Mercredi 9 Janvier 2013 : Passation de relais au Comité des Fêtes

Audrey Fournier vient de succéder, il y a quelques semaines, à Bernard Vallérian à la présidence du Comité des fêtes de Ceillac.

Avec une grande efficacité et  une discrétion plus grande encore Bernard Vallérian, président fondateur  du Comité des fêtes, en a fait un acteur  incontournable de la vie et de l’animation du village et le partenaire privilégié de la commune et des autres associations, sportives et culturelles, qui interviennent localement.

Il ne fait pas de doute que la jeunesse et le dynamisme débordant d’Audrey sauront galvaniser  toutes les bonnes volontés qui depuis plus de 15 ans ont permis au Comité des fêtes de remplir pleinement sa mission.

Pour  poursuivre  dans le sillage  de Bernard à qui nous exprimons notre profonde gratitude pour plus de 15 années de dévouement désintéressé, Audrey est secondée par Christine Herbiet, secrétaire et  Arlène BUZET, trésorière du Comité des fêtes dont elle est l’animatrice salariée  par la commune.

Christian Grossan

 

Lundi 7 Janvier 2013 : Coupe de France Télémark

Le samedi 26 Janvier se déroulera à Ceillac une manche de la coupe de France de Télémark.

Déjà, l'an passé, une même épreuve avait été organisée avec succès, en un temps très court, dans la vallée qui bénéficiait alors de conditions d'enneigement plus favorables que le lieu prévu initialement.

Enchantés par le site, les organisateurs ont donc décidé de revenir à Ceillac pour le plus grand plaisir des spectateurs qui pourront admirer à nouveau la philosophie et l'esthétisme de cette forme de glisse...


Lors de la course de Janvier 2012.

La course commencera à 10 h 30 et concernera toute la piste de Girardin. Elle comportera 2 remontées, une au niveau du départ de la piste du Crousas et une au pied de Girardin....


Pierrot Dambel, en ouvreur battant et incisif, toujours en Janvier 2012.

Tout renseignement auprès de Béatrice Luche (luche.beatrice@orange.fr).

Pour découvrir cette discipline à la fois spectaculaire et fluide, il est possible de voir ou de revoir la vidéo de Stéphane Dufour : telemark.

 

Lundi 7 Janvier 2013 : Séisme

C'est à 5 h 20 ce matin, qu'un certain nombre de Ceillaquins et de vacanciers a été réveillé par un séisme.

L'épicentre était situé à 12 km au nord de Guillestre (à 1 km de profondeur) et la magnitude a été relevée à 3,6 sur l'échelle de Richter.

A l'heure où cette information est rédigée, le séisme a été suivi de 7 répliques :

Localisation des derniers séismes qui montrent une certaine activité dans la région ces dernières semaines.


Sources Sismalp

 

Lundi 7 Janvier 2013 : Promotions

Les stations du Queyras mettent en place des tarifs promotionnels qui ont débuté le 5 janvier et qui s’appliqueront jusqu’au 20 janvier 2013 (Skiez 2 Jours au prix de 2 !!!).

Ces promotions concernent les forfaits de 3 à 9 jours sur lesquels une réduction de -30% est proposée. Sont toujours proposés également les week-end promotionnels, pour les week-ends hors vacances scolaires (journée adulte 21,90 euros et week-end adulte 37,70 euros)

Cette promo de janvier se clôturera par le cocktail des neiges (19 et 20 janvier) pour lequel les tarifs seront les suivants : Journée adulte : 17,40 €, Week-end adulte : 30,30 euros.

 

Mercredi 2 Janvier 2013 : Nouvel An

Souhaitons une excellente et heureuse année à tous les Ceillaquins, fussent-ils ceillaquins d'un jour, d'une semaine ou plus, permanents ou expatriés.

Pour chacun, espérons une année constructive, à l'abri des mauvaises surprises avec la réalisation des projets en cours ou futurs au premier rang desquels celui de retrouver une santé florissante si celle-ci est éprouvée.

Pour la vallée de Ceillac, souhaitons simplement de poursuivre l'année comme elle a commencé, avec du soleil, de la neige et de multiples visiteurs satisfaits...

 

Dimanche 30 décembre : Ouverture de la station

Cela fait une semaine que la station de Ceillac est ouverte et tous les clignotants sont au vert...

La neige est au rendez-vous, de même que le soleil, les pistes sont parfaitement damées et l'ambiance, et sur les pistes et au village, est détendue et conviviale.

Le parfait coktail pour passer un super séjour dans une station village où accueil rime avec plaisir !

A voir une petite vidéo essentiellement tournée sur la piste des Fontinets qui permet de se rendre compte des conditions actuelles...

(vidéos : version 1080p, version 720p, version 394p).

 

Vendredi 14 décembre : Chute de neige

Ce sont encore 30 cm supplémentaires qui sont tombés dans la vallée de Ceillac ces dernières 24 heures. Cette chute confortera les pistes d'alpin du domaine bas et les pistes de fond.

C'est donc un parfait payage de Noël que découvriront les vacanciers dès ce weekend de préouverture ou la semaine prochaine.

A voir une petite vidéo montrant les enfants de l'école qui manifestement aiment jouer avec la poudreuse tombée en abondance... (vidéos : version 1080p, version 720p, version 480p).

 

Dimanche 9 décembre : Projection

Le Parc du Queyras organise une soirée, le mardi 11 décembre prochain à Aiguilles, à 20 h.

Sera projeté le film "Voyage au bout de l'hiver" en présence de Mme Lapied, réalisatrice. Une discussion suivra certainement la projection. Il s'agit là d'un film multiprimé, une référence en la matière... (voir bande annonce sur le site des auteurs).

Jamais, jamais la montagne ne s’était montrée aussi forte.

Jamais nous nous étions sentis aussi petits devant cette force.

Trente ans, déjà, que nous essayons de ramener des images d’exception sur cette vie sauvage qui nous fascine.

La montagne est notre maître et cet hiver-là nous allions recevoir notre plus belle leçon d’humilité. Tout a commencé en septembre avec une montagne vide de randonneur, un automne plein de couleurs, de soleil et d’odeurs.

Un temps d’abondance, de fruits sauvages et d’animaux gras s’écoule près de notre chalet. Nous sommes au cœur du parc national du Grand Paradis où nous avons choisi de vivre une partie de l’année. Puis un jour d’octobre les premières neiges nous surprennent alors que nous filmons un renard à 2500m d’altitude. La neige …

Les folles poursuites du rut du chamois font voler la poudreuse pour notre plus grand bonheur, mais le 15 décembre, en moins de 24h, il tombe 1,50 m de neige. Des parois abruptes de près de 2000m qui gardent le Valsavarenche, les coulées se succèdent. Les cinquante habitants qui vivent dans cette vallée encaissée sont coupés du monde et occupés à déblayer les énormes avalanches qui ont rasé quelques maisons et recouvert les routes. La neige revient et revient encore. Nous suivons jour après jour les comportements des chamois, bouquetins, lièvres, aigles et autres animaux. L’hiver ne fait que commencer...

Les réalisateurs

 

Dimanche 9 décembre : Animations Noël, Jour de l'An, semaine des Traditions

Semaine de Noël

 

Semaine du Jour de l'An


Semaine des Traditions

 

Dimanche 9 décembre : Ouverture anticipée de la station

Les conditions d'enneigement étant des plus satisfaisantes, avec des paysages de carte postale, la station de Ceillac, ouvrira pour le weekend prochain avant l'ouverture définitive le 22 décembre.

Les tarifs promotionnels pour ce week-end de pré-ouverture sont :

- 21,90 € la journée adulte et un ski pass week-end à 37,70 €

- 16,40 € la journée enfant (- de 11 ans) et un ski pass week-end à 28,20 €.

 

Dimanche 2 décembre : Qu'on se le dise ! La neige est là !

Eh oui, qu'on se le dise, qu'on le diffuse, la neige est là et bien là !

Avec les dernières chutes, on compte déjà plus d'un mètre au sommet des pistes, lesquelles ont été prédamées par Pierron. Qui plus est cette neige s'est fixée sur une sous-couche parfaite constituée par les chutes d'octobre.

Sur le bas du domaine, les canons à neige complètent la couche existante qui est plus faible.

Autant dire que pour tous les pratiquants de ski alpin, de ski de fond ou de raquettes, l'hiver se présente sous les meilleurs auspices.


Piste bleue prédamée par Pierron, comme les autres pistes...


En arrivant au lac Miroir.


Au lac Miroir où l'épaisseur de neige atteint déjà 90 cm.


Vue générale sur les pistes qui, on le voit, ont dans l'ensemble été prédamées.

 

Samedi 1 er décembre : Démontage de la ligne haute tension

Les Ceillaquins ont pu, enfin serait-on tenté de dire, assister cette semaine au démontage de la ligne haute tension qui balafrait la vallée de façon particulièrement inesthétique.

Le projet d'enfouissement avait été initié en 2005, lorsque le projet de construction du réseau de transfert des eaux usées avait été décidé. Il était apparu évident à la municipalité d'alors qu'il fallait profiter de l'opportunité de la présence d'une tranchée pour enfouir les lignes aériennes (France Télécom et EDF), ce qui, hormis l'impact paysager positif, avait le mérite de sécuriser le site (3 accidents, 1 électrocution et 2 électrisations), une sécurisation qui ne pouvait que satisfaire et rassurer les parapentistes dont l'aire usuelle d'atterrissage se situe à proximité immédiate de cette ligne de 20.000 volts.

Si la ligne Telecom avait rapidement disparu du paysage, l'on attendait toujours que la ligne EDF disparaisse à son tour mais la finalisation de ce dossier avait été retardé ces dernières années par l'accord tardif de quelques propriétaires pour céder une bande d'un mètre de terrain agricole nécessaire à l'élargissement de la route départementale qui lie le village à la Clapière, élargissement indispensable pour enfouir la dernière portion de ligne.

A noter que cette route verra prochainement son revêtement entièrement refait en enrobé drainant ; elle sera ensuite déclassée et c'est donc la commune qui aura en charge son entretien et son déneigement.

Cet automne, les jonctions secondaires restantes (campings, Estelle, la Chalp....) ayant été réalisées, cela a donc permis de démonter la ligne avec l'essentiel des poteaux... Il ne reste plus que quelques poteaux métalliques qui seront démontés au début du printemps prochain...

 

Extrait du 8 ème compte-rendu municipal de décembre 2007

L’opération d’enfouissement des réseaux, opération remarquable qui s’inscrit dans une action environnementale forte, mérite d’être soulignée, non pas seulement pour son impact environnemental, mais aussi pour le caractère exemplaire du partenariat qu’elle a mobilisé.

La commune a trouvé à ses côtés les engagements forts de l’État (Préfecture et Sous-Préfecture), de la Région, du Conseil Général, du Parc du Queyras, de la Communauté de Communes du Queyras, de la Fédération Départementale d’Electrification, du Syndicat Intercommunal d’Electrification du Guillestrois, des directions régionales de l’E.D.F. et des Télécommunications.

Cette mobilisation exceptionnelle, à laquelle ont aussi répondu les entreprises, appelle la reconnaissance de la Commune et devra être largement communiquée à l’achèvement du chantier.

 

Samedi 1 er décembre : Bulletin d'information

Il y a quelques semaines, la municipalité élue en 2008 a édité son deuxième bulletin d'informations.

Vous pourrez le lire en cliquant sur le lien suivant (fichier pdf) : bulletin d'information n°2.

 

Vendredi 30 novembre : Aide aux projets

 

Vendredi 30 novembre : Route D60

concernant les virages du Sarrier, des problèmes d'homogénéité du support sont apparus lors de la mise en œuvre des glissières de sécurités bois mixte sur la RD 60 au niveau du point kilométrique 1+600.

Aussi, ces glissières doivent être remplacée au profit d'une solution en béton de type MVL (muret béton coulée en place) ou similaire. Cette solution définitive ne pouvant être mise en œuvre avant le printemps prochaine, des GBA béton préfabriquées (muret béton préfa.) vont être substituées à cette glissière pour passer la période hivernale.

 

Mercredi 21 novembre : Intercommunalité

Conseil municipal : Oui au périmètre d’une intercommunalité élargie mais….. prudence !

Le projet de fusion des communautés de communes du Guillestrois et du Queyras était à l’ordre du jour du dernier conseil municipal.

Sur le principe du périmètre géographique d’une communauté élargie,  le conseil municipal s’est prononcé favorablement et de façon unanime.

En revanche  les élus de Ceillac ont très nettement exprimé leurs réserves quant aux conséquences de cette fusion  si préalablement un certain nombre de difficultés n’étaient pas résolues , comme  la fiscalité ou  les  compétences.

Cette position très modérée peut-être interprétée comme le souci de  ne pas faire obstacle à une dynamique de regroupement inéluctable et la volonté d’en maîtriser plus fortement les orientations et les modalités de fonctionnement, dans l’intérêt bien compris des communes membres des deux structures intercommunales existantes dont les objectifs généraux sont sensiblement différents.

Alors que  cette fusion fait débat  et a donné lieu déjà à des votes pour le moins divergents dans les communes,  l’Etat serait bien inspiré  d’engager  une information argumentée et une  concertation confiante avec les communes  avant d’arrêter des  positions définitives  qui pourraient à terme  faire échec à une coopération intercommunale imposée.

Christian Grossan

 

Mercredi 31 octobre : Stations de ski

Pour les fidèles de ceillac.com, nous reproduisons les tableaux publiés par Domaines Skiables de France qui fédère la plupart des exploitants de remontées mécaniques Français : Etat-stations-2006-2012 (2 feuillets, un pour les Hautes-Alpes et un pour le national).

Ces tableaux font apparaître l'évolution du chiffre d'affaire des stations et celle du nombre de "journées skieurs" depuis 2006.

Si, avec un chiffre d'affaire global jamais atteint, la France retrouve en 2012 sa position de leader mondial, le nombre de "journées skieurs" est lui nettement inférieur à celui des années 2009 et 2010, ce qui signifie que la progression du chiffre d'affaires est pour partie liée aux évolutions tarifaires.

Ce constat vaut aussi pour le département des Hautes-Alpes qui représente moins de 10% du CA global et des "journées skieur" en France...

Christian Grossan

 

Mardi 30 octobre : Josée Tourette

Notre amie Josée Tourrette, qui a exposé à Ste-Cécile en 2011 et dont les oeuvres sont maintenant cotées chez Drouot à Paris, présente ses oeuvres récentes à Marseille. Une trentaine de peintures, où les visiteurs de Ceillac reconnaîtront facilement la patte de l'artiste, sur lesquelles se projettent les ombres de petits personnages blancs pendus à d'invisibles fils de pêche...

Quel lien avec Ceillac ? Celui-ci : au centre de la galerie une installation des mêmes personnages se déploie sur une superbe souche du Cristillan ! "Echelle de Jacob", vision poétique ou futuriste, l'ensemble rayonne de vie et de fantaisie. Chaque petit personnage possède son allure propre et le tout irradie l'enjouement et l'énergie...

Bravo Josée ! Et, du moment que Ceillac a su apporter une élément déterminant de cette exposition, pourquoi pas des "oeuvres ceillaquines" bientôt à Sainte-Cécile ?

 



A voir donc, si vous passez par Marseille dans la galerie Martin-Dupont, 263, rue Paradis du 25 octobre au 30 novembre.

Bernard B.

 

Mardi 30 octobre : Cyberqueyras

Mathieu Sibille, animateur Multimédia à l'ACSSQ, sera présent aux Baladins demain de 14 h à 17 h.

Comme indiqué sur l'affichette ci-contre, tout ce qui a trait à l'informatique pourra être évoqué, expliqué ou débattu...

 

 

Dimanche 28 octobre : Pierre Grossan n’est plus

Nous apprenons avec une grande tristesse le décès de pierre Grossan, à l’âge de 87 ans.

Pierre avait dû quitter le village depuis quelques mois pour l’hôpital d’Embrun où il s’est éteint. Ces dernières années la maladie le retenait souvent  chez lui privant ainsi les habitants du village et les touristes des facéties et des anecdotes qu’il multipliait avec malice. Car Pierre Grossan communément appelé «  le facteur »  - il avait pendant plusieurs dizaines d’années assuré la distribution du courrier dans le Guillestrois et en particulier à Vars et à Ceillac - aimait et recherchait  la compagnie. Il n’était jamais avare d’une farce, d’une nouvelle, d’un souvenir.

On le consultait pour savoir si tel ou tel champignon était comestible, pour connaître les vertus de telle ou telle plante alpine, le nom de tel petit col franchi  au hasard d’une randonnée. Il était un conteur apprécié, connaissant bien la vie et l’histoire locale et un accompagnateur intarissable quand il conduisait  ses locataires, des touristes ou des amis en montagne.

Il chantait volontiers dans les réunions ou les fêtes de  village  et les jambons qu’il salait et séchait lui-même lui ont valu une réputation méritée.

Conseiller municipal de 1959 à 1977 , Pierre Grossan laisse le souvenir d’une personnalité attachante, totalement imprégnée de l’histoire , des traditions  et du patrimoine naturel de sa vallée  .

C’est une belle figure de  Ceillac qui disparaît avec lui.

Nous assurons Antoinette son épouse, ses enfants, ses petits enfants, ses arrières petits enfants et toute sa famille de notre profonde sympathie et de notre affection.

Christian Grossan

 

Dimanche 28 octobre : Importantes chutes de neige

Si l'arrivée des premières neiges fin octobre n'est pas rare à Ceillac, ce qui a surpris aujourd'hui, c'est l'importance du cumul avec une hauteur mesurée à 55 cm (à 13 h) au village.

Le froid a accompagné cette chute puisque l'on a perdu quasiment 20°c en 48 h. Ce froid devrait être encore assez présent en début de semaine, avec un soleil revenu, puis les températures deviendront positives au village dès le milieu de semaine.

En altitude, on peut estimer qu'il est tombé au moins 70 cm à 2000 m, soit l'altitude de l'arrivée du télésiège où commence le domaine haut de ski alpin. Une très bonne nouvelle donc, cette neige, devant très probablement rester en place, pour partie, cet hiver.

A signaler que la vallée de la Durance a été peu concernée par ces chutes de neige et que l'accès jusqu'à Guillestre ne pose donc aucun souci. Au-delà, il est prudent de prévoir pour les jours à venir des équipements spéciaux, pneus neige ou chaînes, même si la route a été déneigée par l'équipement.

Les vacanciers de la Toussaint auront donc droit à de superbes paysages, d'autant plus beaux que les mélèzes ont, pour beaucoup, encore conserver leurs aiguilles rousses de l'automne...


Les derniers troupeaux ont dû démontagner en urgence ce matin.

 

Dimanche 28 octobre : Naissance de Pauline

Marie-Pierre et Marc Desolme nous annoncent la naissance de leur premier enfant, une petite fille qu'ils ont nommée Pauline.

Elle est née le jeudi 11 octobre, à 14 h 35, à la maternité de Gap, avec un poids de 2,75 kg et une taille de 46cm.

Pauline comme sa mère se portent au mieux et ont vite rejoint la vallée de Ceillac...

 

Samedi 20 octobre : Gestion de la forêt

Un reportage consacré à la gestion de la forêt à Ceillac sera diffusé sur FR3 dans l'émission VAQUI à 10 h 50 ce dimanche 21 octobre...

Pour celles et ceux qui rateraient cette diffusion, ils pourront toujours la voir sur le site de FR3 :

http://www.pluzz.fr/provence-alpes/3

 

Dimanche 30 septembre : Coupure d'eau

Rappelons également qu'en raison du nettoyage des réservoirs, il y aura une coupure d'eau prolongée les lundi 1 er octobre et mardi 2 octobre...

 

Samedi 29 septembre : Fête du Parc du Queyras

Rappelons que demain, dimanche 30 septembre 2012 se déroulera la Fête des parcs naturels régionaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour le Parc naturel régional du Queyras, elle aura lieu à Arvieux autour de l’Ecole du Bois du Queyras à la Chalp de 10 h à 18 h.

Cette année, des partenariats locaux se sont mis en place. Certains ateliers et les randonnées ont des places limitées. Les inscriptions se font au Parc naturel régional du Queyras au 04 92 46 88 20 jusqu’au 28 septembre 2012.

Ouverte à tous et à toutes, la fête sera un moment festif basé sur le mélange des générations et la transmission de savoirs et de savoirs faire. De nombreux partenariats avec des acteurs du territoire ont permis la mise en place d’un programme attractif : des ateliers et randonnées sur inscriptions, des animations et des conférences tout au long de la journée et la mise en réseau des restaurateurs d’Arvieux et du Gie Alpages Queyras. Ces derniers travaillent ensemble pour offrir un menu à 15 euros sur le site de la fête...

Plus de détails : programme fête du parc 2012

 

Vendredi 28 septembre : 31 ème Foire aux Agnelles

C’est par un soleil généreux que s’est déroulée la 31 ème foire aux agnelles, à Ceillac, ce matin.

Une petite dizaine d’éleveurs avaient répondu présents et proposaient environ 670 bêtes à la vente, des agnelles, des béliers, des chèvres…

Les agnelles se sont vendues entre 100 et 120 €, les béliers entre 120 et 300 € et les brebis de réforme entre 15 et 30 €, des cours corrects selon les éleveurs.

De nombreux forains et producteurs locaux étaient également sur place pour proposer fromages, pâtisseries, cloches, vêtements, poterie, outillage…


A l’occasion de cette foire, un concours était organisé par la chambre d’agriculture afin de récompenser les plus beaux lots. Le jury, composé de messieurs Coussy (chambre d’agriculture) et Robin (éleveur à Chorges), a relevé la très bonne qualité des différents lots et c’est Benjamin Benoît, jeune éleveur de Vars, qui a obtenu le premier prix, suivi de Jean-Marc Allais et André Fournier, tous deux de Ceillac. Les 2 troupeaux transhumants présents sur la commune ainsi que le lot présenté par Jean-Pierre Imbert ont également été remarqués. Le lot des frères Grossan, régulièrement récompensés pour la qualité de leurs agnelles, n’a pu participer cette année au concours suite à un problème de différenciation confuse des parcs, ce dont s’excusent la commune et le jury.

On a noté la présence de Marcel Cannat, conseiller général, qui comme Célestin Fournier, maire de Ceillac, a rappelé la difficulté du métier d’éleveur, un des plus beaux qui soit, et le rôle essentiel des troupeaux dans la conservation des paysages.

 

Jeudi 27 septembre : Foire aux agnelles

C'est sous un superbe soleil que devrait se dérouler, demain, à Ceillac, la traditionnelle foire aux agnelles avec la présence des éleveurs et de nombreux forains...

Au cours de cette foire, l'école de Ceillac proposera à la vente des gâteaux sucrés et salés au profit de la coopérative de l'école qui aide, entre autres, aux financement des classes de découvertes.


La foire aux agnelles en 2011

 

Dimanche 16 septembre 2012 : Une zone d’aménagement concerté de 600 lits ?

Une quarantaine de personnes a assisté à la réunion publique au cours de laquelle Célestin Fournier, maire de Ceillac, et Vincent Biays, urbaniste de la commune, ont présenté les grandes lignes du projet de la Zone d’Aménagement Concerté de l’Infernet.

L’objectif de ce projet est de reconstituer la capacité d’accueil touristique de la commune  et de permettre l’installation de résidents permanents.


En effet, la dissolution de la Sica d’aménagement du Queyras s’est traduite par la vente de nombreux meublés qui sont devenus des résidences secondaires moins fréquentées - le rapport de 1 à 4 a été évoqué - et, dans le même temps, d’autres meublés de tourisme ont été transformés en résidences principales. Enfin, à la faveur de travaux de modernisation, les hébergements collectifs notamment ont vu leur capacité d’accueil réduite  afin de proposer de plus larges surfaces aux vacanciers. Pour le seul VVF, ce sont 75 lits qui ont « disparu » .

C’est donc un potentiel de 600 lits chauds - ainsi appelle-t-on désormais les lits banalisés - qui ont été perdus par rapport à la fin des années 1980 et qu’il faut retrouver pour honorer les engagements pris lorsque, par l’entremise du syndicat mixte des stations du Queyras, le Conseil général a fortement investi dans la recomposition  des remontées mécaniques et la neige de culture.

La municipalité qui avait à l’origine envisagé de créer une Z.A.C à la Gravière s’est vu opposer une fin de non recevoir au motif que le plan de prévention des risques  intervenu entre temps ne le permettait pas. Son choix s’est ensuite porté sur le secteur du bas-Mélézet assez vite abandonné car les habitants redoutaient un déplacement de l’activité économique du village. Enfin, en 2005 la municipalité a opté pour le secteur de l’Infernet, à proximité immédiate du village de l’Ochette et du centre ancien.

Les orientations générales de ce projet avaient été présentées en 2006 à la population lors de l’élaboration du Plan d’Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D). Depuis lors, les études géologiques et les avis du Service Départemental de l’Architecture ont conduit la commune à réduire considérablement l’emprise de cette Z.A.C. Or cette zone est le seul espace constructible à Ceillac si on veut, comme l’ont fait les municipalités successives ne pas empiéter sur les espaces agricoles.

Après une analyse plus fine du potentiel de l’emplacement retenu, la commune a fait le choix de porter elle-même la création de la ZAC et de prendre toutes les précautions pour que l’objectif de doter de lits chauds supplémentaires la commune soit tenu sur le long terme en créant une Société Civile Immobilière locale dont le capital serait assuré par les habitants du village eux-mêmes. Sept unités de logements sont prévues pour l’habitat permanent.

Si de façon générale le projet a été plutôt bien accueilli par l’assistance, plusieurs questions de fond ont été posées auxquelles le maire de la commune a répondu :

Le nombre de lots réservés dans le projet  à l’habitat permanent semble sous évalué et quelles seront les critères d’attribution ?

- Le chiffre peut évoluer et les attributions se feront en pleine transparence. 

La centaine de logements nouveaux ne va-t-elle pas créer une concurrence aux parcs de meublés existant qu’il est parfois difficile de louer ?

- Il s’agira de produits haut de gamme qui ne sont pas actuellement sur le marché  et dont la commercialisation sera assurée par une structure qui sera crée à cet effet.

Comment une S.C.I locale pourra-t-elle financer la construction de 9.000 m² de planchers, soit sensiblement 30 millions d’euros ?

- L’étude économique qui va être engagée le dira et un juriste se penchera sur les modalités de constitution de la S.C.I ou de toute autre structure permettant d’atteindre l’objectif fixé.

L’approvisionnement en eau potable permet-il d’absorber une consommation accrue ?

- La réalisation des travaux prévus dans le schéma directeur permettra de faire face à cette demande.

Ou en est le projet d’hôtel  3 étoiles au sud de la zone ?

- Le permis de construire initial a été retiré et la mairie ne dispose d’aucune information complémentaire. Au demeurant il ne fait pas parti de la Z.A.C.


Bref,  si après 7 années   de gestation  le projet semble prendre un nouveau départ,  beaucoup reste à faire. Outre la formalisation du dossier de Z.A.C définitif, il faut engager les études financières et juridiques évoquées, lancer la procédure de déclaration d’utilité publique  et la révision correspondante du Plan Local d’Urbanisme. Les premiers coups de pioches ne sont donc pas pour demain…

Christian Grossan

 

Samedi 16 septembre 2012 : Un bon moment

Retour sur une après-midi conviviale, pleine de douceurs - au singulier comme au pluriel - organisée au Farnienthé, à l'initiative de Juliette... Une après-midi dont le mot d'ordre était : nul n'est besoin d'un prétexte, vrai ou faux, pour se rassembler et passer un bon moment entre amis...

 

Samedi 8 septembre 2012 : Naissance de Margot

Emilie et Sébastien nous annoncent la naissance de leur premier enfant, une adorable petite fille qu'ils ont appelée Margot.

Elle est née le 24 août à Rodez, à 20 h 54 très exactement. Elle pesait 3,5 kg et mesurait 51 cm.

Comme on peut le voir sur la photo, où Margot est "déjà" âgée de 10 jours, elle a été accueillie avec allégresse...

 

Jeudi 6 septembre 2012 : Rentrée scolaire

Durant cet été, les enfants du village sont partis en vacances dans la famille ou ailleurs, à Marseille, à Bray-Dunes, à Paris, à Chamonix, à Toulon, en Italie, à Oraison…

Mardi, c’était la rentrée des classes...

L’école de Ceillac (2 classes) compte 32 élèves. Il y a 6 CE1, 2 CE2, 1 CM1 et 7 CM2 dans la classe des grands tenue par Claire (les mardis) et Michel (les lundis, jeudis et vendredis). Avec 5 nouvelles rentrées (Timéo, Kenzo, Alison, Elise et Niyma), la classe des petits dénombre aussi 16 enfants (5 PS, 2 MS, 6 GS, 3 CP).


Classe des Maternelle-CP

A l’école, nous apprenons à lire, à écrire, à parler, à conter, à découvrir le monde et aussi à respecter les autres.

En juin dernier, la classe des grands est partie sur le Canal du Midi ; cette année, c’est au tour de la classe des Maternelle-CP de partir mais la destination n’est pas encore fixée.                                                          


Classe des grands (CE1~CM2)

 

Jeudi 6 septembre 2012 : Réunion publique Infernet

La mairie de Ceillac invite l'ensemble de la population à une réunion publique d'information sur la création de la ZAC (Zone d'Aménagement Concerté) à l'Infernet (à droite de VVF).

Ce projet d'aménagement déjà décrit dans le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable, qui fixe les grandes lignes du P.L.U) présenté lors d'une réunion publique le 24 octobre 2006, doit légalement faire l'objet d'une information et d'une concertation auprès de la population (voir info du 24 octobre 2006...).

Sera donc présenté le projet tel qu'il est avancé aujourd'hui...

 

Jeudi 6 septembre 2012 : Formation animateurs de randonnée

Le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre des Hautes Alpes (CDRP05) organisait fin août un stage de formation pour ses animateurs.

13 participants regroupés au gîte des Baladins à Ceillac ont planché deux journées durant pour décrocher ce précieux sésame d’Animateur de Randonnée.

Le samedi dans la grande salle, ils ont révisé la conduite de la randonnée, la sécurité, les assurances et surtout la cartographie et l’orientation. Une partie importante a été consacrée le matin aux interventions en cas d’accident où l’exposé du docteur et randonneur Claude Casenave a été du plus bel effet. Les divers exercices en salle et dans le pré attenant ont permis ensuite de manipuler avec précision carte et boussole.

Et c’est fort de ces explications que le lendemain,  stagiaires et formateurs sont partis en randonnée vers le col de Bramousse. Tout au long de ce trajet les accidents fictifs se sont succédés et chaque animateur a pu mesurer l’importance de son intervention pour rassurer et assurer à la victime secours et soutien. La procédure d’appel des secours a aussi été testée pour que la formation des stagiaires soit complète.


Cette formation, première du genre dans notre département, a été possible grâce à l’action de notre président Marc Laurans qui a usé de toute son influence pour créer autour de Bernard Roque une équipe nouvelle.

Merci aux formateurs qui ont bien voulu la composer, Jean Philip, Michel Branchet et Claude Robert. Cette équipe, soutenue ce WE par Liliane Cosson responsable régionale de la formation,  est prête à accueillir tout randonneur désirant se lancer dans l’animation. Il suffit pour cela de rejoindre une association de la FFRandonnée, il en existe une dizaine dans le département et vous aurez tout renseignement au siège à Gap : 0492536511.

M. Roque (CDRP05)

 

Samedi 25 Août 2012 : Décès de Françoise Moyrand

Françoise Moyrand est décédée ce 23 août. Elle venait d’avoir 92 ans.

Elle avait dû quitter le chalet familial de l’Ochette  à Ceillac pour rejoindre un établissement de soins. Cette femme de foi  d’une grande piété avait choisi de s‘établir à Chateauneuf de Galaure, dans la Drôme,  à proximité du Foyer  de Charité où réside son fils.

Issue d’une vieille  famille d’érudits Roannais Françoise Dechelette et son mari Alfred Moyrand avaient acheté dans le village, en 1950,  une grande maison qui fut longtemps  celle  des vacances pour  leur famille et  leurs amis.

Lorsque, en 1965, Alfred Moyrand rejoint Philippe Lamour pour conduire sous son autorité  un vaste  programme  de développement du Queyras, en qualité d’adjoint au maire et de directeur des Sociétés d’Intérêt Collectif Agricole crées à cet effet, Françoise Moyrand succède à Joseph-Antoine Fournier  qui, à 77 ans , assure toujours le secrétariat de la mairie.

Durant 10 années, elle s’acquitte avec dévouement et efficacité de tâches administratives qui ne lui étaient pas familières et qui correspondaient assez mal à son indépendance d’esprit. C’est une période intense et pleine d’imprévus. Dans l’unique pièce du secrétariat de la mairie, elle a installé sa machine à coudre et, entre 2 fiches d’état civil, elle coud les rideaux pour les logements que construit la S.I.C.A  et dont les locataires viennent d’annoncer leur arrivée…

On la voit, à longueur de journée, courir dans les rues du village ou encore aller et venir sur sa bicyclette.

En nous quittant au  soir d’une vie bien remplie, Françoise Moyrand  qui était curieuse de tout et de tous,  qui connaissait bien la flore, les champignons et les oiseaux de nos montagnes, qui dévorait les livres aussi longtemps que sa vue le lui permit et qui aimait particulièrement Chateaubriand, laisse le souvenir d’une personnalité originale et attachante, totalement impliquée dans la vie mais détachée de tout ce qui était matériel.

Que son mari, ses enfants, ses  petits enfants, ses arrières-petits-enfants soient assurés de notre profonde sympathie.

Christian Grossan

 

Vendredi 24 Août 2012 : Une fête de l’Assomption très solennelle

Rarement la belle église Saint-Sébastien aura connu une cérémonie aussi solennelle que la messe de l’Assomption, le 15 août dernier, animée par Christian Marley à l’orgue, Kévin Biernat au violon, Joëlle Marley guidant les chants.

Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz, Archevêque d’Avignon présidait la célébration avec le Père Jean-Paul Bonnet, un enfant du pays aujourd’hui en retraite  qu’avait rejoint son successeur  aujourd’hui curé d’Irigny dans le Rhône et un diacre récemment ordonné du diocèse d’Avignon.

Auparavant, l’assistance, exceptionnellement nombreuse, avait parcouru en procession les quelques centaines de mètres qui séparent la petite chapelle de l’Immaculée Conception  de l’église paroissiale.

Christian Grossan

 

Vendredi 17 Août 2012 : Les amis de Ceillac : une assemblée générale très consensuelle

Le travail de Marie-Noëlle Robin en charge de l’organisation des Musicales du jeudi dont le succès ne se dément pas  a été unanimement salué, comme la qualité des expositions  que Jacqueline et Bernard Busser  proposent chaque été à l’église Sainte-Cécile.

Plus ingrate mais tout autant appréciée, la mission qu’assume Geneviève Michard, en charge de la comptabilité de l’association et qui est  assistée depuis quelques mois par Myriam Masson pour le secrétariat. Le compte rendu  financier clair et précis reflète la bonne santé de l’association qui compte 180 adhérents dont les cotisations et les dons ont représenté pour l’exercice clos le somme de 4.325 €, la subvention de la commune s’élevant à 3.600 €, les autres produits (ventes de publications, entrées, etc…) portant le montant global des recettes annuelles à 13.969 €.

En dépit d’un programme d’actions important (réfection  de la toiture de la chapelle Saint-Antoine et  rénovation d’un mur, étude de faisabilité d’un musée d’art religieux, réfection de l’autel de la chapelle Saint- Bernard, aménagement d’un local pour les besoins de l’association dans l’ancien centre de secours, etc…), l’association dispose encore  d’un solde cumulé qui lui permet d’envisager sereinement l’avenir.

Cet avenir, André Blès, président, en a esquissé les orientations : construction d’un lieu de mémoire à l’emplacement de l’ancienne chapelle du Thioure en partenariat avec la fondation du patrimoine, participation à l’aménagement du musées d’art religieux sous les auspices de la commune, éclairage-animation de certaines chapelles, poursuite du programme de mise en place de panneaux d’interprétation dans les hameaux, etc…En homme de l’art, Pierre-Yves Michard a donné un certain nombre de détails techniques.

Bernard Cames, responsable de la gazette a renouvelé son appel pour recevoir assez longtemps en avance les contributions des uns et des autres.

Madame Louis Santiano a exprimé sa gratitude aux amis de Ceillac pour l’hommage rendu dans la dernière livraison de la Gazette  à son mari, ancien  Architecte des Bâtiments de France dans les Hautes-Alpes et demeuré très attaché à Ceillac, décédé cet hiver.

Avant que Célestin Fournier, maire, ne présente les travaux en cours et les projets de la municipalité (extension du cimetière, élargissement de la route de la Clapière, construction d’une maison du ski de fond..) et fait partager ses craintes quant  à l’exploitation des remontées mécaniques l’assistance, nombreuse,  a exprimé diverses attentes comme l’enlèvement des fils de fer barbelés , témoignages de la dernière guerre, qui  jonchent encore certains lieux, les épaves qui tiennent lieu de réserves, les mégots dans les fontaines, le nom des rues…

Les amis de Ceillac ont ensuite rejoint la foule des touristes qui se pressaient au pot d’accueil offert par la municipalité sur la place Philippe Lamour.

Christian Grossan

 

Dimanche 12 Août 2012 : Franc succès des « Musicales du Jeudi »

Organisés par l’association des Amis de Ceillac, les concerts que l’église Saint-Sébastien accueille chaque jeudi d’été continuent à connaître une affluence soutenue : plus de cent auditeurs de moyenne. Ils sont devenus presque rituels et la formule d’abonnement pour les plus fidèles a encore contribué à inscrire le rendez-vous musical hebdomadaire dans les incontournables des vacances.

Le cinquième concert 2012 a permis d’accueillir l’excellent quatuor à cordes ALTAIR de Grenoble pour un programme d’une grande tenue : ouvert sur l’introduction somptueusement tendue des « Sept paroles du Christ en croix » de Haydn, il s’est poursuivi par le sixième des quatuors que le jeune Mozart a dédié à celui qu’il appelait son « papa Haydn », le quatuor dit « des dissonances » parce qu’il s’ouvre sur une courte introduction très « vingtième siècle » par ses sonorités !

L’histoire rappelle que Mozart, à peine âgé de dix-huit ans, s’était lancé avec la fougue qui l’a toujours caractérisé, dans l’écriture, imposante pour quiconque, d’un cycle de six quatuors. Il voulait ainsi rendre un hommage marqué à son aîné, dont il admirait le savoir faire. Léopold Mozart, le père de Wolfgang, fut chargé de présenter le manuscrit à Haydn : celui-ci le feuilleta, le referma et dit simplement : «  Votre fils est le plus grand des compositeurs vivants ! » C’est ainsi que se comportent les hommes vraiment grands…

Après l’entracte, l’opus 85 de Félix Mendelssohn a permis aux Altaïr de déployer toute leur puissance dramatique : composé par le musicien sous le coup de la mort de sa sœur Fanny, son alter ego féminin, compositrice elle-même, le quatuor alterne puissance et émotion. Le quatuor Altaïr, exigeant et sobre, réussit dans cette œuvre à se mettre entièrement au service de la seule musique, sans jamais se mettre en avant. Cette qualité rare mérite d’être soulignée. Le public, enthousiaste, a rappelé plusieurs fois les musiciens. Le bis, en clin d’œil, fut un extrait d’un Divertimento du Mozart… de douze ans !

On se doit de rendre hommage au travail remarquable accompli dans l’ombre par Marie-Noëlle Robin pour bâtir chaque année un programme riche et varié et soutenir la réputation musicale désormais connue des concerts du jeudi. Elle n’apparaît que très brièvement au début de chaque séance pour présenter les musiciens et annoncer le concert suivant, mais toute l’organisation matérielle et musicale repose sur elle et ses deux acolytes du jeudi soir, Juliette Chabrand et Myriam Masson. Prochain concert le jeudi 17 août, avec un duo flûte et harpe.

B.B.

 

Mercredi 8 Août 2012 : Triahlon d'Embrun

Le triathlon d'Embrun - Embrunman, 29 ème du nom - épreuve de renommée internationale (3,8 km de natation, 188 km de vélo et un marathon de 42 km pour la catégorie longue distance) se déroulera mercredi 15 août.

La tenue de cette course implique des perturbations au niveau de la circulation dont il préférable de prendre connaissance avant tout déplacement ce jour-là (voir détails : embrunman).

 

Mardi 7 Août 2012 : Les noces d’or de  Charles et Marysette

C’est à Ceillac qu’ils fréquentent assidûment depuis de longues années, où ils ont leur résidence secondaire et où ils ont noué de solides amitiés que Charles et Marysette Martin ont convié leur famille et leurs amis pour fêter leurs noces d’or.

Un rassemblement  très sympathique de personnes venues de la région parisienne, du Poitou, de la Touraine, de la Réunion et, bien sûr de Ceillac.

Nous leur souhaitons de vivre encore ensemble de longues et belles années, ponctuées de séjours parmi nous.

Christian Grossan

 

Lundi 6 Août 2012 : Pèlerinage de Saint-Simon

Au départ de Ceillac, ou plutôt du hameau du Villard, ils étaient 13 pour accompagner le Père André Bernardi au pèlerinage de Saint-Simon, dans la forêt du Sommet bucher.

Après avoir gravi le col Fromage, puis traversé le haut du vallon du Riou vert sous le regard de 15 chamois paisibles, ils ont cédé le passage à une groupe de « vététistes » avant de poursuivre vers la Ruine Blanche, puis Fontaine Rouge. Ils ont rejoint sous les premières gouttes la procession de Molines et sa superbe bannière qui avait eu la délicatesse de les attendre. Ensemble, les pèlerins ont rejoint sous une pluie fine la  chapelle dans laquelle ils se sont entassés pour suivre la messe.

Le traditionnel « pastis » près de la fontaine n’a pas eu le succès habituel et, très vite, les pèlerins se sont hâtés de rejoindre leurs voitures au Sommet bucher  ou de reprendre le chemin du retour sous une pluie soutenue...

Christian Grossan (photos Monique E.)

 

Jeudi 2 Août 2012 : Le trio du Cristillan en concert

Un public très nombreux a assisté au concert donné le 26 juillet en l’église de Saint- Sébastien par «  le trio du Cristillan » .

Ce groupe constitué au pied levé pour ne pas dire improvisé ou presque réunissait Kévin BIERNAT, violoniste  de 17 ans, Antoine SOULA, violoncelliste de 16 ans, tous deux élèves du conservatoire de Laon (Aisne) depuis 10 ans et Alain Marlay, 53 ans, clarinettiste de  formation, passionné de musiques folkloriques mais aussi spécialiste de la musique sacrée. Ce haut-alpin d’adoption a  déjà animé  à Ceillac plusieurs cérémonies religieuses.


Pour la circonstance Kévin Biernat qui est à l’origine de ce concert avait composé une « valse de Ceillaquine » et Alain Marlay « la Passionata ».

Le public, conquis par les interprétations de l’adagio d’Albinioni, la méditation de Thaïs de Massenet, la danse Hongroise de Brahms ,entre autres ,  a particulièrement goûté la fraîcheur  et l’harmonie de cette prestation de 2 adolescents accompagnés par un adulte.

Christian Grossan

 

Dimanche 29 juillet 2012 : Sainte-Anne 2012

En dépit d’un soleil généreux, le traditionnel pèlerinage de Sainte-Anne n’a réuni que quelques centaines de personnes près de la chapelle, au bord du lac que domine l’imposante Font-Sancte.

Le père André Bernardi, curé de Ceillac  qui s’était porté à la rencontre  de la procession de Maurin  a concélébré la messe devant la chapelle avec 3 prêtres et 1 diacre récemment ordonné.

A l’issue de la célébration, il a salué la présence de Célestin Fournier, maire de Ceillac, de Marcel cannat, conseiller général du canton de Guillestre et de Jean-Yves Dusserre, président du conseil général des Hautes-Alpes.

En dépit de ses 87 ans, Pierre Roux, président honoraire de la chambre régionale de commerce et d’industrie et de la chambre de commerce des Hautes-Alpes, membre du conseil économique, social et environnemental régional a fait, à pied, ce pèlerinage dont il est devenu au fil des ans un habitué.

Un concert et un pot d’accueil sur la place Philippe Lamour ont  conclu cette belle journée.

Christian Grossan (photos Monique E.)

 

Jeudi 26 juillet 2012 : Tarifs forfaits hiver 2012-2013

La régie des stations du Queyras vient de publier une lettre d'information pour ouvrir la réservation des skipass 2012-2013 (formulaire de réservation).

"Madame, Monsieur,

Si vous souhaitez skier l’hiver prochain, vous pouvez, dès à présent, réserver votre Skipass Saison pour l’hiver 2012-2013.

Ce Skipass, accessible à tous, vous est proposé à 190 € jusqu’au 30 septembre 2012 puis à 224,40 €, entre le 1er octobre et le 22 décembre 2012.

Pour les enfants qui auront moins de 11 ans au 31 décembre 2012 et les personnes de plus de 70 ans, un tarif à 142.50 €, jusqu’au 30 septembre 2012, est en vigueur. Il sera de 168,30 € du 1er octobre au 22 décembre 2012 (pensez à nous produire une pièce justificative de l’âge)...." (suite)

Elle publie également l'ensemble de la grille tarifaire pour l'hiver prochain : tarifs publics. Cette grille avait fait l'objet de débats pour le moins animés dans l'ensemble des communes du Queyras...

 

Jeudi 26 juillet 2012 : 4 ème Festivols

Au fil des ans, grâce à une aérologie particulièrement favorable, Ceillac est devenu une destination très prisée par les adeptes du parapente. Pendant le même temps, on a vu se multiplier dans le ciel au dessus du village des cerfs volants aux formes  surprenantes et aux couleurs très vives. Il n’en fallait pas davantage pour que germe l’idée  d’un festival dédié à ces pratiques.

Le 4ème FESTIVOLS se déroulera donc  à Ceillac le dimanche 29 juillet.

Après une compétition au sol à partir de 10 h 30, des baptêmes de parapente seront proposés  aux adultes et aux enfants, pendant qu’un concours de plané mettra  à l’épreuve les plus aguerris.

Le cerf volant sera aussi à la fête. Dès 10 h, des démonstrations et un atelier de fabrication permettront au public de se familiariser avec des créations aux formes extraordinaires et aux couleurs chatoyantes qui toute la journée animeront  le ciel du village.

A 15 h 30,  le public pourra participer à un combat de cerfs volants japonais et à 17h à un combat de cerfs volants Indiens.

Des ateliers de cirque et de maquillage seront également proposés aux enfants pendant la journée durant laquelle les ados et les adultes pourront découvrir les sensations du "Kite boarding".

L’après midi s’achèvera par un spectacle festivolant, à 18 h 30. Puis, sur la place Philippe Lamour, un barbecue géant permettra aux uns et aux autres de se restaurer dans l’ambiance du concert de Rock Aron’C.

Un grand rendez-vous donc pour  ceux qui aiment l’air et le vent !

Christian Grossan

 

Mercredi 25 juillet 2012 : Philipe Lamour

Il y a 20 ans jour pour jour, le 25 juillet  1992, Philippe Lamour s’éteignait au mas Saint -Louis de la Perdrix, son domicile, à Bellegarde du Gard. Il avait 89 ans.

Il a laissé plusieurs livres et  de très nombreux articles qui sont aujourd’hui encore d’une actualité criante.

Des réalisations témoignent durablement de son œuvre d’aménageur dont la plus spectaculaire est le canal du Bas-Rhône Languedoc qui porte aujourd’hui son nom.

L’aménagement touristique du Languedoc-Roussillon, celui du Queyras et particulièrement de Ceillac doivent beaucoup à Philippe Lamour qui  est,  à juste titre,  reconnu comme le précurseur  de la politique d’aménagement du territoire en France, le fédérateur du Queyras, le fondateur, entre autres,  du Parc Naturel régional du Queyras et de la Grande Traversée des Alpes. Le professeur Robert Pitt, ancien président de la Sorbonne lui a d’ailleurs consacré une intéressante biographie : « Philippe Lamour, père de l’aménagement du territoire ».

Inventeur avec Gilbert André, son ami maire de  Bonneval sur Arc, du concept des « stations villages »,  il avait eu conscience très tôt  de la nécessité de concilier le développement économique et la protection des milieux naturels.

Maire de Ceillac pendant 18 ans, il a conduit un programme ambitieux de développement touristique, raisonné et maîtrisé, porté soit par la commune ou le syndicat intercommunal placé lui aussi sous son autorité soit par des sociétés d’intérêt collectif agricole dont il avait lui même rédigé les statuts. Il avait la conviction que le développement local ne pouvait être qu’une œuvre collective.

A l’heure ou de nouvelles incertitudes planent sur l’avenir des stations du Queyras en dépit d’un investissement public jamais égalé, on peut  légitimement s’interroger sur la façon dont il aurait abordé la situation.

Si, d’une manière générale, les discours publics restent empreints de la philosophie originelle, « développer le Queyras par la population locale et à son profit », force est de constater que les outils mêmes de cette forme originale  de développement ont été abandonnés  depuis longtemps et que les initiatives individuelles ont pris le pas sur l’aventure collective.

Christian Grossan

 

Mercredi 25 juillet 2012 : Demain, pèlerinage de Sainte-Anne

Fidèles à une tradition plusieurs fois séculaire, les paroisses de Ceillac et de Maurin fêteront ensemble Sainte-Anne à la chapelle érigée à 2400 mètres d’altitude, au bord du lac du même nom, demain jeudi 26 juillet.

Pour les pèlerins qui monteront depuis Ceillac la procession partira à 8h30 du parking de Chaurionde au fond de la vallée du Mélézet.

Dès que la procession venue de Maurin par le Col Girardin s’approchera du lac, celle de Ceillac se portera à sa rencontre puis elles se dirigeront ensemble devant la chapelle ou la messe sera concélébrée à 11 heures par le père Bernardi, curé de Ceillac et les prêtres présents.

Après le repas tiré des sacs, des animations seront proposées aux plus jeunes avant que tous ne prennent le chemin du retour.


Le pèlerinage en 2006.

Un temps de recueillement aura lieu à 18h en l’église Saint-Sébastien de Ceillac, puis, à 18h30, sur la place Philippe Lamour où est prévue une animation musicale, un vin d’honneur sera offert.

Christian Grossan

 

Samedi 14 Juillet 2012 : Exposition Ste Cécile 2012

Généalogie des familles du village et Tapisseries de haute-lisse


Pour la saison d’été, l’église des prés de Ceillac fait cohabiter deux événements exceptionnels : d’une part la présentation de l’impressionnant travail généalogique sur les familles du village fait par Simone Fournier, d’autre part une rétrospective des tapisseries de Daniel Drouin.

Ce ne sont pas moins de soixante lignées, remontées aussi loin que le permettent les actes d’état civil, que montre l’exposition : toutes les familles du village peuvent y retrouver leurs ancêtres. Dix ans de travail fait avec son mari aujourd’hui disparu, Claude, ont permis à Simone Fournier, pourtant originaire du Beaufort, de réunir cette documentation précieuse. Historienne scrupuleuse et exacte, elle sait que tout n’est pas clos et espère trouver dans les réactions des villageois et du public de quoi compléter encore cette recherche déjà colossale.

Les murs de la nef de l’église reçoivent en même temps dix grandes tapisseries qui forment un chatoyant écrin de laine. La tapisserie est un art discret, qui a besoin de temps et d’espace : elle est destinée à habiller les murs des palais, des châteaux et des cathédrales. Et Daniel Drouin fait à Ceillac le grand honneur de sa présence.

Ce Breton installé depuis quarante ans à Venasque dans le Vaucluse, a été formé à la manufacture nationale des Gobelins, celle qui a tissé les tapisseries de Versailles, et, après avoir mis en laine les plus grands peintres du XXème siècle, il se consacre à son œuvre propre. Il va confronter le public au secret de l’abstraction : ni fleurs, ni verdures, ni montagnes à reconnaître sur ses tapisseries, rien que des formes pures, des jeux de matières – fils de laine, de coton, d’or…- et pourtant, à l’arrivée, une beauté à couper le souffle, comme le constatent tous ceux qui entrent dans Ste Cécile.

Un vernissage amical, présidé par Célestin Fournier, maire du village et André Blès, président des Amis de Ceillac, a permis à Bernard et Jacqueline Busser, responsables des expositions, de donner au public les clés des deux ensembles montrés cette année dans l’église sainte Cécile. L’exposition est ouverte tous les soirs, sauf samedi, de 17 à 19 heures jusqu’au 22 août.

B.B.

 

Mercredi 11 Juillet 2012 : Un été très musical à Ceillac

L’association les amis de Ceillac propose cet été 7 concerts  dans le cadre des Musicales du jeudi.

Ces concerts  pour lesquels des abonnements sont proposés se dérouleront chaque jeudi  du 12 juillet au 23 août, à 21 heures, en l’église Saint-Sébastien.

Renseignements  au 06 30 73 31 78 ou animations.ceillac05@orange.fr

12 juillet

Hora Din Lume (groupe de 5 musiciens)
Musique des Balkans


19 juillet

Kristin Marion Trio
Hélène Avice (contrebasse), Christine Marion (chant), Philippe Martel (piano)


26 juillet

Le Trio du Cristillan (violon, violoncelle, piano)
St Saëns, Albinoni, Massenet, Bach, Haydn


2 août

North Gospel Quartet
Spectacle “On my way”
Homage à Louis Armstrong et son Good Book


9 août

Quatuor Altaïr (violon, alto, violoncelle)
Mozart, Mendelssohn


16 août

Duo flute et harpe (Anne Sophie Dauphin et Elie Pellegrino)
Mozart, Chopin, Donizetti, Bizet


23 août

Nouvelles voix
Œuvres pour viole de Gambe et Clavecin de Marin Marais

 

Tarifs : 8 €/pers, réduit 6 € (étudiant. .. )
Carte abonnement 4 concerts dont 1 offert : 24 €
RDV 21h les jeudis à l'église St Sébastien de Ceillac
Renseignements 06 30 73 31 78 ou animations.ceillacO5@orange.fr

 

Samedi 7 Juillet 2012 : Articles dans la presse

Tout d'abord un article synthétique dans le Figaro Magazine du mois de juin (texte Bénédicte Menu, photos Jean Robert), présentant le Queyras dans sa variété et sa complémentarité tout en retraçant l'histoire du territoire...

 

Et puis deux articles, tous deux concernant un travail effectué à l'école de Ceillac intitulé "Vivre avec les risques naturels".

Ce travail initié par les services de l'Etat en collaboration avec l'Inspection Académique, avait pour objectifs de développer la culture du risque, c'est à dire de faire prendre conscience aux enfants de la présence de risques sur leur lieu de vie (avalanches, coulée de boue, crue torrentielle, séisme, effondrements, chute de blocs...), d'expliquer le lieu d'implantation de l'habitat et de comprendre qu'il existe des solutions préventives pour vivre avec ces risques qui ne doivent pas être surestimés (choix d'implantation, contraintes de construction, systèmes d'alerte, ouvrages de protection...).

La finalisation de ce programme, dont c'était la première mouture, a été marquée par la visite à l'école de Ceillac des représentants des institutions, et notamment du préfet, du sous-préfet, de l'inspecteur d'académie, du directeur de la DDT 05 et du directeur des RTM. Ils ont pu constater, avec les journalistes présents, que les enfants avaient parfaitement intégré la notion de risque naturel et compris qu'il était possible de composer avec...

Le premier article est signé de Claudine Fouque et publié dans l'hebdomadaire Alpes et Midi...

A Ceillac la classe unique de Michel Chavrot est en effervescence .. . C'est un peu comme une Première au théâtre: les élèves vont devoir reproduire le travail de toute une année sur le thème des risques naturels en montagne !

Les risques naturels en montagne.

Sur les 177 communes des Hautes-Alpes, pas une n'y échappe. Toutes possèdent au moins un risque naturel et certaines jusqu'à 6. Ces risques induisent les Plans de Prévention des Risques Naturels souvent décriés par les élus locaux comme une ouverture de parapluie exagérée empêchant le développement économique des vi llages. Néanmoins, selon le principe que prévenir vaut mieux que guérir, l'Etat applique les règles pour le bien des populations. Lire la suite


Le second est signé Olivier Buteux et a été publié dans le Dauphiné Libéré...

 

Samedi 7 Juillet 2012 : Sainte-Cécile en bleu-blanc-rouge

Ce n’est pas pour fêter le prochain 14 juillet qu’un échafaudage drapé des couleurs nationales a été dressé autour du clocher de  l’église de Sainte- Cécile. C’est tout simplement pour permettre à l’entreprise SELE de restaurer, entre autres, les 4 pyramidions dont la dégradation devenait chaque année plus préoccupante et posait même des problèmes de sécurité pour les visiteurs.

S’agissant d’une intervention sur un monument classé parmi les Monuments Historiques, la commune a bénéficié d’une aide de l’Etat de 24.781 € et du Conseil général de 9.000 € soit globalement 70% d’une  dépense totale hors taxes de 49.562 €.

Christian Grossan

 

Jeudi 21 juin 2012 : Travaux à l’Ochette

Les travaux entrepris l’automne dernier sur la voie médiane de l’Ochette viennent de s’achever pour le plus grand confort des usagers et des riverains.

Outre la rénovation de l’alimentation en eau potable et des égouts, un réseau séparatif a été créé pour la récupération des eaux pluviales. Des gaines ont été posées en attente pour l’enfouissement des lignes téléphoniques. Enfin la surface a reçu un beau revêtement d’enrobé.

Le coût de cette opération réalisée sous maîtrise d’ouvrage communale  s’est élevé à 249.000 euros.

A cet effet la commune a bénéficié de l’aide de l’Etat au titre de la dotation globale d’équipement pour 11.165 euros et a sollicité l’aide de l’Agence de l’eau.

Christian Grossan

 

Jeudi 5 Juillet 2012 : Quand les pompiers invitent la population

A l’instar des rassemblements qui ont eu lieu  dans le pays pour la journée nationale des pompiers, les soldats du feu du village ont récemment invité la population à une soirée festive et conviviale autour d’un barbecue.


Les pompiers du village pendant l'intervention de leur Chef de Corps

Les cadres du service départemental d’incendie et de secours, le conseiller général du canton et la municipalité ont eux aussi participé à ce moment de convivialité.

Christian Grossan

 

Jeudi 21 juin 2012 : Grand succès pour le 2 ème festival de jazz international de Montbardon

La première édition, en 2011, avait été une réussite...2012, la deuxième édition se révèle un très grand cru, salué par tous ceux qui y ont participé.

La première soirée fut  délirante et musicale avec deux compères Eric Luter et Daniel Huck qui ont conquis le public par leurs talents musicaux et leurs humours.

La deuxième soirée, plus américaine, avec Malcolm Potter puis Brad Goode et William Brian Hogg, a emmené successivement le public dans un jazz plus moderne, puis dans une musique endiablée qui s'est clôturée par un défilé musical dans la rue de Montbardon à 1 heure du matin.

Au total près de 300 personnes ont profité de cette édition d'un haut niveau musical et d'une ambiance chaleureuse. Et Montbardon a maintenant sa chanson, Montbardon le blues (cd disponible sur place).

Rien n’aurait été possible sans le soutien sans faille des habitants de Montbardon, des musiciens et en particulier de Kristin Marion, Philippe Martel et Mathieu Rieusset, sonorisateur.

Fort de ce succès, rendez-vous est donné en 2013, les 14, 15, 16 juin, et dans l'intervalle, dans les soirées régulières organisées par l'association Jazz and Cheese à Montbardon. 

(Site : jazzandcheesemontbardon.e-monsite.com)

 

Dimanche 17 juin 2012 : Élections

Le taux de participation a été de 57,2 % à Ceillac. Les résultats sont les suivants (inscrits : 278 votants : 159, exprimés : 156) :

CANDIDAT

Voix

%

 

 

CANDIDAT
Voix
%
Giraud (MRG-PS)
59
37,8
Eyméoud (UMP)
97
62,2

 

Dimanche 17 juin 2012 : Transhumance

Samedi 9 juin Nadège et Jean-Yves Richard nous ont fait partager un moment fort de leur vie d'éleveurs : la transhumance de leurs vaches qui ont quitté la ferme pour aller vers les prés et champs de la Riaille.


Photos Alain Reynard

Sous bonne escorte, 32 vaches et un taureau se sont élancés sur les pentes de la route qui montent au hameau. Petits et grands, sans oublier cette année cinq joueurs de cor des Alpes, ont encadré cette maifestation festive. A l'arrivée un pique-nique nous récompensait de nos efforts.


Photos Jean-Marc Cerulli

Encore merci et bravo pour cette matinée si bien réussie qui a permis aussi d'apprendre quelques éléments de science naturelle, et de communiquer avec des gens sympathiques venus se joindre à cette excellente occasion. (voir diaporama réalisé par Alain...)

Alain Reynard

PS : La fromagerie possède le label des produits de la ferme délivré par la chambre d'agriculture de Gap. Elle est signataire de la charte des bonnes pratiques d'élevage et bénéficie du suivi technique de la chambre d'agriculture pour les vaches et le lait. A consommer sans modération !!

 

Lundi 11 juin 2012 : Un grand jour pour la paroisse

Cinq enfants du village ont fait  ce samedi 16 juin leur première communion  et  ce jour était aussi  pour l’une d’elles, Louise, celui de son baptême.


Louise, Manon, Angèle, Elodie et Loane autour du père Bernardi.

Voilà bien longtemps qu’une telle célébration n’avait pas réuni la communauté paroissiale puisque la dernière fois c’était pour la première communion d’Elsa et de Laura, le 19 juin 2005…

Le Père André Bernardi, curé de Ceillac, comme les familles des communiantes et tous les paroissiens étaient particulièrement heureux de cet évènement qui marque vraiment un renouveau pour la communauté catholique du village. Le mérite en revient très  largement à Jeanne Favier qui  en  relançant  et en assurant  l’enseignement du catéchisme et l’éveil à la foi avec l’appui des parents des enfants a permis qu’ils parviennent à cette étape importante de leur vie chrétienne, et  aussi à Sonia  Abillard qui la seconde désormais.

Après la cérémonie, remarquablement préparée et animée dans la belle église Saint-Sébastien décorée et fleurie, les familles des communiantes ont offert un vin d’honneur à l’assistance sur la place Philippe Lamour inondée de soleil.

Christian Grossan

 

Lundi 11 juin 2012 : Mariage d'Audrey et de Benoît

C'est samedi 9 juin, qu'Audrey Gaget, restauratrice de tableau, et Benoît Fournier, architecte, entourés de leurs familles et de leurs amis, ont donné leur consentement pour leur mariage à la mairie de Ceillac.

Après la cérémonie civile, le père André Bernardi a célébré leur union en l'église Saint-Sébastien.

Comme il est d'usage à Ceillac, tout le village de Ceillac était invité au vin d'honneur convivial qui a suivi et qui s'est déroulé à la Martène, une ancienne bâtisse superbement restaurée.

Souhaitons bonne et longue route à ce jeune couple installé à Ceillac.

 


(photo Violaine F.)


(photo Violaine F.)

 

Lundi 11 juin 2012 : Retour de la classe péniche

Il y a une semaine, les grands de l’école de Ceillac étaient partis, pour une semaine, parcourir le canal du Midi, à bord de la péniche Carabosse.

Au cours de leur périple, de Béziers à Homps, ils ont d’abord franchi les 7 spectaculaires écluses de Fonsérannes puis ils ont profité de chaque arrêt du bateau pour visiter le patrimoine de la région, particulièrement riche. Les enfants ont eu le privilège de s’essayer au pilotage de la péniche et ce, avec réussite, malgré les 30 mètres d’empattement du bateau.


Ils ont bien sûr aussi étudié l’histoire du Canal et ont bien noté que Vauban était intervenu pour améliorer le canal avec la construction de nombreux ouvrages d’art.

Le dernier jour, quant à lui, a été consacré à la visite de la cité médiévale de Carcassonne ; une leçon d’histoire grandeur nature très appréciée des enfants.


Le voyage a été aussi l’occasion de découvrir la vie en collectivité dans un espace restreint, impliquant, notamment, le partage des tâches, l’économie de l’eau et, d’une façon générale, le respect des personnes, des lieux et du matériel.

Après ce séjour enrichissant et convivial, les enfants n’ont qu’une hâte, repartir découvrir une autre région.

 

Dimanche 10 juin 2012 : Elections législatives

Le taux de participation a été de 62,4 % à Ceillac. Les résultats sont les suivants (inscrits : 277 votants : 173, exprimés : 171*) :

CANDIDAT

Voix

%

 

CANDIDAT
Voix
%
Buisson (LO)
0
0
Permin (Ecol.)
1
0,5
Giraud (MRG-PS)
59
34,5
Daerden (Gen Eco)
5
2,9
Eyméoud (UMP)
95
55.5
Ben Haim (Div)
0
0
Briand (FN)
10
5,8
Faidy (Dt la Rep)
0
0
Guigli (Ft Gche)
1
0,5

* 2 votes blancs

 

Dimanche 10 juin 2012 : Baptême

C’est au cours d’une très belle cérémonie en l’église Saint Sébastien de Ceillac, le 26 mai, que Marie-Lou Grossan a reçu le sacrement du baptême des mains du père André Bernardi, curé de la paroisse.

Marie-Lou a été portée par ses parents, Julien et Fanny, sa marraine Emilie Grossan-Albouy et son parrain Laurent Robert, sur les fonts baptismaux datés de 1660 où avant elle, depuis 1888, ont été baptisés son papa et sa marraine, son grand-père paternel, deux de ses arrières- grands-parents et quatre de ses arrière-arrière-grands-parents.

CG

 

Jeudi 31 Mai 2012 : Un cabinet d’architecte à Ceillac

Depuis quelques temps déjà, Benoit Fournier exerçait à son domicile son métier d’architecte. Il a désormais pignon sur rue et l’apposition de son panonceau professionnel sur la façade d’une maison ancienne du village - qui pourrait être celle qu’habitait le célèbre Père Fournier, maire de Ceillac (1769-1846) qui régenta la commune pendant un demi siècle – a donné lieu, il y a quelques semaines, à une sympathique manifestation réunissant ses clients déjà nombreux et les entrepreneurs et artisans avec lesquels il travaille, sur le Guillestrois et le Queyras en particulier.

Dans un village comme Ceillac, l’ouverture d’un cabinet d’architecte est déjà, en soi, un évènement. La satisfaction est encore accrue quand il s’agit de l’installation d’un enfant du pays.

Si Benoit Fournier a eu déjà l’occasion d’exercer ses talents dans la réalisation de constructions neuves, il a aussi à son actif quelques réhabilitations particulièrement réussies dont il tire, avec les artisans qui y ont participé, une légitime fierté.

Si dès à présent Benoit Fournier fait appel à des collaborations occasionnelles, il espère bien à terme que le développement de son activité lui permettra d’être aussi un créateur d’emploi.

Christian Grossan


La Martene, une réhabilitation d'exception pour laquelle Benoît Fournier a montré tout son savoir-faire.

 

Mercredi 30 Mai 2012 : L.P.O. Queyras

Lundi 4 juin, aura lieu une réunion-projection sur la thématique de nos oiseaux de montagne.

Cette réunion sera aussi l'occasion de réfléchir à la création d'un groupe L.P.O. Queyras (Ligue de Protection des Oiseaux), une création devenue évidente eu égard, d'une part, à la richesse de la faune avicole du parc et, d'autre part, au nombre important de passionnés sur le territoire.

 

Mardi 29 Mai 2012 : Mariage de Nancy et Bernard

C'est à Ceillac que Bernard Brunon, artiste peintre, et Nancy Ganucheau, archi-tecte, qui demeurent à Los Angeles avaient décidé d'un commun accord de se marier.

Et c'est avec le regard bienveillant de leurs familles et amis souvent venus de très loin qu'ils ont accepté de lier leur vie.

Séduits par les atours de la vallée en ce printemps, ils ont promis, comme nombre de convives, de revenir très vite profiter de ce havre de nature et de paix qu'est la vallée de Ceillac...

 

Lundi 21 Mai 2012 : Fête de la Pêche

Une belle initiative de la toujours très dynamique et ouverte association "L'Ardillon Haut Alpin". Une occasion à ne pas manquer !

 

Mardi 8 Mai 2012 : Animations été

Impatiente de découvrir sa vallée en ce printemps, Louna, fille de Stéphanie et de Romain, est née, avec un peu d'avance, samedi 12 mai à 6 h 25 à la maternité de Gap.

Elle pèse 2040g et mesure 45,5cm. Elle se porte comme un charme, tout comme sa mère.

 

 

Mardi 8 Mai 2012 : Animations été

Voici le programme d'animations prévu cet été. Il est établi par le Comité des fêtes avec la collaboration de l'association des Amis de Ceillac.

Programme été 2012

 

Ci-dessous, quelques unes des initiatives qui seront proposées...

 

 

 

Lundi 7 Mai 2012 : Au revoir et merci !

Tout Ceillac a répondu à l’invitation de Carole Traver et participé au moment de convivialité organisé à la salle polyvalente à l’occasion de son départ.

Carole dirigeait le village de vacances de Ceillac depuis 2003 et aurait sans doute aimé poursuivre sa mission ici. La direction régionale de VVF Villages en a décidé autrement et Carole dirigera désormais un autre village de vacances, en Ariège.

Tous les professionnels locaux du tourisme, les commerçants du village, les collaborateurs du village de vacances, les moniteurs de ski, guides et accompagnateurs  et les nombreux amis de Carole sont venus lui témoigner leur gratitude et leur amitié après  8 années de totale implication dans l’exploitation du centre d’hébergement le plus important de la station  et dans la vie quotidienne du village  dont elle est conseillère municipale depuis 2008. Sa maîtrise des questions relatives au tourisme, à la promotion, à l’animation  était précieuse.

Pendant toutes ces années Carole s’est attachée, discrètement mais avec efficacité, à développer la fréquentation du VVF Villages. Le nombre de journées vacances est passé de 7 150 en 2003 à 34 000 en 2011.

Elle a ouvert pendant la saison d’été le restaurant du village qui, avant elle, n’était  exploité qu’en hiver créant ainsi plusieurs emplois supplémentaires.

Elle a créé un partenariat avec l’association « Les Abeilles à l’école » pour l’accueil des petits Ceillaquins  avant l’âge d’être scolarisé.

 

Pendant la saison d’hiver écoulée,  cet établissement a employé 26 Personnes, ce qui en fait l’un des premiers employeurs du village. Privilégiant toujours le recrutement  de personnels du village ou de la vallée, Carole Traver avait à cœur d’ancrer  le fonctionnement du  VVF Villages dans la vie locale.

Visiblement émue et touchée par les nombreux témoignages d’amitié qui lui ont été adressés et les cadeaux qui lui ont été offerts, Carole a pu mesurer à quel point, en quelques années, elle était parvenue à s’intégrer dans la vie quotidienne et la population de Ceillac.

Si elle est assurée qu’elle sera toujours bienvenue à Ceillac, nombre de Ceillaquins ont  promis à Carole de lui rendre visite en Ariège.

Christian Grossan

 

Dimanche 6 Mai 2012 : Second tour présidentielles

Le taux de participation a été de 84,9 % à Ceillac (78,8 % au premier tour).

Les résultats sont les suivants (inscrits : 278, votants : 236, exprimés : 228) :

CANDIDAT

Voix

%
CANDIDAT
Voix
%
Sarkozy
161
70,6
Hollande
67
29,4

 

Samedi 5 Mai 2012 : Bernard Moyrand nous a quittés

Bernard Moyrand vient de mourir à Lyon. Il avait 89 ans. C’est une  figure  attachante qui nous quitte.

Bernard Moyrand   était devenu au fil des années le patriarche dont la silhouette tutélaire  veillait sur  les Chalmettes, ce hameau de la vallée du Bois Noir  dont il avait fait depuis plus de 40 ans l’un des ports d’attache de sa famille.

Epicurien, il aimait les grandes réunions familiales auxquelles il associait avec une grande gentillesse les autres habitants du village et aussi les randonneurs de passage qu’il invitait d’un large sourire.

Engagé volontaire dans les Forces Françaises Libres, Bernard Moyrand a participé à la Campagne d’Italie puis à la libération de la France. Il était Officier de la Légion d’Honneur.

Après avoir vécu et travaillé plusieurs années en Tunisie dans l’exploitation viticole de sa belle famille, il rejoint la métropole et dirige successivement le Marché d’Intérêt National d’Orléans puis celui de Rouen avant de prendre à Lyon une retraite méritée.

Grand amateur de  ski de randonnée et de randonnées  pédestres, Bernard Moyrand, qui avait un talent exceptionnel de photographe, laisse de merveilleux témoignages de ses promenades en montagne, de ses  périples dans le désert saharien et la Lybie  et de très  nombreux portraits.

Que son épouse, ses enfants et petits enfants, son frère aîné Alfred qui habite Ceillac  et toute sa famille trouvent ici l’expression de notre profonde sympathie.

Christian Grossan

 

Mercredi 2 Mai 2012 : École de ski : Jean Claude Carle réélu

Elu à la tête de l’école de ski de Ceillac pour la première fois en 1978 et régulièrement réélu depuis, Jean-Claude Carle vient d’être reconduit  par ses pairs pour un nouveau mandat de 4 années.

L’école de ski de Ceillac emploie jusqu’à 25 moniteurs en pleine saison.

Ils sont 14 moniteurs à disposer d’un droit de vote et c’est ce collège qui  désigne l’équipe dirigeante.

Jean-Claude Carle sera secondé  par son comité directeur.        

Avec une progression de son chiffre d’affaire de 5% au cours de la saison écoulée, l’école de ski de Ceillac se trouve dans une situation pour le moins enviable !

Christian Grossan

 

Vendredi 27 Avril 2012 : Décès de Marie-Thérèse

Marie-Thérèse Silvestre nous a quittés.

De Grenoble où elle était retournée vivre il y a un peu plus de deux ans,  nous apprenons avec tristesse le décès subit de Marie-Thérèse SILVESTRE. Elle avait 64 ans.


Avec les enfants de l'école de Ceillac qui l'appréciaient beaucoup.

Marie-Thérèse avait découvert Ceillac à l’occasion de vacances d’hiver avec des amis dans les années 80. Durant de nombreuses années, ce groupe a fréquenté la station. Ils étaient pour tous « les grenoblois » logeant à Notre Dame de l’Estelle.


Une photo plus récente de Marythé. (Photo Yves R.)

Puis Marie-Thérèse s’est installée à Ceillac, y exerçant, pendant  de nombreuses années  différentes activités : infirmière à Briançon, avant d’ouvrir un magasin-atelier  où elle initiait  habitants du village et touristes en vacances à différentes pratiques artisanales.

 

Nous nous associons à la peine de ses enfants et de toute sa famille.

Christian Grossan

 

Vendredi 27 Avril 2012 : Reportage

L'entreprise Ceillaquine "les Chalets Chabrand", sera le sujet d'un documentaire d'une dizaine de minutes qui sera diffusé sur France3, le 28 Avril à 19 h 20, dans l'émission "Parcours de vie".

Rappelons que l'entreprise avait reçu en 2011 un prix pour la "Valorisation des bois locaux".

 

Jeudi 26 Avril 2012 : Décès de Jean-Louis Bérard

Les obsèques de Jean-Louis Bérard , décédé à Saint Etienne, à 64 ans, ont été célébrées à Guillestre ce 18 avril.

L’ assistance , très nombreuse et recueillie, emplissait l’église Notre Dame d’Aquillon  où le Pére PERRET a célébré la messe. Pendant l’office sa famille et ses amis ont évoqué avec chaleur et émotion  ce que fut la vie de Jean-Louis pour les siens  et pour tous ceux qui l’ont connu. Une vie riche de réunions festive, familiales et amicales, de repas préparés avec soin, de randonnées en montagne, de parties de chasse, une vie illuminée par ses 3 petits enfants.

Après avoir travaillé  très jeune avec ses parents à l’hôtel familial  de la Maison du Roy, Jean-Louis avait exploité pendant quelques années, avec Elizabeth son épouse, l’hôtel restaurant  de la Cascade que Louis Bérard son père venait de construire à Ceillac et qui est aujourd’hui tenu par son frère Pierre et Sylvette son épouse. Puis il avait pris la responsabilité de La Maison du Roy.

La mort prématurée de Jean-Louis plonge toute sa famille dans l’affliction.

Que son épouse, ses enfants et petits enfants, sa maman et toute sa famille soient assurés de notre profonde sympathie.

Christian Grossan

 

Jeudi 26 Avril 2012 : Ceillac sur Arte

Katherine nous signale un reportage de Pascal Richter (26 mn) qui sera bientôt rediffusé dans le cadre de l'émission "Dans tes yeux" sur Arte, lundi, 7 mai 2012 à 8 h :

"Aveugle de naissance, la journaliste Sophie Massieu vous entraîne dans un tour du monde fait de rencontres et de sensations...
Les montagnes du Queyras sont difficiles d'accès pendant l'hiver. John invite Sophie sur son attelage de chiens de traîneau. Au village de Ceillac, elle découvre la fabrique du fameux reblochon, avant d'explorer le parc naturel en raquettes. Pour finir, après un passage dans un atelier d'ébénisterie traditionnelle, elle s'initie au ski joering, qui consiste à skier tirée par des chevaux."

 

Jeudi 26 Avril 2012 : Présidentielles ~ 1 er tour

Voici les résultats concernant la commune de Ceillac :

Inscrits: 278 Votants 219 (78,8%) Exprimés 213 (76,6 %)

- Sarkozy 78 (36,62%)
- Dupont-Aignant 5 (2,30%)
- Le Pen 37 (17,4%) - Joly 5 (2,3%)
- Hollande 34 (15,96%) - Poutou 2 (0,93%)
- Bayrou 30 (14,08%)
- Artaud 2 (0,83%)
- Melanchon 19 (8,92%)
- Cheminade 1 (O,47%)

 

Résultats des autres communes du Queyras :

CANDIDATS

Abries

Aiguilles

Arvieux

Cha-V.Vi

Molines

St Véran

Ristolas

TOTAL

%

inscrits

312

296

334

285

323

227

84

1861

100

votants

273

244

289

238

274

193

68

1579

84,8

exprimés

267

240

283

231

268

189

66

1544

83,0

nuls

6

4

6

7

6

4

2

35

1,8

Pourcentage

87,50

82,43

86,53

83,51

84,83

85,02

80,95

84,85

ARTHAUD Nathalie

2

2

3

1

2

0

2

12

0,78

BAYROU François

20

28

29

21

32

25

11

166

10,75

CHEMINADE Jacques

1

2

0

0

0

0

0

3

0,19

DUPONT-AIGNAN Nicolas

3

5

7

2

7

4

0

28

1,81

HOLLANDE François

56

48

67

61

57

32

10

331

21,44

JOLY Eva

20

5

14

8

7

6

2

62

4,02

LE PEN Marine

15

22

29

22

15

23

1

127

8,23

MELENCHON Jean-Luc

81

43

34

28

37

24

22

269

17,42

POUTOU Philippe

11

2

1

10

2

1

0

27

1,75

SARKOZY Nicolas

58

83

99

78

109

74

18

519

33,61

TOTAL

267

240

283

231

268

189

66

1544

 

Lundi 16 Avril 2012 : Les budgets communaux

Le conseil municipal vient de voter les différents budgets 2012  après avoir adopté les comptes administratifs de l’exercice clos au 31 décembre 2011.

 

Village de vacances de l’Ochette

La commune est propriétaire de ce village de vacances qui est le plus gros hébergeur de la station. A ce titre elle assure un certain nombre de charges, en particulier les gros travaux. Les recettes correspondantes lui sont apportées par l’association gestionnaire.

Les dépenses et les recettes s’équilibrent à 139.194,20 €.

 

Service public local de l’eau

Si la communauté de communes l’Escarton du Queyras est compétente en matière d’assainissement c’est la commune qui est en charge de l’approvisionnement et de la distribution de l’eau potable.

Les dépenses de fonctionnement concernent  l’exploitation  courante des réseaux et la prise en charge des annuités de la dette souscrite pour leur création Elles s’élèveront à 139.858,88 €. Cette année. Les recettes correspondantes sont assurées par le produit de la redevance, 101.881,60 € et une subvention d’exploitation. Cette redevance qui avait déjà subi une hausse importante en 2011, sera considérablement augmenté en 2012 pour couvrir, en particulier les travaux réalisés pour la zone artisanale de la Viste (environ 300.000 €).

Les dépenses d’investissement concernent , outre la part  du remboursement du capital dans les annuités des emprunts, la reprise des restes à réaliser sur les opérations engagées précédemment  et , seule inscription nouvelle , une enveloppe de 11.809,20 €  vient abonder  le crédit de 336.000 €  ouvert en 2011 pour la réfection du réseau d’eau de la zone d’activité de la Viste.
Globalement les dépenses et les recettes d’investissement pour le service de l’eau sont équilibrées à 264.709,81 €.

 

Camping municipal le Moutet

Les dépenses et les recettes de fonctionnement   s’élèvent à 51.774,37 €., prenant en compte un report de 14.387,47 €  des recettes de l’exercice écoulé.

En section d’investissement, compte tenu d’un report de 82.776,41 €  sur les exercices antérieurs  les recettes s’élèvent à 115.964,42 €. Aucune affectation  particulière  de la  dépense  correspondante  n’est à ce jour  indiquée.

 

Le budget communal

S’agissant du bilan de l’exercice budgétaire 2011  on note que le compte administratif  fait apparaître globalement  des restes à réaliser -c’est la différence entre les opérations prévues et leur niveau de réalisation- pour 530.762,07 € en dépenses et pour 288.293,76 € en recettes.

Le taux très  faible de réalisation des investissements prévus  résulte vraisemblablement  des délais nécessaires à la mise en place technique et administrative des dossiers et à la mobilisation des financements correspondants.  Pourtant, seuls les projets dont la réalisation commencera  effectivement pendant l’année, devraient être inscrits au budget.

On observe que les excédents cumulés représentent près de la moitié du capital de la dette qui  à la fin de l’exercice 2012 sera de 588.059 €.

La section de fonctionnement du budget 2012  s’équilibre à 1.148.371 €, dont 203.105,71 €  de recettes 2011 reportées. Elle concerne la gestion courante de la commune.

Le produit des impôts locaux, 363.486 €, en progression de 2,5%,est légèrement inférieur  au montant des dotations de l’Etat, 371.619 €  en augmentation de 6% par rapport à 2011.

Les opérations d’ordre, essentiellement les transferts entre les sections, constituent le premier poste de dépenses du budget de fonctionnement de la commune, 293.075 €, devant  les charges de personnel, 266.075 €, qui augmentent de 7,5%.

La section d’investissement du budget communal concerne l’ensemble des dépenses d’équipement de la commune  et la part du capital dans le remboursement des annuités de la dette.

Elle comporte la reprise de plusieurs opérations engagées antérieurement.


- aménagements pastoraux (cabane). L’enveloppe 2011 consommée pour 136.934 € est abondée de 20.000 €.

- le programme « patinoire » annulé lors du vote du compte administratif pour 83.000 € en dépenses et 120.000 € en recettes  est  repris pour 20.000 € seulement en 2012.

- le renforcement de l’éclairage public route de la Clapière dont les restes à réaliser sont de 6000 € est abondé de 2.000 €

- le programme « merlon de protection de la zone de l’Infernet » annulé au compte administratif est réinscrit pour un montant égal, 20.000 €.

- le programme « sentiers » réalisé pour 21.152,81 € en 2011 et pour lequel les restes à réaliser de 2011 ont été reportés pour 10.000 € est abondé de 5000 € en 2012.

- l’enveloppe « signalétique » pour laquelle les reports s’élevaient à 10.000 € est abondée de 5.000 €.

- le programme « aménagement du carrefour de l’Ochette » pour lequel les restes à réaliser reportés s’élevaient à 166 .391 € est réduit de 60.000 €

- le programme « bâtiment d’accueil site nordique »  pour lequel les reports s’élèvent à  30.000 € est abondé de 210.000 €.

- un crédit de 45.000 € est affecté  globalement à l’entretien des bâtiments communaux  qui s’ajoute aux 29.000 € reportés.

- le programme « zone d’activité de la Viste », 73.423,96 € de crédits reportés est abondé de 200.000 €.

- une ligne « zone agricole » dotée de 10.000 € de crédits est ouverte. Elle avait été annulée au compte administratif. Il en est de même pour le programme « crêche », 50.000 €.

- l’opération « bâtiment front de neige » n’est que partiellement reprise pour 40.000 € (60.000 € en 2011)

- comme l’année précédente la réfection de ponts (10.000 €)  et différents aménagements paysagers (10.000 €) sont également budgétés.

 

Les opérations nouvelles concernent : l’aménagement d’un Columbarium (32.000 €), la rénovation de l’éclairage public (60.000 €) et la réparation du Clocher de l’église Ste Cécile (80.000 €) .

Aucune des opérations structurantes régulièrement mises en avant depuis plusieurs années ne sera donc engagée en 2012 : ZAC de l’Infernet, mise en valeur du presbytère, de la maison de l’enfant et de la  maison Chabrand, etc...

Christian Grossan

 

Dimanche 1 er Avril 2012 : Serre l'étoile ~ Découverte à la Font Sancte

C'est sous forme d'une petite nouvelle que Bernard, résident au Serre, nous fait part des recherches effectuées par Claude Charghia, ingénieur atomiste, qui permettent d'expliquer la présence d'une dépression particulière au Serre avec la présence de champignons d'une taille inhabituelle (voir photo)...

 

LE SERRE L’ÉTOILE

A son habitude, Raoul Piolet saisit d’une main dans le coffre de son Duster la glacière aux produits frais et de l’autre son sac de voyage et se dirigea vers la terrasse de son chalet d’alpage. Arriver au Serre Ourouna lui causait à chaque fois le même plaisir fait d’un radical dépaysement par rapport à Marseille-la-turbulente qu’il venait de quitter et du sentiment très profond qu’il retrouvait ses vraies marques. En contrebas, le Cristillan roulait les eaux vives et encore un peu troubles du printemps finissant.

L’herbe avait poussé ; des pluies abondantes venaient d’alterner avec quelques journées chaudes : les foins seraient beaux ! Il jeta un regard circulaire sur les pentes environnantes, le col des Estronques et la Tête de l’Homme. Tout de suite ses yeux s’arrêtèrent sur un point blanc insolite, juste sous le canal d’amenée où courait la conduite de plastique noir alimentant le chalet en eau. « Tiens ! » se dit-il tout en continuant à transférer de sa voiture dans la maison tout ce qu’il avait monté de la ville.

C’est à la fin de son petit déjeuner du lendemain matin qu’il revint à cet étrange point blanc, qui n’avait pas bougé. Il y avait repensé du fond d son lit : s’il s’agissait d’une brebis malade ou d’un patou lové en boule, il ne retrouverait rien à l’aube. Le gros point était toujours là et il lui semblait même qu’il y en avait un second, plus à gauche, un peu plus haut. Cette fois il sortit ses jumelles de leur étui et y regarda de plus près : une boule blanche, plutôt mate, de la taille au moins d’une grosse pastèque… Un champignon ? mais de cette taille, à 2000 mètres d’altitude au mois de juin ?

Il desservit rapidement la table, mit ses chaussures de marche, s’empara de son sac à dos toujours prêt avec le minimum de survie, pull, couteau, sifflet, ficelle, imperméable et s’engagea dans la pente, à travers les grosses touffes de queyrelles et les gentianes de toute sorte.

C’étaient bien des champignons, de superbes vesses-de-loup apparemment, toutes fraîches encore, au dessus joliment granité ; une quarantaine de centimètres dans leur plus grand ovale, trois à quatre kilos, pas encore de vers dans la base. Raoul n’était pas vraiment mycologue, mais il était bien assez mycophage pour reconnaître sans hésitation les beaux échantillons de lycoperdons ciselés qu’il contemplait et surtout pour savoir que, frais comme ils l’étaient, ils étaient parfaitement comestibles.

Ce furent donc avec les amis du village de sympathiques agapes : des tranches de champignon, frites à l’huile d’olives comme des tranches d’aubergine avec de l’ail, et des gratins savoureux…

Sans doute tout en serait-il resté là, à savoir des souvenirs à raconter avec des champignons de plus en plus monstrueux et des festins pantagruéliques, si d’une part d’autres lycoperdons aussi gros n’avaient continué à pousser au long de l’été, jusqu’à l’écoeurement des mangeurs, et surtout la visite au Serre Ourouna de Claude Charghia, un des partenaires de tennis de Raoul Piolet.

Ingénieur atomiste nommé récemment par le C.E.A. à Cadarache dans le cadre du projet I.T.E.R., le petit bonhomme aux grosses lunettes parlait peu, mangeait beaucoup, écoutait et retenait tout et promenait partout son compteur Geiger. A peine au Serre Ourouna, il avait sourcillé sur la radioactivité autour du chalet, plus élevée qu’attendu dans le massif calcaire du Queyras. Mais cela n’avait rien de bien intéressant. Il prêta une oreille polie à l’histoire des champignons, avala avec satisfaction les préparations de Raoul, fut tout à coup beaucoup plus attentif quand la grande Huguette évoqua l’Ile mystérieuse dans aventures de Tintin.

On se rappelle cette météorite tombée sur terre qui provoque des effets inattendus sur les plantes et les animaux quand la mission scientifique aborde sur l’île flottante qu’elle forme un moment avant de sombrer : araignée gigantesque, pommier à croissance exponentielle et… champignons explosifs.

On délira beaucoup ce soir-là autour des lampées de génépi sur les effets hors du commun induits par le Serre Ourouna. Huguette affirma à qui voulut l’entendre que Raoul en tirait des capacités décuplées « qu’elle avait eu l’occasion d’apprécier ! » Bref on s’amusa bien ce soir là dans le chalet d’alpage…

Le lendemain, Claude Cherghia se montra tout à coup loquace et questionna Raoul sur l’endroit où avaient poussé ces champignons géants. Son hôte lui montra la petite combe à l’est du Serre, que les habitants du village de Saint-Ours appellent la Draille des Chaleurs. Bien abrité du vent, contrairement au Serre balayé en permanence par le vent d’Ouest ou la Lombarde, ce vallon cuit au soleil. Les paysans y descendaient leurs énormes trousses de foins et y suaient d’abondance : c’est ainsi qu’on en expliquait le nom…

On ne revit pas Cherghia de la matinée : son compteur Geiger à la main il crapahuta dans la draille, entre torrent et canal, traçant des schémas sur un petit carnet. Il revint très satisfait, fut évasif quand on le questionna… Il se contenta de dire, en se léchant les babines, que « cette Draille des Chaleurs était vraiment très intéressante ! » ce qu’on prit pour une allusion aux mets auxquels il avait tant fait honneur la veille…


Des valeurs de 18 µrem sont relevées ; elles sont supérieures à la radioactivité naturelle située normalement en deçà de 10 µrem.

Dans les jours suivants, il descendit à Saint-Ours, fit parler quelques anciens qui lui dirent, non sans réticences, qu’en effet on trouvait par là-bas de « belles platassées de champignons »… Cherghia avait remarqué les splendides « ronds de sorcières » où on récolte les rosés et il se contenta d’opiner, sans parler des vesses-de-loup.

Quelques jours plus tard, il descendit au village et s’attabla au salon de thé qui offrait une connexion internet. Il resta un très long moment penché sur son portable : il parcourut de vieilles chroniques de Saint-Ours, qui ne lui apprirent rien de bien nouveau sur le Serre Ourouna ou la Draille des Chaleurs. Il allait abandonner quant une note en bas de document l’orienta sur une belle reproduction d’un vieux cadastre, dessiné avec une minutie appliquée et colorié à l’aquarelle, lui sembla-t-il. Poussé par la curiosité, il glissa la carte jusqu’au Serre Ourouna et faillit pousser un cri de joie : il tenait la preuve de ce qu’il soupçonnait depuis qu’on lui avait raconté cette histoire de cryptogames…

Sur le vieux cadastre, dont la précision faisait foi, la Draille des Chaleurs offrait une forme beaucoup plus arrondie qu’elle n’était aujourd’hui sur le terrain, presque une cavea de théâtre grec. Le centre de l’orchestra correspondait exactement au point où Cherghia avait relevé la plus forte source de radiations : il ne faisait donc plus aucun doute qu’une petite météorite s’était un jour d’un lointain passé abattue là… Cela donnait une nouvelle explication au nom de Draille des Chaleurs.

Mais surtout ce qui confortait l’hypothèse de Claude Cherghia, c’était le nom que portait le Serre Ourouna  sur la carte ancienne : une main appliquée avait écrit, dans une jolie graphie distinguée, le Serre l’Etoile.

 

DÉCOUVERTE EXCEPTIONNELLE

Une découverte exceptionnelle et prometteuse a été faite à Ceillac, début mars, par deux randonneuses à ski dans la face nord de la Font Sancte.

Dans une petite faille apparue dans le glacier rocheux et probablement causée par le tremblement de terre du 26 février (voir plus bas), elles ont découvert des ossements de taille importante qui ne laissent guère de doute quant à leur origine lointaine.

S’il peut paraître étonnant de trouver de pareils ossements en ces lieux, il faut se souvenir qu’il y a 154 millions d’années, l’océan alpin recouvrait notre région et a disparu il y a 70 millions d’années.

On peut donc supposer que les dinosaures ont fréquenté les Alpes du Sud durant 5 millions d'années, jusqu’à leur extinction il y a 65 millions d'années.

Elodie avec une des dents extraites du glacier rocheux de la Font Sancte

Les randonneuses ont très gentiment accepté de rencontrer les enfants de l’école qui ont ainsi pu connaître les circonstances de cette découverte et écrire un petit texte qui retrace son historique…

Aujourd’hui, Sophie et Clara décident de gravir la tête de la Petite Part en ski de randonnée, une antécime de la Font Sancte. Elles quittent le refuge de la Cime à 7 heures par un beau temps sec et ensoleillé.

    Après 3 heures d’efforts, elles atteignent le sommet situé à 3144 m d’altitude. Elles y font une petite pause et en profitent pour manger un petit morceau.

    Vers 10 h 30, elles attaquent la descente. A mi-pente, elles quittent le couloir principal et empruntent un couloir secondaire plus raide.

    Au pied de ce couloir, Sophie chute à faible vitesse dans une petite faille masquée par la neige fraîche tombée ces jours derniers en altitude. Sophie ne parvenant pas à se dégager toute seule, Clara l’aide à se relever en n’hésitant pas à aller au fond de la faille, profonde de 2 m.

    C’est à ce moment-là qu’elle aperçoit d’énormes ossements mêlés à de la glace et des cailloux dont une mâchoire avec de terribles dents. Elle se demande bien à quelle sorte d’animal ces ossements peuvent bien appartenir. Remises de leurs émotions, les filles redescendent tranquillement vers le refuge où elles séjournent.


Photo des os parfaitement conservés dans la glace fossile du glacier (photo Sophie Pistyos)

    Arrivées à destination, elles font part de leur découverte aux autres clients présents dans la salle commune, parmi lesquels se trouve un passionné de paléontologie.

   Tout excité, ce dernier demande aux jeunes filles de lui indiquer l’endroit exact de la découverte. Sans attendre, il chausse ses skis et se rend sur place…

    Parvenu à la faille, il n’est pas déçu par ce qu’il trouve ! Avec son Smartphone, il prend quelques photos qu’il envoie aussitôt à un de ses amis paléontologues. Celui-ci lui confirme peu de temps après, l’origine préhistorique des ossements, probablement ceux d’un Tyrannosaurus Rex…

 

Mardi 27 Mars 2012 : Parution du livre "Auprès des choses"

Madeleine Pesson vient de sortir, aux Éditions Transhumances, un nouveau livre qui regroupe des nouvelles, dont on avait déjà pu découvrir certaines à la lecture d'un petit ouvrage qui avait reçu le Prix de la Nouvelle 2008 au festival du livre de montagne de L’Argentière-la-Bessée...

"Dans un recoin, poussière parmi les poussières, frissonnent quatre ailes de papier de soie vert-amande, les inférieures prolongées par les longues languettes torsadées qui sont la marque du mâle : c'est le corps mutilé du papillon emblématique de cette vallée montagnarde, « Graellsia Isabellae », relique des âges tertiaires, foudroyé par un phare ou un réverbère pris pour la douce lumière de la lune ou parvenu, exténué, au terme de sa vie fulgurante.

Il y a quatre jours, il naissait dans la vieille forêt de pins sylvestres accrochée aux pentes sèches au-dessus du torrent, de la chrysalide enfouie sous la mince couche d'aiguilles et d'écorces où, l'été précédent, la grosse chenille vorace et bigarrée de l'insecte était venue s'enterrer."

L'auteure vit à Ceillac. Après pas mal d'années passées, par métier, à inciter les autres à s'exprimer, le désir lui est venu, dans les lieux familiers d'un pays d'adoption, de noter les impressions reçues lors de quelques rencontres avec des êtres de nature ou de simples choses.

Êtres invisibles, humbles, poussière, graines ? Bêtes, gens et choses reviennent à leur place dans ce théâtre où la marge devient l'essentiel. Chacun suit son cours. À chacun son destin. Il n'y a pas que les aigrettes du pissenlit à être portées par le vent ! Ces histoires naturelles du Queyras révèlent une conteuse inspirée par la Terre, ses saisons et ses êtres infimes et parfaits.


“ Pauvre chaos ”

1 Sur le chemin
C'est un morceau de chemin, une pièce de la bande râpée, remuée, tassée, qui ondule en descendant entre éboulis et clapiers, choisi entre mille autres aussi peu remarquables, parce que le muret écroulé qui le borde offre un siège confortable à une modeste observation.

C'est un chemin gaulois, de terre et de cailloux, usé par les troupeaux, les charrois et les souliers ferrés.

Tout un monde, sans l’avoir voulu, dans le hasard des parcours et la chaîne des causes, s’y est donné rendez-vous dans un insignifiant désordre.

Deux traces d’ornières parallèles, émoussées, creusent la croûte de petits cailloux frottés, fragments de blocs, de bric et de broc, descendus des sommets, dont parfois des dalles plus tenaces révèlent l’échine : roses marbrés, verts feuilletés, blancs de glaçons, gris de cendres, sont ces trésors piétinés : tous les sédiments et volcans des mers primitives tiennent dans le creux de la main.

Ils n’ont pas reçu la brillance du polissoir et s’érodent lentement en sable où le sabre de l’éphippigère confie sa ponte.

Au milieu, une allée, un « chemin vert » de thym et de plantain, un fouillis de touffes fines et résistantes. Au printemps, sous les pieds, le chemin fleurit. Puis s’encadre des hallebardes d’une armée fantomatique d’herbes sèches, dorées par les rayons bas d’un soleil d’automne.

Ici se côtoient les feuilles cuivrées du petit saule qui a jeté à tous les vents ses écus, les moignons sombres d’une branchette de frêne, l’esquille d’un os poli, que l’on prend pour une calcite, et le vieux clou forgé à tige quadrangulaire recraché par le sillon.

Du presque rien, des miettes, des êtres diminués, les déchets de la vie :
le cristal broyé
le sang bu par la terre
le poil enlacé aux touffes crépues
l’écaille d’une élytre envolée,
dans un perpétuel mouvement et une confusion fraternelle, jetés là, perdus, seuls au monde.

 

2 le chaos
Minuscules fragments, ils gardent pourtant trace de leur origine, d’un règne, d’une famille. Leur donner un nom, les classer, rassure. Mais ils n’ont que faire de notre sollicitude. Doucement, avec le temps, ils retournent à l’indifférenciation primordiale, à la pluie des atomes originelle.

Le manque hurle en silence.

Le désordre est innommable.

Le monde est un chaos.

Pas le chaos du début, du Tohu-Bohu, de l’avant de l’avant, gouffre béant, vide infini, confus et sans fond, gueule noire où l’on tombe dans les rêves, mais un chaos déjà aimable, le dos ferme de la bonne Gaïa aux prairies ondoyantes, aux torrents houleux, où chacun a sa place, sa forme, sa limite, sa couleur, où nous marchons avec confiance avec toutes les bêtes qu’elle a enfantées.

N’empêche! Une terreur nous prend : soudain la nature ne nous parle plus. Ne garde-t-elle pas, de sa naissance obscure, la menace d’un retour au néant ?

Que veut dire ce tourbillon d’êtres instables, privés de beauté et de sens, cette réunion de parcours qui ont croisé le mien, ce petit tuf qui a dévalé sous la patte d’un chamois, emporté par les eaux de l’orage et l’ébranlement des sols, et qui a rencontré le gabbro, le thym et la caille des blés ?

Le temps coule avec un grésillement de sable sur la poudre des êtres passés.

 

3 l’ordre du monde
Quand soudain, surgie du fouillis, d’un pas assuré, spontané, libre, l’araignée rouge, l’Erèse Noire, serrée dans son pourpoint vermeil clouté de quatre charbons, s’engage dans la traversée du chemin, lançant ses huit pattes annelées de blanc.

Sans aucun doute, elle sait où elle va. Aucun obstacle ne l’arrêtera, jusqu’au terrier creux où, dans ses tapis de soie, l’attend sa sombre femelle.

Et l’élan de la vie me sauve du vertige de l’indifférencié, du non-sens, du néant.

Mais le caillou de tuf érodé, aux mille trous de pierre ponce, sait-il lui aussi où il va, et qu’il n’est pas rien, lui qui n’a pas été élu pour bâtir le clocher élancé mais qui a trouvé refuge au fond de ma poche, que je réchauffe de ma chaleur et qui me la rend, et dont le petit crâne bosselé aux orbites creuses offre de doux repaires à d’autres nids soyeux ?

Ceillac. automne 2009

LIEUX DE VENTE

- Chez l’auteure à Ceillac (Madeleine Pesson ~ 05600 Ceillac)

- Chez Christiane Grossan — Maison de la presse — à Ceillac

- Editions Transhumances Le Rosier Val des Prés 05100
(tel : 0492201224 ~ www.transhumances.com)

 

Le blog de Madeleine Pesson : http://www.histoiresdenature.fr

Mardi 20 Mars 2012 : Réunion publique

Les Membres du Conseil d’Administration et les Équipes de Queyras Espace Montagne ~ Régie des Stations des Stations du Queyras, proposent une réunion publique à Ceillac ce jeudi 22 mars à 18 h 30 (salle polyvalente).

Le thème de cette réunion concerne la politique commerciale telle qu'elle sera proposée par la Régie pour la prochaine saison. Dans ce cadre, seront certainement évoquées la polémique ayant eu trait à la disparition des forfaits demi-journée (voir tribune-libre) et les propositions tarifaires pour l'an prochain, lesquelles propositions circulent depuis quelques temps dans le Queyras et font beaucoup réagir.

C'est donc un débat prometteur qui s'annonce, un débat au cours duquel il est important qu'un maximum de Ceillaquins assiste et s'exprime.

A noter que d’autres réunions identiques sont prévues à Abriès (le 28 mars, salle des fêtes, à 18h30) et à Molines (le 02 avril, salle polyvalente, à 18h30).

 

Mardi 13 Mars 2012 : 3615queyras.com.

 

Lundi 12 Mars 2012 : Grand prix de ski de fond : un énorme succès.

Plus de 300 concurrents se sont affrontés le 11 mars sur les pistes de ski de fond de Ceillac remarquablement préparées pendant les jours précédents par Benoît Cony et Bastien,  le dameur. Et la très  large mobilisation de nombreux bénévoles a permis de faire face aux multiples taches incombant à la logistique qui a permis le déroulement dans les meilleures conditions de ce beau rassemblement : traçage, balisage, stationnement, remise et récupération des dossards, sono, chronométrage, contrôle, ravitaillement ,etc…

De l’avis général, cette belle rencontre sportive, l’une des dernières de la saison, a été une réussite.


Photos Monique Eymard

Les benjamins ont disputé leurs chances sur un parcours de 3 km. Ils étaient 78 au départ, 48 garçons et 30 filles. Elena Hugue (les Orres - Embrun) arrive en tête en 13 ‘08’’9 devant  Alice Salvaggio (Serre- Chevallier) et Céleste Tuilliere (Les Trolls). Chez les garçons, Mathieu Goalabre (Queyras) s’est adjugé la première place en 11’58’’8 devant Kévin Dallmasso (Montgenèvre -Val Clarée) et Louison Garcin (les Trolls).


Photo Monique Eymard

Les minimes s’affrontaient sur un parcours de 5km. Chez les garçons, Dorian Giraud (Queyras) s’impose en 15’23’’7 devant Robin Leterrier (les Orres -Embrun) et Luc  Delabarre (Gap-Bayard)

Les cadettes avaient à couvrir 7,5 km. Laurie Giraud (Vallouise) se place en tête en 29’15 ‘’8 suivie de Cécile Gros (Vallouise) et Louise Goalabre (Queyras).


Photo Monique Eymard

Sur un parcours de 10 km, Ludovie Moya (Edelweiss) est le premier cadet en 31’05’’8, devant Matis Bouscarra (Serre-Chevalier) et Yoann Travail (Edelweiss).


Photo Monique Eymard

Dans la catégorie jeune à senior dame, sur un parcours de 7,5 km, la victoire revient à Elsa Ravel (Edelweiss) en 28’32’’3 devant  Anaïs Ysebaert et Caroline Brun, toutes deux du club Edelweiss.

Sur 10 km, chez les hommes Julien Montagnier (Vallouise) arrive en tête en 30’56’’4 devant Antoine Botta (Gap-Bayard) et Hugo Masset (Serre –Chevalier).

Christian Grossan

 

Quelques photos des podiums (Photos Monique Eymard)

 

 

 

Vendredi 9 Mars 2012 : Grand Prix de Ceillac de ski de fond

C'est ce dimanche 11 mars que se disputera le Grand prix de Ceillac de ski de fond pour l'organisation duquel est assuré le concours de nombreux bénévoles.

Le départ des épreuves sera donné à 9h30 au lieu dit "le Moutet". Elles se dérouleront le long du torrent du Mélézet et sur la rive gauche du Cristillan entre la Rua des Reynauds et le Clos des Oiseaux.

L'exposition des pistes et la qualité du tracé augurent bien des conditions dans lesquelles se déroulera cette manifestation sportive de fin de saison.

 

Vendredi 9 Mars 2012 : Conférence ~ Débat

Faut-il avoir peur du nucléaire ?

C’est à cette question d’une brûlante actualité que répondra, mardi 13 mars 2012, à 17h 30, à la salle polyvalente de Ceillac,  Robert Béraha, ancien inspecteur de sûreté nucléaire et ancien membre de l’Autorité de Sécurité Nucléaire.

Durant cette conférence documentée par des projections Robert Béraha, avec qui l’assistance pourra débattre, abordera aussi en bon connaisseur du département puisqu’il possède depuis plus de 40 ans  une résidence secondaire à Ceillac une autre question : Comment les Hautes-Alpes peuvent-elles revivifier leur économie par l’énergie propre ?

Cette manifestation organisée par l’association "Les Amis de Ceillac" sera animée par  Bernard Busser.

 

Vendredi 9 Mars 2012 : Séisme de St Paul sur Ubaye

Suite à une nouvelle réplique ressentie à Ceillac (3,2 de magnitude) hier à 0 h 30, petit retour sur le séisme du 26 février avec ce communiqué de SISMALP du 27/02/2012 à 1 h 06 ... (pour le communiqué complet : Ubaye)

 

Le réseau de détection sismique de l'observatoire de Grenoble (réseau Sismalp) a enregistré, le dimanche 26 février 2012 à 23 h 38 (heure locale) un séisme de magnitude 4,4* dont l'épicentre était situé à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence). Les coordonnées épicentrales sont 44°31'N et 6°43'E. Le foyer était situé vers 10 km de profondeur. Ce séisme a été ressenti localement avec une intensité maximale de IV sur l'échelle EMS dans la haute vallée de l'Ubaye et à Vars (Hautes-Alpes). Mais il a aussi été ressenti à grande distance jusque dans la région grenobloise.

La haute vallée de l'Ubaye est l'une des zones les plus sismiques des Alpes françaises. En 1959, un séisme de magnitude 5,5 qui s'était produit à proximité de Saint-Paul avait généré d'importants dégâts immobiliers et fait deux blessés.

Entre 2003 et 2004, plus de 16 000 séismes se sont produits à La Condamine-Châtelard, un peu plus bas dans la vallée. Cette crise sismique en essaim n'était constituée que de séismes de faible magnitude (au maximum 2,7), mais qui avaient été fortement ressentis localement du fait de la faible profondeur des foyers (vers 6 km) à l'aplomb du village.

En moyenne, c'est seulement tous les trois ans qu'un séisme atteint la magnitude 4,5 dans le grand quart sud-est de la France. En raison de sa magnitude, le séisme de cette nuit risque de générer des répliques de magnitude moindre que celle du choc principal (si l'on se trouve dans le cas classique « choc principal + répliques »). De nombreuses répliques se sont effectivement produites au cours de la nuit à un rythme de plusieurs par minute par certains moments. La réplique la plus importante, de magnitude 3,4*, s'est produite le 27 février à 00 h 39 (heure locale).

Cependant, une légère activité sismique a été observée ces derniers jours dans la zone épicentrale, et l'on ne peut exclure un phénomène d'essaim de séismes très fréquent dans la région (succession de séismes de magnitude quasi-aléatoire).

Une analyse très préliminaire des données fait apparaître un mécanisme au foyer impliquant de l'extension selon un axe qui reste encore à déterminer.

* Valeur ramenée à 4,3 par la suite.

* Une réplique plus importante, de magnitude 3,6, s'est produite le même jour à 17 h 31 heure locale ; un autre séisme, également de magnitude 3,6, a eu lieu le vendredi 2 mars à 8 h 15 heure locale.

 

La carte ci-dessus montre en blanc la sismicité instrumentale des dernières années, et en particulier l'« essaim de séismes » des années 2003–2004 (alignement d'orientation NW–SE au centre de la carte).

En rouge : localisations préliminaires des séismes s'étant produits depuis le 26 février 2012 ; en bleu sombre : faible activité sismique détectée dans les jours qui ont précédé le séisme principal du 26 février.

L'essaim de séismes actuel se trouve dans le prolongement NW de l'essaim de 2003–2004, mais avec une complexification supplémentaire : il semble, d'après les localisations encore préliminaires présentées ici, que le séisme principal (ML=4,3) et les trois plus gros événements qui ont suivi (3,4, 3,6 et 3,6) se trouvent sur une branche située plus à l'est et d'orientation N160°E, tandis qu'une autre branche située plus à l'ouest a une orientation plus proche de celle de l'essaim de 2003–2004 (N135°E).

Sur la branche est, il semble que l'activité ait migré depuis le 26 février : le séisme principal est situé le plus au nord, les deux séismes du 27 février un peu plus au sud, le séisme du 2 mars encore plus au sud. Il est possible que cette migration vers le sud se poursuive dans les prochains jours en passant de la commune de Saint-Paul-sur-Ubaye à celle de la Condamine. Cette zone de la vallée du Parpaillon située au NW de la Condamine–Châtelard présente, entre Sainte-Anne et le Plan de la Malle Haute, une « lacune sismique » qui n'a pas été activée par la crise en essaim de 2003–2004.

 

Jeudi 1 er Mars 2012 : Initiation au télémark

Alpes Sud Télémark et les moniteurs ESF de Ceillac : Éric Randu, Yves Grossan ... proposent une journée initiation et télémark à Go Go !!!!! avec rendez vous le samedi matin 3 mars à partir de 9h au pied des pistes de ski de Ceillac.

Possibilité de prêt de matériel selon dispo. Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à téléphoner au 06 30 77 50 18.

Une occasion unique pour découvrir en toute sécurité avec des moniteurs compétents un sport de glisse des plus esthétiques. (voir la vidéo de Stéphane Dufour : telemark)

 

 

Mardi 28 Février 2012 : Naissance

Jean et Jacqueline Dalla Torre nous annoncent la naissance de leur petit-fils Clément, fils de leur fille adoptive Xu.

Clément se montre déjà passionné par tout ce qui l'entoure et fait la joie de ses parents comme de ses grands-parents.

 

Lundi 27 Février 2012 : Séisme

Un tremblement de terre a été ressenti à Ceillac cette nuit (à 23 h 37 ' heure locale) de façon très nette puisque l'épicentre se situait à proximité immédiate de St Paul sur Ubaye (à 10 km de Ceillac à vol d'oiseau) et que la première secousse avait une magnitude de 4,3.

La première secousse a été suivie de plusieurs répliques (voir tableau ci-dessous) dont une importante d'une magnitude de 3,4 à 0 h 39 '. D'autres répliques d'intensité non négligeable également bien ressenties à Ceillac ont suivi ensuite : 2,8 (8 h 11), 3,6 (17 h 31) et 2,3 (24 h 05), pour les plus notables...

Le dernier séisme avait eu lieu le 25 juillet 2011 avec une magnitude de 4,4 et un épicentre situé vers Turin.



Données Sismalp


Sismogramme Sismalp de la première secousse


Sismogramme Sismalp de la principale réplique

 

Mercredi 22 Février 2012 : Fermeture du service de réanimation de Briançon

La décision annoncée par l'Agence régionale de santé de supprimer à court terme le service de réanimation de l'hôpital de Briançon suscite la légitime inquiétude des élus et responsables Haut-Alpins et particulièrement des populations du nord du département et des vallées italiennes de la Doria Riparia et de Suza.

Une importante manifestation est prévue le samedi 25 février à Briançon qui va considérablement perturber la circulation. Il est important de porter, par tous les moyens, cette information à la connaissance des habitants mais aussi et surtout des vacanciers qui vont quitter les vallées du Queyras ou les rejoindre et qui pour ce faire envisagent d'emprunter ce samedi les cols du Lautaret ou du Montgenèvre.

Celles et ceux qui le souhaitent peuvent apporter leur contribution à la défense du service des urgences de l'hôpital de Briançon en signant et en faisant signer la pétition en ligne (pétition-réa-briançon).

Christian Grossan

 

Jeudi 16 Février 2012 : Reportage TF1

Mardi 14 février, un reportage sur le village de Ceillac a été diffusé lors du journal télévisé de 13 h sur TF1.

Les millions de téléspectateurs ayant regardé ce reportage ont ainsi pu découvrir un charmant village de montagne où on sculpte de beaux objets en bois et où est fabriqué un excellent fromage.

Par contre, pas un commentaire, pas une image pour apprendre ou même deviner que c'est une station où l'on pratique les sports d'hiver, ski alpin, ski de fond, ski de rando, raquettes, cascades de glace, chiens de traîneaux, ski joering...

Un reportage réducteur donc où la notion de station-village ayant conservé ses activités tradtionnelles n'apparaît pas.

Pour visionner ce reportage (4'30") : reportage-ceillac-TF1 (dernier sujet, à 40 mn du début)

 

Lundi 6 Février 2012 : CRJ Minimes

Si les grands froids ont retenu chez eux de nombreux compétiteurs, ils étaient quand même plus d’une centaine à participer  ce samedi 4 février au « CRJ Minimes 11° Banque Populaire des Alpes ».

En dépit d’une température qui oscillait entre -15° et -18°c, l’épreuve s’est déroulée dans des conditions très satisfaisantes, en 2 manches tracées l’une par Yoann Maffre et l’autre par Fabrice Fournier.

Le slalom comportait 34 portes pour une dénivelée de 250 mètres.

Murielle Claude-Bérard, directrice de l’épreuve était  assitée de Noël Ribet, délégué FFS, Kévin Page, arbitre, Jean-Claude Carle, juge au départ, Yves Grossan, juge à l’arrivée et Nathalie Picard, chronométreur.

Dorian Grossan, ski club du Queyras, a ouvert les 2 manches de l’épreuve de ce CRJ très nettement remporté par Sam Alphand de Serre-Chevalier en un temps cumulé de 1’36’’48 devant Théo Arnaud su Sauze-barcelonnette 1’40’’89, Melvin Tchiknavorian lui aussi du Sauze_Barcelonnette 1’41’’54, Hugo Reynier des Orres 1’41’’60 et Romain Tonda, SC Queyras en 1’41’’81.

Chez les filles, la victoire revient à Asther Pasller de Briançon 1’39’’42, devant Tifany Roux, du Sauze-Barcelonnette 1’39’’93, Julie Rebron, Champsaur, 1’43 ’’70, Charline Berger, Serre-Chevalier 1’43’’71 et Manon Guillermin d’Orcières 1’43’’93.

La remise des prix s’est déroulée sur la terrasse de l’hôtel de la Cascade à Ceillac  pendant que de nombreux glaciairistes, parmi lesquels  plusieurs espagnols se livraient à leur sport favori  dans les « Formes du Chaos » et le « Sombre Héros ».

 

Jeudi 2 Février 2012 : Concert

Le Matefaim organise en partenariat avec l'association Jazz and Cheese un fromjazz, un concert de jazz..., jeudi 9 Février, avec le groupe Saxacordes de Serre Chevalier.

Possibilité de repas sur réservation (04 92 45 15 90). Repas 15 euros, concert 10 euros, 8 pour les membres de l'association (possibilité d'assister au concert sans prendre de repas).

 

Jeudi 19 Janvier 2012 : Recensement

Le recensement se déroulera à Ceillac du 19 janvier au 18 février.

C’est Agnès Meissimilly, longtemps en charge de l’office du tourisme du village et donc bien connue de tous qui en a été chargée.

Le recensement est une opération très importante et exige la participation volontaire de tous.

En effet, outre l’alimentation des statistiques nationales et des études démographiques, sociologiques, sanitaires, économiques qui en découlent, les résultats du recensement impactent directement la vie locale et en particulier le budget communal.

Si un certain nombre de dotations sont réparties en fonction de la population -elle était de 314 habitants pour l’INSEE en 2011- d’autres le sont à partir  du nombre de logements et de la capacité d’accueil de la station  qui viennent pondérer le chiffre de la population INSEE. C’est le cas notamment de la Dotation Globale de Fonctionnement que perçoit la commune  et qui est, en 2011, calculée sur la base de 874 habitants.

C’est dire l’intérêt que représente le recensement qui commence auquel la population est invitée à coopérer.

Christian Grossan

(quelques chiffres issus des derniers recensements...)

 

Jeudi 19 Janvier 2012 : Succès pour le Coktail des Neiges

Revenons, l'espace de quelques images, sur le Coktail des Neiges qui s'est déroulé à Ceillac.

Cette initiative proposait, le temps d'un week-end, des tarifs doux pour la pratique du ski (alpin ou fond), un accueil soigné et des activités originales, chiens de traîneaux, ski-joering, pique-nique raquettes...

Samedi soir, la "Cie Tousamba'', a présenté un Grand Spectacle mêlant pyrotechnique et musiques rythmées, spectacle dont la qualité a été unanimement appréciée. En voici donc quelques images ainsi qu'un aperçu vidéo...

 

Lundi 16 Janvier 2012 : Décès de Jacques Boulbes

Jacques Boulbes s’est éteint à Gap, ce samedi 14 janvier à l’aube de  sa 85° année.

Si la maladie l’avait atteint dès les premières années de sa retraite, les soins de tous les instants que lui prodiguait son épouse lui auront permis de vieillir et de profiter de ses 5 enfants, de ses 9 petits enfants. Il ne connaîtra pas le 12ème de ses arrière-petits-enfants attendu dans les semaines à venir…

Après avoir réalisé  en qualité de géomètre de nombreux chantiers dans ce que l’on  appelait alors l’AEF (Afrique Equatoriale Française), il intègre la puissante Compagnie Nationale d’Aménagement du Bas-Rhône Languedoc dont Philippe Lamour est alors le président directeur général.

Au début des années 70, il est détaché  dans le Queyras pour participer à l’œuvre de renouveau initiée par le maire de Ceillac par ailleurs président du syndical intercommunal du Queyras  et conduit de multiples chantiers ; création de lotissements à Ceillac, Molines en Queyras, Saint-Crépin, constructions de résidences en copropriété ou individuelles, équipements communaux dans le Queyras. A Ceillac, on lui doit notamment les immeubles de la Font Sancte, du  Cristillan, du Cheynet 1 et 2, du Bramousse, du Rioufenc, du Rial……

Sa discrétion, sa simplicité, son dévouement, son caractère toujours affable ont été appréciés par tous ceux avec qui il a été en contact : élus, administrations, entrepreneurs, collaborateurs. Admirablement secondé par son épouse,  il est aux côtés de Philippe Lamour pendant toute la phase d’émergence du Parc Naturel Régional du Queyras dont il sera naturellement  le premier directeur. Jeanine Boulbes en assurera longtemps le secrétariat avec dynamisme et efficacité. Les Boulbes, comme on les appelait, ne comptaient que des amis.

Ils habitaient depuis plus de 30 ans le hameau de la Font d’Eygliers dans une maison ancienne restaurée avec beaucoup de goût.

Originaire de  la région de Béziers, Jacques Boulbes a longtemps habité Teyran, dans l’Hérault où il reposera désormais dans le caveau familial.

Christian Grossan

 

Vendredi 13 Janvier 2012 : Cocktail des Neiges

Samedi 14 et dimanche 15 janvier 2012 dans le Queyras, ne manquez pas la 5 ème édition du « Cocktail de Neiges ». Cocktail de neiges c'est tous les plaisirs de la glisse à petits prix...

Tout le week-end : Forfaits « Spécial Cocktail de Neiges »

- 17,20 € la journée de ski Alpin (offre valable dans toutes les stations villages du Queyras).

- 8 € le pass week-end de ski de fond (offre valable sur tous les domaines nordiques du Queyras).

Et ce n'est pas tout ! De nombreuses animations gratuites seront proposées à Ceillac, sous réserve de places disponibles : randonnée en raquettes, chiens de traîneaux, ski joëring, un grand spectacle pyrotchnique et musical.

Les Ingrédients du Cocktail à Ceillac


Samedi 14 Janvier

- 9 h : Pot de bienvenue (café et infusion) à l’office de tourisme de Ceillac.

- 10 h 30/11 h : départ de la randonnée en raquettes avec pique-nique (rendez-vous devant l'Office de Tourisme de Ceillac / inscription obligatoire au 04 92 45 05 74 / 15 places)

- A partir de 10 h et tout au long de la journée : baptême chiens de traîneaux (sous réserve des conditions météo - inscription obligatoire au 04 92 45 05 74 / 20 places)

- 18 h : L’incontournable ''Cie Tousamba'', Grand Spectacle Pyrotechnique & Musical où se déploie des tableaux rythmiques et imaginaires livrant chromes et étincelles multicolores … Rendez-vous devant la salle des fêtes de Ceillac. Spectacle gratuit.

Chocolat chaud et vin chaud offert par le comité des fêtes de Ceillac.


Dimanche 15 janvier

- 10 h à 13 h 30 : Ski joëring avec démonstration, baptême et initiation. S'il y a du monde, l'activité pourra se prolonger dans l'après-midi. Rendez-vous dans les prés en face de Proxi alimentation.

Promenade à dos d’âne pour les enfants
(sur le même lieu)


Plus d’infos sur www.cocktaildeneiges.fr / 04 92 45 05 74 ou 06 30 73 31 78

 

 

Mercredi 11 Janvier 2012 : La vie sauvage de nos vallées

C’est le thème retenu pour cette nouvelle édition de la Semaine des Traditions Queyrassines  qui se déroulera à Ceillac du 15 au 20 janvier.

C’est  le traditionnel concert de cloches qui ouvrira le cycle des animations dimanche soir, à 18 heures, sur la place Philippe Lamour où un pot d’accueil avec dégustation de produits locaux est organisé.

Lundi, à 10h, visite guidée gratuite du village et, à 17h 30, à la salle polyvalente conférence « traces et indices ».

Mardi, de 9 h 30 à midi,  une sortie nature est prévue à la découverte des  « prédateurs ». A 17 h, après la projection du film de Nicolas Vanier, « le loup », un débat sera animé à la salle polyvalente.

La sortie nature du mercredi matin permettra d’aller à la rencontre  des « oiseaux de nos montagnes ». A la salle polyvalente dès 17h30,  « les rapaces » feront l’objet de différents débats.

La journée de jeudi sera consacrée à une « journée trappeur ». Raquettes aux pieds les amateurs partiront à la découverte des traces des animaux de nos montagnes. Le repas est prévu.

Vendredi soir, à 17h30, toujours à la salle polyvalente, la dernière des conférences sera consacrée aux  « chamois, bouquetins et autres bêtes à sabots ».


Toutes les sorties nature et toutes  les conférences seront animées par la Maison de la Nature des Hautes-Alpes. Cette association dont le siège est à Guillestre a pour mission d’éduquer et de sensibiliser le public à la nature par une approche ludique associée à des supports pédagogiques complémentaires.

Comme à l’accoutumée, certains restaurants du village proposeront  le soir à 20 heures un menu tradition : mardi, le Matefaim, mercredi la Cascade, jeudi Lou Peilloc.

Pour tous compléments d’informations et pour les inscriptions aux différentes animations s’adresser au point  d’accueil et d’animation du village, au rez de chaussée de l’immeuble de la mairie.

animations.ceillac05@orange.fr  ou téléphone 06 30 73 31 78

 

Programme en détails

Dimanche 15 janvier

• 18 h, concert de cloches suivi du pot d’accueil avec dégustations produits locaux
(RDV place Ph.Lamour)


Lundi 16 janvier

• 10 h, visite guidée du village (gratuite, RDV église Ste Cécile)

• 17 h 30, Conférence "Traces et Indices" par la maison de la nature des Hautes Alpes (RDV salle polyvalente, entrée libre)


Mardi 17 janvier

• 9 h 30 ‐12 h, Sortie Nature : "Les prédateurs" accompagnée par la Maison de la nature des Hautes-Alpes (2€/pers, s’inscrire au point accueil animations dans bureau de l’office de tourisme)

• 17 h, Projection du film "Loup" de Nicolas Vanier, suivi d’un débat animé par la Maison de la Nature des Hautes Alpes (RDV salle polyvalente, entrée libre)

• 20 h, menu tradition au restaurant le Matefaim (résa : 04 92 45 15 90)


Mercredi 18 janvier

• 9 h 30 ‐12 h, Sortie Nature : "Les oiseaux de nos montagnes" accompagnée par la Maison de la nature des Hautes Alpes (2€/pers, s’inscrire au point accueil animations dans bureau de l’office de tourisme)

• 17 h 30, Conférences "les Rapaces" par la maison de la nature des Hautes Alpes (RDV salle polyvalente, entrée libre)

• 20 h, Menu Tradition à l’Hôtel La Cascade (résa : 04 92 45 05 92)


Jeudi 19 janvier

• 9 h 30, Sortie raquettes Trappeur (journée, avec repas du midi prévu) : sur les traces des animaux de nos montagnes (sur inscriptions au point accueil animation, 8€ par personne)


Vendredi 20 janvier

• 17 h 30, Conférence "Chamois, Bouquetins et autres bêtes à sabots !" par la maison de la nature des Hautes-Alpes (RDV salle polyvalente, entrée libre)

• 20 h, Menu Tradition au restaurant Lou Peilloc (résa : 04 92 20 47 36)

 

Menu Traditions des restaurants

 

Mardi 10 Janvier 2012 : Coupe de France Télémark ~ Résultats

C’est sur la piste de Girardin remarquablement préparée que s’est déroulée ce dimanche la première épreuve de la Coupe de France Télémark Tour 2012.

Cette compétition initialement prévue à AURON (Alpes Maritimes) et déplacée à la dernière minute sur le Queyras mieux enneigé a réuni une trentaine de compétiteurs et mobilisé autour d’Eric Randu, moniteur à l’ESF de Ceillac, une poignée de bénévoles pour le tracé de l’épreuve réalisée par Emmanuel Barou, moniteur à l’ESF de Vars, les contrôles, le chronométrage , sous le regard vigilant de Pascal Berger et Jérôme Zancarano, officiels de la FFS et de Jean-Claude Carle, directeur de l’ESF  de Ceillac,…

Quoique peu nombreux le public a été conquis tant par la qualité esthétique de cette pratique redécouverte il y a quelques années  que par la technicité du parcours qui comportait  un slalom, un saut  sur tremplin et dont la boucle finale très accentuée précédait  un sprint en skating.


Rage et performance de l'ouvreur, Pierre Dambel.

Et l’idée a été avancée que la petite station village de Ceillac gagnerait à s’impliquer fortement dans ce type de manifestation sportive, populaire et originale, valorisant bien outre la technique sportive et la maîtrise de la glisse, les notions de convivialité, de simplicité, d’authenticité que le télémark porte en lui .

Christian Grossan

 

  RÉSULTATS
  TROLL FEMMES
1 FROISSART MAELLE ~ Alpes Sud Telemark (Risoul)
2 BLYTH CHLOE ~ les Ouches
3 VERBECK OCEANE ~ Samoens
   
  JUNIOR FEMMES
1 TAYLOR JASMINE ~ les Ouches (GB)
2 RANDU ELISE ~ Alpes Sud Telemark (SCQueyras)
   
  SENIOR FEMMES
1 PEROT EMILIE ~ Auron
   
  MINITROL HOMMES
1 RANDU PAUL ~ Alpes Sud Telemark (SCQueyras)
2 KRATTER LEO ~ Alpes Sud Telemark (SCQueyras)
   
  TROLL HOMMES
1 NEWMAN MAX ~ les Ouches (GB)
2 AGONI ENZO ~ Samoens
3 CHAREST ALEXIS ~ Alpes Sud Telemark (SCQueyras)
   
  JUNIOR HOMMES
1 ISSAUTIER GUILLAUME ~ Auron
2 BLAIN SWAN ~ Allos
3 GADDI LOUIS ~ Samoens
   
  MASTER HOMMES
1 FULCONIS NICOLAS ~ Auron
2 SAPET REMI ~ Allos
3 BLAIN JEAN FRANCOIS ~ Allos
   
  SENIOR HOMMES
1 BERGERETTI CLEMENT ~ Combloux
2 BAUD GUILLAUME ~ Morzine

 

Quelques photos pour apprécier les différences de style...


Un style très pur, très fluide...


et très appliqué, en virage droite comme à gauche.


La facilité apparente masque, comme souvent, une technique maîtrisée avec un physique à la hauteur.


Style plus ramassé au plus près des portes.


Gestuelle originale et ancienne pour le plaisir des yeux... (photo Hugo)


... avec ses variantes de position. (photo Monique)


Le skate final, très éprouvant après une descente sur les chapeaux de roue et un loom serré. (photo Monique)


Podium des Troll Hommes

Podium des Troll Femmes

 


Podium des Senior Femmes

Podium des Senior Hommes

 


Podium des MiniTroll hommes

Podium des Junior Femmes

 


Podium des Master Hommes

Podium d'Honneur pour Pierre Dambel

 

Jeudi 5 Janvier 2012 : Coupe de France Télémark

La première épreuve du Circuit Coupe de France Telemark Tour 2012, prévue initialement à Val d'Allos, se déroulera, ce dimanche 8 janvier, à Ceillac, qui bénéficie de bonnes conditions d'enneigement.

Ce sera l'occasion d'assister à de belles courses avec des concurrents adeptes du talon libre et de l'esthétisme...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que le télémark ? (source Wikipedia)

Avant tout une Video de Stéphane Dufour pour découvrir le télémark... : telemark

 

Histoire

Cette technique de virage très esthétique, d'origine norvégienne, disparaît avec l'apparition du virage christiania - le virage du ski alpin moderne - bien plus performant qui rencontre un grand succès en compétition et auprès des gens de la haute société.

Le télémark renaît en Amérique du Nord vers 1972 pour devenir ce qu'il est aujourd'hui.

 

Le matériel

Les chaussures présentent un bec à l'avant permettant la fixation sur les skis. Elles sont beaucoup plus souples que les chaussures de ski alpin classique. De la coque en cuir (qui est encore utilisée) on est passé progressivement au plastique souple. Ces chaussures permettent la descente en milieu alpin autant que la montée du même type que le ski de randonnée. La coque cuir, plus souple et plus agréable à porter, n'a pas disparu et a toujours ses aficionados. Mais à l'usage et pour un emploi plus sportif, la coque plastique donne plus de sécurité et de facilité et gagne donc du terrain.

Il existe des skis dédiés au télémark, même si, pour limiter les dépenses, on peut monter les fixations de télémark sur d'anciens skis alpins. Les lattes télémark présentent encore souvent des cœurs en bois et au talon plus souples. On peut trouver des modèles plus ou moins spécialisés : piste, hors-piste, poudreuse, carving, 4x4 passe-partout, twintips. La tendance des années 2000-2005 est le ski dit fat, c’est-à-dire présentant des lignes de côtes larges, adaptées à la neige vierge et à la pratique backcountry, terrain de prédilection du telemark.

La fixation de Télémark est très simple et malgré sa rusticité, elle offre une bonne sécurité en cas de chute. Avec les modèles plus récents, un système de sécurité est existant. D'un poids insignifiant, on peut surélever la fixation pour éviter d'accrocher la neige dans les virages avec des plaques spéciales. On peut y ajouter une talonnière spéciale pour le ski de randonnée.

Depuis 2006, la plupart des fabricants proposent des modèles de randonnée, dits « FreePivot », où l'étrier avant peut être débloqué pour permettre un débattement équivalent aux fixations de randonnée alpine en montée. Enfin, la nouvelle norme NTN, conçue et commercialisée depuis 2007 par Rottefella, propose elle aussi un système de montée, pour des chaussures mixtes, c'est-à-dire adaptables au télémark (NTN) et a certains standards de fixation de randonnées alpines.

Originellement, on utilisait l'alpenstock, un bâton d'environ 2 mètres. Il est maintenant moins utilisé au profit des bâtons de ski « classique ». On les choisit alors plus courts qu'en ski alpin puisque le centre de gravité est plus bas (en général en dessous du coude). L'usage de bâtons n'est cependant pas indispensable, notamment pour goûter aux joies du télé-surf où l'on cherche à se pencher le plus possible dans le virages ou pour faire du carving.

 

Épreuves

Le télémark est essentiellement une discipline pour amateurs éclairés.

Les épreuves sont de trois types :

  • géant : un slalom chronométré en deux manches, avec un saut en milieu de parcours, et des éventuelles pénalités pour sanctionner le style ;
  • classique : épreuve chronométrée en une manche de deux minute et demie à quatre minutes, comportant des parties libres, des parties en slalom entre portes, des sauts, des looms et des parties à parcourir en skating ; des pénalités de style sont également appliquées ;
  • classique sprint : épreuve similaire à la « classique », mais plus courte et en deux manches.
  • Le télémark s'est porté candidat pour être un sport olympique en 2014 ou aux olympiades suivantes, selon l'avancement du dossier.

Championnats du monde

En 2011, Le telemarkeur Français Phil Lau est sacré Champion du monde de Classic Sprint et remporte le Globe de la discipline. Puis pour couronner la saison, il a décroché la récompense ultime, à savoir : le Globe du classement général de la Coupe du Monde. Très bonne saison pour le telemark français qui a de beaux espoirs pour 2012, avec Phil Lau et d'autres Outsider comme son frère Swen Lau ou encore le telemarkeur Antoine Bouvier et d'autres membres de l'équipe de France (ainsi que des espoirs féminins)...

Le telemark Français se porte donc bien et œuvre avec la fédération pour que le Telemark devienne une discipline Olympique.

 

Mardi 3 Janvier 2012 : Schéma Départemental de Coopération Intercommunale

En date du 26 décembre 2011, Madame Francine Prime Préfet des Hautes-Alpes, a arrêté le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale.

Comme nous vous le laissions entendre en avril dernier, le nombre de groupements est sensiblement réduit puisqu'il passe de 20 à 9.

Sans surprise, la communauté de communes de l'Escarton du Queyras - à laquelle adhère la commune de Ceillac - et celle du Guillestrois constitueront donc à terme une seule et même Communauté de Communes, avec 16 communes et 8251 habitants. (voir document préfecture 05 : SDCI)

En revanche, alors que localement aucune information n'a été donnée par la municipalité de Ceillac, le compte-rendu de la commission départementale réunie à cet effet fait état du lancement par la communauté de communes l'Escarton du Queyras d'une étude en vue de la création éventuelle d'un Commune Nouvelle issue de la fusion des 8 communes d'Abriès, Aiguilles, Arvieux, Ceillac, Château-Ville-Vieille, Molines-en-Queyras, Ristolas et Saint-Véran.

Christian Grossan

 

Dimanche 1 er Janvier 2012 : nouvelle année

« Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »

Un précepte certainement applicable à la dimension d'une vallée, comme Ceillac...

 

Dernières nouvelles : 2011 ~ 2010 ~ 2009 ~ 2008 ~ 2007 ~ 2006 ~ 2005 ~ 2004 ~ 2003 ~ 2002 ~ 2001 ~ 2000