Dimanche 1 er Janvier 2012 : nouvelle année

« Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »

Un précepte certainement applicable à la dimension d'une vallée, comme Ceillac...

 

Vendredi 30 Décembre 2011 : Distinction

C’est dans le village où il est né en octobre 1945, que M. Jean Meissimilly a reçu, le 23 décembre dernier, des mains de Madame Francine Prime, Préfète des Hautes-Alpes, les insignes de Chevalier du Mérite Agricole.

Le Sous-Préfet de Briançon, le Député de la première circonscription, plusieurs Conseillers Généraux et Maires, le Commandant du Service Départemental d’Incendie et de Secours et les  nombreux invités  qui participaient à cette cérémonie ont été accueillis par M. Célestin Fournier, maire de Ceillac.

Madame la préfète a évoqué le parcours professionnel de Jean Meissimilly, apprenti maçon, puis garde du Parc Naturel Régional du Queyras totalement investi dans sa mission pendant près de 30 ans, Chef du Centre de Secours de Ceillac pendant 23 ans et Lieutenant de louveterie toujours en exercice. Ses collègues louvetiers et les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont été associés à l’hommage qui lui était rendu.

Avant d’inviter chacun à participer au traditionnel verre de l’amitié,  M. Jean Meissimilly a exprimé sa gratitude à Madame la Préfète pour avoir accepté de présider cette cérémonie, à toutes les personnes qui avaient répondu à son invitation et à son ami Michel Favier pour avoir mis à sa disposition la salle de restaurant où se déroulait cette réception.

Christian Grossan

 

Jeudi 29 Décembre 2011 : Un enfant nous est né

Peu après que le père Noël eut achevé son périple sur la place Philippe Lamour, l’église Saint-Sébastien s’est remplie. Bientôt plongée dans la pénombre, les lustres l’ont ensuite illuminée pour fêter la naissance du Christ, cette lumière apparue dans un modeste village de Palestine.

Jeannot et Agnès, Geneviève et Pierre Yves, Emile mais surtout Jeanne et les enfants de la paroisse avaient tout préparé pour que cette messe de Noël célébrée par le Père Félix Caillet, vicaire Général du diocèse de Gap et d’Embrun soit une belle fête : la fête des enfants et de la famille par excellence, animée par Marc Fourny, à l’orgue.

Aux chants traditionnels ont fait écho des évocations très fortes de l’actualité invitant chacun à un retour aux valeurs simples de l’humanité. A la fin de la cérémonie, les membres de l’assistance ont reçu une étoile symbolisant la lumière que  Noël fait naître dans le cœur et dans la vie des hommes.

Christian Grossan

 

Vendredi 23 Décembre 2011 : L'entreprise Chabrand récompensée

A l'occasion des premières assises de la Construction bois qui se sont déroulées en novembre dernier à Aix-en-Provence, 10 trophées ont récompensé des projets exemplaires en Provence Alpes Côte d'Azur, dont 5 dans les Alpes du Sud.

Pour la copropriété "la Clapière" dans le hameau éponyme , l'entreprise les Chalets Chabrand a obtenu le prix spécial "Valorisation des bois locaux".

Il a été remis par Hubert GARNIER, secrétaire régionale de l'union régionale des maires de PACA et par Pascale BIROTTEAU, de l'ordre des architectes.

Par ce prix, l'entreprise Chabrand se voit reconnaître, s'il en était besoin, un savoir-faire déjà mis en valeur au travers de multiples réalisations, du chalet sobre au chalet complexe en passant par des rénovations délicates et techniques comme celle de l'abbaye de Boscodon.

 

Mercredi 21 Décembre 2011 : Décoration : Jeannot, chevalier du mérite agricole

Ce vendredi 23 décembre, Madame Francine Prime, préfète des Hautes-Alpes remettra les insignes de chevalier du Mérite agricole à M. Jean Meissimilly.

Agent du parc naturel régional en retraite, Jean Meissimilly a également exercé la profession de chauffeur de taxi, de moniteur de ski de fond et de dameur à Ceillac.

Ancien chef du centre des sapeurs pompiers, Jean Meissimilly est lieutenant de louveterie et, depuis mars 2008,  adjoint au maire de Ceillac.

Christian Grossan

 

Mardi 20 Décembre 2011 : Bilan neige pour Ceillac

A ce jour, on ne peut que se satisfaire des conditions de neige dont bénéficie la station de Ceillac.

On compte, en tenant compte de la dizaine de centimètres tombée aujourd'hui, plus de 40 cm au village, environ 50 cm au pied des pistes, 80 cm à la passerelle située juste au-dessus de l'arrivée du télésiège, 1,05 m à 2200 m (altitude du lac Miroir) et 1,20 m au sommet des pistes (2400 m).

La majorité des pistes en alpin, est ouverte. Les quelques unes qui ne le sont pas encore et qui devraient l'être très prochainement, sont très bien pourvues en neige mais doivent être parfaitement sécurisées et damées avant d'être proposées au public. Quant aux pistes de fond, l'intégralité du domaine sera ouvert dès demain mercredi.

La neige tombée ces derniers jours est une neige légère, froide, très sèche qui ne colmate pas. Elle est agréable à skier mais incite à la prudence dès que l'on s'aventure en hors piste, pratique actuellement fortement déconseillée en raison d'un risque marqué de déclenchement de plaques à vent (3/5).


Vue générale du domaine haut au 19 décembre 2011

 

Vendredi 16 Décembre 2011 : Importantes chutes de neige

Comme prévu par Météo France, l'ensemble des massifs alpins a été traversée par une perturbation avec des chutes de neige importantes à la clef.

Aujourd'hui, ce sont plus de 30 cm qui sont tombés au village (compter 45-50 cm au sommet des pistes) qui s'ajoutent à la dizaine de centimètres tombés récemment. Ces chutes de neige, quelque peu tardives en raison d'un automne particulièrement clément, étaient très attendues.

On compte ainsi 35 à 40 cm de neige au village, 80 cm à l'arrivée du télésiège et environ 100 cm au sommet des pistes, le domaine haut ayant gardé une partie des chutes de novembre.

Demain, pour l'ouverture de la station, tout le domaine ne sera pas encore ouvert. Devraient être accessibles la piste bleue de Sainte Anne, la piste rouge de Pra Loupet ainsi qu'une piste verte dans le domaine bas. Les autres pistes devraient ouvrir très rapidement, le temps de les sécuriser et de les damer correctement.

En ce qui concerne le ski de fond, la majorité des pistes devrait être ouverte dès ce dimanche 18 décembre.

Tout le monde est donc rassuré, la neige est là pour satisfaire tout le monde, les skieurs, les randonneurs en raquettes,... et tous ceux qui ne conçoivent qu'un Noël bien blanc.

 

Vendredi 16 Décembre 2011 : La Rosace, changement dans la continuité

Romain et Stéphanie Etienne-Carle ont repris le magasin de sports La Rosace, créé en 1977.

Ils prennent ainsi la succession de Jean-Paul et Claude Fournier qui ont fait valoir leur droit à la retraite, après que Maurice et Violaine Fournier l’aient déjà fait en 2004.

Tous deux sont moniteurs de ski et pratiquants multisports, ce  qui leur donne une connaissance pointue des besoins en matière de matériel et d’équipement pour les sports de montagne.

Ils souhaitent s’inscrire dans la philosophie du magasin, qui a valu à cette enseigne de Ceillac plusieurs reconnaissances au niveau national, avec une équipe en partie reconduite.

Le magasin propose tout ce que l’on souhaite trouver pour celles et ceux voulant vivre la montagne. Les visiteurs  découvriront donc le nécessaire pour les pratiques classiques et moins classiques d’activités outdoor, souvent en vente ou en location, avec les conseils de professionnels :

- ski de pistes et de fond

- ski de rando

- cascade de glace

- via ferrata

- snowboard, télémark

- rando nordique (ski de fond à écailles avec carres)

- raquettes

- luge

- VTT

- randonnée pédestre

- marche nordique

 

Un service d’entretien et de réparation pour les skis, les VTT… est aussi proposé.

Pour le ski, une formule originale et pertinente est soumise à la clientèle « J’achète mes chaussons, je loue mes coques ». C’est l’assurance d’avoir des chaussons à son pied (chaussons thermoformables), donc très confortables, et de voyager plus léger.

Des objets traditionnels sculptés en pin cembro par des artisans locaux sont également présentés et proposés à la vente : pendules, dessous de plat, taille-pain….

 

Tarifs pour les locations de ski  (skis, bâtons et chaussures) *

- 111 € à  149 € /adulte pour 6 jours

- 21 € à 25 €/ adulte pour 1 jour

- 41 € à 85 €/ enfant pour 6 jours

- 8 € à 15,60 €/ enfant pour 1 jour

(casque en sus 3 €/enfant, 4 €/adulte ~ * Réservation possible skis sur skiset.com)

 

Horaires d’ouverture (10/12 à mi avril)

- 8 h 30 – 12 h et  14 h – 19 h (basse saison)

- 8 h 30 – 19 h (haute saison)

 

Règlement : espèces, chèque, CB et chèques vacances

 

Contacts :  




La Rosace – le Village – 05600 Ceillac

Tel : 04 92 45 01 69 ~ 06 08 92 39 77

Mail : larosace-skiset@orange.fr

 

Deux autres magasins de sports, offrant des prestations comparables, sont présents à Ceillac : Le Névé Sports (04 92 45 21 00) et Tintin Sports (04 92 45 08 70).

 

Dimanche 4 Décembre 2011 : Histoire d'une quête photographique...

De 2009 à 2011, Christophe Sidamon-Pesson a réalisé un de ses rêves : partager la vie du tichodrome, au cœur des Alpes. Symbole des parois abruptes des montagnes les plus escarpées, avec ses grandes ailes rouge carmin, le tichodrome a provoqué chez le photographe une véritable passion. Après l’apprivoisement du vide à près de trente mètres au-dessus du sol, une approche empreinte du plus profond respect et de longues journées à guetter le passage de l’oiseau, il nous dévoile, à travers un livre superbe, le tichodrome, très peu souvent photographié, sous des aspects inhabituels, voire totalement inédits. Des images où la réalité côtoie le merveilleux et la poésie.

Christophe Sidamon-Pesson, qui réside à Ceillac, est spécialisé dans la photographie de nature. En 2009, son ouvrage L’Autre versant (Editions Hesse) a reçu trois prix (Prix mondial du livre d’images de montagne, Prix Chapitre-nature et Prix Arolla). Ses photographies sont régulièrement primées dans des concours nationaux et internationaux.

En novembre 2010, les Zooms 2010 (prix du public) lui sont décernés au Salon de la photographie de Paris.

L'histoire de cette quête photographique méritait une présentation, ce sera le cas lundi 19 décembre à Arvieux (voir ci-dessous..). A ne pas manquer !

 

Le Livre : TICHODROME ~ Follet de l'à-pic (Christophe Sidamon Pesson)

23,5 x 26 cm,

100 photographies couleurs

160 pages

Editions Hesse

39 €

 

Samedi 3 Décembre 2011 : Décès d'Alfredo Bernardi

Nous assurons de notre profonde sympathie le Père André Bernardi, curé de Ceillac, dont le papa Alfrédo Bernardi est décédé à l'age de 96 ans.

Alfredo Bernardi avait quitté le presbytère de Guillestre, il y a 4 ans, pour Gap à la maison Saint Marcellin qui accueille les prêtres âgés.

Christian Grossan

 

 


 

Jeudi 24 novembre 2011 : Démontage du pylone TDF

En raison de sa situation à moins de 300 m d'un momument classé, T.D.F. avait été condamné sous astreinte à démonter le pylône construit à la fin des années 1990.

En 2006, T.D.F. a effectué différentes mesures afin de déterminer un lieu d’implantation favorable pour un nouveau relais et c’est finalement une petite plate-forme située en deçà du plateau de Bramousse qui a été retenue sachant qu’un relais intermédiaire devait être mis en place à la Viste.

Le lieu d'implantation arrêté, un nouveau pylône a été construit, lequel pylône, haut de 40 m et non peint, reste très visible avec un impact paysager négatif important.

Ce nouveau pylône devait accueillir au mieux les 3 opérateurs de téléphonie mobile et la TNT. Il n'accueille au final que Bouygues (Orange est installé sur un autre pylône, tout proche) et, faute de TNT, Ceillac devient une zone blanche... 

Malgré tout, on ne peut que se satisfaire de la disparition de l'ancien pylône, qui trônait telle une véritable verrue au milieu des Oches.

Photo Emile Gauthier


Ancien pylône

Nouveau pylône


Démontage de l'ancien pylône (Photo Emile Gauthier)

 

 

Mardi 22 novembre 2011 : Naissance de Noé

Noé, fils de Bruno Espitalier et de de Claire Chabrand, est né le 15 novembre à 4 heures du matin, à la maternité de Gap.

Il pesait 4,070 kg et mesurait 51,5 cm. Il fait le bonheur de ses grands frêres Gabin et Côme !

 

Mardi 22 novembre 2011 : Les grands travaux de l’automne

La neige d’abord, les pluies abondantes du début du mois, ne facilitent pas l’achèvement dans de bonnes conditions des chantiers communaux engagés à l’automne.

Dans l’une des rues de l’Ochette, la création d’un réseau séparatif pour les eaux pluviales a été mis à profit pour rénover le réseau des eaux usées et celui de la  distribution de l’eau potable  existants. Pour enfouir le téléphone, des gaines ont été posées en attente.

Le coût des travaux est évalué à 208.259 € HT (249 078 € TTC). Pour ce faire, la commune a obtenu une  subvention de l’Etat - DGE 2010 - de  11 165 €. L’agence de l’eau est également sollicitée.

Un autre chantier a été engagé pour alimenter en eau potable la zone d’activité de la Viste à partir du réservoir de la Clapière. Le  réseau préexistant qui alimentait ce secteur depuis le chef lieu, construit  au milieu des années 80, n’avait pas été assez profondément enfoui et les risques de gel conduisaient à laisser couler l’eau en abondance en bout de ligne consommant  ainsi en période de basses eaux une eau potable précieuse.

Le coût de ces travaux qui s’élèvent à 280 545 € HT (335 531 € TTC) est financé par le département (budget  2007) à hauteur de 29 263 €. L’Agence de l’eau est là encore sollicitée.

 

Samedi 20 novembre 2011 : Naissance de Salomé

Salomé est née à Marseille le 15 novembre 2011 à 10 h 28. A sa naissance, elle pesait 3,1 kg et mesurait 48 cm.

Elle est la fille d'Ambre Danguy et de Nicolas Imbert domiciliés à Marseille.

Toute la famille va bien, et tout le monde a réintégré le domicile familial.

Mercredi 9 novembre 2011 : Drame aux Grandes Jorasses

Une pensée particulière pour Olivier Sourzac et Charlotte Demetz dont on vient de retrouver les corps sans vie à 4000 m d'altitude.

Ils étaient partis mercredi 2 novembre pour effectuer une course d'envergure, le Linceul, dans la face nord des Grandes Jorasses. Ils ont été pris par le mauvais temps, après avoir été contraints de bivouaquer sous le sommet. Les secours terrestres ou héliportés n'ont malheureusement pas pu les secourir à temps...

Tous deux avaient découvert la vallée de Ceillac, il y a deux ans. Installés au refuge de la Cime, ils avaient enchaîné courses de ski de rando et cascades de glace, dans des conditions climatiques parfois difficiles.

Olivier était un guide très expérimenté, particulièrement polyvalent, excellent dans les courses mixtes, d'une gentillesse et d'une simplicité peu communes. Quant à Charlotte, professeur de flûte traversière, elle quittait dès qu'elle le pouvait la région parisienne où elle résidait pour aller courir les sommets. C'était une battante au sourire ravageur.

Charlotte dans Sombrero


Olivier dans la cascade Holidays on Ice.


Départ pour une rando à la tête de Rissace.

 

Samedi 5 novembre 2011 : Assemblée GTA

Les 23 et 24 septembre s'étaient tenues les 2 èmes assises nationales du tourisme itinérant à Ceillac.

Suite à cette assemblée une petite vidéo est diifusée par la GTA. Elle retrace notamment l'histoire et les objectifs les objectifs de la GTA depuis sa création...

video GTA

 

Mercredi 26 Octobre 2011 : Premières neiges

Ce ne sont pas moins de 25 cm de neige fraîche qui sont tombés au village hier (35 cm au snack) qui a revêtu sa robe d'hiver.

Il s'agissait d'une neige humide, idéale pour constituer une parfaite sous-couche.

Une chute de bon augure donc pour cet hiver qui devrait être particulièrement enneigé si l'on se réfère à la hauteur exceptionnelle des gentianes jaunes cet été...

 

Mardi 25 Octobre 2011 : Décès d'Henri Charcosset

De Lyon, nous avons appris le décès de M.Henri Charcosset à l'âge de 87 ans. Il était père de 4 enfants.

Henri Charcosset avait découvert Ceillac, le village de son grand-père Marchis-Puis, en 1925 ! Le moment de la retraite venu, il s'était retiré à Ceillac avec son épouse, près de sa fille Sylvie Fournier. Ils y vécurent 20 ans avant de retourner à Lyon.

Nous assurons son épouse et sa famille de notre sympathie.

Christian Grossan

 

Jeudi 20 Octobre 2011 : Mort d'Alain Bayrou

Nous apprenons, avec une très vive émotion, le décès accidentel de M. Alain Bayrou, ancien maire de Briançon, ancien président du conseil général des Hautes-Alpes.

Alain Bayrou a présidé le Parc Naturel Régional du Queyras de 1992 à 1998 et, à ce titre, porté un programme ambitieux : maison du parc à Arvieux, maison de la nature de Ristolas... L'incendie du Château de l'Auche à Aiguilles, dont il souhaitait faire un lieu de référence pour la vallée, et les procédures judiciaires, qui ont entravé sa volonté d'acquérir pour la collectivite le fort de Château-Queyras, le meurtriront profondément.

Vice-président de la région, il a animé la politique des contrats d'objectfs qui a beaucoup apporté au Queyras. C'est dans ce cadre qu'a été acquise la maison Colombet, à Ceillac, qui devait être la maison de l'enfant.

Président fondateur du syndicat mixte des stations du Queyras, il est à l'origine du programme de modernisation des stations et en particulier de Ceillac.

Alain Bayrou, qui avait succédé à Philippe Lamour à la présidence du parc naturel régional du Queyras, fut également, après lui, président de la Grande Traversée des Alpes.

Sa mort prématuré, à 55 ans, met un terme a une vie pleine à ras bords et intensément vécue.

En m'inclinant devant la douleur de son épouse, de ses enfants et de toute sa famille, je salue la mémoire d'un grand haut alpin qui m'avait honoré de sa confiance et de son amitié.

Christian Grossan

 

Lundi 10 Octobre 2011 : Ceillac "visitable" par Google Maps

Peut-être eut-il mieux valu que les photos soient prises l'été au lieu du mois de mars, mais fait est que Ceillac est désormais "parcourable" via Google Maps par le biais de photos cliquables...

Pour ce faire se rendre sur http://maps.google.fr/, taper Ceillac dans la barre de recherche, zoomer sur Ceillac et faire un glisser-déposer avec le petit bonhomme orange situé au-dessus du curseur de zoom sur une rue du village ou de L'Ochette.

 

Lundi 3 Octobre 2011 : Semaine des traditions ~ Festival Films et sports de Montagne

Les dates pour la semaine des Traditions et le 3 ème festival Films et Sports de Montagne sont fixées.

Toujours organisées par le Comité des Fêtes, ces 2 initiatives devraient une nouvelle fois connaître le succès avec des retours toujours aussi positifs...

Le programme de l'hiver est également arrêté dans ses grandes lignes par le Comité des Fêtes. Des modifications peuvent toujours intervenir. Ne pas hésiter à téléphoner à l'office du Tourisme en cas de besoin (04 92 45 05 74) ou au Comité des Fêtes (06 30 73 31 78).

Pour le programme de l'hiver : prog-hiver.pdf

 

Mercredi 28 septembre 2011 : Foire de la Saint-Michel

Un soleil splendide et généreux a vite réchauffé l'atmosphère de la vallée de Ceillac qui organisait aujourd'hui sa 30 ème foire aux agnelles, une foire créée en 1981.

Cette année, c'est un total de 543 bêtes, moutons et chèvres, qui ont été présentées. Les négociations ont rapidement démarré et les cours se sont établis à un niveau comparable à l'an passé, un niveau jugé correct par les éleveurs qui doivent, dans la mesure du possible, vendre leurs bêtes avant l'hiver, faute de quoi ils devront les nourrir durant au moins 6 mois, avec le foin récolté cet été.

Le concours organisé et réservé aux agnelles, en cette occasion, et mis en place par M. Coussy de la chambre d'agriculture a récompensé André Fournier (1 er prix), Jean-Marc Garnier (2 ème prix) et Claude Grossan (3 ème prix). M. Coussy a relevé l'excellente qualité des différents lots. Les troupeaux transhumants d'Henri Cotton et de Rémy Schlek ont également été distingués.

Après la remise des prix, Célestin Fournier, maire de Ceillac, a rappelé une nouvelle fois le rôle primordial de l'agro-pastoralisme tant au niveau économique qu'au niveau paysager ou touristique par exemple.

De nombreux forains étaient là pour vendre différents matériels (cloches, machines agricoles, outillage...), de quoi se vêtir ou se nourrir.

De même, un maréchal ferrant était présent sur la place, Il a donné des précisions sur son métier avec force détails en liant le geste à la parole avec des démonstrations de ferrage notamment.

On a noté la présence des maires de Molines, St Véran et Guillestre et de représentants de Ristolas et Arvieux ainsi que la présence de Marcel Cannat, conseiller général, qui a beaucoup échangé avec les éleveurs sur les difficultés et le devenir de la profession.

 

Vendredi 23 septembre 2011 : 2 èmes assises nationales du tourisme itinérant

Pendant deux jours, une centaine d’élus régionaux, départementaux, communaux, de techniciens, d’experts, de professionnels de la montagne ont réfléchi, à Ceillac, au devenir de l’itinérance pédestre et de la randonnée en montagne.

Des expériences au massif vosgien, du Jura, de l’Ariège et de l’Ardèche au vécu de la Grande Traversée des Alpes sur le massif alpin, les échanges ont été très denses, très riches et, comme il se doit sur un pareil sujet, passionnés.

La promotion de la montagne comme destination touristique est, depuis plusieurs années, prioritairement axée sur la saison d’hiver et les stations. Or par rapport aux destinations concurrentes, la mer, la ville, la campagne, la part au tourisme en montagne régresse.

Nombreux sont les acteurs qui interviennent sur un séjour en randonnée. Il faut les fédérer, les accompagner pour construire des produits mieux adaptés aux attentes de la clientèle et ensuite les aider à commercialiser cette offre.

En matière de tourisme itinérant, il ne s’agit pas de gérer un stock hebdomadaire de touristes, mais de gérer un flux quotidien de randonneurs.

Les itinéraires ne sont pas seulement un cheminement sportif mais un parcours d’initiation à l’environnement, de découverte des paysages, de la faune, de la flore, du patrimoine bâti, des habitants eux-mêmes.

Le gîte d’étape ou le refuge ne sont pas des lieux de repos pour marcheurs harassés. Ils deviennent peu à peu des lieux de convivialité où le randonneur, arrivé tôt dans l’après-midi, veut pouvoir lire, jouer, échanger avec le gardien et les autres randonneurs.

Les jeunes doivent redécouvrir la montagne et les réglementations par trop sécuritaires qui s’empilent les unes aux autres rendent difficile l’accueil des adolescents en montagne.

Ce n’est pas parce que depuis sa première année, on se déplace sur ses jambes que l’on sait marcher. La marche, c’est aussi une découverte de soi.

Informer en montagne, c’est souvent rassurer le public qui a de ce milieu naturel une image « d’hostilité ». Et lorsque dans les points d’accueil, le personnel ne connaît pas le territoire parfaitement, on va tout droit à la déception, à l’échec.

Pourquoi ne pas relancer la randonnée en montagne à ski, qui fut la première des pratiques sportives hivernales ?

Voilà quelques unes des réflexions entendues pendant ces 20 èmes assises de l’itinérance.

Pour conclure ce rassemblement, Joël Giraud et Claude Comet, représentants des Conseils Régionaux des Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur ont rappelé l’implication de leurs collectivités en faveur de la montagne et indiqué qu’une délibération commune tracerait les grandes lignes de l’action que les deux régions vont conduire pour que les jeunes redécouvrent la destination montagne.

Jean-Pierre Chomienne, commissaire à l'Aménagement, au Développement et à la Protection des Alpes, a synthétisé les assises en trois points :

- mieux connaître et mieux capitaliser les expériences conduits sur les territoires de montagne et mieux connaître les pratiquants de la randonnée ;

- améliorer le fonctionnement de ce tourisme itinérant avec les territoires organisés qui en sont le support et ne pas avoir peur  d’utiliser les outils déjà expérimentés ailleurs ;

- mieux articuler les produits de tourisme itinérant avec les possibilités de transports collectifs doux.

Ce point de l’écomobilité est d’ailleurs ressorti de nombreuses fois dans les débats, comme le complément indispensable de l’itinérance pédestre.

C’est le chemin qu’il reste à parcourir…

Outre les personnalités déjà citées, Mme la Préfète des Hautes-Alpes, Francine Prime, M.M. Cannat et Tenoux, conseillers généraux, Yves Goïc président du PNRQ, Célestin Fournier, maire de Ceillac ont participé à la séance de clôture.

A l’occasion de ces assises, l’Association pour la Grande Traversée des Alpes - G.T.A. – a tenu son assemblée générale.

A l’issue de celle-ci, Guy Chaumereuil a été élu président de la G.T.A. succédant à M. Gérard Bertrand et Muriel Faure, la nouvelle directrice, a été présentée aux membres l’assemblée générale.

Pendant ces deux journées, l’ensemble des intervenants a rendu hommage à Philippe LAMOUR, fondateur de la GTA, et salué la belle aventure qu’a été et demeure la GTA.

Christian Grossan

 

Vendredi 23 septembre 2011 : Foire aux agnelles

Mercredi 28 septembre, au matin, se déroulera la 30 ème foire traditionnelle aux agnelles, à Ceillac, sur la place du marché.

A cette occasion, les éleveurs présents exposeront leurs animaux pour les vendre mais aussi pour participer au concours organisé par la chambre d'agriculture des Hautes-Alpes.

Parallèlement à la foire, différentes petites animations seront proposées (démonstrations de maréchalerie...) et quelques exposants agricoles seront présents (sonnailles, volailles d’ornement, rôtisserie…).

Vers 12 h, aura lieu la remise des prix suivi du verre de l'amitié.

 

Mercredi 21 septembre 2011 : Assemblée de la GTA

Le village va connaître ce week end une animation exceptionnelle.

En effet, la Grande Traversée des Alpes et ses partenaires organisent les 23 et 24 septembre les 2 èmes assises nationales du tourisme itinérant à Ceillac.

En 2010, à Chambery, les premières assises avaient été l'occasion d'évoquer "Le tourisme itinérant, vraie filière de production". A Ceillac, en 2011, les congressistes aborderont la question de manière plus positive encore "l' itinérance pédestre, une nouvelle chance pour les massifs".

Dès vendredi après midi, le ton sera donné à partir de l'état des lieux : "Expériences et initiatives territoriales, évolution de l'itinérance pédestre en montagne de la randonnée découverte à l'ultra trail, opportunités et obstacles au développement".

Samedi matin, on se tournera vers l'avenir : "les innovations, les politiques, les outils à mettre en oeuvre pour une itinérance pédestre nouvelle chance pour les massifs".

Après quoi, sur le terrain, des sorties en présence des acteurs du territoire permettront de faire un petit retour en arrière : "Le Queyras, laboratoire de la randonnée". Comment aurait-il pu en aller autrement quand on connait l'impact que l'organisation de la randonnée pédestre sous les auspices de la GTA et du Parc naturel régional a eu sur le développement économique du Queyras ?

Puis, viendra le temps de l'assemblée générale statutaire de la GTA qui fêtera aussi son 40 ème anniversaire. Comment ne pas évoquer avec une profonde nostalgie le 20 ème anniversaire de cette association, déjà célébré à Ceillac en 1991 en présence de Philippe Lamour, son fondateur, dont l'intervention remarquée est restée gravée dans nos mémoires ? Ce devait être son dernier séjour à Ceillac et sa dernière intervention publique dans les Hautes-Alpes.

Gageons que Ceillac réservera le meilleur accueil aux nombreux participants et que ces 2 èmes assises marqueront une nouvelle étape dans la relation privilégiée que le Queyras entretient avec la GTA et le monde de la randonnée.

Christian Grossan

 

Samedi 10 septembre 2011 : Mariage

C'est par une journée radieuse que Célestin Founier, maire de Ceillac, a uni, samedi 10 septembre, Béatrice Fournier, infirmière, et Thibaut Calmelet, employé de banque.

Après la cérémonie civile, sobre et conviviale, les mariés ont vu leur union célébrée par le père Bernardi, au mieux de sa forme, en l'église Saint-Sébastien.

Ce fut l'occasion pour nombre de convives de découvrir la vallée de Ceillac embellie par un soleil généreux qui mettait en valeurs ses meilleurs atours.

 

Mercredi 7 septembre 2011 : Rentrée scolaire à Ceillac

Comme dans toutes les écoles de France, les enfants du village et leurs enseignants ont fait leur rentrée à l'école communale "La Ruche du Cristillan". Et cette ruche va bourdonner des cris, des rires, des chants, du crissement des crayons, du cliquetis des claviers, des bougonnements de 31 enfants.

Cet effectif encourageant n'est pas sans rappeler celui du début des années 80 qui marquait le renouveau du village. Il fait heureusement oublier les menaces qui pesaient sur l'école il y a une petite dizaine d'années et traduit l'efficacité de l'action conduite pour dynamiser l'économie locale favorisant ainsi l'installation de jeunes couples dont les enfants sont aujourd'hui scolarisés.

Et les projections à court terme sont plutôt optimistes. Voilà comment les enfants de l'école ont eux mêmes rendu compte de cette rentrée 2011...

Christian Grossan

Hier, c’était la rentrée des classes à Ceillac comme dans toutes les écoles de France. L’école de Ceillac compte 31 élèves, avec 2 classes : les maternelles~CP (2 PS, 7 MS, 3 GS, 5 CP) et la classe des grands (3 CE1, 2 CE2, 7 CM1, 2 CM2).

Jean-Marc  tient la classe des petits avec l’aide de Sonia, l’aide maternelle. Michel s’occupe de la classe des grands le mardi, le jeudi et le vendredi et c’est Xavier qui fait la classe chaque lundi.

Nous sommes contents de reprendre l’école pour travailler et retrouver nos copains, après avoir passé des vacances un peu partout (Nouvelle Calédonie, Corse, Bray Dunes, Toulon, Chamonix…).

Nous venons à l’école pour apprendre à lire, à écrire, à compter, mais aussi à vivre ensemble, à découvrir le monde, à monter des projets…

Au printemps prochain, nous partirons en voyage en classe péniche, sur le Canal du Midi…

 

Vendredi 2 septembre 2011 : Les plus beaux villages de l’été

Dans son édition du  dimanche 28 août,  le quotidien régional "Le Dauphiné Libéré" a rendu compte des résultats du concours organisé par ses soins et dont nous vous avions tenus informés, en vous invitant alors à « faire gagner Ceillac ».

Alors que 35  villages étaient proposés au choix des lecteurs, 81 villages ou hameaux ont  obtenu de 1 à  209 voix. Compte tenu de la période estivale et de la forte fréquentation touristique, ces chiffres, c’est le moins qu’on puisse dire, n’expriment pas un grande mobilisation… ce qui rend  encore moins objectifs les résultats.

Vient en tête le petit village de Prapic, un hameau de la commune d’Orcières où vivent à l’année 20 habitants. C’est un lieu très visité au cœur du parc national des Ecrins.

On ne présente pas Saint-Véran, 300 habitants, qui arrive à la seconde place.

Molines en Champsaur, 185 habitants  se place en 3ème position devant la Chapelle en Valgaudemar, 127 habitants, toutes deux communes du parc national des Ecrins.

Le petit village de Sigottier, 74 habitants, offre au Buëch une 5ème place largement méritée.

Avec ses 456 habitants le village de Ventavon, qui domine la vallée de la Durance fait figure  de géant dans ce palmarès.

Villar Loubière, 65 habitants, vient conforter la position du Valgaudemar et du parc des Ecrins dans ce classement.

Vient ensuite Ceillac, 305 habitants, le second  des villages du  parc naturel régional du Queyras parmi les nominés, suivi de Pomet, un  petit hameau   de la commune de Chateauneuf de Chabre, que ses habitants permanents ont déserté mais qui veille  depuis des siècles sur les gorges de la Méouge, entre Hautes-Alpes et Drôme.


Dormillouse arrive en 10ème position. Ce hameau de la commune de Freissinières (170 habitants) n’est habité toute l’année que par les gardiens du Gîte d’étape.

Excepté Saint-Véran, et à un niveau moindre Ceillac, les villages les plus souvent cités ne sont pas des lieux de séjour touristique importants. Ils sont pour la plupart de très petites unités architecturales, très faiblement peuplées, isolées et très souvent sans services  ni commerces.

Classement beaucoup plus rigoureux  et dont les critères sont scrupuleusement respectés  est celui qui au plan national distingue  « les plus beaux villages de France ».

2 communes des Hautes-Alpes  ont obtenu ce label qui n’est d’ailleurs jamais définitivement acquis : La Grave, face à la Meije prestigieuse et Saint-Véran, qui étale ses fustes au soleil, à 2040 m d’altitude.

Ce pourrait être un objectif collectif : faire que notre village figure, dans  7  ou 8 ans, parmi les plus beaux villages de France !

Christian Grossan

 

Mardi 30 Août 2011 : Fontaine de la Chalp

Le 27 août 2011 a été inauguré, près de la maison Béraha, la nouvelle fontaine de la Chalp, œuvre remarquée de Jojo Marchis, un des artisans ébénistes renommés de Ceillac, devant une assistance nombreuse dont le maire, Célestin Fournier. Tout en mélèze, elle épouse le style du pays.

L’eau des sources est indispensable en tout lieu, même en montagne où elle abonde. Ces dernières années, toutefois, elle vint à manquer. Nous avons tous pâti des restrictions imposées mais nécessaires. C’est pourquoi, l’inauguration d’une fontaine, en plus de son utilité, revêt toujours une valeur symbolique.

Le hameau de la Chalp, le plus proche de Ceillac, a été historiquement le premier abandonné après la guerre de 1914. Comme tous les hameaux des vallées du Mélezet et du Cristillan, il comportait une fontaine. C’est en quelque sorte une résurrection même si une première fontaine, en fin de vie, avait été déjà montée en 1974 par Jean-Pierre Reynaud au même endroit.

R.B.

 

Mercredi 24 Août 2011 : Concert Quatuor de Clarinettes

Pour clore les musicales du Jeudi, le quatuor de clarinettes "Les Désanchés" donnera un concert en l'église St-Sébastien ce jeudi 25 août à 21 h.

Un concert de qualité à ne pas rater...

 

 

Mercredi 24 Août 2011 : Mariage de Laetitia et de Thomas

C’est sous un soleil particulièrement généreux  que s’est déroulé le mariage de Laetitia Imbert, physicienne de santé et de  Thomas Pichot, ingénieur matériel.

A la mairie, Célestin Fournier, maire de Ceillac était assisté de Bernard Delaby, maire de Haubourdin (59) et ami de la famille Imbert.

C’est dans la belle église Saint Sébastien,  bien fleurie pour la circonstance, que le Père André Bernardi curé de la paroisse a accueilli les jeunes mariés et  animé la célébration, vivante et chaleureuse, avec le concours de Jimmy l’organiste, soutenus par une assistance nombreuse.

Après la signature des registres dans le chœur de l’église où l’un et l’autre ont été baptisés dans leur plus jeune âge, Laetitia et Thomas  ont été applaudis sur la place Philippe Lamour  par leurs nombreux invités sous une pluie de pétales de roses et un voûte de skis pendant  que les cloches sonnaient à toute volée.

C’est dans la prestigieuse salle de l’Arsenal, à Montdauphin qu’a eu lieu la réception après l’apéritif servi sur l’esplanade ombragée et rafraîchie par un vent léger.

Le jeune couple est établi à Nancy ( 54).

Christian Grossan

 

Mardi 23 Août 2011 : Webcam

Des travaux de réfection du toit de l'école ont nécessité la pose d'un échafaudage pour quelques jours.

L'image diffusée de la vallée en est donc devenue beaucoup moins attrayante...

 

 

 

Lundi 22 Août 2011 : Temps estival

Alors que la canicule sévit sur une partie de la France, nombreux sont ceux qui, ayant choisi Ceillac pour cette fin août, apprécient les nuits fraîches, les randonnées sous un soleil généreux mais sans excès et avec au final la possibilité d'une baignade aux lacs Ste-Anne, Miroir ou Clausis...

 

Lundi 22 Août 2011 : Chien errant

Un article du Dauphiné Libéré qui rappelle le problème des chiens errants dont les attaques sur les troupeaux sont souvent attribuées à tort aux loups...

 

Mercredi 17 Août 2011 : L’Association Educative Ceillac en assemblée générale

C’est dans une ambiance sereine et apaisée que vient de se dérouler l’assemblée générale annuelle de l’association éducative Ceillac, propriétaire du Centre de vacances Notre Dame de l’Estelle  au lieu dit la Rua des Reynaud dans la vallée du Mélézet.

photo Frédéric Charpy
Photo Frédéric Charpy

L’an dernier à pareille époque, le désaccord entre Guy Pondic, président de l’association et Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon avait éclaté au grand jour, opposé les adhérents et suscité un certain nombre de réactions.

Ils ont participé tous les deux et dans un climat tout à fait apaisé à l’assemblée générale 2011 au cours de laquelle les comptes-rendus moral et financier ont été approuvés à l’unanimité.

Les nouveaux gardiens, Lydie et René GERMAIN  ont été présentés à l’assemblée.

Le rapport financier fait apparaître un excédent de 8045 euros, légèrement inférieur à celui de l’exercice précédent. En revanche, le produit des cotisations des adhérents passe de 1790 € en 2009 à 4220 € en 2010 ce qui témoigne de la vitalité de l’association.

Le centre  de vacances Notre dame de l’Estelle  qui  peut accueillir 90 personnes  en dortoirs et en chambres répartis dans 3 chalets  a connu une fréquentation satisfaisante même si ce constat doit être nuancé du fait que le gel de l’installation de chauffage mi-décembre et les dommages qui en ont résulté n’ont pas permis d’ouvrir le grand chalet et a conduit à annuler  les séjours de groupes des vacances de Noël.

Le conseil d’administration et le bureau (président Guy PONDIC, vice-présidente Sylvie GROSSAN, Marie Laure SOUCHAY secrétaire, Claude GRIMAUD trésorier) se sont réunis à plusieurs reprises à APT et à Ceillac et des volontaires se sont mobilisés pour participer à des week-end-travaux très efficaces.

Après l’assemblée générale, le Père Carboneau  à qui le centre de vacances doit beaucoup tant il s’y est investi depuis plus de 40ans, a concélébré  avec Mgr CATTENOZ  une messe en plein air pour les membres de l’association, les jeunes en séjour  et quelques habitants de Ceillac.

Un repas en commun, très animé et très chantant a clôturé ce sympathique rassemblement.

Christian Grossan

 

Mercredi 17 Août 2011 : Fête patronale

Le weekend prochain se déroulera la fête patronale du village de la St Barthélémy.

Différentes animations traditionnelles organisées par le Comité des Fêtes ponctueront les journées de samedi et de dimanche qui bénéficieront, d'après météo France, d'un soleil très généreux...

 

Mardi 16 Août 2011 : Concert duo Arpeggione, jeudi 18 août

Jeudi 18 août, l'église Saint-Sébastien de Ceillac accueillera le duo flûte et guitare Arpeggione dans le cadre des musicales du jeudi.

Elie Pellegrino et Daniel Bernot, tous deux professeurs au Conservatoire National de Musique de Gap, proposeront des oeuvres contemporaines mais aussi de la Renaissance et du Baroque.

 

Lundi 15 Août 2011 : André Blès de nouveau président des Amis de Ceillac

3 avant après avoir quitté la présidence de l’association, en application d’une règle qu’il avait lui même proposée à l’assemblée générale et selon laquelle le président des Amis de Ceillac ne pouvait assumer plus de deux mandats de 3 ans consécutifs, André Blès vient de retrouver le siège que son père avait d’ailleurs occupé avant lui.

En effet, Bernard Busser avait fait savoir qu’il ne solliciterait pas le renouvellement de son mandat et il l’a confirmé devant l’assemblée générale des Amis de Ceillac qui s’est réunie le 14 août en présence d’une cinquantaine de personnes porteuses de nombreux pouvoirs.

Peu après que le rapport moral et le compte rendu financier présenté par Geneviève Michard aient été approuvés  et avant que la parole ne soit donnée à la salle pour les traditionnelles questions diverses, Christian Grossan, vice-président a exprimé à Bernard Busser et à son épouse la gratitude et celle de tous les Amis de Ceillac pour la dimension culturelle très ouverte qu’ils ont donnée à l’association et pour la conception dynamique et sans cesse renouvelée  du patrimoine qu’ils sont parvenus à insuffler à l’association, en particulier à travers les expositions de grande qualité qui chaque été drainent un public nombreux à l’église Sainte Cécile.

Forte des 180 adhérents qui, année après année, l’accompagnent dans son programme ambitieux, cette association est devenue avec le temps un partenaire incontournable de la vie culturelle et sociale du village.

Chaque semaine, en juillet et août, les concerts donnés en l’église St-Sébastien dans le cadre des "Musicales du jeudi" connaissent un succès croissant pour lequel Marie-Noëlle Robin et les bénévoles qui l’entourent ont été chaleureusement remerciés.

Les interventions en faveur du patrimoine religieux seront poursuivies mais, à la demande de différents intervenants, un effort particulier sera fait en direction du patrimoine bâti traditionnel, du patrimoine naturel et aussi du patrimoine immatériel de la communauté villageoise.

Avant que le maire de Ceillac ne présente aux Amis de Ceillac les grands axes de la politique municipale, l’assemblée générale a conféré, à la demande de l’intéressé que l’âge retient plus éloigné de Ceillac qu’il ne le voudrait, l’honorariat à Raoul Faréniaux, vice-président de l’association pendant 25 ans.

Christian Grossan

 

Dimanche 7 Août 2011 : Festivols 2011 ~ Pèlerinage Sainte-Anne

3 ème Festivols : Un grand succès

Le ciel était en fête à Ceillac dimanche 1 er août. En fête et multicolore.

Le ballet des parapentes, le mouvement des cerfs-volants aux formes les plus diverses et aux couleurs chatoyantes  ont offert à un public enthousiaste un spectacle extraordinaire au rythme des musiques du batucada samba

Les enfants ont participé très nombreux aux ateliers de création de cerf-volants avant de s’initier eux aussi à la manœuvre de leurs objets volants.

Durant toute la journée, dans la salle polyvalente, étaient exposés des cerf-volants de différents pays du monde, véritables chefs d’œuvre de l’art oriental aux prouesses techniques avérées. Et dans la prairie couverte de mobiles insolites, toujours  très colorés et parfois pleins d’humour, habitants du village et touristes ont déambulé sous un soleil généreux. Très haut dans le ciel, un circaète Jean le Blanc tournoyait, vraisemblablement impressionné par cette multitude d’oiseaux pour le moins curieux.

Pour marquer avec éclat la fin de cette exceptionnelle journée, le comité des fêtes a réuni plusieurs centaines de personnes sur la place Philippe Lamour auxquelles, outre le traditionnel pot d’accueil du dimanche, il proposait gratuitement un barbecue pendant que Western Coyote Dancers donnait une aubade très applaudie.

Pour sa 3ème édition, ce « Festivols » a permis de vérifier la parfaite adéquation du site et de l’aérologie de la vallée du Cristillan pour ce type de manifestation et tout laisse à penser que cet événement deviendra un temps fort des animations de l’été à Ceillac et dans les Hautes-Alpes dans les années à venir.

Christian Grossan

 

Pélerinage Sainte-Anne

Les incertitudes de la météorologie et la fraîcheur des températures n’ont pas réfréné l’ardeur de quelques centaines de pèlerins qui sont montés à la Chapelle de sainte-Anne près du lac du même nom, le 26 juillet.

Après la messe et le repas tiré des sacs, Arlène, du comité des fêtes a pris en charge l’organisation des jeux traditionnels qui ont vu les plus jeunes se mesurer dans différentes courses.

Après une cérémonie à l’église Saint Sébastien,  un vin d’honneur et une soupe à l’oignon  offerts sur la place Philippe Lamour ont conclu très agréablement cette belle journée.

Christian Grossan

 

Dimanche 7 Août 2011 : Naissance de Lily et de Teddy

Louve, fille de Céline et de Bertrand Brunon, nous annonce la naissance de ses frère et soeur Lily (2,38 kg, 45 cm) et Teddy (2,32 kg, 44 cm), nés respectivement à 12 h 15 et 12 h 22, le samedi 5 août à Gap.

L'accouchement des jumeaux s'est très bien déroulé et ils se portent très bien, tout comme leur mère. Toute la petite famille est maintenant impatiente de retrouver Ceillac...


Louve tout heureuse de présenter son frère Teddy et sa soeur Lily.


Et déjà Louve prend plaisir à s'occuper de son petit frère...

 

Lundi 25 Juillet 2011 : Séisme

Aujourd'hui, plusieurs personnes ont ressenti à 14 h 31 heure locale (12 h 31 UTC), une secousse forte, conséquence d'un séisme de magnitude 4,4 dont l'épicentre était situé à 11 km au sud ouest de Rivoli (à proximité de Turin), soit une distance de 63 km de Ceillac.


sismogramme par le SISMALP, situé à Grenoble.

Carte récapitulative des épicentres de 358214 séismes survenus entre 1963 et 1998...

 

Lundi 25 Juillet 2011 : Assises nationales du tourisme itinérant

Les prochaines assises nationales du tourisme itinérant se dérouleront à Ceillac le 23 septembre prochain.

Ce sera l’occasion de célébrer le quarantième anniversaire de l’association pour la Grande Traversée des Alpes, créée par Philippe Lamour autour de qui avaient été fêtés  les 20 ans de  la GTA en septembre 1991 à Ceillac.

L’itinérance touristique apparaît bel et bien comme l’un des axes majeurs de diversification de l’offre et de renouvellement des clientèles, dans le cadre d’un développement équilibré des territoires.

Sous l’égide du Comité de massif et des deux Régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’azur, avec l’appui de l’Etat (DATAR) et de l’ensemble des départements alpins, la Grande Traversée des Alpes est aujourd’hui l’organisme de référence de ce tourisme itinérant du Léman à la Méditerranée.

 

Jeudi 21 Juillet 2011 : Concert David Louwerse

Rappelons que ce soir, à l'église Saint-Sébastien, David Louwerse, violoncelliste de renom, donnera un concert exceptionnel, dans le cadre des Musicales du Jeudi organisées par les Amis de Ceillac.

Au programme seront interprétées les oeuvres suivantes :

BACH : suite n°3 en ut majeur (prélude, allemande, courante, sarabande, bourée 1 et 2, gigue)

BACH : suite n°6 en ré majeur (prélude, allemande, courante, sarabande, gavottes 1 et 2, gigue)

CASSADO : suite pour violoncelle (prélude fantaisie, sardana, intermezzo finale)

Biographie de David louwerse

Violoncelliste français d’origine anglo-hollandaise, David Louwerse a étudié en France, au Canada et aux U-S-A. Après avoir obtenu un premier prix à l’unanimité en classe de  violoncelle et d’un premier prix à l’unanimité en classe de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, David Louwerse, lauréat de plusieurs bourses dont la bourse Lavoisier  effectue un cycle de perfectionnement au Banff Center of Arts (Canada) ainsi qu’à l’Université de Yale (Etats-Unis) de 1990 à 1992. A l’issue de ces deux années d’études, David Louwerse reçoit la prestigieuse Lucy G. Moses Fellowship  Award ainsi qu’une invitation à rester violoncelliste en résidence à l’Université de Yale offerte par le Tokyo String Quartet.

 Ses activités de concertiste l’ont amené à jouer au Canada, aux U-S-A, à Taiwan, en Roumanie, Suisse, Espagne, Allemagne et bien sur en France à Paris (auditorium Saint Germain, salle Cortot, salle Gaveau...), ainsi que dans différentes villes de province (théâtre du capitole à Toulouse, chapelle de la trinité à Lyon, théâtre des arts de Rouen…).

Outre le grand répertoire pour le violoncelle et la musique de chambre, David Louwerse favorise la création de musiques nouvelles et ce dans le cycle de musique contemporaine « New Music-New Haven » (Etats-Unis 1990-1992), lors de concerts donnés avec l’ensemble 2e2m à l’étranger et à Paris (maison de Radio France). David Louwerse est régulièrement invité par l’Université de Kaoshiung (Taiwan) pour y donner des concerts et des Master Classes.

David Louwerse joue régulièrement avec le pianiste François Daudet et la violoniste Virginie Robillard. Il a été régulièrement invité à participer aux émissions d'Anne Charlotte Rémond sur France Musique.

 

Jeudi 21 Juillet 2011 : Pèlerinage de la Sainte-Anne

Mardi 26 juillet se déroulera à Ceillac le traditionnel pèlerinage qui depuis plusieurs siècles conduit les habitants de la vallée du Cristillan et ceux de la vallée de Maurin, dans la Haute Ubaye à la chapelle érigée sur les bords du lac de Sainte-Anne.

La messe sera célébrée à 11h et le départ de la procession, au parking de Chaurionde, est fixé à 8h30.

Après la messe, à 12 h, le cor des Alpes donnera un concert dans le cadre grandiose du lac Sainte-Anne.

Après le retour au village, vers 18h, et une courte cérémonie en l’église Saint-Sébastien, un vin d’honneur et une soupe à l’oignon seront offerts sur la place Philippe Lamour ; le cor des Alpes sera là encore présent pour ajouter à l’ambiance très conviviale qui prévaut sur la place.

Pour présenter cette manifestation ancestrale  nous nous en remettons à la présentation  savoureuse qu’en fait Henry Thivot dans son remarquable ouvrage  « la vie privée dans les Hautes-Alpes au milieu du 19° siècle » :

« Le jour de la Sainte-Anne, le 26 juillet, les habitants de Ceillac, grands et petits, étaient sur pied aux premières lueurs du jour. Les cloches sonnaient à toute volée pour annoncer le départ de la procession. Tous les pèlerins qui avaient une monture, forte ou mince, l’enfourchaient au sortir du village  et  ne la quittaient qu’à la porte de la chapelle de Sainte Anne, après  trois heures de marche. Pendant le trajet, ceux qui étaient montés aidaient à chanter ceux qui étaient à pied, et ainsi tout le monde chantait.

Parvenus à Sainte-Anne, on dessellait les bêtes et on attendait la procession qui venait par le col du même nom. Son arrivée était saluée par des démonstrations joyeuses, les deux curés s’embrassaient, les connaissances se serraient la main et les habitants des deux paroisses se confondaient dans une fraternelle amitié.

La messe commençait, mais l’exiguïté de la chapelle ne permettait pas à l’assistance de trouver place près de l’autel. Les deux prêtres, les servants, tenaient tout l’espace et les chantres, les pénitents devaient rester debout devant la porte.

Au cours de la messe les curés bénissaient les récoltes et les troupeaux.

La messe dite, les familles se réunissaient pour prendre leur repas champêtre et chacun étalait sur une nappe de gazon, les provisions qu’il avait apportées : Ceillac, son jambon salé et son fromage blanc ; Maurin, son beurre doré et ses beignets. Les deux curés s’installaient sur les bords du lac, à leur place réservée, et faisaient joyeusement honneur au plantureux déjeuner offert, selon l’usage, par la commune.

Le repas achevé, les jeux commençaient. Le curé présidait aux courses de jeunes filles, de jeunes gens et d’enfants. Parfois un vénérable coq était tiré à la cible.

Mais la journée finissait, la cloche des pénitents tintait autour de la chapelle, donnant le signal du départ et de la séparation. Les deux curés s’embrassaient une dernière fois, les deux bannières claquaient au vent, on se disait au revoir et les deux processions prenaient le chemin du retour »

Christian Grossan

 

Mercredi 20 Juillet 2011 : Les Ecritures de l’Invisible investissent l’église Sainte-Cécile

Comme chaque été désormais, l’église Sainte-Cécile de Ceillac (descriptif) accueille une exposition artistique diligentée par les Amis de Ceillac et placée sous l’égide de la municipalité.

Après deux années consacrées aux artistes issus du village, la présentation 2011 accueille des invités, Josée TOURRETTE, une femme peintre qui réside à Marseille, Gérard ESQUERRE, un plasticien installé à Vence et Christian ZIMMERMANN, un calligraphe d’Evreux. Le vernissage a eu lieu le 13 juillet, au moment précis où un soleil radieux finissait de chasser l’orage qui s’était abattu sur la vallée. Plus de quatre-vingt personnes y assistaient, accueillies par Mme Françoise FOURNIER, maire-adjointe et Bernard BUSSER, président des Amis de Ceillac. Une surprise les attendait d’ailleurs pour ce vernissage…

La peinture de Josée TOURRETTE combine avec une étonnante profondeur des éléments naturels reconnaissables, gouttes d’eau, racines, plumes, sphères à un goût marqué pour les formes et les combinaisons abstraites. La série bleue présentée à Ste Cécile est caractéristique de cette peinture éminemment féminine, celle de la vie qui sourd, naît et grandit dans le secret. (voir détails)


Gérard ESQUERRE est un plasticien touche-à-tout, qui manie avec la même aisance le pinceau, l’ordinateur et le chalumeau ; l’exposition présente un panorama de sa production peinte et sculptée à quoi s’ajoutent des œuvres proprement ceillaquines, une toile abstraite aérienne et, ce qui devrait exciter une curiosité particulière, quelques vignettes de bande dessinée reprises de vues du village avec ajout de personnages et de bulles… (voir détails)

Christian ZIMMERMANN présente quant à lui une œuvre commandée par les Amis de Ceillac pour le lieu et la circonstance : au milieu de la nef, il a planté trois arbres d’acier, de bambou et de papier, diaphanes, fragiles et pourtant puissants ; il est parti de trois arbres gravés par Rembrandt, souvenir des trois gibets du Golgotha, mais il les a traités comme une expansion de la spirale de l’ADN, structure sur laquelle repose notre existence vivante et en même temps fil infime qu’un rien peut rompre… Il a su traduire tout cela dans le très bel élan vital des trois mélèzes blancs installés dans le volume de la nef. (voir détails)

A l’issue des discours de présentation, un passager clandestin a fait irruption : une minuscule marionnette animée par François DHERBECOURT, maître Ubuq’uqub’qubuq, ou quelque chose comme cela ! Une tête d’un vieux sage chinois, une robe de gaze médicale de quinze centimètres, un discours tissé d’aphorismes décalés, nés de la plume inventive de maître Zim, en qui il est facile de reconnaître Christian ZIMMERMANN lui-même. Un seul exemple : « A quoi sert-il d’avoir une contenance si on se perce d’illusions ? » De quoi alimenter les conversations au cours du sympathique verre de l’amitié qui a clos le vernissage !

L’exposition est ouverte tous les soirs de 17 à 19 heures, et jusqu’au 21 août : de quoi finir en beauté une journée de rando !


Bernard Busser, président des Amis de Ceillac, avec les artistes.

 

Mardi 19 Juillet 2011 : Construction de la cabane du Vallon

A l’initiative de la municipalité de Ceillac, la cabane pastorale du « Vallon » va être construite dans les semaines à venir.

Elle sera implantée sur la parcelle communale D287, et située au lieu-dit « Le Vallon », appelé en patois « Las Prèses »  - lieu exploité par les agriculteurs ceillaquins jusqu’aux premières décennies du 20 ème siècle.

Implantation de la cabane

La cabane sera utilisée par les bergers des deux alpages, ceux-ci ayant toujours eu pour limite naturelle le « Coumbaras ».

Alimenté par le « torrent des Prises » et « du Vallon »,  le  « Coumbaras » séparait autrefois le troupeau des génisses à l’Est de celui des moutons du village (environ 2000 têtes) qui paissait sur le pâturage Ouest. Depuis ce site, on a une vue panoramique sur les alpages au Nord, allant de la « Pointe des Marcellettes » jusqu’au sommet des Avers.

L’implantation de la future cabane épouse le terrain naturel et ne nécessite pratiquement pas de terrassement. Les travaux seront réalisés par les entreprises locales : « B-F Maçonnerie » et  « Les Chalets Chabrand ». L’héliportage des matériaux a été effectué hier, lundi 18 juillet 2011, par l’entreprise « Jet Systems Hélicoptères Services ».

La future cabane pastorale, tout en mélèze, sera moderne et écologique ; alimentée en eau par la source du « torrent du Vallon » située à 350 mètres environ et en électricité grâce à ses panneaux solaires photovoltaïques. Elle sera pourvue de sanitaires.

Le coût total des travaux s'élève à 130.000 €, subventionnés à hauteur de 60 % par la région et le conseil général (39.000 € chacun). Au coût du chalet proprement dit (110.000 €), s'ajoute le coût du mobilier, des panneaux solaires et des transports (hélicoptère notamment, facturé 24 € la minute pour une durée totale de 2 h 24', soit 3456 €).

Les deux protagonistes majeurs, bois et maçonnerie : « Les Chalets Chabrand » et « B-F Maçonnerie ».

Photo Robert Fournier

 

Photo Robert Fournier
Autour du plan établi par Benoît Fournier, architecte DPLG de Ceillac.

Photo Robert Fournier
Implantation de la future cabane.

 

Photo Robert Fournier
Par endroits, comme ici au niveau du ravin « le Coumbaras »,
l’élargissement de la voie est nécessaire.

Photo Robert Fournier
Petit clin d’œil à la roche Victor Amédée, non loin du chantier.
(voir nouvelle du 18 aout 2008).


Mise en place et briefing avant l'héliportage.

Et c'est parti pour 2 h 24' de transport (35 rotations à 24 € la minute)...

 

Samedi 16 Juillet 2011 : Naissance de Sacha

Sacha est né le 07 Juillet, à 21 h 03, à Lyon.

Avec ses 4,150 kg et ses 51cm, il fait la joie de ses parents, Aline et Romain Fournier, et de son grand frère Nolan.

 



 

 

Vendredi 15 Juillet 2011 : Country dance

Hier, en fin d’après midi, le groupe de danse Country « Free Boots Country » de Carpentras a animé la place Philippe Lamour.

Sous les yeux des enfants et des plus grands, les danseurs ont offert une démonstration de qualité. Plus tard, tout un chacun a pu s’essayer aux pas de danse country avec enthousiasme.

Le comité d’animation et la municipalité ont également offert, pour agrémenter cette fin de journée, un apéritif avec quelques produits du terroir, notamment les fameux fromages de la ferme de Pra Chiriou..


Démonstration


Application...

 

Vendredi 15 Juillet 2011 : Les musicales du jeudi

A l’initiative de l’association Les Amis de Ceillac, cet été encore, « Les Musicales du Jeudi » vont conduire à Ceillac un certain nombre d’artistes et d’ensembles musicaux qui se produiront chaque jeudi, à 21 heures, dans l’église Saint-Sébastien.

Après les Gospels Lovers (jazz et gospel) le 7  juillet et  Machaga (musique sud américaine) le 14, le programme éclectique, mais de grande qualité, verra se succéder David Louwerse (violoncelle) le 21 juillet, Les Déjantés (chansons françaises, musiques du monde) le 28 juillet, Le Quatuor Altaïr (musique classique) le 4 août, Opus (Orchestre des Alpes du Sud) le  11 août et le Duo Arpeggione (flûte et guitare) le 18 août.

Les Désanchés (clarinettes), le 25 août,  clôtureront la saison qui aura permis aux habitants du village et aux personnes en vacances d’ajouter un brin de culture au plein de nature.

Christian Grossan

L'association "Les Amis de Ceillac" recherche des bénévoles qui pourraient héberger les artistes, un soir, à l'occasion de chaque concert. Si vous pouvez apporter cette aide ponctuelle, n'hésitez pas à contacter Noëlle Robin (mail : nidavin@hotmail.fr) qui organise les musicales du Jeudi. Merci !


Opus, lors d'un concert à Ceillac en 2009.

 

Jeudi 14 Juillet 2011 : Atelier Scrabble

Comme ils le font depuis plusieurs années, Jacqueline et Jean Dalla Torre animent un atelier scrabble chaque mardi de 17 h à 19 h, à l’école de Ceillac.

Leur choix s’est porté sur le « scrabble duplicate » dans lequel tous les joueurs bénéficient du même tirage et jouent en même temps.

Cette animation est gratuite et les jeux sont fournis… Comment dans ces conditions ne pas terminer une journée de randonnée par ce sport plutôt… cérébral ?

Christian Grossan

 

Mercredi 13 Juillet 2011 : Concours du plus beau village

Faites gagner Ceillac !

Le quotidien régional Le Dauphiné Libéré lance un grand concours destiné à faire sélectionner par ses lecteurs le plus beau village des Hautes-Alpes.

Une présélection de 35 villages a été établie par le journal qui, chaque jour, présente l’un d’eux.

Ceillac figure dans cette liste.

Un bulletin réponse est à découper chaque jour dans le quotidien. Il doit être complété par le nom des 3 villages de votre choix  avant d’être adressé au siège du journal.

Si vous voulez que Ceillac gagne participez  et faites participer  vos amis, votre famille, vos relations à ce concours.

Christian Grossan

 

 

Lundi 11 Juillet 2011 : Naissance de Marie-Lou

Marie Lou, fille de Fanny et de Julien Grossan est née le 9 juillet, à 3hO6, à Marseille.

C'est un beau bébé de 3,440 kg et mesurant 52 cm, dont on peut déjà apprécier la puissance de la voix...

 

Dimanche 10 Juillet 2011 : Mariage de Fanny et de Jacques

C'est par une belle journée d'été que Fanny Favier, esthéticienne, et Jacques fournier, responsable d'agence bancaire, ont échangé, hier, leurs consentements, entourés de leurs familles et de leurs amis.

Après le mariage civil, c'est à l'église Saint Sébastien que l'union a été célébrée par les pères Bonnet et Bernardi.

Photo violaine Fournier
Photo Violaine Fournier

 

Samedi 9 Juillet 2011 : Skipass 2011-2012

Les réservations pour les skipass saison d'hiver 2011~ 2012 sont ouvertes... Plus de détails : skipass 2012.

 

Vendredi 8 Juillet 2011 : Messe au Bois Noir

Comme chaque année, le 24 juin, s'est déroulée la messe devant la chapelle de Saint Jean-Baptiste au hameau du Bois Noir de Ceillac.

Cette année, ce fut l'occasion de célébrer le retour du tableau "La décollation de Saint Jean-Baptiste", récemment restauré par Elisabeth Majewska-Zamojski , ex-ceillaquine.

La célébration a été suivie par un pot de l'amitié très convivial offert par les familles Colombet et Garcin.

 

Jeudi 7 Juillet 2011 : Communiqué du Parc Naturel Régional du Queyras

Sorties Découvertes du 8 au 15 juillet 2011

Pour la seconde année consécutive, le Parc naturel régional présente un guide de sorties accompagnées proposées par des accompagnateurs et professionnels des sports d’eau vives volontaires. Les agents du parc seront aussi guides sur les sentiers.

Voici les thématiques de cette première quinzaine de juillet 2011.

L'EAU - Le Guil et ses crues, sortie raft mardi 12 juillet (Contact Queyraft au 06 10 15 13 28)

LES FLEURS - Le sentier écologique du Pré Michel : mercredis 6 et 13 juillet (Contact Parc naturel régional du Queyras au 04 92 46 86 29)

LES FLEURS - Le sentier écologique des Astragales : mercredis 6 et 13 juillet (Contact Parc naturel régional du Queyras au 04 92 46 86 29)

LE VILLAGE - Découverte de la vie Saint-Vérannaise avant 1950 : vendredi 8 juillet (Contact Jacqueline Turina au 04 92 45 81 77)

LA FORÊT - Curieux de nature ? une histoire de forêt : dimanche 10 juillet (Contact au Parc naturel régional du Queyras au 04 92 46 86 29) ~ Partenariat avec l'ONF

L'AGRICULTURE - La biodiversité est dans les prés : mardi 12 juillet (Contact Parc naturel régional du Queyras au 04 92 46 86 29)

LE VILLAGE - déambulation dans mon village : mercredi 13 juillet (Contact Jean-Paul Blanc au 04 92 46 74 44)

L'AGRICULTURE - L’agriculture de montagne : vendredi 15 juillet (Contact Jean-Paul Blanc au 04 92 46 74 44)

L’exposition temporaire "Le pastoralisme au 19 ème et 20 ème siècle" se déroulera tout l’été au Musée du Soum à Saint- Véran.

Elle est accessible aux horaires d’ouverture, de 9h30 à 18h30 du lundi au dimanche, et comprise dans le billet d’entrée.

L’Arche des cimes à Ristolas, le Moulin à Arvieux et l’Espace géologique à Château-Ville-Vieille, espaces de Découvertes du Parc, sont ouverts tout l’été.

La brochure Découvertes donnant les horaires et tarifs sera disponible prochainement à la Maison du Parc à Arvieux, dans les espaces de découvertes du Parc, les points d’informations dans les villages, chez des hébergeurs et dans les campings.

 

Lundi 27 Juin 2011 : Naissance de Célia

Chloé et Alison sont heureuses d'annoncer la naissance de leur petite soeur, Célia, fille de Céline et de Sébastien Meissimilly, survenue le 17 juin, à Briançon à 19 h 19 très exactement.

Avec un poids de 3,53 kg et une taille de 50,5 cm, elle se porte comme une charme et a déjà pris possession de sa vallée...

 

Dimanche 19 Juin 2011 : Naissance de Valentin

VALENTIN, petit frère de TOM et MAEVA, est né le 4 Juin 2011.

Il est le fils d'Anne-Laure Parsoud et de Jérôme Betton.

Il fait bien sûr le bonheur de toute sa famille, dont ses grands-parents ceillaquins, Josiane et Alain.

 

 

 

 

 

Mercredi 15 Juin 2011 : VAL ~ VVF, un bilan après 40 ans d'activité

Le village de vacances  VVF Villages L’Hochette  est le plus important des villages de vacances  du Queyras. Il est à Ceillac, avec 289 lits, le plus gros hébergeur de la station.

Construit  par la commune en 1971, il a d’abord été exploité par l’association Vacances –Promotion qui réunissait la caisse d’allocations familiales de la région parisienne, la caisse nationale de crédit agricole, la société  d’économie mixte pour  la  mise en valeur du Limousin, la  compagnie nationale d’aménagement du Bas- Rhône Languedoc et la société d’économie mixte pour la mise en valeur de la Corse, avant de l’être par l’association nationale V.V.F (Villages Vacances Familles) puis par  un tandem VAL-VVF (Vacances Auvergne Limousin  et VVF).

Désormais, VVF Villages est seul en charge de l’exploitation de ce village que Carole Traver dirige avec une autorité souriante et beaucoup d’efficacité.

Nous sommes allés à sa rencontre pour évoquer avec elle l’activité du village, ses points forts et ses faiblesses, les projets qu’elle porte pour l’avenir.

 

Carole, depuis quand êtes-vous à Ceillac ?

Je suis arrivée fin 2003 et j’achève donc ma 8 ème saison d’hiver. J’étais auparavant adjointe de direction d’un village de vacances VAL Vacances Bleues à Najac dans l’Aveyron et j’ai travaillé dans  différents villages de  vacances et hôtels en Savoie, en Haute-Savoie, en Ariège et même à l’île d’Oléron.

Quoique  originaire de l’Ariège, je suis domiciliée à Toulouse et passe un peu plus de neuf mois par an Ceillac.

J’aime beaucoup la montagne, je pratique le ski, l’escalade, le canyoning et bien sûr la randonnée.

 

Quelles sont les caractéristiques de ce village de vacances ?

A l’issue d’un premier programme de rénovation conduit entre les années 1992 et 1995, sa capacité d’accueil a été réduite de 365 lits à 289 pour améliorer le confort de vacanciers. Tous les appartements ont été restructurés. Mais l’accueil, le bar et surtout la salle de restaurant ont été entièrement requalifiés et un soin particulier a été porté à la décoration. Le service de restauration qui ne fonctionnait que l’hiver a été redynamisé depuis quelques années et il fonctionne très bien l’hiver et l’été. La salle panoramique est conçue pour 130 couverts  et nous proposons désormais plusieurs formules : la pension, la demi-pension et  la location avec des forfaits restauration.

Nous disposons également de différentes salles pour des animations en direction des enfants, des jeunes et des moins jeunes. 2 à 3 animateurs sont recrutés en fonction des périodes.

Le club enfants accueille les enfants de 3 mois à 17 ans. En période de haute saison, nous accueillons plus de 120 enfants et une dizaine de  personnes en ont la charge.
Nous accueillons aussi les enfants de Ceillac, de 3 mois à 6 ans, dans le cadre d’un partenariat que nous avons avec l’association «  Les Abeilles à l’Ecole » du village.

Le VVF  Villages est donc un employeur important pour le village ?

Effectivement. Il emploie jusqu’à  30 personnes en haute saison.

 

Si vous deviez nous donner quelques chiffres reflétant l’activité de cet établissement, quels seraient-ils ?

La période  d’ouverture d’abord, en très nette augmentation, qui atteint aujourd’hui 210 jours par an.

La fréquentation ensuite. Le dernier chiffre connu est celui de 2009-2010 : 31 500 journées vacances. Nous étions à 26 800 en 2007.

Enfin le chiffre d’affaires, 990.000 € l’an dernier. Nous espérons dépasser le million d’euros en 2011…

 

Quels sont vos projets pour « votre » village ?

D’abord  fêter comme il se doit son quarantième anniversaire en fin d’année.

Et puis, si la commune en est d’accord, engager, 20 ans après le précédent, un nouveau programme de requalification, qui pourrait concerner les logements, les abords,  la circulation et le stationnement des véhicules, les façades, les espaces  de vie et d’animation extérieurs que les vacanciers sont en droit d'attendre dans un environnement exceptionnel comme celui de Ceillac.

Nous allons rembourser les derniers emprunts l’an prochain et nous pourrons donc envisager sereinement de nouveaux investissements. En effet  la commune propriétaire est nécessairement maître d’ouvrage des travaux. Pour les financer, elle doit emprunter l’autofinancement complémentaire des subventions, l’exploitant du village de vacances assurant la charge de la dette.

 

Carole, après toutes ces années, comment vous sentez-vous à Ceillac ?

Bien. Les habitants m’ont fait confiance en m’élisant au conseil municipal et je m’efforce d’apporter ma contribution à la vie locale. Je suis, avec Michel Chavrot, déléguée de la commune au conseil syndical du parc naturel régional du Queyras.

J’ai, au plan professionnel de nombreux contacts avec mes collègues et en particulier les responsables des cinq autres VVF Villages du département : Saint Léger les Mélèzes (Okaya et le VVF), Saint Bonnet en Champsaur, Chorges ainsi que Lagrand.

 

Christian Grossan

 

Mardi 14 Juin 2011 : Chantiers routiers

Plusieurs chantiers ont été engagés sur la RD 60 qui relie la maison du Roy à Ceillac.

Le premier sous la maîtrise d’ouvrage de la commune de Guillestre a concerné l’évacuation des matériaux qui, à la suite d’un éboulement intervenu en décembre dernier au lieu dit le  Sarrier, obstruait le lit du Cristillan. Le chenal a pu être rétabli avant les crues de la fonte des neiges.

Au lieu dit « La Source », c’est le conseil général qui fait procéder à un élargissement de la voie et à la construction d’un mur de soutènement du talus amont. Le voile de béton armé  disparaît derrière de très beaux parements de pierres. Cet aménagement était très attendu et c’est  le passage le plus étroit  de la route qui se trouve ainsi porté à un gabarit mieux adapté aux flux.

Pour le financement de ces travaux  qui complètent ceux déjà réalisés l’automne dernier à l’entrée du village et à Laval  et qui représentent une dépense globale de 500.000 €, le conseil général bénéficie d’une subvention de la Région.

Entre le hameau de Laval et la microcentrale du Cristillan,  ERDF procède à l’enfouissement de  la ligne  haute tension  qui alimente  la vallée. Le département a mis à profit ce chantier et la tranchée ouverte pour  poser les fourreaux qui, à terme, recevront la fibre optique. Pour coûteuse qu’elle soit pour le département (190.000 €), cette anticipation évitera  d’une part que le revêtement ne soit défoncé une seconde fois quand viendra l’heure du haut débit et que, d’autre part, la circulation  ne soit  perturbée par un nouveau chantier.

Une nouvelle  tranche de travaux vient d’être votée par le conseil général  qui concernera l’élargissement de virages et la reprise de murs de soutènement  pour un coût de 350.000 € dans le  secteur du Sarrier. Les travaux  pourront intervenir avant la prochaine saison d’hiver.

Christian Grossan

 

Samedi 11 Juin 2011 : Mariage : Quand le Sud-Ouest rencontre le Sud-Est

Le temps pluvieux n’a pas altéré la belle fête du mariage d’Emilie Grossan et de Sébastien Albouy, qui a réuni leurs familles et leurs nombreux amis pendant trois journées à Ceillac, le week-end dernier.

Après l’échange des consentements à la mairie où Michel Chavrot, conseiller municipal, assurait les fonctions d’officier de l’état civil, c’est à l’église Saint-Sébastien que s’est déroulée la cérémonie religieuse animée par les pères André Bernardi et Jean-Luc Grizolles, actuel et ancien curés de la paroisse.

Après le vin d’honneur à la salle polyvalente, c’est en cortège que les invités ont rejoint l’hôtel de la Cascade, emmenés par les mariés sur le char et le quad de Dorian, filleul de la mariée. Les amis de leurs clubs de rugby parisiens et aveyronnais ont régalé l’assistance de leurs animations jusqu’au petit matin.

C.G.

 

Vendredi 10 Juin 2011 : Week-end de printemps en alpage

Une nouvelle fois, le Parc naturel régional du Queyras, l’Association Culturelle Sociale et sportive du Queyras et le Centre d’initiation à la nature du Queyras invitent les jeunes Querassins (8 à 12 ans) à venir partager un joli moment de nature, dans la montagne...

Une opportunité à saisir !

Documentation (pdf)

 

Dimanche 29 Mai 2011 : Mariage de Stéphanie et de Romain

Le ciel de ce samedi 28 mai était immaculé et la lumière translucide illuminait la vallée dont les atours printaniers ravissaient les regards.

Stéphanie Carle et Romain Étienne ne pouvaient rêver meilleure journée pour célébrer leur union à la mairie de Ceillac. Et c'est en présence d'une assistance nombreuse, à 16 h 30, que les consentements mutuels ont été recueillis, consentements suivis par une salve d'applaudissements enthousiastes...

 

 

Vendredi 20 Mai 2011 : Marche nordique et location ânes-poneys

Dès cet été, 2 nouvelles activités seront proposées aux estivants :


- location d'ânes et de poneys (détails sur la page dédiée : poney-anes-loc)

 

- marche nordique proposée par Muriel Bérard, instructeur fédéral.

 

La marche nordique est une autre conception de la marche, beaucoup plus active.

Le principe de la marche est très simple : Il s’agit d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche, et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin. Toute la partie supérieure du corps entre en action pendant la marche, et non seulement les membres inférieurs.

En marche nordique, la dépense d’énergie est accrue, le corps fournit plus d’efforts qu’à la marche traditionnelle, le rythme de la marche est plus rapide et en même temps l’on se sent moins fatigué à la fin ! Comme la technicité est relativement simple, le plaisir de la pratique est présent dès le début, sans phase d’apprentissage fastidieuse...

 

Pour découvrir cette pratique qui se développe beaucoup, une initiation gratuite est proposée à tous les ceillaquins par Muriel, ce mercredi 25 mai à 16 h 30.

Pour y participer, il suffit de téléphoner au 06 61 76 43 44...

 

 

Lundi 9 Mai 2011 : Ski alpin, de très bons résultats

Pour le collège de Ceillac du ski club Queyras section alpin, l’hiver s’est achevé  avec de très bons résultats, grâce à la participation régulière des licenciés aux entraînements qui se sont déroulés de novembre à la fin de saison, encadrés par Stéphanie Carle et Fabrice Fournier.

Concernant le groupe des petits, dont les compétitions commencent par le circuit king jouet (boardercross et course qui permet de repérer les « champions »  de demain), Aurélie Richard s’est distinguée tout au long de la saison en finissant chaque fois sur le podium et termine la saison 2ème au classement général.

Quant à Manon Fournier Rosec, elle a été récompensée 2 fois pour ses 5 ème places et finit la saison à la 4 ème place générale ; les autres se classent dans les 15 premiers.

Chez les plus grands, Dorian Grossan se classe très honorablement à la 17 ème place générale du circuit CRJ (circuit jeune régional) et a été le seul qualifié sur les cantons du Queyras, Guillestrois et de l’Argentière au championnat de France minimes.


Marine Claude a terminé 1ère sénior fille du circuit ESF de Montgenèvre.

Romain Etienne, lui, a décroché son examen de préformation du BEES de ski alpin et Charline Grossan, après avoir obtenu l’eurotest, s’est qualifiée pour le challenge des moniteurs stagiaires.

Une saison très encourageante donc.

Christian Grossan

 

Vendredi 6 Mai 2011 : Vote du budget

Le conseil municipal a approuvé les comptes administratifs de l’exercice budgétaire 2010 et voté les différents budgets pour 2011.


Le  village de vacances

La commune est propriétaire de cet équipement très important
(300 lits). Elle assure la charge des grosses réparations et des investissements. L’association VVF,  gestionnaire de cet établissement, verse des redevances pour un  montant égal  au service de la dette  et des travaux payés sur fonds propres.

Pour 2011, toutes sections confondues, le budget  primitif s’équilibre en dépenses et en recettes  à 137.270,86 €.


Le camping municipal le Moutet

Les recettes de fonctionnement sont assurées par la location des emplacements et les prestations annexes (jetons de douche, raccordements électriques), abondées par le résultat de l’exercice antérieur pour 15.842,28 €. Elles s’élèvent à 51.232,41 €.

Compte tenu des excédents reportés des années précédentes et des restes à réaliser, les dépenses et les recettes d’investissements s’équilibrent à 111.898,06 €.


Le service  public de l’eau

Les dépenses et les recettes de l’exploitation des réseaux d’eau potable  s’équilibrent à 101.655,58 €. Un autofinancement prévisionnel de 25.915,73 € est dégagé pour les investissements.

Les recettes  sont constituées par les redevances payées par les usagers : abonnement et consommation.

Pour ce qui concerne les investissements les dépenses prévues en 2011, compte tenu des restes à réaliser au titre de l’exercice antérieur pour  299.159,77  € s’élèveront à 687.606,66 €.
Les dépenses, d’un égal montant, intègrent les restes à réaliser de 2010. Elles concernent les réseaux de l’Ochette pour 200.000 €, l’adduction d’eau de la Viste pour 316.000 €, le schéma directeur d’eau potable
(étude et travaux ) pour 110.000 € et différentes interventions sur les captages .

Pour ce qui concerne l’assainissement et en particulier l’exploitation de la station d’épuration  c’est la communauté de communes l’Escarton du Queyras qui en a la charge.


Le budget de la commune
Les dépenses et les recettes de fonctionnement  sont équilibrées à 1.030.365,16 €. L’excédent de l’exercice  2010 est intégré pour 157.297,26 €.

Les principales dépenses concernent pour 458.888€ les charges à caractère général (entretien des réseaux, des bâtiments, des véhicules, contrats de prestations avec les entreprises etc…), les frais de personnel , 247.260 €, le virement à la section d’investissement pour 134.000 €.

Les recettes proviennent à parts  à peu près égales des impôts et taxes d’une part et des dotations de l’Etat d’autre part pour 705.000 €, ainsi que des produits  des services et de gestion courante et divers produits exceptionnels pour 150.000 €.

La section d’investissement du budget  est équilibrée à  1.248.952,92 €.

Outre les  excédents de fonctionnement affectés pour  près de 300.000 €,  il est prévu de recourir à l’emprunt pour 288.000 €.

Côté dépenses,  les projets nouveaux concernent la construction d’une patinoire (120.000 €), des aménagements paysagers (10.000 €), la zone d’activité agricole (10.000 €) ainsi qu’un certain nombre d’études : crèche (50.000 €), bâtiment front de neige (60.000 €), bâtiment site nordique (30.000 €).

De nombreux programmes prévus pour 2010 et non réalisés sont repris  comme le carrefour de l’Ochette (172.000 €),  la zone d’activité de la Viste (77.000 €), les études de la zone de l’Infernet  (95.000 €), les aménagements pastoraux (10.000 €) etc…

Pour l’essentiel, compte tenu des nombreux restes à réaliser, ce budget est un budget de reports qui n’affiche pas d’ambitions particulières.

Au plan de la fiscalité, les taux diffèrent par rapport à ceux en vigueur antérieurement  du fait de la seule  réforme  de la fiscalité directe locale.

Rappelons néanmoins que ces taux sont inchangés depuis l’exercice 2000, date à laquelle ils avaient été diminués pour tenir compte des transferts de compétences opérés en faveur de la Communauté de communes.

Christian Grossan

 

Jeudi 5 Mai 2011 : Deuil

Marcelle Marchis née Favier vient de décéder à Embrun. Elle avait 78 ans.

En septembre 2006, le décès de son fils aîné Emile avait profondément altéré son enthousiasme et sa joie de vivre. Alors, puisant sans doute dans une foi simple mais profondément vécue les raisons d’espérer, elle avait retrouvé son entrain et son optimisme qu’elle faisait partager  aux siens et  à ses nombreux amis.

Son goût de la vie et des moments partagés  la conduisait naturellement à participer à de multiples activités dans la vie paroissiale et dans  la vie associative : gymnastique volontaire, sorties avec le club du 3° âge, randonnées en montagne avec ses amis.

La maladie a eu raison de son extraordinaire vitalité et après quelques mois d’hospitalisation à Gap et à Embrun,  son  regard si vif et malicieux s’est éteint. Et son rire nous manque déjà.

Nous garderons le souvenir  de sa personnalité attachante, gaie, active, dynamique et en nous inclinant devant la douleur de Joseph son mari, d’Eugène et  de Marie-José ses enfants, de Chantal, Sylvie et Fabien  ses belles-filles et son gendre, de ses petits enfants et arrières- petits-enfants, de ses sœurs et de toute sa famille  nous les assurons de nos sentiments bien amicaux.

Les obsèques de Marcelle Marchis seront célébrées vendredi 6 mai à 14h30 à l’église de Sainte-Cécile.

Christian Grossan

 

Lundi 2 Mai 2011 : Les musicales du Jeudi ~ Été 2011

Organisées chaque année par l'association très active "Les Amis de Ceillac", Les Musicales du Jeudi proposeront, cet été, 8 concerts de qualité et variés. En voici la liste complète...

 

 

Jeudi 28 Avril 2011 : La réforme territoriale est en marche

La préfète des Hautes-Alpes, Madame Francine Prime, a présenté à la commission départementale de coopération intercommunale le schéma de développement intercommunal. Ce projet qui sera soumis à la concertation des élus et qui ne sera définitivement arrêté qu’à la fin de l’année  propose de réduire de 20 à 7 le nombre des communautés de communes du département.

Ces propositions envisagent la création des groupements ci-dessous :

- communauté d’agglomération de Gap (57 548 habitants répartis dans 33 communes)

- communauté de communes Ecrins- Briançonnais
(27 495 habitants,22 communes)

- communauté de communes Guillestrois- Queyras
(8 251 habitants, 16 communes)

- communauté de communes Embrunais- Savinois
(13 397 habitants, 15 communes)

- communauté de communes Champsaur–Valgaudemar
(10 875 habitants, 29 com.)

- communauté de communes du Nord Buëch
(12 795 habitants et 37 communes)

- communauté de communes du Sud Buëch
(10 633 habitants, 31 communes)

Quoique rattachée administrativement au canton de Guillestre, la commune de Ceillac est membre de la communauté de communes «  l’Escarton du Queyras » qui a succédé au « Disctrict de communes du Queyras », lui même né de la transformation du « Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple du Queyras » créé en 1966  par Philippe Lamour, alors maire de Ceillac, pour porter le programme de développement du Queyras.

L’hypothèse avait été avancée de regrouper en une seule entité les 4 communautés de communes associées au sein du « pays du grand Briançonnais ». Elle n’a pas été retenue.

Le choix a été fait de scinder en deux communautés ce «  territoire de projet » qui aurait pu constituer  au nord des Hautes-Alpes un pôle de plus de 35 000 habitants.

Dans ce projet , la communauté de communes du Guillestrois-Queyras  est la communauté la moins peuplée des hautes-Alpes.

Les communes vont être consultées sur ce schéma  que la commission départementale précitée pourra  faire évoluer sous réserve que les amendements proposés recueillent 2/3 des voix en son sein.

Les communes susceptibles de constituer cette nouvelle structure sont : Abriès, Aiguilles, Arvieux, Ceillac, Château-Ville-Vieille, Molines en Queyras, Saint-Véran, Ristolas, Eygliers, Guillestre, Montdauphin, Réotier, Risoul, Saint-Clément, Saint –Crépin, Vars.

Christian Grossan

 

Jeudi 28 Avril 2011 : Ski de fond, un bilan très positif

Pour les jeunes du village,  le collège Ceillac du Ski Club Queyras, la saison de ski de fond s’est achevée avec de bon résultats qui viennent récompenser leur assiduité aux séances de remise en forme commencées dès l'automne et aux entraînements plus intensifs animés par Thierry Grenouillet, leur entraîneur.

On retiendra des performances de nos jeunes fondeurs l’intégration de Sila Bertrand dans le groupe France Junior, à l’automne 2010, la domination d’Axelle Barthélemy au niveau national de sa catégorie, la victoire d’Alex Boussaingault, grâce à sa régularité sur le challenge régional et d’excellents résultats sur les courses nationales, la troisième place de Pierre Gauthier sur le challenge régional, la victoire de Katia Barthélémy sur le challenge régional et, enfin, la victoire de Maéva Barthélemy sur le challenge régional Poussins.

Les bons résultats plus que satisfaisants et portant sur l’ensemble de la saison  témoignent de la constance et de la régularité dans l’effort de ces jeunes. Ces performances individuelles ont fortement dynamisé l’ensemble du groupe et cette énergie aura beaucoup favorisé la progression de tous.

Les soeurs BERTRAND vont arrêter, pour un temps, le ski à haut niveau pour se consacrer à leurs études. Elles auront été, au cours des dernières saisons, des éléments moteurs de ce collectif comme l’avait été en son temps Laure Barthélemy, actuellement membre de l’Equipe de France, Championne de France minime et cadette sous les couleurs de Ceillac.

Bravo et merci à tous ces jeunes et leur entraineur.

Christian Grossan

 

Samedi 16 Avril 2011 : Station d'épuration de Ceillac

Vendredi 8 avril, nous sommes allés visiter la station d’épuration de Ceillac (STEP). Cécile Bellon (responsable assainissement à la communauté de Communes du Queyras qui a la compétence assainissement depuis 2005), Jean-Claude Arts (adjoint technique affecté à plein temps à l’assainissement, exploitant des stations de Ceillac et de Molines) et Gaétan Martinon (Educateur à l’environnement) nous y ont accueillis.

La station d’épuration a été achevée fin 2008 et a coûté environ 2 millions d’euros (800.000 euros pour le réseau, 1.200.000 € pour la station). Elle a été financée par l’Agence de l’eau (38%), le conseil général (20%) l’Europe (21%) et la Communauté de Communes du Queyras (20% d’autofinancement).


Réseau collecteur des eaux usées avec rejet dans le torrent avant la construction de la station.

Les eaux usées arrivent à la station par le réseau de transfert. Elles passent d’abord par le dégrilleur muni d’une grille (maille : 5 mm) qui retient les gros déchets, évacués dans un bac par une vis sans fin. Puis, elles arrivent dans un premier bassin décanteur qui permet de récupérer une partie des boues en suspension. Ensuite, elles passent par les deux biodisques rotatifs (un troisième pourra être installé en cas de besoin) sur lesquels foisonnent des bactéries qui se nourrissent de la pollution. Avant d’être rejetées dans le torrent, les eaux usées traversent un dernier bassin décanteur.


Vue sur les 2 biodisques de la station avec en vignette le contrôle du PH.

Les différentes boues récupérées au cours du traitement
(120 tonnes par an) sont stockées dans un bassin fermé. Elles sont régulièrement évacuées par un camion et finissent en épandage aux environs de Gap.

Bassins décanteurs

Des prélèvements (50 ml par prélèvement sur au moins 150 prélèvements par jour) ont lieu à l’arrivée des eaux usées et avant le rejet dans le torrent. Ils permettent, notamment, de vérifier la qualité des eaux. En temps normal, 90% des polluants sont éliminés, le reste étant essentiellement « traité » par les eaux vives, très oxygénées, du torrent.

Il s’agit donc d’une station biologique, comme la majorité des stations françaises, la contrainte étant de maintenir une température minimale (7c°) afin que les eaux ne gèlent pas.

La station est conçue pour un équivalent de 3.250 habitants (à raison d’une consommation de 150 litres/jour/personne) et traite entre 200 m3 et 450 m3 d’eau par jour, avec, encore, la présence d’eaux claires parasites (± 70%).

Pour faciliter le travail de la station, il ne faut pas jeter de graisse ou d’huile dans les canalisations ni de produits toxiques comme l’essence ou les déboucheurs liquides et utiliser des produits écologiques pour le ménage. Il faut aussi éviter de gaspiller l’eau : préférer les douches aux bains, ne pas laisser couler inutilement l’eau…

Après la visite, nous avons travaillé en atelier avec Gaétan sur le cycle de l’eau et le traitement des eaux usées.

Il était indispensable que Ceillac, qui fait partie d’un parc naturel, soit maintenant équipé d’une station d’épuration et que les eaux usées ne soient plus, désormais, rejetées directement dans le torrent…

Les enfants de la classe des grands

Pour plus de détails :

 

 

 

Station de ceillac

Réseau assainissement Ceillac

Règlement assainissement

Annexe règlement

Rapport annuel 2008

Ressources eau

Station de Molines

 

 

Jeudi 14 Avril 2011 : Points forts de l'été

Différentes initiatives seront organisées cet été par le comité des Fêtes, au premier desquelles les 3 points forts suivants :

- Festival de l'Air

- Pélerinage au lac Ste Anne

- Fête Patronale

 

 

Pour tout renseignement, contacter Arlène au

06 30 73 31 78

 

Samedi 2 Avril 2011 : Mort de Ginette LAMOUR : une grande dame s’en est allée.

Une grande dame vient de nous quitter dont la vie, à l'instar de celle de son mari, fut comme l'écrivait Pierre Viansson Ponté "pleine à ras bord".

Fille de l'architecte Jean Walter à qui l'on doit, entre autres, la faculté de médecine de la rue des Saints-Pères à Paris, par ailleurs riche propriétaire des mines de cuivre et de plomb qu'il avait découvertes à Zellidja au Maroc  et de Jeanne, femme de grande culture et cofondatrice avec Philippe Lamour - qui devait devenir son gendre - de la revue Plans, Geneviève Lamour qu'on appelait plus fréquemment Ginette incarnait la joie et l'art  de  vivre et le goût de la vie.

Elle allait avoir   99 ans.


Ginette Lamour aux Chalmettes pour ses 95 ans.

Si l'exploitation de la propriété viticole du Mas Saint-Louis de la Perdrix, sur la Costière, près de Bellegarde dans le Gard fut longtemps son activité professionnelle, Ginette Lamour a parcouru la France et le monde dans le sillage de son prestigieux époux dont  la  vie fut une formidable aventure. Sa vaste culture, l'intérêt qu'elle portait  aux hommes et aux problèmes de la société, la jeunesse de son caractère et le sens pratique avec lequel elle savait aborder  les situations les plus diverses et les plus insolites ont fait de Ginette bien plus que la compagne de Philippe Lamour, sa complice et souvent sa conseillère dans de nombreux domaines .

Cette maîtresse de maison hors pair avait un sens inné de l'accueil. Simple, spontané, convivial. A Bellegarde comme aux Chalmettes, à Peymenade ou à La Boulade, les amis se succédaient sans altérer sa bonne humeur légendaire. Qu'ils soient ministres, hauts fonctionnaires  ou paysans, randonneurs de passage ou  relations  plus anciennes, tous étaient  reçus avec la même chaleur, le même sourire rayonnant, le même éclat du regard. Et  tous auraient aimé que  la conversation ou le repas se prolongeassent  longtemps, longtemps…

Au soir de sa vie, elle parcourait encore la presse, lisait plusieurs livres par semaine, s'intéressait au cinéma, au théâtre, à la musique et "Maman Ginette " savait  partager les élans  de ses petits-enfants et de ses arrière-petits-enfants quand elle ne les provoquait pas.

Elle était toujours attentive à l'évolution des structures ou des grands chantiers que son mari avait animés ou initiés. Elle était très attentive à tout ce qui touchait à Ceillac et au Queyras et cultivait avec une rare fidélité leurs innombrables amitiés.

Au revoir et merci, Chère Madame Lamour.

Nous aurions tant voulu  continuer à  rire aux larmes avec vous, longtemps encore et nous nourrir de votre éternelle jeunesse.

Comme Philippe Lamour, notre Maire,  vous avez  fait le choix de Ceillac où vous allez reposer à ses côtés.

Nous ne vous oublierons pas.

Christian Grossan

(les obsèques se dérouleront jeudi en fin de matinée à Ceillac.)

 

Vendredi 1 Avril 2011 : CEILLAC bientôt accessible par avion !

Hier soir, la commune de Ceillac a voté le principe de construction d’un aérodrome pour avions de tourisme.

S’il ne s’agit pas de concurrencer Megève ou Courchevel, l’intention affichée est bel et bien d’attirer un nouveau type de clientèle, aisée, avouons-le, en offrant un service innovant et exceptionnel, au moment où se développe à Ceillac un tourisme hôtelier de haut niveau.

Bien entendu, hormis le simple accès par avion, des baptêmes de l’air, des initiations au parachutisme, des stages de pilotage… seront aussi proposés. Il sera même possible, en hiver, d’accueillir les « avions des glaciers », sur skis, et de proposer aux adeptes du hors piste des déposes dans les vallons Albert et de la Cula.

Les infrastructures nécessaires seront d’abord constituées par la piste qui sera construite entre le village et Notre Dame de l’Estelle, soit une longueur de 1700 m environ, une construction rendue possible de par la configuration particulière de la vallée dotée d’un long plateau orienté est-ouest, face au vent dominant. Le préalable à cette construction sera la finalisation de l’enfouissement des lignes électriques avec le démontage de la ligne actuelle à 20.000 volts, un dossier initié en 2005. Cette piste ne sera pas goudronnée mais en terre roulée avec un gazon très court et très résistant. Les moutons de la future ferme Garnier toute proche pourront, pourquoi pas, être mis à contribution pour maintenir une hauteur idoine de l’herbe. La piste sera dégagée systématiquement l’hiver par un chasse neige et salée si nécessaire.

Elle sera munie de balises lumineuses et de balises I.L.S. (Instrument Landing System), le système d'atterrissage aux instruments le plus communément utilisé qui permettra aux avions d'atterrir par mauvaises conditions météorologiques ou nuitamment. Les pilotes devront avoir validé la qualification montagne dispensée à St Etienne de St Geoirs.

Comme on peut le voir sur le document fourni par la DGAC, la piste coupe la route de Sainte- Anne, un feu rouge sera donc mis en place pour interdire son accès le temps des mouvements de décollage et d’atterrissage. Ce feu ne devrait que très peu perturber la circulation, réduite sur cette portion étroite, même en saison.

Sont programmés aussi, la construction de 2 hangars (capacité 5 avions de tourisme chacun), d’un poste de contrôle pour réguler le trafic et d’un atelier de mécanique. Au final, ce projet devrait générer un douzaine d’emplois dont 2 permanents et 10 saisonniers.

Les dossiers d’agrément seront déposés en préfecture très rapidement ; le préfet disposera d'un mois pour prendre une décision après avoir consulté la Direction Générale de l’Aviation Civile. Si toutes les autorisations sont données à temps, l'aérodrome pourrait être opérationnel à l'été 2012.

Quant au financement, une confidence involontaire d’un ceillaquin responsable des aérodromes au département des Hautes-Alpes nous permet d’annoncer que le conseil Général des Hautes-Alpes projette de subventionner à hauteur de 50 % le projet d’un coût global de 1.400.000 €, une subvention complétée par l’Europe dans le cadre des projets SOYTCHI et, plus modestement, par la région qui ne concourra qu’à hauteur de 10 %. L’autofinancement de la commune ne devrait donc pas dépasser 20 %, soit environ 280.000 €.

Si beaucoup s’accordent à comprendre l’intérêt d’un tel projet, nombre de ceillaquins ont d’ores et déjà fait connaître leur farouche opposition en soulignant la forte incompatibilité avec la présence de Ceillac dans le parc Naturel Régional du Queyras, les avions générant des gaz polluants, stagnant l’hiver en fond de vallée, et beaucoup de bruit. Se pose également le problème de cohabitation avec les parapentes même s’il sera proposé à ces derniers des plages horaires où ils pourront évoluer en toute tranquillité...

 

Samedi 26 Mars 2011 : Animations Parc du Queyras

 

Vendredi 25 Mars 2011 : Élections cantonales

Si Ceillac n'était pas concerné par ces élections, la vallée faisant partie du canton de Guillestre, il est toujours intéressant de lire les résultats concernant les autres villages du Queyras dont le conseiller général sortant était Jean-Claude Catala qui avait succédé à Pierre Eyméoud, maire de Vars.

Inscrits : 1849, votants : 1277 (30,9% d'abstentions), exprimés : 1231

Avec 51,6 % des voix, Jean Louis Poncet (UMP) est élu au premier tour.

Abriès
Poncet (UMP) 70
Catala (PRG) 46
Gasdon (EELV) 21
Wursteisen(Front de Gauche) 60

Aiguilles
Poncet (UMP) 95
Catala (PRG) 47
Gasdon (EELV) 16
Wursteisen (Front de gauche) 17

Molines en Queyras
Poncet (UMP) 102
Catala (PRG) 61
Gasdon (EELV) 37
Wursteisen (Front de gauche) 14

Ristolas
Poncet (UMP) 21
Catala (PRG) 19
Gasdon (EELV) 3
Wursteisen (Front de gauche) 14

Arvieux
Poncet (UMP) 137
Catala (PRG) 34
Gasdon (EELV) 39
Wursteisen (Front de gauche) 21

Château Ville Vieille
Poncet (UMP) 104
Catala (PRG) 54
Gasdon (EELV) 20
Wursteisen (Front de gauche) 17

Saint Véran
Poncet (UMP) 106
Catala (PRG) 28
Gasdon (EELV) 21
Wursteisen (Front de gauche) 7

Total canton d’aiguilles
Poncet (UMP) 635
Catala (PRG) 289
Gasdon (EELV) 157
Wursteisen (Front de gauche) 150

 

Dimanche 20 Mars 2011 : La semaine de tous les dangers

Après les avalanches survenues dans le vallon de Tronchet en milieu de semaine - le déclenchement d’une plaque à vent provoquée par 3 skieurs puis l’avalanche de fonte le mercredi 16 mars qui a enseveli un randonneur dégagé à temps par ses coéquipiers - quatre randonneurs ont trouvé la mort sur  les pentes de Beaubarnon et de Clausis, ces dernières 48 heures.


Avalanche de plaque à Tronchet ~ Photo J.B. Portier

Les risques étaient avérés et signalés, météo-France les ayant évalués à 4 sur 5.

Vendredi, alors qu’ils redescendaient sur la vallée du Cristillan après avoir  franchi le col Albert, un couple de gapençais a été emporté par une avalanche dans le vallon de Clausis. L’épouse qui est parvenue à se dégager n’a pas pu secourir son mari pourtant muni d’un A .R.V.A (appareil de recherche de victimes d’avalanche). Les secours arrivés par hélicoptère n’ont pu hélas que constater le décès de la victime âgée de 58 ans.

Samedi, c’est un groupe de 4 randonneurs qui a été emporté dans le vallon de Beaubarnon.  3 d’entre eux  y ont trouvé la mort.

Ces randonneurs avaient passé la nuit au refuge de la Cime et l'avaient quitté vers 7 h 30. Par le vallon  d’Albert, ils avaient atteint le col de Beaubarnon. Ils descendaient sur les Chalmettes, dans la vallée du Cristillan, quand ils ont été emportés, vraisemblablement vers 10 h 30, suite au décrochement d’une immense plaque à vent qui les a ensevelis. Leur compagnon, miraculeusement rescapé, a pu donner l’alerte mais, là aussi, les secours n’ont rien pu faire pour les ramener à la vie.


D'après Google Earth

 


Avalanche de plaque de Beaubarnon ~ Photo Jacques Roux

Peu de temps après, dans la vallée du col Agnel un jeune pisteur secouriste trouvait la mort dans une autre avalanche  à Fontgillarde.

L’épaisse couche de neige, humide et lourde, tombée en milieu de semaine et les accumulations consécutives à de forts vent d’est ont généré de nombreuses plaques à vent et favorisé les avalanches de fonte. Elles ont rendu particulièrement dangereuse la fréquentation de la montagne durant cette semaine qui restera pour le massif du Queyras la semaine de tous les dangers...


Avalanche de fonte dans la vallée du Cristillan

Et ce paradis de la randonnée à skis est devenu en 24 heures  un enfer pour de nombreuses familles. Ce matin, dans le village, encore sous le choc, on avait du mal à imaginer que le manteau neigeux étincelant sous le soleil avait été le linceul de 5 randonneurs. Au refuge de la Cime, Hélène de la Ferrière, amie d’enfance de l'un d'eux, a été particulièrement affectée.

En nous inclinant devant la douleur de leurs familles et de leurs proches, nous saluons la mémoire de ces sportifs, victimes de leur passion : la montagne.

Christian Grossan

 

Mercredi 16 Mars 2011 : Décès de Noëlle Bonnet-Ponthus

De Voiron, dans l’Isère, nous apprenons avec une infinie tristesse le décès prématuré de Noëlle Bonnet-Ponthus frappée par la maladie alors qu’à 62 ans elle venait de prendre sa retraite. Professeur de lettres classiques, comme le sont ses sœurs Jacqueline et Claudine et comme l’étaient ses parents, Noëlle fréquentait le village depuis l’enfance, sa grand-mère maternelle, Victorine Marchis étant elle même originaire de Ceillac.

Le 3 novembre dernier, elle avait encore participé avec son mari au repas des aînés organisé par l’association les amis de Ceillac dont elle était membre. La nuit de Noël, à Ceillac, les enfants de sa fille aînée Aline avaient rehaussé de leurs chants la solennité de la messe de la Nativité. Avant de s’en aller, Noëlle aura tout juste eu le temps de tenir sur ses genoux Léa-Marie, la dernière née de ses petits enfants. Nous garderons le souvenir de son large sourire, de ses fous-rires, de son dynamisme, de sa détermination.


En écrivant ces mots, je me souviens avec émotion  de nos parties de cache-cache dans les rues du village passablement en ruines après les inondations de 1957, des journées passées à faire les foins, à garder les troupeaux , des  premiers séjours de neige de Noëlle, de ses sœurs  et de leurs cousins dans les pièces mal chauffées de « la Madeleine »…

Nous assurons Frédéric, son mari, Aline et Sylvie ses filles, ses petits enfants, Eugène son papa, ses sœurs et toute la famille de Noëlle de notre profonde sympathie.

Christian Grossan

 

Jeudi 10 Mars 2011 : Le ski c’est cher, mais pourquoi ?

Dans le n° spécial entreprises du  quotidien régional, le  Dauphiné Libéré a publié le 22 avril dernier une double page  sous ce titre. Pour les fidèles de ceillac.com nous en reproduisons de larges extraits.

«  Quand on observe le tarif des forfaits des stations de ski des Alpes le constat est simple : plus le domaine skiable est grand plus le prix du forfait est élevé. Mais si on ramène le prix au kilomètre de piste c’est souvent moins cher de skier dans les grandes stations, remarque Jean Bourcet le directeur de la société d’exploitation des téléphériques de Tarentaise - Maurienne qui gère les remontées mécaniques de Val Thorens.

Exemple, une journée de ski à Saint Pierre de Chartreuse coûte 20 € pour 35  km de pistes. Aux 2 Alpes, c’est le double, 39,70 € mais pour un domaine au moins six fois plus grand, de 225  km. D’après Jean Bourcet, la réputation d’une station n’entre quasiment pas en ligne de compte dans le montant du forfait. Entre deux stations de même taille la plus cotée sera à peine 5% plus chère. Car quelle que soit la taille de la station, c’est le poids des charges fixes assumées par les entreprises qui administrent les domaines skiables qui pèse lourdement sur le prix du forfait.

Et notamment le prix des remontées mécaniques que les stations mettent entre 15 et 25 ans à amortir et qui a augmenté de 70% ces 10 dernières années. Un télésiège débrayable coûtait environ 3 millions d’euros en 2000, il  vaut 5,9 millions d’euros aujourd’hui soit 90% d’augmentation.

Actuellement, seuls deux grands groupes dans le monde se partagent le marché de la fabrication de remontées mécaniques contre 4 auparavant. On a donc moins de marge de négociation. Le problème, c’est que dans la même période, le prix des forfaits n’a lui augmenté que d’environ 20%. Et la masse salariale qui représente environ 30% du prix du forfait ne cesse d’augmenter. Car on met toujours plus l’accent sur la sécurité.Ce qui est une bonne chose mais a un coût.

A l’avenir , le prix des forfaits  ne devrait pas s’emballer, parce que la concurrence internationale est rude, même si pour l’instant c’est encore en France qu’on skie au meilleur prix »

Le « camembert » présenté dans cet article  et qui est ici reproduit rend compte bien évidemment de moyennes nationales.

Pour les stations du Queyras , comme dans la plupart des petites stations village, ces ratios sont bien différents dans la mesure ou les charges fixes impactent davantage encore les coûts d’exploitation.

- C’est ainsi  que, en dépit des efforts entrepris depuis quelques années pour maîtriser la masse salariale, celle-ci représente encore 55% du chiffre d’affaires.

- Si l’entretien courant des remontées mécaniques et des  équipements  de neige de culture est supporté par l’exploitation des domaines skiables, les investissements ne peuvent être amortis. A titre d’exemple, à Ceillac, le télésiège de Girardin, les téléskis de la Cascade et du Mélézet et  l’ensemble des dépenses de neige de culture engagées en 2005 et 2006 (réserve collinaires, réseaux, équipements de production et de contrôle,etc…) ont été entièrement subventionnés par la commune (10%) et le conseil général des Hautes-Alpes (90%).

- Les engins de damage sont en revanche achetés et entretenus par l’exploitant qui est dans le Queyras une régie publique.

Le ski en chiffres :

- 300  000  € : c’est le prix d’un engin de damage. Plus précisément entre 200 000 et 300 000 euros.

- 20,6 € : c’est le prix moyen d’une journée de ski dans les stations françaises pour l’hiver 2009-2010. Ce prix  se situe aux 2/3 du plein tarifs compte tenu des remises consenties par les opérateurs de domaines skiables : gratuité aux jeunes enfants et aux personnes âgées, tarifs spéciaux consentis aux groupes, aux classes de neige, prix dégressifs pour les forfaits semaine ou saison, etc… Pour les stations village du Queyras ce prix moyen est de l’ordre de 14 €.

- 33 € : c’est le tarif public moyen pour une journée de ski en France en 2010.

- 7 : en millions, le nombre de pratiquants de ski qui fréquentent les massifs français l’hiver dont 2 millions d’étrangers.

- 7 : en milliards d’euros, les échanges générés en stations par l’économie du ski, soit 18% de l’économie du tourisme français.

- 100 000  : le nombre d’emplois générés en station l’hiver.

- 56,1 : le nombre de journées skieurs en France en 2009-2010. (durée moyenne d’ouverture des stations)

Christian Grossan

 

Mercredi 9 Mars 2011 : Mort de la doyenne

C’est à la maison de retraite les Chanterelles, à Embrun, où elle était entrée en décembre dernier que Madame Marcelle Dafit  s’est éteinte  ce lundi, au soir d’une longue vie.

Née dans les Hauts-de-Seine le 19 mars 1914, Marcelle Dafit avait eu la douleur de perdre sa fille unique en 2001 et entretenait avec sa petite fille Isabelle des relations privilégiées.


Après avoir  vécu dans la région parisienne, à la Garennes Colombes, où elle était secrétaire de direction dans une entreprise de métallurgie, Marcelle  Dafit  s’était installée à Ceillac  en 2004, dans le logement que sa petite fille Isabelle et son mari Bernard avaient aménagé pour elle dans leur chalet. Elle  aura vécu  sereinement  les dernières années de sa vie entourée de l’affection de ses  petits enfants et arrières petit enfants, dans ce village qu’elle fréquentait depuis près de 40 ans .

C’est d’ailleurs parce que sa grand-mère lui avait offert un séjour de vacances, en 1975, qu’Isabelle a découvert le village où elle est aujourd’hui secrétaire de l’office du tourisme du Queyras, puis rencontré son mari, Bernard Vallérian, président du comité des fêtes.

Nous nous  inclinons devant la peine de sa famille que nous assurons de notre sympathie et  saluons la mémoire de Marcelle Dufit qui, à 97 ans, était la doyenne de notre village.

Après la levée de corps à Embrun  la crémation aura lieu au cimetière St Roch de Gap  le jeudi 10 mars à 11 heures.

Christian Grossan

 

Vendredi 25 Février 2011 : Nuit de la chouette

Le samedi 19 mars, le Parc Naturel Régional du Queyras, en collaboration avec la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) vous propose une chouette soirée avec 2 rendez-vous : sorties de découverte et d'écoute, causerie et projection (animations gratuites) :

- 18 h 00 devant l'Office du Tourisme d'Abriès pour une écoute sur le terrain,

- 20 h 30 à la Maison de l'Artisanat pour 2 diaporamas (présentation commentée par le Parc des espèces et projection de "La nuit des Songes", par Christophe Pesson).

Renseignements et inscriptions : 04 92 46 88 20 ou par mail pnrq@pnr-queyras.fr

 

Jeudi 17 Février 2011 : Animations au Farnien'thé

Le Farnien'thé propose comme chaque saison des animations. Au programme, pour ces vacances d'hiver, spectacle musical, théâtre, contes... Réservation en téléphonant au 04 92 45 86 75 (restauration possible à partir de 19 h 30) :

Lundi 14 février à 20 heures
Claude Chaix chante la Saint Valentin

Vendredi 18 février à 20 heures
Le Théatre du Hazard : « Monstres »

Mercredi 23 février à 20 heures
Soirée « conte provençaux » avec Jean Guillon

Vendredi 25 février à 20 heures
Chants, guitare avec Virginie et Stéphane

Vendredi 4 mars à 20 heures
Soirée conte avec Catherine

Vendredi 11 mars à 20 heures
Le Théatre du Hazard : « Monstres »

 

Jeudi 17 Février 2011 : Télévision numérique terrestre : la commune en zone blanche ?

Et si, à partir du 5 juillet prochain, on ne recevait plus la télévision à Ceillac ?

Cette question on se la pose vraiment depuis que Célestin Fournier, le maire, a eu confirmation en préfecture  qu’il n’était pas prévu de connecter  l’un ou l’autre  des deux relais  émetteurs existants sur le territoire communal au réseau de diffusion de la télévision numérique terrestre  qui va  se substituer à la diffusion analogique actuelle. Outre qu’elle permet de recevoir 18 chaînes au lieu de 6 aujourd’hui, la télévision numérique offre une meilleure qualité d’image et de son.

Or, très récemment,  sur les écrans de son interlocuteur à Gap le maire de Ceillac a constaté lui même qu’aucun raccordement  n’avait été prévu ce qui, en l’état, pourrait signifier  que les écrans des  postes de télévision seront « blancs » cet été.

Dans l’attente de plus amples informations, la mairie se refuse pour l’instant  à dramatiser une situation qui, si elle devait être confirmée, ferait de la commune de Ceillac  l’une  des communes les plus « isolées » des Hautes-Alpes, ce département qui  souffre  déjà  d’être lui-même le département le plus enclavé de France.

Ce serait là  une preuve manifeste supplémentaire  que les pouvoirs publics ont définitivement tourné le dos à la politique nationale d’aménagement du territoire dont le père fondateur, Philippe Lamour, fut maire de Ceillac de 1965 à 1983.

Christian Grossan

 

Mercredi 9 Février 2011 : Ceillac bien pourvu en neige

Il faut le faire savoir, que ce soit en ski de fond, en ski alpin, en ski de rando ou en raquettes, Ceillac peut se targuer de bénéficier actuellement d'excellentes conditions de neige.

En témoignent les photos ci-dessous prises ces jours derniers...

Toutes les pistes sont ouvertes, en fond comme en alpin et les hauteurs de neige relevées s'établissent comme suit :

- 50 cm au pied des pistes vertes,

- 90 cm au snack Girardin
(2000 m),

- 120 cm à la Pause
(2200 m)

-140 cm en haut du domaine
(2400 m).

 


Sur la piste de fond de Jalavez


Bombés de neige au lac Miroir (2200 m)


Variante de la piste Bleue


Piste noire de Pra Loupet


Piste rouge de Pra Loupet


Ski de randonnée, en arrivant au col Albert

 

Mardi 8 Février 2011 : Bonz'hommes de neige et OGNI

 

Mercredi 2 Février 2011 : Animations musicales

Le Farnienthé le propose régulièrement, cette fois, ce sont le Matefaim et les Veyres qui programment, pour le premier, un concert "From'Jazz" avec les Swing Lovers et pour le second un bal folk avec le groupe Desairs. Deux initiatives qui ne manqueront pas de séduire les visiteurs présents actuellement à Ceillac...

 

Mercredi 2 Février 2011 : Sortie Montagne

Le Parc Naturel Régional du Queyras en partenariat avec l'ACSSQ organise à l'attention des jeunes queyrassins une sortie montagne au refuge de la Blanche, les 12 et 13 février.

Cette sortie donne l'opportunité aux enfants âgés de 8 à 12 ans de parfaire leur connaissance du territoire et d'appréhender le milieu hivernal dans de bonnes conditions avec un encadrement et une logistique rodés.

Une sortie à ne pas manquer donc !

 

Lundi 31 Janvier 2011 : Festival des films et  des sports de montagne

Le 20  ème Festival des Films et des Sports de Montagne se déroule à Ceillac cette semaine.

Dimanche 30 janvier pendant la journée, sur le front de neige, l’association Mountain Wilderness a animé un stand de sensibilisation à la préservation de l’environnement. Le soir, à 18 h, sur la place Philippe Lamour, le traditionnel pot d’accueil a réuni vacanciers et habitants du village.

Lundi, à 9 h 30 un accompagnateur a proposé une promenade en « Raquettes contées ». Le soir, à 18 h, à la salle polyvalente, projection du film de Bernard Germain « Le Cheval de l’Everest ».

Mardi, à partir de 9 h 30, le public pourra découvrir et s’initier au ski joëring, toujours spectaculaire. A 19 h, sera projeté le film de Gérard Paquet « Vie sauvage en Queyras ».

Photo Monique Eymard

Mercredi, un atelier de découverte du ski de randonnée permettra de mieux connaître cette pratique qui, après avoir traversé une période de calme plat, connaît un réel engouement depuis quelques années. A 19 h, sur le front de neige, sera donné le départ du « Trophée des Étoiles », course-relais de ski-alpinisme.

Jeudi, à partir de 9 h, ce sont les chiens de traîneau qui seront à l’honneur. A 18 h, des courts métrages seront présentés sur les cascades de glace et l’escalade. Ce sont des réalisations de team Collets production.

Vendredi, ce sera la clôture de cette semaine dédiée au sport et au cinéma. Le matin sortie en raquettes sur le thème « Tout sur la neige et les avalanches » et poursuite des démonstrations de chiens de traîneau. Le soir, à 18 h, projection du film de Hamid Sardar «  Sur la piste du renne blanc ».

Bien évidemment, pendant toute la semaine, les adeptes du ski de fond et du ski alpin pourront s’adonner à leur sport favori sur les pistes de  la station particulièrement bien enneigées.

Christian Grossan

Photo Véronique Pichet

 

Samedi 29 Janvier 2011 : Webcam

L'office du Tourisme du Queyras (OTQ) met en ligne les images de la webcam placée à l'école. Le site de l'OTQ venant de faire l'objet d'un profond remaniement, les adresses d'hébergement de la webcam ont été changées, ce qui explique les petits soucis récents d'accès.

Aujourd'hui, tout est rentré dans l'ordre, et la webcam est de nouveau à même de montrer l'enneigement particulièrement favorable de la vallée de Ceillac... (webcam ceillac)

 

 

Jeudi 27 Janvier 2011 : Décès

Madame Ada Tomasina, maman de Catherine Fournier (l'Artisanerie) est décédée à la maison de retraite d'Embrun où elle résidait depuis 2 ans.

Demeurant à Antibes, elle passait régulièrement les étés chez sa fille à Ceillac. Elle avait 88 ans.

Une bénédiction aura lieu lundi 1er février 2011 à 11h30, aux pompes funèbres Silve, route de Gap à Embrun.

Nous assurons Cathy et toute sa famille de notre profonde sympathie.

 

Lundi 24 Janvier 2011 : Festival Films et Sports de Montagne

Du 30 Janvier au 4 Février aura lieu, à Ceillac, le 2 ème festival des films et des sports de montagne.

Dans le cadre de ce festival, de nombreuses animations sont prévues . En voici le détail :

 

Renseignements au 06 30 73 31 78 ou animations.ceillac05@orange.fr
Réservations au point accueil animations à Ceillac


Dimanche 30 Janvier

Toute la journée : Stand Mountain Riders sur la préservation de l’environnement

(Front de neige alpin)


18 h : Pot d’accueil
(Place Ph.Lamour)

Lundi 31 Janvier

9 h 30 - 13 h : Promenade en raquettes contées
(avec accompagnateur conteur, réservation préalable 10€/pers)

18 h : Film "Cheval de l’Everest" de Bernard Germain
(53 min RDV salle poly, gratuit)

Mardi 1er Février

10 h - 16 h 30 : Journée découverte du Ski Joëring
(réservations préalables 5€/pers)

18 h : Film "Vie sauvage en Queyras" de Gérard Paquet, en avant première
(5€/pers, gratuit -12ans, salle poly)

Mercredi 2 Février

9 h - 15 h : Atelier découverte du ski de randonnée
(gratuit, venir avec son matériel, encadré par un guide de haute montagne)

19 h : Trophée des Etoiles, course relais ski-alpinisme
(inscription préalable ou sur place, ouvert à tous, 5€)

Jeudi 3 Février

A partir de 9 h : découverte chiens de traîneaux
(15€/pers, séances d’1 h 30 environ, réservation préalable)

18 h 30 : Courts métrages sur cascade de glace et escalade par Team Les Collets Production
(Salle poly, gratuit)

Vendredi 4 Février

A partir de 9 h : découverte chiens de traîneaux
(15€/pers, séances d’1h30 environ, réservation préalable)

9 h à 12 h : Promenade en raquettes "Tout sur la neige et les avalanches"
(avec un accompagnateur en montagne, réservation préalable 5€/pers)

18 h : Film "Sur la piste du Renne blanc" de Hamid Sardar
(52min, salle poly, gratuit)

 

 

Dimanche 9 Janvier 2011 : La 13ème Semaine des Traditions

Les Nations Unies ont fait de 2010 l'année de la biodiversité.

En toute logique, elles ont décidé que 2011 serait l'année des forêts qui regroupent la moitié de la biodiversité du monde.

En plaçant la "Semaine des traditions" qui va se dérouler  du 16 au  21 janvier "au cœur de la forêt Queyrassine", le Comité des Fêtes de Ceillac, l'office du tourisme du Queyras et leurs collectivités de rattachement ne pouvaient faire un meilleur choix.

C'est à la découverte du bois et de la forêt dans leurs multiples fonctions, usages et représentations, que sont invités les habitants du village et les vacanciers, grâce à un programme éclectique et ludique.

Dimanche 16, à 18h,  un concert de cloches lancera cette 13ème semaine des traditions queyrassines sur la place Philippe Lamour où seront proposés un vin d’honneur et une dégustation de produits locaux.

Pendant toute la semaine, des expositions seront présentées. Par l’Office National des Forêts (O.N.F), par Christophe Sidamon-Pesson, photographe professionnel résidant à Ceillac, récent lauréat du Prix du Public du concours ZOOM 2010 organisé à l’occasion du salon de la photo qui s’est déroulé en novembre à Paris et où il avait été parrainé par Nicolas Mériau, rédacteur en chef du magazine "Image Nature" et aussi par Monique Eymard  qui a constitué, au fil des ans et en amateur, une photothèque impressionnante sur le Queyras et les Alpes.

Chaque soir, dans l’un ou l’autre des restaurants du village, sera servi un « repas tradition ».

Lundi 17 janvier à 17h  La Maison de la Nature proposera une conférence sur « La vie cachée en hiver ».

Mardi 18 janvier, à une sortie raquettes  en forêt est  organisée par   l’O.N.F qui animera à 15h une conférence sur l’exploitation forestière.

Mercredi 19, à partir de 14h30  l’association Les Colls Buissonnière  proposera  un atelier de fabrication sur « les essences de la forêt ».

Jeudi 20 janvier, après la visite commentée du village qui commencera à 10 heures, l’O.N.F animera à 17 heures une conférence sur les réserves biologiques en forêt.

Vendredi, à 10 heures, Les Colls Buissonnière proposera une seconde sortie raquettes à la découverte de la forêt.

A 17 heures, point d’orgue  de cette semaine des traditions  dont le programme  laisse de nombreuses plages libres aux amateurs de ski, un diaporama sera projeté : « La forêt des songes », de Christophe Sidamon-Pesson  et « En écoutant le vente » de Rémy Potey, connu dans la région pour ses talents de création et de restauration de cadrans solaires.

De façon générale les conférences et ateliers ont lieu à la salle polyvalente.

Christian Grossan

 

 

PROGRAMME DÉTAILLÉ


Dimanche 16 janvier

18 h : concert de cloches suivi du pot d’accueil avec dégustation de produits locaux (Place Ph.Lamour)

 

Lundi 17 janvier

- 17 h 30 : conférence Maison de la Nature sur "La vie cachée de la nature en hiver" (salle polyvalente, gratuit)

- 20 h : repas tradition hôtel les Veyres (Menu : Salade paysanne, Navarin d’agneau avec ses légumes, Plateau de fromages, Tarte aux pommes, Vin et café ~ 04 92 45 01 91)

 

Mardi 18 janvier

- 9 h - 12 h : sortie raquettes en Forêt Ceillaquine avec accompagnateur (réservations préalables 5€/pers)

- 15 h : conférence sur l’exploitation forestière par l’ONF unité territoriale de Guillestre/Queyras (RDV Farnien’thé)

- 20 h : repas tradition au Farnien’thé (Menu : Feuilleté de chèvre aux olives et thym, Tagliatelles forestières au poulet, Soufflé glacé au génépi et son cake aux myrtilles, Verre de vin café ou infusion ~ 04 92 45 86 75)

 

Mercredi 19 janvier

- 14 h 30 - 17 h : atelier fabrication sur "Essences de la Forêt" animé par association les Colls Buissonnière (réservation préalable 5€/pers)

- 18 h : vidéo conférence "La forêt et ses savoirs populaires" par association les Colls Buissonnière (salle polyvalente, gratuit)

 

Jeudi 20 janvier

- 10 h : visite guidée du village (gratuit, RDV devant église Ste Cécile)

- 17 h conférence sur les réserves biologiques par l’ONF unité territoriale de Guillestre/Queyras (Salle poly, gratuit)

- 20 h : repas tradition au Pourquoi (Menu : Assiette de Charcuterie de montagne, Tête de veau avec assortiments de légumes, Fromage de Ceillac, Faisselle myrtilles, Café et vin ~ 04 92 45 15 60)

 

Vendredi 21 janvier

- 9 h 30 - 12 h 30 : sortie en forêt avec accompagnateur sur "Arbustes et arbrisseaux" par association les Colls Buissonnière

- 17 h : diaporamas "La forêt des songes" de Christophe Sidamon Pesson et "En écoutant le vent" de Rémi Potey (Salle poly, gratuit)

- 20 h : repas tradition à l’Escale (Menu :Oreilles d’ânes, Porcelet farci, Fromages de Ceillac, Tarte myrtilles, Vin et café compris ~ 04 92 45 21 71)

 

 

Samedi 8 Janvier 2011 : Naissance

Noa est heureux de vous annoncer la naissance de sa petite soeur GWENN, fille de Nathalie RICHARD et de Franck GERARD.

Elle est née le 27/12/2010 à la maternité de Puyricard (13). A sa naissance, Gwenn pesait 3,9 kg et mesurait 51 cm. "Elle est trop mignonne, il paraît qu'elle me ressemble".

 

Dimanche 2 Janvier 2011 : Voeux 2011

Le plus grand ennui, c'est d'exister sans vivre. (Victor Hugo)

Souhaitons donc à chacun de vivre pleinement, et avec bonheur, cette année 2011 et ce malgré les inévitables soucis de la vie, fussent-ils d'ordre physique, moral ou matériel.


 

Vendredi 31 Décembre 2010 : Un très beau Noël

L'église Saint Sébastien était pleine à craquer ce vendredi 24 décembre  pour la messe de Noël célébrée par Monseigneur Félix Caillet ,Vicaire général du diocèse de Gap et d'Embrun.

Depuis quelques semaines, les enfants avaient  soigneusement préparé cette célébration  avec Jeanne Favier. Leur dynamisme et leur joie d'être vraiment acteurs de cette belle cérémonie faisaient plaisir à voir.

Si Jeannot Meissimilly et Emile Gauthier avaient  préparé les chants traditionnels de Noël,  ils ont reçu le renfort inespéré d’Alexandre, Nathan et Chloé Renard. Le premier, Chanteur à la Maîtrise de l’Opéra National de Lyon, ses cadets sont Chanteurs à la Maîtrise du Val de Thônes. Ils  ont chanté a capella  "l’Hodie Christus natus est" de benjamain Britten, premier mouvement tiré de A Ceremony of Carols. Ils ont été salués par des applaudissements aussi spontanés que nourris. Arthur, le dernier enfant de la fratrie, a assisté le Père Caillet pour déposer l’enfant Jésus dans la crèche.

Un américain en séjour à Ceillac, Eric Kaldjian,  de l'État du Michigan a interprété avec brio  l'Ave Maria de Gounod.

Marc Fourny à l'harmonium  était lui aussi accompagné cette année par Benjamin, le fils d'Eric Kaldjian, à la guitare et  de Flora Demaegt une jeune  flûtiste fidèle village.

Si le Père Félix Caillet  est un habitué du pèlerinage de Sainte Anne, cette messe de la Nativité dans l'église paroissiale de Ceillac lui aura permis de saluer le renouveau de la pratique religieuse des enfants à Ceillac et  la grande diversité de l'assistance venue de toutes les régions de France et même du nouveau monde et dans laquelle les plus perspicaces ont reconnu  Christian Poncelet, ancien Président du Sénat .

Auparavant, le Père Noël arrivé en ski par la piste des Tourres était entrée dans le village sous l’objectif des caméras de France 3 Méditerranée qui réalisait un « direct » sur le sujet…

Un Noël dont on se souviendra longtemps.

Christian Grossan


 

Jeudi 30 Décembre 2010 : La glace pour les nuls

Non, ce n'est pas le titre  racoleur d'un film à sensations.

C'est le titre d'un remarquable reportage que le magazine "Montagnes Magazine" consacre à la  cascades de glace et en particulier à la pratique  de cette activité à Ceillac.

"Faire de la cascade de glace est une activité fascinante. Le milieu est tout à la fois éphémère, fragile et colossal. Comment résister à l'envie de gravir au moins une fois une ligne gelée ? Apprentissage à Ceillac."

Tout est dit dans cette introduction.

Des premières prises de contact avec un milieu apparemment hostile  aux  ascensions  pour pratiquants confirmés  en passant par la découverte du matériel et des conditions de son utilisation  tout est dit sur cette activité sportive  insolite  et somme toute récente à Ceillac dans ce reportage remarquablement illustré réalisé par Eric  Delapérière.

Dans quelques semaines, les journées de l'Ice Climbing Event qui se dérouleront à l'Argentière la Bessée  conduiront à Ceillac de nombreux  passionnés des cascades de glace.

Ce sera l'occasion de se souvenir que ce rassemblement international avait été créé par Gérard Pailleret qui vient  de nous quitter et qui avait été aussi un des précurseurs de cette pratique à Ceillac.

Christian Grossan

 


 

Dernières nouvelles : 2010 ~ 2009 ~ 2008 ~ 2007 ~ 2006 ~ 2005 ~ 2004 ~ 2003 ~ 2002 ~ 2001 ~ 2000