T R A C E S A N I M A L E S

L'observation des traces apporte une mine de renseignements (espèce, taille, poids, sexe, activité...) et se révèle être une activité des plus intéressantes, notamment en hiver quand la neige devient un moule où s'inscrivent les signatures des espèces qui parcourent la vallée...

Parler d'empreintes serait plus exact, les traces étant l'ensemble des indices de présence laissés par les animaux (empreintes, crottes, poils, urine ...). Un ensemble d'empreintes constitue une voie qui est un critère d'identification à part entière et permet de deviner l'activité de l'animal (chasse, fuite, recherche de nourriture ...).

 

Vous trouverez les traces des animaux suivants :

- ongulés : chamois, chevreuil, sanglier

- mustélidés :belette, hermine, fouine, martre, putois

- canidés : renard, loup, chien

- divers : lièvre, lapin, écureuil, marmotte, loir, hérisson, blaireau, lynx

 

ONGULES

CHAMOIS

Le chamois est herbivore, les herbes des alpages sont le plus souvent à son menu mais il ne dédaigne pas les feuilles des arbres, les jeunes pousses de printemps qui l'enivrent comme le chevreuil, ainsi que les lichens et les champignons.

CHEVREUIL

Le chevreuil affectionne les herbes, les feuilles d'arbres, les glands, les champignons, l'écorce et les bourgeons qui le saoûlent littéralement au printemps (ce qui rend son approche très facile).

CERF

Roi de la forêt, le cerf est présent dans la vallée, de manière plus ou moins régulière.

En cette année 2001, il a été observé à plusieurs reprises dans le haut Mélézet.

SANGLIER

Animal très discret, de plus en plus présent. S'il est essentiellement nocturne, le sanglier signale sa présence par les ravages qu'il occasionne...

Son régime, quasi omnivore, est limité en montagne : racines, fruits, céréales, tubercules, champignons, rongeurs, mollusques...

 

MUSTELIDES

BELETTE

Si elle mange surtout des petits rongeurs, elle ne dédaigne pas non plus lapins, oiseaux, insectes, mollusques et lézards.

HERMINE

Animal très vif qui ne tient pas en place et que l'on peut rencontrer très haut en altitude (J'en ai vu à 3100 mètres !), son régime alimentaire est comparable à celui de la belette (lapins et rongeurs surtout mais aussi oiseaux, oeufs, lézards, insectes, fruits, escargots...)

FOUINE

Peu présente dans le Queyras, la fouine se fait quelquefois voleuse (oeufs de poule) mais sait rendre service en tuant nombre de petits rongeurs qui constituent l'essentiel de son régime avec de temps à autre des petits oiseaux, des fruits, des baies et des insectes.

MARTRE

Difficile à distinguer de la fouine, la martre affectionne, comme ses congénères, les petits rongeurs mais sait également diversifier sa nourriture (oiseaux, oeufs, baies, insectes).

PUTOIS

Son régime alimentaire est certainement le plus varié qui soit avec celui du blaireau : lapins, rongeurs, oiseaux, poissons, grenouilles, oeufs, fruits, mollusques, serpents (insensibilité au venin de la vipère).

 

CANIDES

RENARD

Animal très présent à Ceillac et dans le Queyras. S'il vit plutôt la nuit, il peut arriver d'en voir un traverser d'un pas nonchalant la place du village en plein jour se dirigeant sans complexe vers un poulailler pour chaparder quelque volaille.

Son régime est essentiellement carnivore : rongeurs, lapins, taupes, oiseaux, poules (!), poissons, grenouilles, oeufs, fruits, insectes en quantité.

LOUP

Ah ! Le loup ! ...

Dans les Alpes, les proies sauvages chassées par les loups sont les ongulés tels que chevreuil, mouflon, cerf, sanglier, chamois, les petits mammifères (lièvre, marmotte...), les micromammifères (souris...) et même les insectes et des fruits.

Pour plus de renseignements : loup

CHIEN

La trace du chien se distingue essentiellement de celle du renard par le resserrement des pelotes avant. On ne peut pas tracer une ligne pour séparer les 2 pelotes antérieures.

Distinguer les traces du chien et du loup s'avère plus difficile. C'est surtout la ligne de traces qui est alors évocatrice. Le loup lançant sa patte lorsqu'il se déplace, les traces sont presque alignées, contrairement à celles du chien qui sont alternées.

DIVERS

LIEVRE

Assez présent dans la vallée. Tout de blanc vêtu l'hiver (hormis la pointe des oreilles) pour échapper aux prédateurs, comme l'hermine et la lagopède. Le lièvre comme le lapin compte sur son homochromie avec le milieu pour ne fuir, si nécessaire, qu'à la dernière seconde.

Il mange la même chose que le lapin avec en plus quelques champignons de temps à autre.

LAPIN

Son régime est herbivore, exclusivement : herbes, carottes, choux et écorces.

ECUREUIL

Présent dans la vallée mais très discret, sa robe est quasiment brune. On le repère grâce aux pommes de pins évidées (logements coupés nettement) que l'on trouve au pied des pins.

En dehors des pignons de pins, il peut manger des bourgeons et des oeufs.

MARMOTTE

Animal typique du milieu montagnard, la marmotte est herbivore et se nourrit exclusivement des herbes situés à proximité de son terrier.

LOIR

Animal adorable mais qui affectionne un peu trop les maisons pour la chaleur et la nourriture qu'on y trouve. De fait, il occasionne des dégâts, piochant sans vergogne dans vos réserves et n'hésitant pas, pour ce faire, à tailler, ronger, gratter...

Lorsqu'il n'a pas établi logis chez vous, il se nourrit essentiellement de fruits, de baies, noix, insectes et mollusques.
HERISSON

Si vous croisez un hérisson, sachez que c'est certainement l'animal qui concentre le plus de parasites. Aussi, ne le manipulez qu'avec circonspection...

Les insectes et les mollusques constituent l'essentiel de son régime alimentaire mais il aime aussi les champignons, les fruits et les ... vipères.

BLAIREAU

Animal massif, vorace, discret, dont il faut se méfier et qui mange tout ce qui passe à sa portée : rongeurs, taupes, lapins, hérissons, insectes, mollusques, campignons, racines, fruits, oeufs, grenouilles, serpents...

 

LYNX

Mal aimé des chasseurs, ce carnivore, qui semble avoir été observé récemment dans le Guillestrois, est accusé de détruire le petit gibier. Sa réintroduction dans l'est de la France n'a pas été sans poser problèmes et conflits...

Son empreinte est comparable à celle du chat hormis la taille qui peut atteindre 7 cm.