Dimanche 14 Janvier 2018 : De nombreux visiteurs ont répondu à l'Appel du Grand Nord

Alors que les dépressions se succèdent sur la France, c'est un temps ensoleillé qui a accompagné la troisième édition de l'Appel du Grand Nord qui s'est déroulée samedi et dimanche à Ceillac.

La neige tombée en abondance depuis le début de saison était au rendez-vous et a permis la pratique ou la découverte de multiples activités de nature à caractère nordique, comme le ski-joering, les chiens de traîneaux, le ski de fond ou les raquettes par exemple.

Parallèlement, l'association "Regards Alpins", proposait une rétrospective autour de Jack London avec une exposition, une conférence et la projection du film synthétique de Michel Viotte qui retrace le parcours du célèbre écrivain à la vie aventureuse et tumultueuse.

Il était également possible d'étudier, avec des professionnels de la montagne, la composition du manteau neigeux, ou encore, avec Agnès du Parc du Queyras, de découvrir la faune spécifique du Queyras.

Un week end particulièrement riche donc qui a permis à beaucoup de mieux connaître le potentiel des vallées du Queyras avec une panel d'activités possibles particulièrement fourni.

Michal Zamojski façonnant un skieur de fond en glace.


Ouverture de la manifestation, organisée par l'Office de tourisme du Guillestrois-Queyras, la Communauté de Communes et la Commune de Ceillac en partenariat avec les socio-professionnels dont l'ESF, Arlène Buzet, Yves Fouque, Guil Bike... (photo Sylvie Barrachin)


Décor somptueux pour les pistes de fond...


...comme pour les parcours en raquettes. (photo Yves Fouque)


Le givre de surface, en quantité, a ajouté à la beauté des paysages. (photo Yves Fouque)


Le chien de traîneau a été une activité particulièrement prisée. (photo Monique Eymard)


Le ski joering, une pratique dont l'origine remonte à -2500 ans. (photo Monique Eymard)


Le hockey, un moyen de découvrir le fond en s'amusant.


Biathlon avec tir à la carabine laser, un exercice qui demande concentration et précision.


Beaucoup de candidats pour découvrir le fat-bike, un vélo pourvu de gros pneus pour rouler sur la neige. (photo Monique Eymard)


Agnès, du Parc du Queyras, a animé, un atelier "découverte de la faune du Queyras" destiné aux enfants.


Visite de l'exposition consacrée à Jack London, avec les commentaires des membres de "Regards Alpins" .

 

Mercredi 10 Janvier 2018 : Concert du Nouvel An

Petit retour sur le concert du Nouvel An donné à l'église Saint-Sébastien le mercredi 3 Janvier dans une église comble.

Une très belle soirée avec un accueil du public par Christian Grossan, maire de Ceillac, et Didier Bertrand, président de l'association des Amis de Ceillac qui a organisé et offert le concert, en partenariat avec la commune.

Ce concert a été l'occasion d'annoncer que le concert du 26 juillet 2018, organisé dans le cadre des Musicales du Jeudi, se tiendra exceptionnellement autour du lac Sainte-Anne où aura lieu le traditionnel pélerinage. Ce concert en plein air sera bien entendu gratuit et accessible à tous.

 

Jeudi 4 Janvier 2018 : Grand Nord

Le week end des 13 et 14 Janvier, se déroulera l'Appel du Grand Nord à Ceillac, une manifestation organisée par l'Office de Tourisme du Guillestrois-Queyras en partenariat avec la commune de Ceillac.

L'objectif de la journée est de faire découvrir les activités nordiques aux visiteurs en proposant du ski de fond, de la raquette, du biathlon, du fatbike, des chiens de traîneaux... ainsi qu'une expo photo, un film et une conférence autour de Jack London.

Voir le programme complet ci-dessous... (à télécharger en pdf) :

 

Lundi 1er Janvier 2018: Voeux du maire

 

Samedi 30 décembre 2017 : Concert du Nouvel An

L'Association "Les Amis de Ceillac" propose un concert à l'occasion de la nouvelle année.

Il aura lieu mercredi 3 janvier, en l'église Saint-Sébastien, à 17 h.

Grégory Berhuy, contre-ténor, accompagné par Alexandre Renard, pianiste, proposera un programme varié, adapté à la tessiture si spécifique des contre-ténors.

L'entrée est libre, le concert étant financé par l'association avec le soutien de la commune.

 

 

 


PROGRAMME

Music for a while

Die götter Griechenlands

Sta nell'ircana

Vedro con mio diletto

Purcell

Schubert

Haendel

Vivaldi


Interlude pianistique

lhr bild

Svegliatevi nel Core

Vergnügte Ruh

Ombra mai fu

A Chloris

I don't Know

Schubert

Haendel

J. S. Bach

Haendel

Hahn

Clostre

 

Alexandre Renard — Contre Ténor

A trois ans, la musique entre dans sa vie et porte un nom : le violon. Alexandre Renard et sa musique sont tous deux étroitement liés au Centre de Pratique Musicale de Thônes. Très rapidement, le chant devient une évidence. En 2007, à 10 ans, il intègre la Maîtrise de l'Opéra National de Lyon. Sa formation de chanteur et de pianiste commence dans cette grande maison. Sous la direction du chef de choeur de la Maîtrise, Karine Locatelli, son parcours en tant que choriste et soliste aura déterminé son choix de vie, sa « voie ». Le Chant !

Ces années lyonnaises lui auront fait découvrir l'Opéra, notamment Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart, La Dame de Pique, composé par Piotr Illitch Tchaikovski, Jérémie Fisher (soliste) de Isabelle Aboulker, Curlew River (soliste) et Golden Vanity de Benjamin Britten, ainsi que Douce et Barbe Bleue d'Isabelle Aboulker, ou encore Werther de Jules Massenet.

De retour en Haute-Savoie, il poursuit sa formation de chanteur avec Eva Kiss au Conservatoire à Rayonnement Régional d'Annecy et sa formation de pianiste au Centre de Pratique Musicale de Thônes. C'est à ce moment, et après sa mue vocale, que son registre de Contre-Ténor se précise.

Après son baccalauréat, il intègre la faculté de musicologie et poursuit sa formation de chanteur avec Cécile Fournier et de pianiste au Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble. En 2017, il obtient son Diplôme d'Etudes Musicales au CRR de Grenoble. Il travaille aujourd'hui avec Cécile Fournier, Emmanuel Cury, et Robert Expert (professeur au Conservatoire Supérieur de Lyon). Aujourd'hui en troisième année de licence de musicologie, il conforte sa culture musicale tout en pratiquant le chant et la direction de choeur.

En tant que soliste, il est allé à la rencontre de La Messe de l'Homme Armé et du Requiem de Karl Jenkins, du Gloria et Magnificat de John Rutter, de Dogora de Etienne Perruchon , Skaanza – Création Mondiale au Victoria Hall de Genève de Etienne Perruchon, mais aussi du Magnificat de Telemann, du Stabat Mater de Pergolese, du Te Deum et du Magnificat de Marc Antoine Charpentier, du Requiem de Maurice Duruflé, du Garçon 1 dans La Flûte Enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart, de la Messe brève de Mozart, de Jesu meine Freude de Jean Sébastien Bach ou encore Und seine Barmherzigkeit wéhret immer für und für de Telemann et Carmina Burana de Cari Orff.

Il aborde durant ses récitals avec piano ou de petites formations de musique de chambre le répertoire allant de la musique baroque à la musique du XXI ième siècle.

 

Grégory BERHUY

Grégory BERHUY a commencé le piano à l'âge de 9 ans. Au cours de ses études pianistiques, qu'il mène en parallèle de ses études scientifiques, il a été l'élève de Gabriela Torma et Hakim Bentchouala-Golobitch. En 2007, il est nommé professeur des universités à l'Université de Grenoble Alpes, à l'âge de 34 ans. En 2013, il entre dans la classe de Sandra Chamoux au CRR de Grenoble.

Il obtient son Diplôme d'Etudes Musicales de piano de l'Arc Alpin en Mai 2017.

Il est actuellement en 3ème cycle d'accompagnement au CRR de Grenoble, dans la classe de Sébastien Jaudon, où il aborde des répertoires allant de la musique baroque à la musique contemporaine. Par ailleurs, il fait partie de la classe de chant de Nadia Jauneau, professeur de chant au CRR de Grenoble, ainsi que du choeur Colla Voce. Il a également intégré cette année le choeur de la Fabrique Opéra.

Passionné de musique de chambre et de chant lyrique, il accompagne régulièrement des chanteurs à l'occasion de concerts publics et privés.

 

Vendredi 29 décembre 2017 : Conditions de neige idéales pour tous les pratiquants

Qu'on se le dise, les conditions de neige sont excellentes, que ce soit pour le ski alpin, le ski de fond ou les raquettes !

Les hauteurs relevées, après tassement dû à la transformation, sont conséquentes :

- front de neige : 60 cm

- départ du domaine haut : 1,10 m

- haut du domaine : 1,30 m

Cet hiver s'annonce comme un des meilleurs hivers de la décennie écoulée puisque la saison démarre avec des cumuls de neige qui garantissent des conditions optimales jusqu'à la fin de l'hiver...

Et fait est, que le sourire affiché par les visiteurs venus passer quelques jours ou plus dans la vallée pour goûter aux plaisirs de l'hiver en dit long...

1,10 m de neige à 2000 m, lors de la dernière grosse chute avant l'ouverture.

A l'arrivée du télésiège, départ du domaine haut.

Depuis la piste des Fontinets ; nature, neige et soleil sont au rendez-vous.

 

 

Dernières nouvelles des années précédentes :

2017

2016 ~ 2015 ~ 2014 ~ 2013 ~ 2012 ~ 2011 ~ 2010 ~ 2009 ~ 2008 ~ 2007

2006 ~ 2005 ~ 2004 ~ 2003 ~ 2002 ~ 2001 ~ 2000