Mercredi 8 septembre 2021 : Webcams

La webcam historique du village, située à l'école a malheureusement défunté suite à un orage qui a grillé la box à laquelle elle était reliée.

Cette webcam installée il y a 13 ans est une mobotix m12 pour laquelle, on ne trouve plus de pièces détachées. Et jusqu'à maintenant, les recherches pour trouver une carte mère de la webcam en occasion n'ont pas abouti.

Comble de malchance, la webcam du plateau, située elle sur le bâtiment du ski de fond, est également en panne depuis le 26 août. Contact va être pris avec Nordic Alpes du sud qui gère cette webcam...

 

Mercredi 8 septembre 2021 : Concours photo "Les beauté de Ceillac"

Remercions d’abord toutes celles et ceux qui ont participé à ce concours pour lequel le comité des fêtes a reçu une cinquantaine de dossiers. Cette belle participation pour une première édition est très encourageant et incite d’ores et déjà à préparer une nouvelle mouture pour l’an prochain avec certainement une ou deux thématiques précises.

Le jury s’est réuni lundi 6 septembre pour choisir les photos primées. Étaient présents, Pierre Barrot, photographe, Céline Viala, artiste potière et Michel Chavrot, photographe amateur. Comme il se doit, aucune mention sur les dossiers ou sur les photos ne pouvaient permettre d’identifier les auteurs des images.

Trois catégories étaient en lice, amateur, jeune et confirmé.

A l’issue de 3 heures d’échanges nourris où ont été pris en compte, le ressenti immédiat, le choix du sujet, le cadrage, la composition, la lumière, la technique…, avec des choix parfois difficiles, les photos retenues sont :




catégorie amateur

 

1 er prix : Françoise Chabrand



2 ème prix : Claire Malbos

 

3 ème prix : Prévost Nicolas

Mention spéciale : Françoise  Fauvel

 

catégorie jeune

 

1 er prix : Prévost Manon

 

2 ème prix : Sacha Jarnet

3 ème prix : André Kharkpour

Mention spéciale : André Kharkpour

 

 

catégorie confirmé

 

1 er prix : Pascal Coquelet

 

2 ème prix : Paul Sionneau

3 ème prix : Dominique Léonce

 

Mention spéciale : Stéphane Daures

Pour les lots, prendre contact avec Arlène : animations.ceillac05@orange.fr

 

Mercredi 1 septembre 2021 : Folie Bergère 2021

Cette année la folie bergère initialement prévu le samedi 25 et dimanche 26 septembre se verra réduite à la foire aux agnelles le dimanche 26 septembre.

Suite aux mesures gouvernementales auxquelles nous faisons face depuis 1 an nous sommes constamment obligés de jongler avec les nouvelles obligations. Depuis le 9 août le pass sanitaire nous est imposé pour toutes les animations que nous mettons en place. Après renseignements pris auprès de la préfecture, la seule chose que nous pouvons proposer sans imposer le pass sanitaire est la foire et le marché de producteurs (puisque c’est un marché). Le pot de l’amitié servi le midi ne se fera pas car nous devrions à ce moment-là exiger le pass sanitaire.

Le port du masque restera obligatoire sur la foire et le marché.

RDV donc le dimanche matin du 26 septembre pour la traditionnelle foire aux agnelles !

Comité des Fêtes

 

Lundi 30 août 2021 : Inauguration d'un espace mémoire

Le 24 août, a été inauguré, par une messe, un espace dédié à la mémoire des personnes décédées accidentellement en montagne sur les abords du lac Miroir, à Ceillac.

La messe a été célébrée par les pères Bernardi et Juretig, respectivement curé d’Embrun et curé du Guillestrois, en présence d’une cinquantaine de personnes.

En cette occasion, diverses interventions ont eu lieu ; elles ont toutes souligné l’importance de disposer d’un lieu de mémoire qui soit également un lieu de partage porteur d’une vision d’avenir.


Christophe Gauthier qui a été un des acteurs dans ce projet a bien voulu répondre à quelques questions… (interview réalisée le 24 août)


 

Pourquoi cet autel et cette croix ?

Le but était d’avoir un véritable lieu de partage pour célébrer le souvenir de tous les accidentés de la montagne.

Si à titre personnel, j’ai été touché, il y a 3 ans, avec la perte de mon fils et d’un ami, Bernard, cet espace a été créé afin que tout le monde puisse se retrouver et se souvenir, à un endroit donné et à une date fixe. C’est donc aussi un lieu qui rend vivace la présence des 6 randonneurs morts dans une avalanche au Bachas, de la skieuse décédée sous les Heuvières, pour n’évoquer que les drames les plus récents, et celui de tous les accidentés qui ont malheureusement disparus en montagne.

L’espace se compose d’un autel, de bancs et d’une croix située en léger retrait. Il pourra aussi constituer un lieu de pause paisible pour les randonneurs, nombreux, qui traversent les prés Sébeyrand où se situe le lac Miroir.

Il faut remercier ceux qui ont aidé à l’aménagement de cet espace, que ce soit pour le transport de la pierre, la taille de la croix, le piétement de l’autel ou encore pour l’organisation de la cérémonie.

 

Est-ce que ce lieu est destiné à se substituer au Pas du Curé où chaque année se déroulait une cérémonie également dédiée aux disparus en montagne ?

C’est vrai qu’à l’origine, il y avait un rassemblement régulier là-haut où l’on avait posé une plaque. Le problème du Pas du Curé, c’est son accès, à 2800 m, avec une trace plus ou moins nette dans un terrain quelque peu chaotique et raide, difficile pour ceux dont l’âge avance.

De fait, le cadre du lac Miroir s’est imposé, tant d’un point de vue géographique qu’historique, pour créer un nouvel espace de mémoire.

 

A qui appartient l’initiative de ce projet ? Comment a été pensée la réalisation ?

L’initiative appartient au conseil paroissial.

En 2019, un an après le tragique accident sur la piste de Girardin, une messe a été célébrée de l’autre côté du lac. Et c’est à ce moment-là qu’a germé l’idée d’avoir un espace souvenir qui soit accessible à tout le monde.

Pour sa réalisation, Il était souhaité de travailler avec des matériaux locaux. Pour la croix, la commune et  l’ONCFS ont donné l’autorisation de couper un mélèze situé à proximité immédiate. Quant à la pierre, le site présent ne recelant pas de grande lauze pour la création de l’autel, il nous a fallu en récupérer une dans la vallée du Bois Noir, une des 2 vallées de Ceillac. Pour les bancs, ils ont été conçus avec les chutes non utilisées du mélèze.

 

Il semble que des interrogations se soient posées, non pas sur les raisons d’être de cet espace, mais sur le choix de l‘emplacement ? Comment, dans la pratique, s’est effectué ce choix, était-ce en concertation avec la commune et/ou le parc, sachant que nous sommes ici dans une zone Natura 2000 ?

Ici, nous sommes effectivement en zone Natura 2000 avec des terrains qui sont aujourd’hui 100 % communaux.

Avant les élections municipales de 2020, le maire Christian Grossan, qui était partie prenante du projet, avait pleinement donné son accord. Cela n’a pas pu se faire immédiatement pour des raisons logistiques notamment. Quant à la nouvelle municipalité, elle était au courant depuis le départ et ne s’est pas opposée, notamment en ce qui concerne la coupe de l’arbre. J’ignore si cela a été débattu au sein du conseil précédent ou du conseil actuel.

Concernant le parc, il n’a pas, à proprement parler, été consulté mais plusieurs agents du parc ont vu ou ont eu connaissance du projet. J’imagine que si ce projet les avait interpellés, nous aurions eu rapidement un retour du parc.

Nous avons bien conscience qu’il s’agit d’un site sensible et nous avons essayé de faire quelque chose qui n’enlève pas à la beauté du site, le plus discret possible avec un minimum d’impact paysager. Par exemple, le site de première intention se trouvait au débouché même du GR5 ; nous avons préféré le déplacer pour le placer en dehors du GR, en retrait de la rive gauche du lac.

C’est aussi pour cette raison qu’il n’y a aucune inscription hormis un tout petit texte placé sur le corps même de la croix qui précise : « Croix érigée à la mémoire de toutes les personnes décédées accidentellement en montagne ».

Rappelons aussi, qu’il y avait déjà autrefois un calvaire présent, bien visible, situé à quelques dizaines de mètres seulement de la croix actuelle.

Pour ma part, j’ai été quelque peu surpris par certaines de ces réactions. Nous sommes dans un pays chargé d’histoire et de traditions avec des moments récurrents de partage, qui dépassent le simple fait religieux, en témoigne par exemple la fête de Sainte-Anne.



D’un point de vue personnel, dans quelle mesure votre foi vous a-t-elle aidé à surmonter le drame que vous avez vécu en 2018 ?

Il est vrai que le fait d’avoir une croyance en la résurrection, qui peut apparaître comme complètement irrationnelle aujourd’hui, cela m’a beaucoup aidé avec la certitude que je retrouverai mon petit.

Par ailleurs, la proche communauté religieuse m’a vraiment soutenu pour traverser l’épreuve, pour rebondir et avancer. J’ai une reconnaissance particulière pour le père Félix, curé de Ceillac, qui nous a quittés aujourd’hui, et pour le père Merlier, ancien curé à Bapaume dans le Nord qui, tous deux, ont été très présents à mes côtés.

En tout état de cause, le souvenir de mon fils disparu est très vivace et j’essaye de vivre avec le drame de sa disparition ; j’ai toujours deux enfants dans ma vie.



La date du 24 août correspond à la Saint-Barthélémy, le saint patron du village. Est-ce voulu ou un hasard ? Est-ce qu’une messe sera-t-elle célébrée de façon régulière à Miroir à cette date ?

 

Oui, complètement, c’est le hasard du calendrier. Ce sont les contraintes des uns et des autres qui, dans la pratique, ont laissé peu de choix pour la date. Je pense que cette date sera retenue de façon régulière.

 

La municipalité ayant été interpellée sur la création de cet espace mémoire sur le site du lac Miroir, une réunion réunissant les acteurs du projet et les élus le 27 août suivie d’une deuxième réunion sur place le 29 août ont permis de trouver un consensus avec le déplacement vers un lieu plus discret qui devrait se situer juste en amont du lac.

 

Mercredi 11 août 2021 : St-Barthélémy et St-Michel

Après les annulations successives des concerts de cet été (tous reportés à 2022) et de Festivols en raison de la crise sanitaire, la commune maintient, sous réserve, les fêtes de la Saint-Barthélémy et de la Saint-Michel. Voici le communiqué d'Émile Chabrand, maire de Ceillac :

 

A toutes et tous

sauf changement de dernière minute, la Saint Barthélémy, fête patronale de Ceillac, est maintenue les samedi 21 août et dimanche 22 août.

Pour comprendre, il faut savoir que chaque évènement est soumis, dans son organisation, à l'approbation de la préfecture. Festivols est un événement qui rassemble beaucoup de monde, dans un lieu unique et dédié, à l'écart du cœur du  village, où l'entrée peut être filtrée. Le contrôle du pass sanitaire y était obligatoire cette année, ce qui a fait annuler la manifestation.

 La fête patronale est assimilée à un marché. Les points d'entrée sur la place sont multiples, la manifestation a lieu au milieu du village. Il n'y a donc pas d'obligations de contrôle du pass sanitaire mais une obligation de port de masques.

Certaines modifications pour rester dans le format d'un marché sont nécessaires. Il n'y aura pas de buvette (interdit par décision préfectorale). Il n'y aura pas de vente de tickets ou de jetons car il pourrait être estimé que nous pouvons à ce moment-là contrôler les pass des participants. Les jeux maintenus seront en accès gratuit, de façon exceptionnelle. La vente de beignets, et le feu d'artifice sont maintenus également.

 Pour la foire aux Agnelles et la Folie bergère (25 et 26 septembre), là aussi, la manifestation du dimanche (foire aux agnelles) est assimilée à un marché, les points d'entrée étant multiples. Il y aura surement des adaptations nécessaires par rapport aux recommandations de la préfecture, dont la teneur n'est pas encore connue. A ce jour et de par la volonté du Comité des fêtes et du comité d'animations, la manifestation est maintenue. Les informations les plus précises possibles seront données 10 jours maximum avant l'événement.

 Nous comptons sur la compréhension de tous dans cette période compliquée pour l’organisation de nos festivités.

Cordialement

Émile CHABRAND

 

Mardi 10 août 2021 : La perte d'un fils

Bernard Busser, fidèle parmi les fidèles de Ceillac et qui a été président de l'association des Amis de Ceillac, vient de perdre son fils Jean.

Face au drame que constitue la perte d'un enfant, son ami, Jacques Daudet a tenu à lui écrire une lettre qu'il souhaite publier ici.

 


Lettre à Bernard Busser, ancien président des amis de Ceillac, homme de lettres et de cœur.

Mon ami, tu es confronté à l'une des douleurs les plus insupportables, les plus injustes de notre vie d'homme, la mort de ton fils Jean.

Si l'amitié doit partager les joies, les fêtes, elle doit aussi   partager les peines, mais comment trouver les mots ?

Le silence et la foi donc l'espérance, sont le seul refuge...

Tu as su si bien exprimer, lors de l'adieu final, ce que Jean était pour toute ta famille que je ne peux que te remercier et te féliciter d'en avoir eu le courage !

Pour moi, même si ma révolte reste violente et inconditionnelle ("je refuserai jusqu'à la mort d'aimer cette création où des innocents sont torturés"), je t' engage à "vouloir ce que  Dieu veut" et savoir comme l'a dit François Truffaut, que "les personnes disparues restent vivantes par le souvenir de ceux qui les ont aimées ".

Jean Busser, tu es vivant, ton père, ta mère, Carole et vos deux filles, tes sœurs et bien sûr Jacqueline t'ont tellement aimé !

Bernard, je suis ton ami, pleurons ensemble comme samedi...

Jacques Daudet

 

Mercredi 4 août 2021 : Les Heuvières en décor sur une série Marvel

Qui l'eût cru ? Une partie de la chaîne de la Font Sancte a servi de décor dans une série Marvel avec la mise en avant du pic des Heuvières.

Un paysage décrit comme étant l'endroit parfait pour se vider la tête...

Un petit clic pour un très court extrait video...

 

Mardi 3 août 2021 : Jacques Masquellier

Avec Jacques Masquellier décédé à Sainte-Maxime dans sa 96 ème année, disparaît un grand ami de Ceillac, où il avait tissé de solides amitiés, un grand militant de la nature et des paysages, un ardent défenseur du patrimoine végétal.

Lorsqu’avec son épouse et ses enfants, ils découvrent Ceillac au début des années 1970, pour les sports d’hiver, Jacques, qui a quitté son poste de haut fonctionnaire au ministère des affaires étrangères où il était en charge des affaires culturelles, et Yanne qui était auparavant infirmière, exploitent dans le golfe de Saint-Tropez une jardinerie et parallèlement une entreprise d’aménagements paysagers.

Désireux de susciter l’engagement de la municipalité et des habitants de Ceillac en faveur du fleurissement et de faire en sorte que le village participe un jour au concours national des villages fleuris, au début des années 1980, leur jardinerie fournira gracieusement pendant 2 ou 3 ans et assurera le transport à Ceillac des plantes et des fleurs destinées à l’embellissement du village.

Jacques, en militant du patrimoine végétal, participe aux réflexions et aux travaux du comité national des villes et villages fleuris et de la société nationale d’horticulture. Il présidera longtemps l’association régionale pour le fleurissement et avait à cœur de participer à la remise des prix du concours Villes et villages fleuris dans les départements de la Région.

Curieux de tout et de tous, sa vive intelligence et son immense culture lui permettaient d’intervenir à tous les niveaux en faveur de la défense du monde végétal.

Autre passion moins connue sa parfaite connaissance de l’œuvre de Marcel Proust qui l’a conduit à animer des conférences en France et en Europe.

C’est une belle personne, à tous les sens du terme, qui vient de nous quitter et dont l’attachement à Ceillac se concrétisera par la dispersion de ses cendres et dans notre belle montagne et dans le golfe de Saint Tropez.

Christian Grossan

 

Jeudi 8 juillet 2021 : Travaux

La commune de Ceillac doit se mettre en conformité pour l'évacuation des eaux pluviales. Ce chantier important, et devenu urgent à la demande des tutelles se déroule en ce début d'été.

Les travaux, pour une partie en création et une partie en mise en séparatif du réseau d’eaux pluviales, devraient être achevés pour la fin du mois de juillet.

Ils ont débuté par le bas de l'Ochette (au 28 juin), avec une implantation du chantier au parking des Tourres pour 15 jours.

Les travaux vont progresser depuis la Croix des Tourres vers la Chapelle des Rameaux, entraînant des coupures de route transitoires de maison en maison.

Au 12 juillet, cela devrait être fini. L'implantation du chantier se fera alors ensuite derrière l'église Sainte-Cécile, sur une zone déjà prête pour cela. Les camions ne traverseront plus au bas de l'Ochette, ils monteront directement dans les Oches, sur la piste existante. Les travaux se déplaceront sur la Clapière jusqu’à la fin du mois.

La commune est consciente de la gêne occasionnée en ce début de saison, et en est désolée. Le dossier a été instruit depuis la prise de mandat, en juillet 2020, et le temps de réponse, pour les subventions, et le temps d'instruction administratif ont entraîné ce délai. Il n'a malheureusement pas été possible d'attendre la fin de saison estivale car commenceront alors les travaux effectués par le département sur la route de la Clapière (en partant de la Viste). De plus, les autorisations d’urbanisme sont désormais suspendues à la réalisation du réseau.

La commune s'engage à ce que tout soit fait pour entraîner le moins de nuisances possible...

 

1- Permission de voirie délivrée pour les travaux.Les arrêtés prescrivent :


▪ La fermeture de la RD260 au lieu-dit L’Ochette pour la période du 28/06/2021 au 12/07/2021

▪ La fermeture de la RD260 au lieu-dit Route de la Clapière pour la période du 12/07/2021 au 23/07/2021.

2- Réalisation des travaux  

• Travaux LD l’Ochette : à compter du 28/06/2021 pour les préparations.

• Travaux LD La Clapière : à compter du 12/07/2021.

3- Afin de maintenir un accès possible en journée lors de la fermeture de la RD260 au lieu-dit « Rouet de la Clapière », la piste sous le hameau pourra être empruntée pour rejoindre la départementale, afin de desservir le hameau de la Clapière.

• L’entreprise BUCCI va procéder à une remise en état de ce chemin rural par apport de matériaux type 0/31.5. Les revers d’eau seront temporairement fermés afin de permettre le passage des VL de tout gabarit.

• Ce chemin sera entretenu le temps de l’exécution des travaux générant la fermeture de la RD260.


 

Samedi 3 juillet 2021 : Tour du Queyras en 26 heures

Pour les milliers de randonneurs qui le parcourent chaque été, il faut de 5 à 7 jours pour réaliser le Tour du Queyras, le célèbre Tour du Queyras qui porte de puis octobre 2014 le nom de Philippe Lamour.

Yannick Fournier, 47 ans, restaurateur à Ceillac vient de couvrir en 26 heures l'intégralité du circuit.

Parti de Ceillac, à 4h du matin, avec la frontale et Benoît qui l'accompagnera jusqu'au col Agnel après avoir franchi les cols des Estronques et Chamoussières et traversé Saint-Véran, il franchit seul le col Vieux, passe à Ristolas et rejoint Abries par la colette de Gilly ou il retrouve Charlie qui fera avec lui le reste du parcours : col de Malrif, les Fonts de Cervières, col de Péas, Souliers, col Tronchet, Brunissard, cols de Furefande et de la Lauze, col de Bramousse et arrivée à Ceillac, quand l'horloge du village sonne 6 heures !

Pendant ce périple, le patron de L'étape Gourmande a été ravitaillé par son épouse à St-Véran et Abries.

Ainsi, en 26 heures, il aura "avalé" 115 kilomètres et 7500 mètres de dénivelé positif. Visiblement en forme à l'arrivée à Ceillac - on le voit devant la fontaine avec ses "accompagnants - on imagine sans peine qu'il n'aura pas eu le loisir de contempler les paysages rencontrés ni d'échanger longtemps avec les personnes croisées, ou dépassées...

 

Le tour officiel comporte 10 étapes, faisable en 10 jours ou... moins.

  • Ceillac ~ Saint-Véran par le col des Estronques (980 m)
  • Saint-Véran ~ refuge Agnel (par Chamoussière (830 m)
  • refuge Agnel ~ l’Echalp par le col Vieux (230 m
  • L’Échalp ~ Abriès par la Colette de Gilly (890 m)
  • Abriès ~ Fonts de Cervières par le col du Malrif (590 m)
  • Fonts de Cervières ~ Souliers par le col de Péas (590 m)
  • Souliers ~ la Chalp d’Arvieux par par le col Tronchet (510 m)
  • la Chalp d’Arvieux ~ refuge de Furfande par le col de Furfande (820 m)
  • refuge de Furfande ~ Bramousse par le col de la Lauze (1000 m)
  • Bramousse ~ Ceillac par le col Bramousse (850 m)


 

Mercredi 30 juin 2021 : CORESTART

Mercredi 30 juin et jeudi 1er juillet 2021

Restitution du projet CoRESTART, recherche à Ceillac.

Adaptation au changement climatique et préparation aux risques majeurs :

Quelles perspectives ?

 

En 2016, les universités de Lyon, Grenoble et Avignon ont contacté la Commune pour lui faire part de son projet CORESTART dont l’objectif est de « CO-construire la RESilience des Territoires Alpins face aux Risques dits naTurels, dans un contexte de changement climatique (2017-2020) ».

Ce projet, financé par l’Europe, la Région et l’État, a concerné plusieurs disciplines : géographie, sciences de l’information, psychologie environnementale, économie…

Plusieurs communes ont été choisies par les universitaires pour coopérer au projet qui s'est déroulé en 4 phases, sur 4 années. Ceillac, dont l’histoire en matière de risques naturels, est unique, a été particulièrement ciblé.

Des personnes ressources au village, de par leur vécu notamment, ont été sollicitées pour écrire l’histoire de la vallée et ses réactions quand la nature s’est montrée indisciplinée...

Aujourd'hui, est venu le temps de la restitution d'un travail de longue haleine, une restitution à même de donner, après l'indispensable phase diagnostique, des pistes de remédiation pour la vallée confrontée aux différents risques auxquels elle est confrontée : risques naturels, changement climatqiue, risque démographique...

 

Programme du mercredi 30 juin

18h à 21h soirée conviviale de restitution de la recherche du programme CORESTART avec :

• de 17h à 18h : Temps d’accueil des chercheurs autour des posters

• 18h Mot d’accueil du maire et de l’équipe municipale

• A partir de 18h15, présentation et restitution des résultats des 4 projets et échanges autour des posters.

• 19h-21h, temps d’échange avec les chercheurs, les habitants et les acteurs du territoire autour de l’exposition des posters.

Apéritif offert dans le respect des protocoles sanitaires.


Programme du jeudi 1er juillet

• Matin : projection du film « Ainsi Fond.t » à l’école avec les enfants et discussion autour du film.

• 15h : pour les personnes qui ne seraient pas disponible en soirée, projection du film « Ainsi Fond.t » à la salle des fêtes

• 19h : projection- débat du film « Ainsi Fond.t » à la salle des fêtes.


 

Dimanche 27 juin 2021 : Élections départementales et régionales

Résultats 1er tour (participation : 59,39%) :

 

Départementales

liste Marcel Cannat~Valérie Garcin-Eyméoud (divers droite): 94,77 %

liste Luc Bianchini~Dominique Quatrelivre (RN) : 5,23%

liste Guillaume Déjy~Juliette Levallois (union à gauche) : 0%

 

Obtenant 85,99% sur le canton, la liste Cannat~Garcin-Eyméoud est élue dès le premier tour.

 

Régionales

liste Renaud Muselier (LR) : 55,56%

liste Thierry Mariani (RN) : 13,89 %

liste Jean-Laurent Felizia (rass. écol. et social) : 12,5 %

liste Noël Chiusano (debout la France) : 5,56 %

liste Hervé Guerrera (oui la Provence) : 5,56 %

liste Jean-Marc Governatori (écologie au centre) : 3,47 %

liste Isabelle Bonnet (lutte ouvrière) : 2,08 %

liste Valérie Laupies (droite souverainiste) : 1,39 %

liste Mikaël Vincenzi (un nôtre monde) : 0 %

 

Résultats 2ème tour (participation : 57,85 % ;votes blancs : 7,28 %) :

 

Régionales

liste Renaud Muselier (LR) : 76,26%

liste Thierry Mariani (RN) : 23,74 %

 

Lundi 21 juin 2021 : La mort du Père Félix Caillet

Le Père Félix Caillet, curé des paroisses du secteur de Guillestre et donc de Ceillac depuis 8 ans est décédé le 12 juin 2021. Il avait 71 ans.

Prêtre du diocèse de Rennes où il a exercé son ministère puis enseigné au séminaire de Rennes pendant 14 ans, Félix a été mis à la disposition du diocèse de Gap en 1988.

Il sera successivement curé de Châ-teauroux puis d’Embrun avant d’être nommé vicaire général du diocèse de Gap et Embrun par monseigneur Di Falco Leandri.

Déchargé de cette fonction à sa demande, il est alors nommé en septembre 2013 dans le Guillestrois et assurera parallèlement l’animation de la pastorale du tourisme et l’aumônerie de la maison d’arrêt de Gap.

Sa délicatesse et son humour étaient appréciés de tous. Il était un interlocuteur toujours attentif et coopérait facilement avec le comité des fêtes ou les Amis de Ceillac.

Il avait à cœur de participer aux événements de la vie publique locale.

Lors des célébrations dans l’église Saint-Sébastien comme dans les chapelles des différents hameaux, il disait souvent que Ceillac était son petit coin de paradis.

Au soir d’une vie trop tôt interrompue cet homme de foi a rejoint Le Paradis.

Nous ne l’oublierons pas.

      Christian Grossan


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo site chretiens-en-ubaye

 


Photo Diocèse de Gap

 

Vendredi 4 juin 2021 : Célestin Grossan, une vie simple et communautaire

Les obsèques de Célestin Grossan viennent d’être célébrées, lundi 31 mai dans une église Saint-Sébastien comble. Il avait 95 ans et allait fêter, avec sa femme Anna, ses 73 ans de mariage.

Cette figure de la vallée, est née en 1926, au village même, comme sa mère, dans la maison qu’il occupait encore il y a peu. Il était le deuxième d’une fratrie comptant 4 enfants.

Son enfance s’est déroulée sans souci particulier dans la ferme familiale, et, comme nombre de ses camarades, avec une implication naturelle dans les travaux de la maison, notamment agricoles, dès le plus jeune âge. L’année était alors scindée en deux périodes tranchées : 7 mois d’hiver et 5 mois d’enfer, puisque consacrés aux travaux des champs et notamment aux foins qui devaient nourrir les bêtes (vaches, moutons, mulet) durant tout l’hiver.

Arrivé à l’âge adulte, étant l’aîné des garçons, il a hérité, comme c’était l’usage à l’époque, de la ferme familiale qui, comme la grande majorité des autres maisons du village, vivaient uniquement des ressources liées à l’agriculture.

Il s’est marié à 22 ans, en 1948, et de son union avec Anna, au caractère affirmé et complémentaire, sont nés 6 enfants : Anne-Marie, Christian, Josiane, Gisèle, Dominique, Christelle. Aujourd’hui, fait assez rare, tous ses enfants sauf un, demeurent à moins de 10 km de la maison familiale.


Célestin et Anna, avec leurs enfants Josiane, Dominique, Anne-Marie, Gisèle, Christian et Christelle

Il a mené une vie simple, sobre, sereine, dans une communauté forte au sein du village régulièrement animée par les fêtes locales. Il se plaisait à dire que l’on pouvait être bien avec rien. Dans le village, il rendait service fréquemment, jouant aussi bien le vétérinaire, que le mécanicien, le coiffeur, ou encore le maçon et le forgeron, des compétences, pour la plupart, transmises par son père… A cette époque, dans le village, vivant en quasi autarcie, les échanges de service étaient naturels, voire indispensables et concouraient à asseoir une vie sociale riche.

En 1959, il s’est impliqué dans la vie publique et a été élu au sein du conseil municipal, Julien Gauthier étant élu maire.

En 1962, il s’associe avec 9 autres ceillaquins (Jeannot Fournier, Pierre Grossan, Célestin Fournier, Jacques Fournier, Etienne Simon, Jean Favier, Alfred Moyrand, Joseph Cony, Emile Guérin, Joseph Fournier) pour créer la Société d’Aménagement et d’Equipement Touristique de Ceillac. Cette société créera, entre autres, le téléski des Rouits et celui de la Cascade.

En 1965, alors que Philippe Lamour est élu maire, il est avec Alfred Moyrand, adjoint au maire. Puis, entre 1971 et 1989, il est premier adjoint. Il s’est donc investi durant 5 mandats, soit 30 ans, pour le développement de la vallée et la transformation d’une économie basée sur une monoactivité agricole vivrière à une économie basée sur une quasi monoactivité touristique.

Ce n’est pas avec une amertume passéiste qu’il a vécu les évolutions du 20ème siècle ; il a apprécié, comme beaucoup d’anciens du village, une vie devenue plus facile avec les progrès apportés par l’eau courante, l’électricité, l’accès aux soins, la mobilité simplifiée, un réseau routier moins sujet aux aléas climatiques… et l'apport de revenus plus réguliers générés par le tourisme.

En 1989, est venu le temps de la retraite, après une vie où il a su lier sa vie de famille avec sa vie publique. C’est aussi l’année où son fils lui a « succédé », en tant que premier adjoint, au conseil municipal.

C’est avec beaucoup de respect que nous saluons sa mémoire.

 

Jeudi 6 Mai 2021 : 1er concours photo

Les beautés de Ceillac sont multiples et concernent, bien sûr, au premier chef, la nature (paysage, faune, flore, géologie, ciel, nuit...). Mais il en est bien d'autres qui touchent le patrimoine bâti, le monde agricole, l'artisanat, les relations humaines... et qui peuvent être révélées et mises en valeur par l'image.

Aussi, le Comité des fêtes de Ceillac propose à tout un chacun de particper à son premier concours photo dont les inscriptions pourront se faire jusqu'au 28 août, le jury devant délibérer début septembre.

Un clic sur les images pour agrandir ou lien pour télécharger le règlement : concours-photo...

 

 

 

Samedi 1er mai 2021 : Bienvenue à Lucie

Adrien Lartigolle est heureux et fier de nous présenter Lucie, sa petite soeur.

Leurs parents, Alexandra et Jacques sont les nouveaux propriétaires de la ferme de Pra Chiriou qui transforme en fromages le lait du troupeau de vaches, propose la viande des porcs et des veaux de la ferme ou encore les oeufs des poules.

Gageons que le printemps ne tardera pas à fêter sa venue dans la vallée en dispensant généreusement soleil et fleurs.

 

 

Jeudi 20 mars 2021 : Disparition du père Fournier

Le diocèse de Gap et Embrun a célébré aujourd'hui en la cathédrale Saint-Arnoux de Gap, avec solennité, chaleur et émotion les obsèques du Père Pierre Fournier qui cultivait fidèlement ses origines Ceillaquines.

Autour de Monseigneur Xavier Malle, évêque du diocèse qu'avait rejoint Monseigneur Di Falco évêque émerite, de très nombreux pretres et diacres ont concélébré l'office animé par la chorale de la cathédrale et les 400 personnes autorisées, mesures de distanciations obligent, à y participer.

La personnalité de Pierre, qui a rayonné bien au delà du diocèse, a été évoquée par plusieurs intervenants. Le site internet du diocèse de Gap rend compte plus en détail de cette impressionnante cérémonie d'adieu.

                  Photo diocèse de Gap

Avec Pierre Fournier, disparait prématurément un religieux ouvert et tolérant, un chrétien à l'avant garde de l'oecuménisme et du dialogue entre les religions, un exégète des textes anciens, un philosophe éclairé et un grand érudit dont les nombreuses publications perpétueront les reflexions et les pensées humanistes.

Oui, cher Pierre Fournier, notre village peut s'honorer de t'avoir compté parmi ses enfants.

Christian Grossan

 

 

Un texte de Pierre Fournier

Vers un chemin de Résurrection.

Une crèche près d'un sapin, change l'hiver.
Une étoile change la nuit.
Une musique change la peine.

Le silence change le murmure si fréquent.
Une lumière change l'obscurité.
Un jardin change la qualité de l'environnement.

Un enfant change l'amour.
Des petits-enfants bousculent les grands-parents et changent leur regard.
Un visionnaire change le futur de l'humanité.

Une épreuve change le parcours de vie.
Une maladie change le sens de l'existence.

Un échange entre amis nous donne une ouverture et nous change l'esprit .
Une rencontre de confiance et de fête change le monde.
Un temps partagé dans l'amitié change l'avenir.

Après la "descente aux enfers », comme avertissait une infirmière de
l'institut Paoli-Calmettes,
Tout change vers un chemin de Résurrection.

Merci,Seigneur !En arabe: Nashkùr Alllah !
À vous tous, à chacun et chacune de vous :   Merci !   


Pierre Fournier

 

 

Hommage au Père Pierre Fournier (diocèse de Gap)

Le Père Pierre Fournier, malade depuis plusieurs années, est parti vers le Père le 15 mars 2021 dans l’après-midi.

  Fils d’Auguste Fournier et d’Élise Disdier, le Père Pierre Fournier est né le 29 février 1948 à Fréjus. Il est ordonné prêtre pour le diocèse de Gap en 1976. D’abord nommé au secteur de Gap, il est ensuite curé de Vars, avant d’être nommé professeur au séminaire interdiocésain d’Avignon, dont il est membre de l’équipe d’accompagnement spirituel jusqu’en 2000. Dans le même temps, il est chargé de l’animation spirituelle du Foyer Saint-Louis de Charance, où il réside. Curé de la paroisse Saint-Roch à Gap et de Neffes à partir de 2000, puis du secteur de La Saulce de 2010 à 2014, il est ensuite curé de Veynes jusqu’en août 2020. Il est chanoine de la cathédrale de Gap depuis le 8 décembre 2020.

  Responsable de nombreux mouvements et services diocésains, comme la Formation Permanente, le dialogue interreligieux, la catéchèse, Chrétiens en monde rural, RCF et la bibliothèque diocésaine, il est reconnu pour son érudition, son amour de l’histoire et de la théologie, son aisance d’orateur pour faire partager ses centres d’intérêts très variés. Il a notamment contribué à l’historiographie du diocèse par deux ouvrages : La vie du diocèse de Gap, un regard… sur le passé et vers l’avenir, paru en 1997, et Le diocèse de Gap et d’Embrun hier et aujourd’hui, qu’il a dirigé, paru en 2015. Il est aussi l’auteur de Sur les pas de saint Jacques, et de nombreuses recensions qui paraissaient régulièrement dans plusieurs revues, comme Prêtres diocésains, et sur le site de la médiathèque diocésaine. Ce lien mène directement aux articles dont il est l’auteur.

À plusieurs reprises, il emmène des groupes haut-alpins au Moyen-Orient : au Liban, en Terre Sainte, en Syrie. Il y noue des amitiés très fortes, comme avec Mgr Samir Nassar qu’il a connu au Séminaire universitaire de Lyon en 1974.

 

Jeudi 4 février 2021 : 1ère Lettre d'infos

La municipalité élue au printemps 2020 vient de publier sa 1 ère lettre d'informations qui est disponible, pour ceux qui le souhaitent, en version papier à la mairie.

Au sommaire, après le traditionnel éditorial du maire :

- agence IT05

- élections à la CCGQ

- élections au Parc ; ses missions

- méthodologie du conseil

- Plan Communal de sauvegarde

- ZAC de l'Infernet

- 11 novembre

- eaux pluviales

- camping-cars

- ski de fond

- vie de l'école

- bienvenue

- actualités diverses

Pour la lire :

 

- pdf : lettre janvier 2021

- flip : lettre janvier 2021

 

Lundi 1er février 2021 : Programme animations vacances de février

 

Vendredi 29 janvier 2021 : Aide-maternelle ~ logements à l'année ~ calendrier pompiers

Chacun le sait, il est difficile de trouver à se loger à l'année sur le village, surtout pour une famille avec enfants. Régulièrement, des demandes sont faites à la commune qui a déjà loué la plupart de ses logements disponibles.

Ce qui est recherché, ce sont souvent des logements de 4/5 pièces avec 2/3 chambres.

Merci de contacter la mairie (04 92 45 15 17 ~ mairieceillac@orange.fr) pour toute offre.

Des particuliers, résidents à l'année sur Ceillac, sont à la recherche d'une assistante maternelle agréée pouvant garder leur(s) enfant(s).

Merci de contacter la mairie (04 92 45 15 17 ~ mairieceillac@orange.fr) pour toute proposition.

 

 

Mercredi 13 janvier 2021 : Ça tourne sur Ceillac !

Cela n’a pas peut-être pas échappé aux Ceillaquins ni aux visiteurs de ce début d’année : des installations étranges, de nombreux allers et venus, un drone étonnant… Ceillac est en effet devenu pendant quelques temps le lieu de tournage d’un film intitulé « Roya, Les Survivants ».

Guillaume Renusson a expliqué avoir choisi de réaliser son tout 1er film sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur : la traversée des Alpes par des migrants…  faisant justement écho à des situations parfois dramatiques dont nous avons pu être des témoins plus ou moins proches ces dernières années.

Le réalisateur a choisi de tourner certaines de ses scènes à Ceillac pour sa situation « au bout de la route » et son village préservé et typique. L’idée étant notamment de montrer ce passage de frontière au milieu de nulle part, où tout perd son sens quand, par -15°c ou -20°c, des personnes marchent dans la neige sans aucun équipement d’hiver, au péril de leur vie.



L’équipe, qui compte une quarantaine de personnes (tous corps de métiers confondus), a trouvé des images en altitude mais aussi au cœur du village, devant l’épicerie et notamment dans le presbytère transformé en refuge italien pour l’occasion.

Ils ont d’ailleurs été très contents de l’accueil qu’ils ont reçu de la part des locaux, des facilités de tournage et notamment de l’aide apportée par les services techniques de la commune en la personne de Clément Marchis et Jérôme Meissimily, qu’ils ont trouvé très réactifs et très disponibles.

De nombreux figurants, dont une grande partie de Ceillaquins, ont également répondu présents et ont ainsi pu découvrir « l’envers du décor ».



Logée au VVF, une première partie de l’équipe est arrivée début Janvier à Ceillac. Le tournage a ensuite débuté le 11 et se terminera certainement à la fin du mois avec une dernière prise de vue autour du lac Ste-Anne.

La majeure partie de l’équipe s’apprête à partir désormais pour la Condamine dans l’Ubaye. Le tournage s’étalera encore sur plusieurs mois pour déboucher sur une sortie de film vers début 2022.

Nous avons déjà hâte de découvrir ces images qui nous seront en partie familières en matière de décor mais aussi de saisir l’ampleur de ce sujet d’importance.

Nous souhaitons à toute l’équipe bonne continuation ainsi que de nombreux autres films à venir !

Amélie Fournier

 

Mercredi 13 janvier 2021 : Voeux de la Commune

 

Mercredi 16 décembre 2020 : Activités montagne encadrées par un Accompagnateur de Moyenne Montagne

Yves Fouque, accompagnateur moyenne montagne résident à Ceillac, proposera pour cet hiver des sorties montagne et notamment des sorties raquettes.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à visiter son site : randoqueyras.com.

 

Mercredi 16 décembre 2020 : Activités montagne encadrées par un Guide de Haute Montagne (pdf)

Sébastien Deyres, guide de haute montagne résident à l'année à Ceillac et connaissant parfaitement la vallée, propose pour cet hiver 2020-2021, une multitude d'activités accessibles au plus grand nombre, très complémentaires de celles proposées par l'ESF, qu'il s'agisse de ski de randonnée, d'escalade, de cascade de glace, de via corda... la plupart étant possibles pour les enfants avec le matériel fourni.

Si cet hiver, avec la fermeture des remontées mécaniques pour ces vacances de Noël, interdit, de fait, la pratique du ski alpin, c'est aussi l'occasion de découvrir, en toute sécurité, des sorties montagne dont on croit à grand tort qu'elles ont un caractère élitiste...

Contact Sébastien Deyres : Site web, mail : sebdescimes@gmail.com

 

Vendredi 11 décembre 2020 : Un village entier se mobilise pour les fêtes

Le village de Ceillac se démène pour accueillir dans les meilleures conditions les vacanciers de cette fin d'année si particulière... Ci-dessous, la municipalité montre que Ceillac ne sera pas un village inactif, bien au contraire...

La crise de la COVID à laquelle s’ajoute la fermeture des remontées mécaniques impacte durement notre village.

Cependant, nous ne baissons pas les bras et nous allons tout mettre en œuvre pour pouvoir vous accueillir afin que vous puissiez jouir de ce site merveilleux recouvert d’une neige abondante.

Les commerçants font preuve d’une réactivité toute particulière en la circonstance. De manière générale, nos commerces seront ouverts tout en respectant les règles de distanciation.



Hébergements

- les locations de meublés seront, bien sûr, toutes opérationnelles.

- l’hôtel la Cascade sera ouvert et servira repas et petits déjeuners en chambre. 

- le Refuge de la cime sera ouvert et mettra en place un certain nombre de dispositions pour organiser un hébergement en toute sécurité

- le VVF ouvrira en formule locative simple sans restauration

Restaurants

- les restaurants du village : La Cascade, le Refuge de la Cime, l’Etape gourmande, le Sorbier, le Matefaim, proposent d’organiser un service de plats à emporter avec des possibilités de livraison.

Commerces

- épicerie et boulangeries ouvriront normalement.

- presse et tabac seront accessibles avec des boissons à emporter pour la partie bar.

- les commerces liés à la pratique du ski seront ouverts, le Névé, la Rosace, Tintin-Sport vous proposeront leurs produits et leurs services.

- la P’tite Brocante sera ouverte et ses ateliers seront maintenus avec des conditions d’accès particulières.

Artisanat local

- les ateliers de sculpture et de vente d’objets locaux ouvriront leurs portes aux visiteurs.

- l’atelier Perron, l’atelier Grossan, l’Artisanerie mettront à votre disposition les objets si particuliers du Queyras qui sont autant de souvenirs de votre séjour chez nous.

- l’atelier-boutique de Céline Viala maintiendra ses initiations au tournage et au modelage.

Les sports de glisse et les randonnées

L’ESF nous a fait parvenir le communiqué suivant :

"ESF Ceillac se soucie de vos vacances de Noël dans notre coin de paradis.

Malgré le contexte particulier actuel, notre équipe de moniteurs met tout en place pour vous satisfaire et vous proposer des activités autour de la glisse et faire de vos vacances un moment de joie.

Pour vous permettre de profiter en famille de notre belle montagne, notre jardin Piou Piou accueillera vos petits bouts de choux de 3 à 6 ans pour des activités autour de la neige de 10 h à 12 h :  initiation à la glisse sur les skis, constructions de bonhommes de neiges, découverte de la faune de nos montagnes, jeux ludiques... etc

Notre espace débutant ski nordique vous accueillera de 10h à 12h pour découvrir le ski de fond de 4 ans à 99 ans ! 

Des cours de ski de fond "classique ou skating" vous seront proposés en matinée.

Des animations vous seront proposées :

- "pack sécurité" : venez découvrir l'initiation ski de randonnée alpin ou nordique en vous formant à l'utilisation des appareils DVA (détection de victimes sous avalanches), du système BERA (Bulletin d’Estimation du Risque d’Avalanche) et à l'approche de la montée en peaux de phoques et descente sur pentes faibles.

- "pack trace" :  s'élancer en ski de randonnée alpin ou nordique ou rando raquettes en plongeant dans un monde sauvage et découvrir la faune, la flore à travers cette activité, avec une révision de l’utilisation du matériel de sécurité. Le moniteur adaptera le lieu de la randonnée en fonction du niveau de ski ou de condition physique pour les raquettes et bien sûr selon les conditions météo et l’enneigement.

        
Le bureau de l'ESF sera ouvert tous les jours de 9h45 à 13 h pour vous renseigner."

 

Vendredi 4 décembre 2020 : Échappées belles, replay

Pour celles et ceux qui auraient raté l'émission "Échappées belles" consacrée au Queyras ... :
echappees-belles-queyras (jusqu'au 12 décembre).

 

 

Dernières nouvelles des années précédentes :

2020 ~ 2019 ~ 2018 ~ 2017

2016 ~ 2015 ~ 2014 ~ 2013 ~ 2012 ~ 2011 ~ 2010 ~ 2009 ~ 2008 ~ 2007

2006 ~ 2005 ~ 2004 ~ 2003 ~ 2002 ~ 2001 ~ 2000