiste lyonnais dont la renommée dépasse largement les frontières  de l'hexagone.

- le 29 juillet, Flûte et Clavecin par Alain Daboncourt et Marie Loiseleur

- 12 août , Duo Flûte et Harpe par Véronique Charpentron et Magali Pyka  de Coster

- 19 août, Machaga, musiques sud américaines.

 

Jeudi 8 juillet 2010 : Marches-méditation, lundi 12 juillet à Ceillac

Lundi 12 juillet, le Service diocésain de la Formation, les paroisses de Ceillac et de Vars organisent avec les habitants du pays, les résidents et les vacanciers deux marches-méditation qui permettront d'allier la spiritualité, la rencontre et la découverte de milieux et de paysages alpins particulièrement riches et variés.

La "marche de la vallée" conduira les promeneurs depuis le village de Ceillac jusqu'au  hameau de La Riaille dans la vallée du Mélézet où la Messe sera célébrée par le Père Bernardi à la Chapelle Ste Marie-Madeleine. Un pique -nique suivra. La marche sera animée par Geneviève et Pierre-Yves Michard.


Hameau de la Riaille, début juillet.

Rendez-vous à 8 h 15  devant le centre de vacances "les Mélèzes"  de la ville de Gennevilliers.

La montée au Pas du curé  se fera à partir de 2 itinéraires.

L'un au départ du  Val d'Escreins, à Vars, à sept heures, l'autre, à Ceillac, au départ du hameau de la Cime du Mélézet, près du refuge du même nom, devant la chapelle Saint-Michel à 7 h 30.


Hameau de la Cime, à l'automne.

Le Père André Bernardi animera la montée depuis le val d'Escreins, cependant que la Père pierre Fournier  accompagnera les marcheurs partis de Ceillac.

Après que les premiers auront atteint puis franchi la Colette verte, ils rencontreront les seconds qui auront traversé les pistes des prés Girardin, dépassé le lac Miroir et gravi le Pas du Curé où sera célébrée la messe vers 11 h.


Lac Miroir, juin 2010.

Cet office sera célébré à la mémoire du Père David, curé de Ceillac originaire de Vars. Le col porte le nom de "Pas du Curé"  depuis qu'il y conduisit des militaires qui baptisèrent ainsi le lieu sur leurs cartes d'état major…

Pour les gapençais qui désireraient participer à ces marches, un départ "co-voituré" est organisé à partir du parking de "Géant" à Gap, à 6 h pour la montée au Pas du curé, à 7h pour la "marche de la vallée".

Dans tous les cas, le repas sera tiré des sacs et si le temps l'imposait les animations auront lieu en salle.

Renseignements au 04 92 40 02 72  pour le départ de  6 h et au 04 92 51 17 84 pour le départ de 7 h.

Christian Grossan

 

Jeudi 8 juillet 2010 : Mariage de Julien et de Fanny

C'est à Marseille, à la villa Bagatelle pour le mariage civil et à l'église St-Barnabé pour la cérémonie religieuse  que Julien Grossan et Fanny Dubarry  ont uni leurs destinées en présence de leurs nombreux parents et amis.

Ils ont fait leurs premiers pas de couple sous une haie d'honneur organisée par les moniteurs de l'école de ski de Ceillac. La réception  à Puyricard a tenu les uns et les autres en éveil jusqu'à une heure très avancée...

 

Mardi 22 juin 2010 : L’écogîte de l’Aigle : un hébergement touristique de qualité

Le week-end Valérie et Christian Perron ont inauguré avec les  personnalités locales, les entreprises  et leurs amis  l’écogîte de l’Aigle, le premier à Ceillac. Il peut accueillir 18 personnes  en gestion libre.

Le label écogîte a été créé en 2003, en Provence Alpes Cote d’Azur. Il est décliné au plan national depuis 2007 et désormais 41 départements français peuvent attribuer cette qualification. Avec ce 16° établissement labellisé, le département des Hautes-Alpes se situe au premier rang.


Le cahier des charges intègre des critères très exigeants  concernant :

- l’intégration de l’hébergement dans son environnement et dans son site ;
- l’utilisation de matériaux locaux et sains dans la réalisation de l’hébergement ;
- la maîtrise des consommations d’énergie conventionnelle  pour chaque usage
(chauffage, cuisson, eau chaude, électricité) ;
- l’utilisation d’énergies renouvelables
(solaire thermique ou photovoltaïque, hydraulique, bois) ;
- la maîtrise des consommations d’eau ;
- la gestion des déchets liés à l’occupation de l’hébergement ;
- l’engagement des gestionnaires  d’informer et de sensibiliser les usagers  à des pratiques respectueuses de la planète.

L’écogîte de l’Aigle  accessible aux handicapés devrait recevoir prochainement le label « tourisme et handicap ».

Au respect scrupuleux des critères qui ont permis ces labellisations, l’écogîte de l’Aigle ajoute le bon goût  de l’ameublement, des aménagements et décorations intérieurs.

Il ne fait aucun doute qu’il connaîtra le succès de fréquentation qu’il mérite et qu’il apportera  au potentiel d’accueil touristique du village un équipement nouveau  de grande qualité et bien en phase avec les aspirations nouvelles de la clientèle.

Christian Grossan

 

Jeudi 17 juin 2010 : Les écoliers à la découverte de l'océan

C'est  sur l'île de Noirmoutier que Michel Chavrot, le directeur de l'école, avait jeté son dévolu cette année pour le séjour découverte qui a conduit les écoliers du village des rives du Cristillan aux  rives de l'océan Atlantique.

Avec une importante participation de la commune, tous les deux ans, la classe des grands part ainsi à la  rencontre de territoires ou de destinations souvent inconnues pour la plupart des participants. Le dernier séjour en 2008 s'était déroulé sur une péniche évoluant sur le canal du midi.

Dimanche 6 juin, les enfants et les adultes qui les accompagnaient ont quitté Ceillac en autocar pour rejoindre la gare TGV de l'Arbois, à Aix en Provence. Le TGV les a  conduits  jusqu'à Nantes où ils ont emprunté une nouvelle fois l'autocar pour rallier l'île de Noirmoutier.

Ce voyage  pour les enfants c'est d'abord l'occasion de quitter son village, sa vallée, sa famille, parfois  pour la première fois.

C'est aussi l'expérience toujours enrichissante d'un premier séjour en collectivité pendant lequel on va devoir partager beaucoup de choses avec ses camarades et apprendre à vivre avec eux plusieurs jours durant.

Enfin, compte tenu de la richesse et de la diversité du programme, concocté par Michel et les animateurs locaux dont il s'est assuré le concours, c'est une occasion inespérée de découvrir en profondeur un milieu radicalement différent du  milieu montagnard dans lequel ils baignent à longueur d'année. Et cette découverte des particularités environnementales, économiques ou climatiques de l'île de Noirmoutier autorisera de multiples exploitations pédagogiques dans les semaines à venir et à la rentrée de septembre.


Sortie en mer sur l'O'Abandonado, un vieux gréement, sur lequel les enfants ont pu participer aux différentes manoeuvres.

Outre le dépaysement  du séjour et du voyage, les écoliers du village ont pu étudier le fonctionnement des marais salants, les mille facettes du métier d'ostréiculteur, les subtilités de la pêche à pied, les joies et les caprices du cerf-volant et du char à voile, le pilotage en mer d'un vieux gréement et visiter le célèbre passage du Gois recouvert à chaque marée et qui, jusqu'en 1970 date à laquelle un pont a été construit, était le seul accès possible de l'île.

Même si, jour après jour, les familles ont pu suivre leurs enfants dans leurs activités grâce aux reportages bien documentés et riches de nombreuses photographies mis en ligne sur ceillac.com, gageons que l'océan et Noirmoutier vont alimenter longtemps les conversations à la maison et dans la cour de l'école.

Christian Grossan

 

Dimanche 6 juin 2010 : Ils sont partis

Il y a deux ans, c'était la classe péniche, une semaine au fil de l'eau sur le canal du Midi...

Cette année, c'est l'île de Noirmoutier que les enfants de la classe des grands de Ceillac découvriront, après un long périple en car et en TGV.

Ce voyage sera l'occasion de découvrir un autre milieu avec ses particularités environnementales, économiques ou climatiques. Les possibilités d'exploitation sont très nombreuses et touchent à toutes les matières.

Pour certains ce sera aussi le premier séjour en collectivité, loin de la famille, une première expérience toujours enrichissante et indispensable.

Les enfants rédigeront chaque soir un petit compte-rendu de leur journée qui sera mis en ligne sur ce site, si tant est qu'un accès wifi soit opérationnel, ce qui devrait être le cas...

 

Samedi 5 juin 2010 : Emilio

Il y a un mois, le 6 mai très exactement, naissait Émilio, fils d'Estelle Praderio et de Vincent Favier. Il pesait alors 3,160 kg et mesurait 49 cm.

Aujourd'hui, il se porte comme un charme et distribue à son entourage moult sourires sans compter...

 

Jeudi 3 juin 2010 : Initiatives été 2010

Le toujours très actif comité des fêtes nous propose pour cet été, parmi les animations programmées :

* la 21 ème foire-expo du Queyras qui se déroule cette année à Ceillac, avec pour thème "L'art dans tous ses états".

* Le festival de l'air "Festivols" avec baptêmes, démonstrations, ateliers...

* Les musicales du jeudi, une série de 6 concerts de qualité organisés en l'église Saint-Sébastien par l'association des Amis de Ceillac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 21 Mai 2010 : Arrivée d'Adam

À Gap, Adam, fils d'Esther et de Sylvain Fournier est né lundi 18 mai, à 18 h 10.

Il pèse 3,370 kg et mesure 50 cm. Il est en pleine forme tout comme sa mère. Tous les deux devraient retrouver la vallée de Ceillac en cette fin de semaine.

 

 

 

 


 

Mardi 18 Mai 2010 : Le parc recrute

Pour mener à bien ses missions d'accueil dans ses espaces de découverte et d'éducation au territoire le Parc naturel régional du Queyras recrute pour cet été :

- 2 éducateurs à l'environnement,

- 2 assistants d'agent du patrimoine pour le Musée du Soum à Saint-Véran,

- 2 assistants d'agent du patrimoine pour "L'Arche des Cimes" à Ristolas,

- 1 agent d'accueil pour le Point d'Accueil du Parc au Col Agnel,

- 1 agent d'accueil pour "Les Frissons de la Terre", Espace Géologique à Château Ville Vieille.


Vous trouverez, ci-dessous les fiches de poste détaillées :

- fiche éducateurs

- fiche Soum

- fiche Arche des Cimes

- fiche Col Agnel

- fiche Espace Géologique



Les candidatures sont à adresser au Président du Parc naturel régional du Queyras, avant le 21 mai 2010.

 

Mardi 18 Mai 2010 : Annulation soirée Country

Suite à un souci de santé de l'un des membres du groupe, la soirée Country est annulée...

 

Mercredi 5 Mai 2010 : Soirée Country

 

Samedi 1 er Mai 2010 : Diaporama ~ Causerie

 

Vendredi 30 avril 2010 : Décès de Marie Cony

Marie Cony, née Guérin, n'aura pas survécu longtemps à son fils Gilbert décédé le 20 mars dernier.

Veuve depuis 9 ans, elle s'est éteinte dans sa 94° année  à l'hôpital de Briançon où elle avait été admise  depuis deux semaines.

Née à Buenos Aires en 1916 où son père venait de s'établir elle avait, encore enfant, retrouvé avec son frère cadet, Emile, décédé en 2006  le village de Ceillac, berceau de la famille paternelle. De sa maman, amérindienne , qui ne supportera pas ce dépaysement et mourra peu après, Marie avait gardé la souplesse de la silhouette et la finesse des traits.

Profondément attachée à sa terre, au hameau du Mélézet, à son activité agricole et par dessus tout à ses moutons sur le parcours desquels elle veillait  avec une vigilante attention Marie Cony  incarnait  au plus haut point les valeurs paysannes et chrétiennes des habitants de ce haut pays.

Très soignée de sa personne elle aimait faire partager  sa passion pour son village aux nombreux vacanciers  qu'elle rencontrait ici ou là.

Ses enfants Josette et Jacques,ses petits enfants, ses arrières petits enfants auront à coeur  de faire vivre son souvenir

Christian Grossan

 

Dimanche 11 Avril 2010 : Le Conseiller général en visite

Une quarantaine de personnes ont participé mardi  à la réunion publique animée à la salle polyvalente du village par Marcel Cannat, conseiller général du canton de Guillestre.

Accueilli par Célestin Fournier, maire de Ceillac, le vice-président de l'assemblée départementale en charge des routes et des bâtiments était venu à la rencontre de la population en dehors de tout contexte électoral. Il a été particulièrement heureux que les habitants aient répondu si nombreux à son invitation témoignant ainsi de  l'intérêt qu'ils portent  à la vie du Département.

Pour l'essentiel,  les échanges ont porté sur la nature des travaux à réaliser sur le CD 60 entre la Maison du Roy et Ceillac pour lesquels une enveloppe de 400.000 € est ouverte (élargissements à la source de l'Agouras puis entre les acacias et le hameau de Laval, aménagement du carrefour à l'entrée du village, rehaussement de murs et élargissement de la route dans les virages du Sarrier, barrières de sécurité, etc….) et aussi sur la sécurisation de la route des gorges du Guil au lieu dit les Roches Violettes. Si  le responsable des routes dans le département n'a pas caché que ces interventions génèreraient des difficultés pour les usagers de la route et ce pendant trois campagnes de travaux, il a pris acte avec satisfaction du sens des responsabilités dont a fait preuve  l'assistance à qui  il a présenté les dispositions qui seront arrêtées : ouverture de l'ancienne route du Queyras, encore appelée route de la Viste, qui sera revêtue (coût 350.000 €) à la circulation pour les véhicules légers avec mises en place d'un alternat, ouverture du col de l'Izoard pour les camions et les autocars, renforcement des moyens d'intervention des pompiers, libre circulation dans les gorges  de 17 h à  9 h, les lundi, mardi, jeudi et vendredi, le mercredi à partir de 13 h, toute la journée les samedi et dimanche.

De façon unanime, l'assistance a reconnu que toutes les mesures avaient été prises pour réduire au maximum la gêne que pouvait générer ce chantier indispensable et urgent. Le souhait a été exprimé qu'à la fin des travaux cette route puise être réservée aux cyclistes et cyclotouristes.

Au chapitre des affaires générales, la construction prochaine du gymnase  du collège de Guillestre (3 millions d'€) a été évoquée.

Sur un plan plus local, c'est l'enfouissement des lignes électriques qui a fait  l'objet de différents échanges. Ces aménagements sont conduits par le Syndicat d'électrification et la commune. Lorsque, dans le courant de l'année 2010, la ligne pourra être enterrée entre La Clapière et les Oches puis entre les Oches et le lotissement le Queyras et que le relais de télévision sera déposé, tout le plateau à l'ouest du village sera vierge de toute installation aérienne. Pour ce qui concerne la vallée du Mélézet, les fourreaux ayant été  enterrés en 2006 et 2007 à la faveur des travaux d'assainissement,  le câblage et les transformateurs pourraient être réalisés en 2012 .

L'alimentation en moyenne tension devrait également être enfouie par les soins d' ERDF entre la Maison du Roy et l'Adroit  Laval.

En conclusion, Marcel Cannat a insisté sur le fait que la  maîtrise du foncier conditionnera la réalisation des différents élargissements prévus sur la route de la Clapière et le CD 60 où encore pour  l'aménagement du carrefour à l'entrée du village.

Au delà de l'ambiance très conviviale de cette rencontre, on retiendra le besoin d'information et d'échange de la population qui a ainsi appris beaucoup y compris sur des problèmes purement locaux.

Christian Grossan

 

Samedi 3 Avril 2010 : Le conseil municipal vote les budgets

Le conseil municipal vient de voter les différents budgets de la commune.

C’est, dans la vie municipale, un acte majeur puisqu’il engage dans les domaines de compétences qui sont ceux de la commune, tant en fonctionnement qu’en investissement  la vie quotidienne de la population et la préparation de son avenir.

Auparavant, les élus avaient approuvé les comptes de gestion de l’exercice 2009 en adoptant les comptes administratifs.

On compte 4 budgets distincts. Le plus important est le budget général de la commune proprement dit. Viennent ensuite le budget du service de l’eau, celui du camping municipal et celui du village de vacances.


LE BUDGET DE LA COMMUNE

La section de fonctionnement qui correspond aux charges courantes de la commune
(salaires, charges sociales, indemnités des élus et du personnel, entretien des bâtiments, de la voirie et des ouvrages et propriétés communales, assurances, subventions aux diverses associations, remboursement des intérêts de la dette ) est équilibrée en dépenses et en recettes à 1.046.746 €.

Le prélèvement pour financer des travaux d’équipement est prévu pour 209.699 €.

Les recettes proviennent pour l’essentiel des dotations de l’Etat, 412.731 €, des impôts locaux et des taxes pour 325.628 €, des produits des services et biens communaux pour 101.116 € et du résultat reporté de l’exercice 2009 pour 204.518 €.

Pour ce qui concerne les investissements les dépenses et les recettes s’équilibrent à 873.417 €.

Outre le remboursement du capital de la dette, 41.536 €, c’est le financement des programmes d’équipement qui constitue le principal poste de dépenses 829.828 €.

Les projets nouveaux concernent :

- l’aménagement d’un carrefour à l’Ochette pour 200.000 €. Des subventions sont sollicitées pour  140.000 €.

- l’étude pour la création d’un bâtiment d’accueil dédié au ski de fond. Celle-ci est autofinancée par la commune pour 30.000 € (étude et frais initiaux).

- l’extension de la zone d’activités de la Viste  fait l’objet d’une prévision de dépenses de 117.000 €.Des subventions sont attendues pour 35.100 €.

Pour le reste il s’agit de la poursuite ou de l’achèvement de programmes engagés les années antérieures.

Globalement on constate une augmentation sensible de la section de fonctionnement et une relative stabilité des investissements qui ont connu  un pic en 2006 et 2007 du fait de la restructuration complète du domaine de ski alpin et de l’engagement de grands travaux sur les réseaux.


LE BUDGET DE L'EAU

Notons d’abord que la communauté de communes l’Escarton du Queyras étant en charge de l’assainissement
(réseau de transfert  des eaux usées et station d’épuration) la commune intervient sur la distribution de l’eau potable et l’acheminement des eaux usées vers le réseau de transfert.

Le budget 2010 prévoit des dépenses d’exploitation pour un montant de 79.726 € dont 16.011 pour le paiement des intérêts des emprunts. Les recettes proviennent pour 61.320 € de la facturation du service aux abonnés.

Dans le domaine des investissements les dépenses sont évaluées à 369.241 €. Elles concernent pour 313.163 € des restes à réaliser des années précédentes. Les recettes sont assurées par le report du solde positif de l’exercice clos 137.729 €, le prélèvement opéré sur le fonctionnement et des subventions.

 

LE BUDGET DU CAMPING MUNICIPAL

Avec un résultat reporté de 44.082 € les recettes pour 2010 sont évaluées à 86.472 €.

Les dépenses de fonctionnement, équilibrées à ce montant, prévoient un virement de 48.966 € en faveur de la section d’investissement.

Ainsi les recettes d’investissement cumulées depuis plusieurs années se trouvent portées à 149.744 €. Aucun projet précis de travaux n’est avancé.


LE BUDGET DU VILAGE DE VACANCES

Schématiquement, ce budget tant en fonctionnement qu’en investissement  concerne la prise en charge par l’association ValVVF gestionnaire de cet important établissement
(350 lits) de certaines  dépenses engagées par la commune propriétaire. Il porte sur une somme globale de 118.128 €.

Christian Grossan

 

Jeudi 1 Avril 2010 : Ceillac à la pointe de l'écologie

Copenhague et Ceillac : retombées des mesures « + 1500 »

Le sommet de Copenhague sur le climat ne s’est pas terminé sur les grandes décisions internationales attendues, mais, on le sait moins, de nombreuses avancées ponctuelles ont été enregistrées.

Ainsi en est-il des mesures dites « + 1500 » qui intéressent toutes les régions situées à plus de 1500 mètres au-dessus du niveau - actuel - de la mer : en effet, pour préserver à la fois la montagne et la planète, suite aux préconisations d'audits spécialisés, quatre décisions, faisant l'objet d'un large consensus, ont été prises.

Les quatre mesures proposées dans le cadre de « + 1500 » sont l’autonomie énergétique, la thésaurisation de l’eau, le doublement des zones boisées et l’interdiction de tout moteur thermique.

En elles-mêmes ces mesures n’ont rien de révolutionnaire et prolongent les efforts déjà entrepris à Ceillac comme la construction de la microcentrale électrique, la construction de la réserve collinaire à double emploi (neige de culture, réserve d'eau potable), la politique forestière et la réalisation de la station d'épuration ; mais leur radicalisation et leur extension ne manqueront pas de modifier considérablement la vie quotidienne en montagne.

La mesure la plus radicale est évidemment l’interdiction de tous les moteurs non-électriques couplée à l’obligation d’autonomie énergétique. Cette mesure est en parfait accord avec l'objectif défini dans la nouvelle charte du Parc du Queyras qui vient d'être approuvé par l'état.

 

Extraits de la nouvelle charte du Parc du Queyras

Atteindre l'autosuffisance énergétique ~ Plan Climat

• Elaborer, mettre en place, appliquer et animer un plan local énergie et environnement ;

• Engager dans chaque collectivité un Plan d’action éco responsable limitant les gaz à effet de serre ;

• Engager les ménages et particuliers dans des Plans d’action éco responsables familiaux ;

• Se rapprocher des Bâtiments de France et des responsables du patrimoine pour faciliter l’intégration des nouvelles énergies dans le bâti.


Optimiser les déplacements et les transports

• Promouvoir un accès du Queyras et de ses villages en transport collectif non polluant.



Mettre en oeuvre le Plan Local Energie du Queyras et développer les Energies renouvelables

• Mettre en oeuvre les diagnostics et mesures d’économies prévues au Plan Local de l’Energie ;

• Insuffler des programmes d'économie d'énergie dans l'habitat ;

• Engager des constructions HQE et bio climatiques pour tout nouveau projet de construction tout en veillant à leur intégration architecturale et paysagère ;

• Soutenir le développement des énergies renouvelables dans le respect de la biodiversité et des paysages de montagne : méthanisation, bois énergie, picocentrales, solaire thermique et photovoltaïques…

 

Les premières décisions sont donc les suivantes :

CIRCULATION AUTOMOBILE

En 2012, les voitures n’auront plus le droit de circuler à Ceillac, dans la vallée du Mélézet et dans la vallée du Cristillan. Cette interdiction sera effective dès août 2011 pour les 4x4.

Cet été, la commune créera un parking paysager arboré au niveau de la Viste.

Au cours de l’été 2011, sera mis en place un système de navettes électriques qui desservira, depuis ce parking, le village, les hameaux du Mélézet et ceux du Cristillan.

Ce service sera permanent pour le village et le Pied du Mélézet. Il fera l'objet d'une délégation de service public.

Au village, à l’Ochette et aux campings, tout un chacun, ceillaquin ou vacancier, pourra emprunter gratuitement un vélo dans une des 15 stations créées par la commune, à l’instar de ce qui se pratique à Paris avec le vélib.

Durant la saison estivale, il sera également possible de monter dans une calèche tirée par des chevaux qui proposera des balades tranquilles sur le plateau en empruntant les pistes de fond.


Calèche "expérimentale" mise en place durant l'été 2009. Ici au Clôt des Oiseaux.

ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

A l’automne, le conseil municipal votera une modification du PLU qui imposera l’installation d’au moins 12 m² de panneaux solaires pour toute construction nouvelle, ce qui fournira, en puissance de crête, une puissance électrique de 3600 w (3,6 kw) grâce à l’utilisation de panneaux photovoltaïques de dernière génération. 3600 w est une puissance suffisante pour un foyer (4 personnes) qui veille à ne pas utiliser simultanément les appareils énergivores et à bien éteindre les lumières.

Sera également imposée la mise en place d’un chauffe-eau solaire particulièrement rentable dans notre vallée qui bénéficie de 292 jours d’ensoleillement par an (statistiques météo-France).

En complément de ces équipements individuels, la commune installera une éolienne à la Viste (lieu considéré comme idéal, le rétrécissement de la vallée en cet endroit, impliquant un vent plus rapide de par l’effet Venturi) qui complètera l’électricité déjà produite par la micro-centrale du Cristillan. Cela permettra, notamment, de fournir l’énergie pour les navettes électriques.

L’objectif avoué de la commune est de parvenir à l’autosuffisance énergétique en 2020, en conformité avec les objectifs édictés dans la charte du Parc du Queyras. Cela signifie qu’il faudra mettre en place des aides importantes pour que les constructions existantes puissent s’équiper rapidement, en une seule décennie. L’Europe, l’Etat et la Région ayant d'ores et déjà manifesté leur vif intérêt pour ce projet, des subventions conséquentes devraient être votées, une bonne nouvelle à l'heure où l'argent public se fait rare. Elles permettront de limiter l’autofinancement pour les particuliers à hauteur de 10 % du coût global .

 

GESTION DE L'EAU

La commune votera, en 2013, des mesures incitatives afin de limiter la consommation d’eau potable.

Ainsi,  le prix du forfait annuel sera diminué de 30 % pour les particuliers  ayant installé une chasse d’eau à double débit et n’ayant pas de baignoire. Si des toilettes sèches sont aménagées (une aide à hauteur de 80 % est attribuée par le conseil général), le prix sera alors diminué de moitié.

Quant au traitement des eaux usées, il est effectué par la station d’épuration dont la construction a été achevée en 2009.

CHAUFFAGE DES HABITATS

Le chauffage solaire fonctionne sur le même principe que le chauffe-eau solaire.

Il est très efficace pour les maisons bien exposées, à l'Ochette par exemple.

Pour les autres, des aides financières et techniques seront proposées pour l'utilisation de chaudières à copeaux ou à granules, dont on connaît le rendement et le faible taux de polluants émis.

Au final, entre le chauffe-eau solaire et les panneaux photo-voltaïques, il ne restera guère de place pour les couvertures en tôle rouillée, lesquelles couvertures ont fait, récemment l'objet d'une petite polémique...

 

GESTION DE LA FORÊT

Globalement, la forêt ceillaquine est en bonne santé avec une avancée significative comme dans la plupart des régions françaises. En témoignent les photos ci-dessous...

 

L’Office National des Forêts, en partenariat avec la commune, remplacera à terme 40 % du mélézin par des espèces conservant leurs épines, comme le pin sylvestre ou encore le sapin.

Cette décision spectaculaire aura pour conséquence une production d’oxygène hivernal en nette hausse dans la vallée.

 

GESTION DES DÉCHETS

Cette année, la Communauté de Communes du Queyras remplacera les classiques containers par des moloks différenciés pour permettre le tri. La collecte des déchets sera donc moins fréquente du fait de la plus grande capacité de ces moloks et le coût sera, par conséquence, notablement réduit, de même que la pollution engendrée par les camions poubelles.

Depuis 2 ans, chaque résident peut obtenir via la Communauté de Communes du Queyras un bac à compost qui sert à stocker les déchets ménagers périssables pouvant ensuite être utilisés comme « engrais » dans un jardin.

 

Lundi 22 mars 2010 : Élections régionales ~ 2 ème tour

Sur les 296 inscrits à Ceillac, 170 ont participé au vote, soit un taux de 57,4 % (48.6% au premier tour). On compte 165 exprimés qui se répartissent comme suit :

- Liste UMP : 98 voix (59,4 %)

- Liste PS : 54 voix (32,7 %)

- Liste Front National : 13 voix (7,9 %)

 

Résultats des communes du parc du Queyras 

COMMUNE
Vauzelle
Mariani
Le Pen
Abriès
125
53
10
Aiguilles
91
46
7
Arvieux
113
71
11
Château Ville-Vieille
88
60
12
Molines
86
70
13
Ristolas
34
18
2
St-Véran 
54
72
17
Ceillac
54
98
13
Guillestre
424
310
117
Eygliers
156
99
52
TOTAL
1225
897
254

 

Samedi 20 mars 2010 : Décès de Gilbert CONY

Gilbert Cony s’est éteint à l’hôpital de Briançon au premier matin du printemps. Il avait 64 ans.

Gilbert qui n’avait quitté le village qu’à l’occasion de son service militaire était resté très attaché aux pratiques et aux usages traditionnels  et viscéralement attaché à la terre de ses ancêtres. Cette force de la nature était un être profondément sensible.

D’abord salarié dans une entreprise de charpente dans la vallée, il avait ensuite  avec son cousin créé une entreprise artisanale et un commerce  avant de reprendre avec son frère l’exploitation agricole familiale.

Très attaché au hameau du Pied du Mélézet où il avait choisi d’habiter, à proximité des remontées mécaniques où il a travaillé jusqu’à l’âge de la retraite, il aimait par dessus tout suivre l’évolution de ses moutons dans les prairies et les alpages alentour.

Longtemps sapeur pompier volontaire au centre de secours de Ceillac, conseiller municipal de 1977 à 1983 dans la dernière municipalité conduite par Philippe Lamour, Gilbert Cony était le père de 2 enfants, Anne-Cécile et Benoit.

Nous partageons leur peine  et celle de sa maman  et nous assurons ses frère et sœur, ses petits enfants, ses neveux et toutes les familles touchées par ce deuil de nos sentiments bien affectueux.

Christian Grossan

 

Vendredi 19 mars 2010 : Première expérience avec les chiens de traîneau (par les enfants de l'école)

Samedi 13 mars, nous avons, pour la première fois, conduit un attelage tiré par des chiens de traîneau.
                        
John, un jeune musher installé à Molines, nous avait donné rendez-vous au pied du village  dans la plaine des Oches. Il est venu avec une dizaine de traîneaux, des petits et des grands et 19 chiens, des huskies, des malamutes et d’autres, tous superbes.

Avant de partir, John nous a expliqué comment conduire le traîneau : dans les montées, il faut pousser pour aider les chiens, dans les descentes, il faut, au contraire, freiner pour éviter que le traîneau rentre dans les chiens, dans les dévers, il faut se pencher côté amont pour éviter de tomber et, en cas de chute, il faut reverser le traîneau pour empêcher les chiens de partir avec.


John explique les principes de base de la conduite du traîneau.

Puis, nous avons préparé les attelages et nous sommes partis en convoi, avec deux enfants par traîneau et John en tête. Nous avons ainsi effectué un parcours varié de plusieurs kilomètres. On s’est bien amusés, c’était génial !


En fin de journée, deux enfants sont restés pour nourrir les chiens et leur donner à boire.

On peut remercier Arlène, chargée de l’animation à Ceillac, d’avoir organisé, au cours de cet hiver, plusieurs séances de chiens de traîneau.

Cela nous a permis de découvrir un moyen de transport très utilisé autrefois en Amérique du Nord et en Sibérie.

 

Ski joering

Le lendemain, plusieurs d’entre nous ont essayé le ski joering.
                        
Le principe est simple, on chausse les skis et un cheval harnaché nous tire, sur une piste damée.. Et cela peut aller très vite !


 

Dimanche 14 mars 2010 : Élections régionales

Sur les 296 inscrits à Ceillac, 144 ont participé au vote, soit un taux de 48.6%. On compte 143 exprimés qui se répartissent comme suit :

- Liste UMP : 69 voix (48,3 %)

- Liste PS : 36 voix (25,2%)

- Liste Front National : 16 voix (11,2 %)

- Liste Europe Ecologie : 15 voix (10,5%)

- Divers : 3 voix (2,1%)

- Liste Modem : 2 voix (1,4 %)

- Liste Front de Gauche : 2 voix (1,4 %)

- Liste NPA : 0 voix

- Liste Lutte Ouvrière : 0 voix

- Liste Ligue du Sud : 0 voix

 

Jeudi 11 mars 2010 : Station météo de Ceillac

Qu’on lise le journal, qu’on écoute la radio ou qu’on regarde la télévision, nous sommes toujours très attentifs aux prévisions météorologiques quand on ne va pas les chercher directement sur internet ou consulter le bulletin qui est souvent affiché dans les lieux publics.

Quand les prévisions se vérifient  c’est normal. On n’en parle pas. Sinon, on entend souvent ici ou là « Ils se sont encore trompés » ou « la météo s’est encore plantée ». Comme si les prévisions de la météorologie, qu’ont veut connaître plusieurs jours à l’avance, étaient une science exacte…

Météo-France, établissement public placé sous la tutelle du ministère de l’écologie, de l’énergie, du  développement durable et de la mer emploie plus de 3500 salariés. En métropole, météo-France entretient une banque climatologique qui  exploite et archive les données de 554 stations automatiques, d’un réseau complémentaire  de 1500 stations financées par des partenaires institutionnels ou privés et d’environ 3500 postes manuels.

Outre ce réseau, Météo-France dispose de 24 radars de précipitations en métropole et 6 en outre mer pour les observations terrestres, de 67 navires, 76 bouées et 4 houlographes pour les observations en mer et de 9 stations de radio sondage et 3 profileurs de vent pour les observations en altitude.

Ainsi donc, au delà des observations par satellite, les spécialistes de météo-France analysent et exploitent les données transmises par un réseau très dense de centres et de stations qui ont chacun leurs modalités de fonctionnement particulières. Et leurs travailleurs de l’ombre !

Nous sommes allés à la rencontre de Simone Fournier qui est en charge à Ceillac de l’un des 12 postes d’observations « thermopluvio » installés dans le département des Hautes-Alpes.

« Simone, en quoi consiste l’exploitation de ce poste d’observation ?

Chaque jour, à 8heures et à 13 heures je consigne un certain nombre d’observations visuelles :

- direction et vitesse du vent ;

- quantité, forme et altitude des nuages ;

- évolution du temps depuis la dernière observation
(pluie, neige, grêle, tonnerre, brouillard…) ;

- altitude de la limite pluie-neige ;

- estimation du risque d’avalanche ;

- taille, exposition, genre , altitude de déclenchement des avalanches.

 

Je procède en outre chaque matin à un certain nombre de mesures :

- température instantanée, maxi, mini ;

- humidité de l’air ;

- quantité de pluie tombée ou équivalent en eau de la neige tombée ;

- hauteur de neige au sol, hauteur de neige tombée au cours des dernières 24 heures ;

- température de le neige et tests pour apprécier la forme des cristaux, la résistance des strates, de la couche de regel…

 

- Toutes ces informations, qu’en faites-vous ?

Elles sont transmises en vue de leur traitement à Météo-France à Briançon pour être utilisées dans l’établissement des prévisions météorologiques des jours à venir et l’information des institutions publiques et des groupements professionnels concernés par les risques liés à des phénomènes exceptionnels : pluies abondantes, chutes de neige importantes, inondations, avalanches, etc…

Elles constituent également une base de données importante qui permet d’apprécier les évolutions météorologiques et climatiques sur  de longues périodes.

 

- De quels moyens matériels disposez-vous ?

Oh, peu de choses : un thermomètre mini-maxi, un anémomètre, un pluviomètre et une planche à neige.

 

- Avant le décès de votre mari, Claude, vous observiez également la structure et l’évolution du manteau neigeux.

Effectivement. A la suite des avalanches de janvier 1978, le centre d’étude de la neige a recherché sur place des correspondants susceptibles de réaliser un certain nombre d’observations  permettant de connaître l’évolution du manteau neigeux en fonction des conditions atmosphériques et les risques d’avalanches qui en découlaient.

Chaque semaine nous analysions la  composition et la résistance des différentes strates de neige, la température du manteau neigeux tous les 10 centimètres, le poids de la neige, la présence de couches de glace…

 

- Et depuis 2004 ?

Denis Richard, autrefois pisteur secouriste et aujourd’hui chef d’exploitation du domaine skiable de Ceillac, assure désormais cette mission.

 

- Vous avez aussi réalisé un certain nombre d’observations et de relevés pour EDF ?

Oui. Un guide de haute montagne de Guillestre a pris le relais depuis que Claude est parti. Une fois par semaine,  nous mesurions l’épaisseur du manteau neigeux, le poids et la quantité de la neige en différents points du territoire communal et à différentes altitudes : au village, à 1650 m, à Chaurionde à 1950 m, à l’Adoux à 2300 m, dans les vallons de Girardin à 2600 m.

Ces informations permettent à EDF d’affiner la gestion de la retenue de Serre-Ponçon en fonction des réserves d’eau que constituera  la fonte des neiges  qui impacte également le niveau  des nappes phréatiques. »

Christian Grossan

 

Dimanche 7 mars 2010 : Un nouveau drame en montagne

Un tragique accident vient une nouvelle fois de plonger dans la stupeur toute la vallée déjà marquée cette année par deux accidents mortels consécutifs à des avalanches.

Ce samedi 6 mars, vers midi, un groupe de 4 skieurs,  bien équipés, très avertis et rompus à la pratique de la randonnée à skis en haute montagne a été emporté par une avalanche déclenchée à leur passage sur les pentes de Rasis, entre le col de Fromage et le col des Estronques.

Les secours alertés par les 2 skieurs qui n’ont pas été ensevelis n’ont pu ramener à la vie Fabienne Alliey et Gilles Tessore. Ils n’avaient pas 50 ans.

Chacune des deux victimes laisse une famille et un enfant dans la détresse.

Il semble que le risque d’avalanche de 3/5 ait été aggravé encore par les accumulations de neige consécutives aux vents forts qui soufflaient depuis 24 heures.

Ce drame  plonge dans la consternation tout le Guillestrois. Fabienne Alliey qui exerçait le métier d’assistante dentaire à Guillestre avait été conseiller municipal de la commune de 2001 à 2008 et Gilles Tessore, salarié de la SAUR à Vars, était issu d’une famille bien connue dans le canton.

En appelant chacun à redoubler de vigilance et de prudence,  nous nous inclinons devant la douleur des familles à qui nous présentons nos condoléances attristées. Notre sympathie va aussi aux 2 rescapés de cette tragédie, Pierre Urli et Stéphane Chevalier, le compagnon de Fabienne Alliey.

Christian Grossan


Pente de Rasis, à proximité du col des Estronques, d'où est partie l'avalanche de plaque qui avait un front de plus de 150 mètres et une longueur d'un kilomètre.

 

Lundi 1 er mars 2010 : Coucou de Vancouver

Un coucou sympathique de Laure Barthélémy qui vient de finir ses jeux olympiques à Vancouver et n'oublie pas Ceillac où elle a fait briller, durant de longues années, les couleurs du ski club sous la houlette de son entaîneur Thierry Grenouillet...

 

Dimanche 28 Février 2010 : Avalanche

Alors qu'une cordée de deux glaciéristes, un père et son fils, était engagée dans la cascade Easy Rider, une avalanche de fonte, avec une neige très lourde, est descendue dans la cascade ensevelissant le fils jusqu'en haut du thorax.

Deux guides, qui étaient à proximité, ont pu dégager la victime avec l'aide des pisteurs secouristes de la station avant que le PGHM, bloqué temporairement à Briançon par des conditions météorologiques mauvaises, ne puisse se rendre sur place.

Cet accident ne peut que rappeler celui, dramatique, qui a eu lieu dans la cascade voisine (Vermicelle) le 5 février, avec la mort d'une glaciériste ensevelie par une avalanche de poudreuse.

Comme indiqué sur ce site (page cascades), ces cascades (Vermicelle, Easy Rider et Arlésienne) sont particulièrement à risque :

"Attention aux risques d'avalanche non négligeables ; la gorge est dominée par une vaste étendue de neige ne demandant qu'à partir en cas de surcharge et/ou de redoux."

Dans le cas présent, le risque était très marqué à cause du redoux, de la pluie qui était tombée et avait alourdi la neige présente en forte quantité et de l'heure tardive de l'ascension (13 h)...


Le PGHM avec, en fond, la coulée de fonte ayant enseveli le jeune glaciériste.

 

Jeudi 25 Février 2010 : Assemblée Générale AAPPMA "L'Ardillon Haut-Alpin"

Bonjour,

Les températures remontent enfin, d'ici quelques semaines nous allons enfin pouvoir retrouver le doux murmure de l'eau qui coule, et les ambiances humides que nous aimons tant !...

Pour vous aider à vous remettre "dans le bain ", je vous propose de nous retrouver le vendredi 26 février à 20h30 à la mairie de Guillestre, pour notre A.G. annuelle.

Comme tous les ans, nous reviendrons sur la saison écoulée, et aborderons les projets qui amélioreront la qualité de la pratique de votre loisir favori, le tout en images.

Nous attendons aussi beaucoup de vos retours et suggestions pour engager des échanges constructifs...

Au plaisir de se revoir,

Halieutiquement vôtre,

Le Roy Hervé 

 

Samedi 20 Février 2010 : Un point de vente des produits de la ferme à Pra-Chiriou

Nadège et Jean-Yves Richard viennent d'ouvrir un point de vente de leurs produits dans un beau local en bois attenant à la ferme, parfaitement intégré et accessible aux personnes à mobilité réduite.

Outre les produits laitiers (lait cru, yaourts et fromages) que l'on peut également acheter à la supérette du village, on peut aussi se procurer sur place des œufs de la ferme et des confitures maison.

Mais la fabrication du fromage produit aussi du "petit lait", le lactosérum, dont l'utilisation la plus écologique est de le faire consommer par des porcs. C'est ce que fait depuis de nombreuses années le GAEC de Pra Chiriou. En revanche, la nouveauté vient de la de la vente sur place de produits provenant des cochons élevés à la ferme qui  sont abattus à l'abattoir de Guillestre et transformés par un atelier spécialisé à l'Argentière. On peut donc, à la ferme de Pra Chiriou se procurer aussi des terrines, des fromages de tête, du boudin ou des côtes de porc.

La ferme est accessible en voiture depuis le lieu dit La viste. Mais on peut aussi s'y rendre en ski de fond ou encore en raquettes puisque les itinéraires entretenus passent à proximité.

A l'heure où l'agriculture française traverse une crise sans précédent, des initiatives comme celles de Nadège et de Jean-Yves sont de nature  à permettre une  meilleure valorisation des productions et on peut l'espérer, de pérenniser une activité agricole et pastorale indispensable au maintien de la biodiversité et des paysages, éléments fondamentaux de l'économie touristique de nos vallées alpines.

Christian Grossan

 

Samedi 20 Février 2010 : Les OGNI de Mardi Gras

C’est sur la piste des Tourres que le comité des fêtes avait invité les enfants et leurs parents à se retrouver pour fêter ensemble Mardi-Gras.

Déguisés et grimés, ils ont, l’après midi durant, dévalé la pente à bord d’engins glissants non identifiés, les célèbres OGNI de Ceillac. Si ces engins aux formes insolites et très colorés n’ont vraisemblablement pas reçu l’agrément délivré par  le service des mines, ils témoignent de l’imagination et des talents créatifs de leurs constructeurs.

Christian Grossan

 

Jeudi 11 Février 2010 : Animation Mardi Gras

 

Mardi 9 Février 2010 : La vallée en deuil

Alors que  le risque d'avalanche  était  de 3 à 4 sur une échelle de 5, deux accidents en montagne viennent d'endeuiller la station.

Vendredi 5 février, Michelle Penven, née Prévitera, 46 ans, originaire  de Eubonne dans le Val d'Oise  qui évoluait avec 3 autres personnes  dans la cascade du Vermicelle a été ensevelie par une avalanche, vers 14h30.

Alertés par ses compagnons de cordée, les sauveteurs de la CRS de Briançon et le médecin  qui avaient été précédés par les pisteurs secouristes de la station et les sapeurs pompiers de Ceillac  arrivés rapidement sur les lieux ont tenté vainement de la ramener à la vie.

Dimanche 7 février, parti seul en raquettes au delà du Col Fromage, c'est Ang Tawa-Lam, 63 ans, demeurant à Eygliers (05)  qui a été emporté par une avalanche. Les recherches entreprises, après que sa famille  ne le voyant pas revenir ait donné l'alerte et qui avaient été  interrompues dimanche soir, ont repris lundi matin avec l'aide d'un hélicoptère. Il a été retrouvé enseveli sous un mètre de neige.

Ang Tawa-Lama, bien connu dans le guillestrois où il s'était établi depuis  de nombreuses années était un randonneur et un sportif averti. Originaire du Népal, en décembre dernier il avait participé avec son fils et pour la seconde fois au marathon de l'Everest.

Nous nous inclinons devant la douleur des familles.

Christian Grossan

 

Vermicelle, une cascade de grade 5

 

Samedi 6 Février 2010 : Concours photo "Qu'elle est belle ma vallée !"

Les Amis de Ceillac, avec le concours de la municipalité, organisent au cours des printemps-été 2010 un concours-photo sur le thème " Qu'elle est belle ma vallée ! ".

 

RÈGLEMENT

Article 1 : Le concours est ouvert du 1er mars au 31 mai 2010, la date du courrier postal ou du message internet faisant foi.

Article 2 : Le sujet est libre ; toutefois les photographies devront porter exclusivement sur la vallée de Ceillac, le territoire de la commune ou les sommets visibles depuis le village.

Article 3 : Les épreuves sur papier, les diapositives ou fichiers numériques .jpg sont à adresser aux Amis de Ceillac, concours photo 2010, mairie de 05600 Ceillac ou par courriel à :
contact@ceillac.com.

Article 4 : Un candidat ne peut soumettre plus de quatre photos. Les tirages sur papier, les diapositives et les supports numériques devront permettre d'identifier l'auteur.

Article 5 : Un jury de professionnels et de personnalités du village établira courant juin le palmarès de dix meilleures photos. Les résultats seront proclamés lors du vernissage de l'exposition Christophe SIDAMON-PESSON. Les photos lauréates seront tirées en grand format et présentées en marge de cette exposition dans l'église Sainte Cécile de l'été 2010 ; les auteurs en cèdent gratuitement les droits aux Amis de Ceillac, pour tout usage ou exploitation conformes aux statuts de l'association.

Article 6 : A l'issue de l'exposition, les lauréats recevront le tirage de leur photo primée et exposée.

 

 

Jeudi 4 Février 2010 : Course ski alpin

C'est avec une météo finalement favorable (temp : -8°c, neige dure, bonne visibilité) que s'est déroulée la course de ski alpin (slalom géant en 2 manches sur la piste de Girardin), dimanche dernier, à Ceillac.

Cette course faisait partie du circuit E.S.F. et était prise en compte pour la qualification des stagiaires moniteurs pour le challenge moniteurs de fin de saison (championnat de France). Elle était également référence pour l'eurotest du brevet d'état. Il y avait donc un ouvreur officiel (Florient NOYRET de l'Alpe d'Huez) qui a établi le temps de base de référence.

On notera les compliments unanimes des coureurs (98 inscrits) ainsi que de l'ouvreur quant à la qualité de la piste (considérée comme une des 3 meilleures de la région), son tracé, très technique et pentu, et l'organisation générale de la course assurée par l'E.S.F. de Ceillac avec son habituelle efficacité.

Les résultats* sont les suivants :

Dames
1. Richier Alize, 1'40''16
2. Thum Eva, 1'40''90
3. Blanchard Héloïse, 1'42''31
4. Faure Pauline, 1'44''47
5. Vieux Manon, 1'44''87
6. Bermond Camille, 1'46''81
7. Jaussaud Mélanie, 1'48''08
8. Cesmat Sandy, 1'48''29
9. Dandrea Marion, 1'49''86
10. Gaydou Noémie, 1'56''32
Messsieurs
1. Astier Emilien, 1'37''05
2. Zecconi Yann, 1'38''01
3. Picard Valentin, 1'38''03
4. Conil Rémi, 1'39''26
5. Espitallier Vincent, 1'40''09
6. Blanc Stéphane, 1'40''18
7. Aillout Thibaut, 1'40''28
8. Patras Jérémie, 1'41''11
9. Maffre Yoann, 1'41''51
10. Meyer William, 1'41''76

*
le temps indiqué est celui du cumul des 2 manches
 


Données techniques :

- Départ : 1960 m, arrivée : 1700 m, dénivelée : 260 m (34 portes)
- Directeur technique de la course : Jean-Louis Dyen (adjoint : Murielle Bérard)
- Directeur de l'épreuve : Jean-Claude Carle
- Juge départ : Annick Ménétrier, Juge arrivée : Muriel Bérard, Chronométreur : Stéphanie Carle
- Traceurs : Sylvain et Fabrice Fournier
- Arbitre : Sylvain Fournier, Doublage départ : Jacky Martin Mista

Quelques photos représentatives des différences de style...

 

Dimanche 31 Janvier 2010 : Festival des films et sports de montagne

Le premier festival des films et sports de montagne se déroulera à Ceillac du 31 janvier au 5 février. Cette initiative du comité des fêtes et de ses partenaires permettra, avant la ruée des vacances de février, de toucher un public moins nombreux mais plus réceptif qui découvrira des pratiques sportives encore peu répandues sinon insolites  dans les stations villages haut-alpines et aussi des films et courts métrages réalisés en montagne, sur les sports et activités de montagne.

Durant cette semaine on pourra ainsi voir le film de Nicolas Bonnet « Record des Ecrins », plusieurs courts métrages du Team Collet en présence de Mathieu et Benjamin Sémiond et de Gilles Perret, « Ça chauffe sur les Alpes », « Les sauveteurs des cimes » , et « L’homme qui revient de haut ».

Une sortie raquette, une course de ski alpinisme sont également au programme et l’école de ski de Ceillac présentera l’évolution de cette pratique sportive au cours des dernières décennies. Dans la série des sports extrêmes, le kayak des neiges, entre la luge et le kayak, à la fois sport et délire, devrait procurer quelques émotions fortes. Plus conventionnel mais tout aussi spectaculaire le ski joëring, pratique pour laquelle les skieurs sont tirés par des chiens ou des chevaux, devrait donner de beaux spectacles et peut-être faire des émules. Le trial VTT sur neige s’est aussi invité à cette fête et on peut s’attendre là aussi à de belles évolutions sur la neige.

Christian Grossan

Pour plus d’information, contactez le comité des fêtes (ceillac05@orange.fr ~ 06 30 73 31 78)

 

 

Mardi 26 Janvier 2010 : Course Régionale de ski de Fond

Dimanche 24 janvier, Ceillac n'a pas failli à sa réputation d'organisateur émérite de course de ski de fond, et pour cela, tout le monde s'y est mis, sous la houlette de Thierry Grenouillet (entraîneur du Ski-Club Queyras), moniteurs de l'ESF, bénévoles, adultes et enfants du ski club...

La météo était idéale avec une température hivernale certes mais d'un froid modéré et une neige parfaitement damée qui offrait une glisse idéale.

les 6 courses organisées concernaient les cadets, les juniors et les seniors, filles et garçons. Chacun devait parcourir une boucle de 2,5 km en classique à deux reprises et refaire le même parcours en skate, soit au total une distance de 10 km. Les seniors, sur le même principe, devaient accomplir 3 fois chaque boucle, soit 15 km au total.

Les résultats sont les suivants (photo des podiums Chantal C.) :

Cadets garçons
1 - 1994 JOUVE RICHARD AP MTGVE V.CLAR 29:18
2 - 1994 DUPONT FRANCOIS AP ES VALLOUISE 29:47
3 - 1995 MASSET HUGO AP SERRE CHEVAL 31:27
4 - 1994 PELLET BENOIT AP SERRE CHEVAL 31:31
5 - 1994 LENOGUE NATHAN AP SAUZE BARCEL 32:58
6 - 1995 VACHET YANN AP MTGVE V.CLAR 33:55
7 - 1995 BOUSSAINGAULT ALEX AP SC QUEYRAS 34:44
8 - 1995 DI GIUSTO NATHAN AP SC QUEYRAS 36:10
9 - 1995 PEYRON ROBIN AP MTGVE V.CLAR 37:24
10 -1995 CHALOIN TOM AP SC QUEYRAS 37:54

Cadettes filles
1 - 1994 MARSEILLE LISE AP GAP-BAYARD 35:07
2 - 1994 RAVEL ELSA AP AS EDELWEISS 36:19
3 - 1995 GROS EMILIE AP ES VALLOUISE 37:01
4 - 1994 DELOFFRE SARAH AP GAP-BAYARD 37:11
5 - 1995 REY LUCILE AP SERRE CHEVAL 37:23
6 - 1995 SERCA CECILE AP ES VALLOUISE 37:26
7 - 1994 PUJOL ELENA AP MTGVE V.CLAR 39:16
8 - 1994 HOEFKENS ALEXANDRA AP SERRE CHEVAL 39:18
9 - 1995 PIRON SILENE AP SERRE CHEVAL 40:10
10 - 1995 DUPORT ALICE AP SERRE CHEVAL 40:17


Juniors garçons
1 - 1992 BELLET NOE AP SERRE CHEVAL 28:08
2 - 1991 MONTAGNIER LIONEL AP ES VALLOUISE 29:33
3 - 1992 MASSET THIBAULT AP SERRE CHEVAL 29:47
4 - 1993 FOURNIER VALENTIN AP GAP-BAYARD 29:55
5 - 1993 GUILHEM LEO AP ORRES EMBRUN 30:10
6 - 1992 BOTTA ANTOINE AP ES VALLOUISE 30:18
7 - 1992 TRABALON JULIAN AP GAP-BAYARD 31:16
8 - 1993 MAXIMIN COLIN AP SAUZE BARCEL 31:21
9 - 1992 GUEYTE MATHIEU AP GAP-BAYARD 31:26
10 -1993 CHOPARD BAPTISTE AP MTGVE V.CLAR 31:35

Seniors hommes
1 - 1975 AUCHECORNE ALEXANDRE AP AS EDELWEISS 42:24
2 - 1989 KEMPF THOMAS AP ORRES EMBRUN 43:55
3 - 1979 MONTAGNIER JULIEN AP ES VALLOUISE 44:19
4 - 1977 VARROT LIONEL AP ES VALLOUISE 44:41
5 - 1983 HUMBERT GUILLAUME AP SC QUEYRAS 45:22
6 - 1984 BORTOLUSSI JULIEN AP ES VALLOUISE 48:28
7 - 1982 TRON DAMIEN AP SAUZE BARCEL 48:36
8 - 1984 BEL ANTOINE AP ORRES EMBRUN 48:48
9 - 1969 BURBAN YVONNICK AP ES VALLOUISE 49:30
10 - 1959 PEIGNOT PHILIPPE AP LES TROLLS 50:33

Jeunes à Seniors dames
1 - 1984 HUGUE CORALINE AP EMHM/ORRES 30:45
2 - 1992 MONTIGNY SIGRID AP ES VALLOUISE 32:46
3 - 1991 BERTRAND MELLIE AP SC QUEYRAS 33:03
4 - 1992 BERTRAND SILEA AP SC QUEYRAS 34:00
5 - 1991 SALVAGGIO CHLOE AP SERRE CHEVAL 35:02
6 - 1967 ROCHE COLOMBAN LAURE AP AS EDELWEISS 35:28
7 - 1993 KELLER JENNIFER AP ORRES EMBRUN 37:19
8 - 1990 FAGGIANO JEANNE AP SERRE CHEVAL 37:42
9 - 1991 BOUCHARD CHARLOTTE AP SERRE CHEVAL 37:57
10 - 1993 BRUNET CAROLINE AP AS EDELWEISS 38:04

 

video réalisée par Arlène à cette occasion : fond-2010

 


Photo Daniel M.


Photo Daniel M.


Photo Daniel M.

 

Mercredi 13 Janvier 2010 : Passation de commmandement

Samedi 9 février, dans la toute nouvelle caserne des pompiers à peine inaugurée, a eu lieu une passation de commandement du centre de secours.


Les pompiers volontaires de Ceillac

Sébastien Meissimilly, adjudant, chef du centre de secours a souhaité pour des raisons professionnelles et familiales ne plus assumer la lourde tâche qui lui incombait jusqu'à lors. Il avait succédé dans cette mission à son père, Jean Meissimilly, le 4 septembre 2005. C'est donc le sergent Pascal Fournier qui, désormais, prendra la direction du centre de secours de Ceillac, un centre qui compte 11 pompiers volontaires dont 2 femmes. Clément Marchis assurera, quant à lui, la fonction de chef de centre adjoint.


Passation effectuée par le capitaine Collier, chef du groupement nord.

Etaient présents à cette cérémonie menée par le capitaine Collier, chef du groupement nord, le maire de Ceillac et sa première adjointe, Marcel Cannat, vice-président du Conseil Général, les chefs de centre de Guillestre, d'Aiguilles et de Chateauroux ainsi qu'une nombreuse assistance ceillaquine.

Ce moment solennel a été également l'occasion de remettre à Pascal Fournier la médaille d'argent pour 20 ans de service, le diplôme de chef d'agrès (chef d'équipe) de feux de forêt à Clément Marchis et le diplôme du premiers secours en équipe (PSE1 et 2) à Bernard Vallérian.


Remise des diplômes

Le traditionnel pot de l'amitié, offert par l'amicale des pompiers de Ceillac et la mairie, a clos, avec convivialité, la réunion.

 

Jeudi 7 Janvier 2010 : De nouveaux gardiens à Notre-dame de l'Estelle

Depuis quelques jours, Christiane et Frédéric Charpy ont pris leurs fonctions de gardiens-gérants du centre de vacances Notre-Dame-de-l'Estelle. Ils viennent de la région  de Toulouse où ils exerçaient  auparavant leur  activité  de  mère de famille pour Christiane et d’ingénieur pour Frédéric.

Le premier des chalets de ce centre  qui est établi au lieu dit La rua des Reynauds dans la vallée du Mélézet a été construit au début des années 60 à l'initiative de l'abbé Drhuile. Après son décès c'est le Père Jean Carbonneau , du diocèse d'Avignon, qui a pris le relais et  a développé l'établissement qui compte désormais 3 corps de bâtiments et qui peut accueillir plus de 90 personnes simultanément. A 85 ans, il continue à s'intéresser de très près à la vie de ce centre de vacances  dans lequel il a tant investi et où il vient assez régulièrement poursuivre sa mission évangélique auprès des jeunes et des familles qui y sont accueillis.

Durant plusieurs années, après qu'il eut quitté la paroisse dont il avait la charge en Avignon, le Père Carbonneau installé à Notre Dame de l'Estelle a secondé le curé de  Ceillac. Quoique retiré  au foyer Rustin à Apt, il a gardé des relations particulières avec les paroissiens de Ceillac et y célèbre régulièrement les offices, parfois avec l'un de ses anciens vicaires, Jean-Pierre Cattenoz devenu depuis Archevêque d'Avignon… Jean Carbonneau devrait d'ailleurs s'installer prochainement à l'archevêché d'Avignon pour prendre enfin un repos mérité.

Si l'Association Educative de Ceillac, propriétaire du centre de vacances  n'a pas renoncé à ses fondements chrétiens, elle n'en accueille pas moins tous les publics et grâce à elle, depuis plus de quarante ans, des dizaines de milliers de jeunes, provenant pour une large part du Comtat Venaissin ont pu découvrir la montagne et la neige.

Christian Grossan

Dernières nouvelles : 2009 ~ 2008 ~ 2007 ~ 2006 ~ 2005 ~ 2004 ~ 2003 ~ 2002 ~ 2001 ~ 2000