Mardi 7 Janvier 2020 : Cérémonie des voeux

Retour sur la cérémonie des voeux qui s'est déroulée le 5 janvier 2020 à la salle des fêtes de Ceillac.

Elle a été l'occasion pour le maire du village de dresser un rapide bilan de l'année écoulée et d'évoquer la mandature 2014-2020 marquée par la fusion des communautés de communes du Queyras et du Guillestrois avec la prise de nombreuses compétences...

Après salué l’assistance nombreuse, Christian Grossan a remercié de leur présence Patricia Mohret Michaud, sénatrice des Hautes-Alpes, Marcel Cannat, vice-président du Conseil Départemental, président du SDIS et du SIGDEP,   Valérie Garcin Eyméoud, conseillère départementale du Queyras et adjointe de Molines, Danièle Guignard, maire de Saint-Véran, Anne Chouvet, maire d’Eygliers, Dominique Moulin, adjoint de Guillestre et vice-président de l’office du tourisme du Guillestrois-Queyras, les gendarmes de Guillestre, les conseillers municipaux, les pompiers, Jacques Roux technicien forestier de l’ONF chargé de suivre le secteur de Ceillac, bientôt retraité, ainsi que le président de l’union départementale de l’économie sociale et solidaire qu'il avait eu l’occasion de rencontrer dans d’autres fonctions à Gap.

" Je suis très heureux de vous voir aussi nombreux pour cette cérémonie qui est d’abord la cérémonie de présentation des vœux, alors, pour ne pas l’oublier, je commence par là et vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2020.

Cette année 2019 qui vient de s’achever a été pour nous une bonne année, tant en termes de fréquentation touristique qu’en termes de résultats des remontées mécaniques ou du ski de fond. Je me souviens aussi que les résultats de la foire aux moutons avaient été très satisfaisants. Et j’avais rencontré, avant qu’il ne parte, Christophe Gauthier qui m’avait dit avoir fait la meilleure récolte de pommes de terre qu’il ait jamais faite. C'est dire que c’est une bonne année pour tout le monde !

Je viens d’adresser une longue lettre à la population, un bilan de la mandature écoulée, je n’y reviendrai pas. Je voudrais simplement souligner que cette année 2019 a été une année particulièrement favorable puisque l’on a vu l’installation permanente d’une dizaine de personnes au village. La dernière arrivée est Céline, avec son fils Sacha, qui s’est installée à l’ancien restaurant Lou Peilloc pour y créer un atelier de poterie. J’ai vu aussi toute la famille Boulet-Gercourt qui s’est installée à la fin de l’été avec ses 2 enfants. C’est un moment de grande satisfaction que de voir que l’État Civil se porte bien ; on saluera aussi l’arrivée de la petite Ambre, fille d’Estelle et de Lionel, que l’on attendait plutôt début janvier et qui est arrivée fin décembre 2019, une naissance qui concourt à améliorer encore les résultats de l’année 2019.

Dans quelques jours, nous vous adresserons - et j’excuse l’absence de Michel Chavrot, 1er adjoint - la 14ème lettre d’informations dans laquelle nous reviendrons plus en détails sur l’organisation des élections municipales prochaines (15 et 22 mars 2020), sur les projets engagés ou en cours mais aussi sur la situation précise des finances communales.

2019 a été aussi la conclusion d’une première partie de la mandature de la Communauté de Communes du Guillestrois-Queyras officiellement installée au 1er janvier 2017 après une genèse plus ou moins longue. La grossesse n’a pas été sans douleur et l’accouchement lui-même pas simple non plus. Ce que j’en garde, c’est que sous l’autorité de Max Brémond, les choses se sont passées du mieux qu’elles le pouvaient grâce, sans doute, à sa témérité, à sa détermination et aussi, même si quelquefois son caractère nous a paru quelque peu encombrant, à la directrice générale des services dont on a fait une grande spécialiste de l’interprétation de la loi, au point qu’entre nous, nous la surnommons amicalement Madame Nôtre. Max Brémond d’ailleurs s’est excusé, tout comme Bernard Leterrier, de ne pouvoir être présent ce soir. Il en est de même pour Félix Caillet, curé de la paroisse.

Première mandature donc de cette Communauté de Communes née sous un jour différent avec un territoire différent, des compétences différentes parfois subies parce que souvent imposées mais on a appris à travailler et je pense dans de bonnes conditions. Dominique Moulin pourrait nous dire que l’office du tourisme a eu lui aussi à surmonter des difficultés parce qu’effectivement s’agissant de territoires différents, il y avait des positionnements en matière de politique touristique et de markéting très différents et on a eu du mal parfois à s’accorder mais je pense que les choses sont aujourd’hui bien engagées comme le sont sous l’autorité de Valérie Garcin le syndicat Mixte des stations du Queyras et la régie qui gère ces mêmes stations. J’apprécie d’autant sa présence qu’elle me supporte comme vice-président. J’espère qu’elle nous annoncera bientôt de très bons résultats.

J’ai aperçu la directrice du Parc et je voudrais, puisque je siège au Parc depuis 2014 en tant que vice-président puis en tant que président, parler de cette instante intercommunale. On est arrivés dans des conditions vraiment difficiles, venant après une série de 13 licenciements, un moment de grande défaillance et de défiance des communes par rapport au Parc et je suis heureux d’avoir ramené au « bercail » au sein du comité syndical 4 maires récalcitrants : madame le maire de Saint-Véran, qui avait quitté le conseil syndical du Parc en 2013 ou 2014, monsieur le maire de Molines, monsieur le maire de Château-Queyras et jusqu’au maire d’Aiguilles qui nous a rejoints entre temps. Donc, aujourd’hui, l’ensemble des maires du Queyras, dans sa version historique, est maintenant dans un conseil syndical du Parc, qui sous l’autorité souriante mais ferme quand même de Valérie, directrice du parc, a retrouvé un peu ses marques, s’est fixé un certain nombre de directions, à produire quelques livres et autres publications qui permettent de valoriser le travail des agents et d’informer le public parce que l’une de vocations des parcs, c’est aussi de participer à l’éducation du public. L’activité du parc, en particulier auprès de l’école de Ceillac est remarquable. On a réalisé avec les enfants un travail autour de la conception et l’aménagement des cabanes du Lacas et de l’homme. Ils ont fait eux-mêmes de maquettes, ils ont beaucoup travaillé sur le sujet et c’est je pense une des vocations sur laquelle j’aimerais que mon ou mes successeurs, avec vigilance, poursuivent le travail entrepris.

On a eu aussi une année très satisfaisante au SIVU présidé par Tintin qui gère la microcentrale du Cristillan et qui, malgré la sécheresse, nous a apporté cette année des résultats très intéressants grâce, en particulier, à des investissements heureux, avec l’installation d’une deuxième turbine qui génère une électricité ayant une valeur de rachat bien supérieure et garantie par EDF.

C’est donc une année qui se termine bien, une période aussi qui se termine. Quant à moi, je vous l’ai dit, je ne serai pas candidat aux prochaines élections et il semblerait que les adjoints emboîtent mon pas et on assistera donc à un large renouvellement du conseil municipal. Ce qui, pour ne pas gêner nos successeurs va nous conduire quand même en mars à voter le budget parce qu’une équipe nouvelle en dehors des affaires aurait quelques difficultés  à voter le budget avant la date fatidique du 15 avril, sachant que les maires seront installés le 27 mars.

Je vous redis le plaisir que j’ai à vous voir si nombreux en particulier ce soir parce que c’est la 6ème et dernière fois que je m’adresse à vous. Je suis rentré comme secrétaire de mairie auprès de Philippe Lamour en 1975, après des mandats successifs, des allers-retours entre la direction du Parc, un séjour de 15 ans au Département, je partirai 45 ans après avoir commencé à graviter autour de cette mairie. J’en tire beaucoup de satisfaction mais le temps est venu, il faut savoir tourner la page. C’est un peu provocant ce que je vais dire, mais lorsque j’entends tout le monde protester contre la retraite à 62, 64 ans, et puis voir les mêmes s’accrocher à leur poste jusqu’à 80 ans, je me dis qu’il y a quand même là des incohérences.

Je remercie celles et ceux avec qui j’ai travaillé tant au niveau du personnel qu’avec les conseillers municipaux. Je ne citerai personne mais je remercie plus particulièrement ceux qui se sont largement investis. Ils se reconnaîtront.

Meilleurs vœux et bonne année à tous."

 

Patricia Mohret Michaud a ensuite pris la parole pour, en toute simplicité, rendre hommage au maire de la commune, ainsi qu'à son équipe, pour son engagement dans la mission difficile qui est celle des maires aujourd'hui.

Marcel Cannat a, quant à lui, rappelé son attachement fort à la vallée de Ceillac dont il apprécie l'esprit familal et solidaire. Il a ensuite rendu hommage au travail et à l'efficacité militante de Christian Grossan dans les différentes missions qu'il a pu exercer, au Conseil Général, au Parc du Queyras ou à la Commune. Il a enfin évoqué le travail à Ceillac du SIGDEP, dont il est président, qui a beaucoup été consacré, ces dernières années, à sécuriser l'éclairage public parfois défaillant par, notamment, la mise en place de nouveaux coffrets et de disjoncteurs.

 

Mardi 7 Janvier 2020 : Nocturnes du Nordic !

Ce vendredi, de 18 h à 20 h, sont proposées à Ceillac et à Saint-Véran "Les Nocturnes du Nordic".

Il s'agit de profiter de la pleine lune ce jour-là qui offrira de par sa luminosité réfléchie par la neige la possibilité de skier sans frontale (à prévoir quand même si la lune se montrait timide...).

Une belle occasion de s'initier en famille dans une ambiance étonnante si particulière avec un accès gratuit, l'assistance des moniteurs sur une boucle dédiée. Sans oublier les boissons chaudes prévues au chalet d'accueil...

 

Lundi 6 Janvier 2020 : Ambre découvre Ceillac !

Dernière née de l’année 2019, Ambre (2,450 kg pour 45 cm), fille d'Estelle et de Lionel, découvre Ceillac revêtu de sa robe d'hiver.

Il va sans dire qu'avec sa bouille d'amour, elle fait le bonheur de ses parents.

 

 

Samedi 28 décembre 2019 : Cérémonie des voeux 2020

Comme c'est la tradition depuis le début de ce mandat, le maire de la commune, Christian Grossan, et son Conseil Municipal invitent la population à une cérémonie des voeux, le dimanche 5 janvier à la Salle des Fêtes.

Cette année, cette cérémonie aura une tonalité particulière puisqu'elle se déroulera trois mois avant les élections municipales qui devraient voir "sortir" un conseil municipal en grande partie renouvelé puisque la majorité du Conseil actuel ne devrait pas se représenter.

Ce sera donc l'occasion pour le maire de compléter le bilan de sa mandature, qui a déjà fait l'objet d'une lettre envoyée aux Ceillaquins, mais aussi de faire part de ses visions pour l'avenir de la vallée.

 

Dimanche 15 décembre 2019 : Enneigement

Hier, après une chute de 45 cm qui viennent s'ajouter aux 37 cm tombés dimanche dernier, tout le monde était à l'oeuvre au village pour déneiger les différents accès.

    Un travail physique mais effectué avec le sourire puisque le manteau neigeux, que ce soit en bas de vallée au village ou en altitude, est très conséquent et garantit une saison hivernale sous les meilleurs auspices...

 

 

Dernières nouvelles des années précédentes :

2019 ~ 2018 ~ 2017

2016 ~ 2015 ~ 2014 ~ 2013 ~ 2012 ~ 2011 ~ 2010 ~ 2009 ~ 2008 ~ 2007

2006 ~ 2005 ~ 2004 ~ 2003 ~ 2002 ~ 2001 ~ 2000