TRIBUNE LIBRE

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez une opinion à formuler, une idée à présenter, un avis positif ou une critique à émettre... sur Ceillac et tout ce qui gravite autour, alors n'hésitez pas, exprimez-vous.

Pour ce faire, cliquer sur...
FORUM (tribune-libre@ceillac.com), votre message sera diffusé tel quel, sauf, bien sûr, s'il est du domaine de la diffamation ou du ragot. Ainsi, pourraient s'engager différents débats sur le devenir du village, du parc naturel, les attentes satisfaites, les insatisfaites ...

 

31 décembre 2010

Bonjour,

Etant un fervent admirateur de votre belle région le Queyras, et plus particulièrement de Ceillac, je regrette que la page Climatologie/Meteorologie de votre site ne soit plus mise à jour à intervalles réguliers comme les années passées.

Est-ce mon navigateur Internet qui fait des siennes, ou bien est ce normal ?

Dans tous les cas, c'est très frustrant ! mais heureusement il me reste la webcam et les photos, qui sont là pour nous faire rêver!

Merci beaucoup pour ce que vous faites, cela égaie mon quotidien!

Cordialement,

François Lefebvre

 

C'est vrai que, faute de temps, cette page n'a pas été mise à jour. Nous allons essayer de corriger la chose rapidement...

 

30 Décembre 2010

Bonjours aux lecteurs de cette tribune,

Voici ci-dessous le message envoyé à la régie des remontées du Queyras.

Si certains partagent cette opinion, n’hésitons pas à les contacter.

J’en profite pour féliciter les concepteurs du site “vallée de Ceillac” et ceux qui l’alimentent et pour être d’accord avec le message de Sylvie Grossan sur le choix des implantations discutables des containers à déchets

Bonne et heureuse année 2011 à Ceillac et ses habitants

JP Brugiere (les Oréades, l’Ochette)

 

Bonjour,

En cette fin d’année et après un séjour habituel (et de plus en plus fréquent) à Ceillac, je me vois dans l’obligation de pousser un “coup de gueule”.

En effet la nouvelle tarification du ski alpin me semble particulièrement contre-productive : Suppression de la demi-journée, Suppression du tempo-ski. Donc obligation de prendre un forfait journée, ce qui en ce début de saison, avec des enfants (moyenne 3 heures de ski maximum) devient du racket.

Quels économistes ou financiers zélés ont pondu ces tarifs qui dissuadent la clientèle familiale ? Veut-on transformer le Queyras en une réserve d’indiens avec quelques touristes à hauts revenus seulement ? Que dire du forfait saison qui augmente de 10% tous les ans ?

Combien d’années pour corriger auprès de la clientèle de telles erreurs ? Faire de l’argent à court terme ne peut être une politique d’avenir.

J’en profite pour vous souhaiter une bonne année 2011...qui permettra peut-être aux “décideurs” locaux de corriger le tir

Cordialement,

JP BRUGIERE l’Ochette, CEILLAC

 

30 Décembre 2010

Bonjour

Je me permets de vous signaler que votre Webcam de Ceillac ne marche pas, dommage pour nous, nous allons aller ailleurs dans le Queyras.

Bien cordialement.

Marie

 

Bonjour à tous,

depuis plusieurs jours, je n'arrive plus à voir le fond de la vallée avec la webcam,serait-elle en panne ?

Merci d'avance

Un fervant admirateur de Ceillac, Christophe Barbaise.

 

Bonjour,

Cela fait un moment que la webcam de Ceillac ne marche plus ?????

Dommage.

Cordialement.

Hugues

 

Qu'est-il arrivé à votre webcam ?

Elle nous manque, elle est notre piqûre de rappel quotidienne.

Meilleurs voeux pour tous les ceillaquins ; à chacun une année aussi proche que possible de ce qu'il espère.

Familles Jacquot de Lorraine et Paris

 

Effectivement, la webcam est en cours de maintenance et n'est pas, de fait, accessible en ce moment, tout comme celle d'Arvieux...

 

27 décembre 2010

Nous souhaitons à tous les Ceillaquins de BONNES FETES et une BONNE ET HEUREUSE ANNEE  2011 en espérant avoir le plaisir de vous revoir cet été comme tous les ans depuis 15 ans.

Famille NIVET Claude Danielle et Stéphane

 

26 décembre 2010

Bonjour à tous les habitants du charmant joli petit village de Ceillac.

Ces quelques lignes pour vous exprimer ici notre inquiétude profonde pour l'avenir touristique de votre village.

Venant pour la troisieme fois en vacances à Ceillac (trois personnes), je confirme les dires de Mr.Luc Sédard ayant rencontré les mêmes difficultés pour avoir des réservations dans le train de nuit LUNEA .Paris- Briançon du 14/01/2011 (aucun train de nuit prévu jusqu'au 19/11/2010). Notre location étant retenue depuis octobre 2010 nous étions inquiets.

2éme inquiétude: lors de notre réservation auprès de 05 voyageurs pour nous rendre de la gare de MontDauphin à Ceillac, pas de difficultés mais pour le retour le 22/01/2011, prenant le train de 11h47 à MontDauphin, aucun transport vers 10h-10h30 ou partir à 8h40 et attendre 3h sur les quais en gare.

Attention ! j'ai peur qu'au nom de la rentabilité, on veuille reduire ou supprimer les transports publics dans certains endroits dits "non rentables" amenant la désertification des lieux comme cela c'est déja produit dans la Lozére.

Meilleurs voeux pour l'année 2011.

J.P. Favard

 

25 décembre 2010

Paul

 

24 décembre 2010

Eric Briquet

 

24 décembre 2010

Bonjour,

J'ai lu avec intérêt le message concernant la desserte du Briançonnais. Agent SNCF et fervent amateur de la vallée de Ceillac, je me suis senti doublement concerné.

Si mes fonctions sont assez éloignées du sujet qui vous/nous préoccupe, je suis allé poser la question directement chez Lunéa. Vous possédiez déjà la réponse pour les ventes tardives de cet hiver puisque le problème est général et vient de RFF ; les conséquences de ces retards sont aussi pénalisantes pour les usagers que pour la SNCF elle-même.

Pour ce qui est du futur, la desserte de ces vallées fait partie d'une convention qui doit être signée entre l'Etat et la SNCF, ce qui en assurera la pérennité. En ce qui concerne FRET et Trains Auto, par contre, je n'ai pas d'éléments de réponse.

En espérant avoir, même partiellement, répondu à vos inquiétudes.

G Rondepierre

 

8 décembre 2010

Bonsoir,

Cela faisait quelques temps que je n’avais pas pris connaissance des messages déposés sur la tribune du site.

Je viens de lire les messages concernant les Patous et ne peux m’empêcher de réagir.

Cela fait plus de 30 ans que je viens à Ceillac en qualité de randonneuse. Au fil du temps, avec la réimplantation du loup dans le parc, j’ai vu peu à peu les Patous accompagner les troupeaux.

Jamais, je n’ai eu la sensation d’être en danger au contact de ces chiens. J’ai croisé et traversé des dizaines de fois les troupeaux, gardés par les Patous, avec mes bâtons de marche en main.

Les chiens aboient, ils viennent en reconnaissance.

Parfois ils s’approchent, nous flairent, mais jamais n’ont manifesté un quelconque signe d’agressivité. Je tiens mes bâtons baissés pour ne pas les effrayer. Il arrive même que je les caresse (je sais je n’ai pas le droit).

Cet été l’un des Patous rencontré lors d’une randonnée n’a eu de cesse de se rouler à nos pieds pour se faire caresser.

Un énorme chien et pourtant d’une extrême gentillesse.

J’ai plutôt en mémoire de bons moments passés avec ces gros chiens blancs qui nous accompagnent toujours avec placidité.

Comme vous le dites justement, Il ne faut pas en avoir peur, il ne faut pas s’affoler, il ne faut surtout pas avoir une attitude inquiétante et menaçante.

Quand je vois ce que certains randonneurs font en montagne, leurs attitudes inconscientes, irrespectueuses de la Nature et de la bonne conduite en général... Je me dis que je préfère mille fois me trouver nez-à-nez avec ces merveilleux chiens de garde qu’avec certains promeneurs !

Valérie Cassis

 

22 novembre 2010

Bonjour,

Pouvez vous actualiser le site sur le Damage des Pistes car il y a une nouvelle dameuse, les pilotes ?

Cordialement

Rémi

Il y a certes une nouvelle dameuse pour le domaine de fond avec de nouveaux conducteurs, c'est vrai. Peut-être est-il utile de le préciser sur le site...

 

20 novembre 2010

Bonjour,

Pour le 17/02, j'ai eu peur que les trains de nuit soient supprimés sur le Briançonnais puisque la SNCF avait du mal à trouver des sillons auprès de Réseau Ferré de France pour ses trains en direction de Briançon.

Car ce n'est que le 19/11 qu'ils ont été mis en réservation dans les guichets SNCF ouf ! Mais attention il n'y a que deux trains pour l'instant, affichés l'un à 22h33 direct, l'autre à 23h18 direct ou avec changement à Veynes ou à Gap, ce n'est pas clair.

Je pense, comme cela a été déjà souligné dans le forum, que nous sommes toujours sous le coup d'un risque de suppression du Lunéa car les trains couchettes n'intéressent pas la SNCF pas plus que les trains autos dont la mise en réservation cet été n'est intervenue que de manière confidentielle, 3 semaines avant les vacances, et que pour la destination de Briançon, adieu Gap.

Mais là, puisqu'il n'y a plus de locotracteur, suite à la disparition du service fret, il n'y a pas de possibilité de déplacer les wagons. Attention, si à Briançon il n'y a que des automoteurs (Grenoble & Marseille) et des rames corail indéformables et plus de trafic fret, il n'y aura plus de trains autos.

C'est là l'aménagement du territoire. Au nom de la rentabilité, en supprimant tout effet de péréquation, le libéralisme et la libre concurrence doivent règner pour finir à demander aux collectivités locales de mettre la main à la poche.

Luc SEDARD

 

18 novembre 2010

les moloks

L'automne est un moment privilégié pour parcourir les rues du village.

Il y a quelque temps, Patrick s'est étonné qu'on ait placé un molok qui "renarde velu" à proximité de l'espace de jeux pour enfants.

L'enfilade de ces gracieux éléments qui  font une haie d'honneur devant  la chapelle des Rameaux est un peu une insulte faite au superbe vitrail  conçu par Rachid Koraïchi à quelques mètres de là.

La fontaine "du milieu"  et la belle placette ont, elles aussi, été défigurées par  ces moloks qui utilisent tout l'espace.

Mais, on touche au sublime en haut du village. Non seulement ces  poubelles des temps modernes jouxtent, là aussi, la fontaine et rendent  difficile l'entrée au presbytère en façade nord, mais  surtout, elles constituent une véritable agression visuelle par rapport à la très belle maison située juste à l'ouest dont la restauration mériterait d'être donnée en exemple dans le Queyras et les Alpes.

Le choix des implantations a été plus judicieux près du village de vacances, du centre commercial ou encore dans la vallée du Mélézet dont l'intérêt patrimonial n'est pourtant pas le même. 

Certes, comme le souligne Laurent, une concertation éclairée par différents avis aurait évité ce gâchis. La démocratie participative serait-elle un leurre…

Dommage!

Sylvie Grossan

 

17 novembre 2010

Je n'avais jamais vu la montagne et en Juin j'ai passé 15 jours à Ceillac.

La beauté des sites, les marmottes et la gentillesse des habitants...

Nous nous sommes régalés du lait des fromages et des sourire de vos fromagers si accueillants !

Nous sommes remontés tout là haut dans notre Nord... Je ne vous oublierai jamais. Je regarde souvent le DVD acheté sur place. Les lacs Ste Anne et Miroir sont d'une grande beauté et vos fleurs si abondantes et parfumées et votre authenticité...

Ma condition physique et notre âge font que sans doute je ne reviendrais pas.

Mais j'ai vu la haute montagne moi que ne connaissais que la mer du Nord...

Je ne rate pas un reportage à la télé qui parle des Alpes et j'espère vous y revoir. Le Queyras est si beau si grand si ... Géant !

Jean Yves, Nadège et vos trois enfants, Merci pour tout.  Votre fromage est bien le meilleur que j'ai pu manger car il est fait avec tant d'amour, de gentillesse et de savoir faire ! Je regarde souvent les photos faites à l'arrivée de la transhumance et du casse-croute partagé...

Un petit mot aussi pour le magasin "chez Tintin" où j'ai trouvé sourire, cartes et bâtons de marche.

Bonne saison d'hiver à tous.

Une Caudrésienne, Martine, qui ne vous oubliera jamais.

 

10 novembre 2010

Il y a 20 ans, nous découvrions Ceillac et sa merveilleuse vallée. Depuis, nous retournons à Ceillac avec des amis, toujours au mois de juillet.

La retraite est enfin arrivée. Nous assaillons la saison creuse pour les randos. c’est magnifique.

Quant au tas de fumiers, pour la petite histoire, dans nos Ardennes, nous avons pour habitude de dire que plus le tas est gros plus le paysan est riche. À Ceillac, le tas est plutôt petit et pas très visible, hormis de la route, et il ne faut pas oublier que nous sommes à la campagne.

Profitez de respirer le bon air et admirer le paysage pour vous ressourcer l’esprit pour 11 mois de labeur.

À bientôt Ceillac

Rémy l’ardennais

 

8 novembre 2010

Ils ont bon dos, les "vacanciers" !  Et pourquoi pas les autochtones ?

J'ai inauguré les moloks à la fin de la saison "creuse" de juin. J'ai trouvé que c'était bien pratique, assez esthétique et plus stable que les anciennes bennes.

Il n'y a pas besoin d'être à Ceillac, pour constater que certaines personnes ne font pas preuve de civisme et n'hésitent pas à laisser leurs déchets au pied des récupérateurs. C'est dommage.


Et pourquoi les "vacanciers" ne prendraient pas la voiture pour porter cartons ou cagettes ? Je n'ai pas très bien compris cette remarque.

A bientôt tout de même.

Françoise, de Meaux (77)

 

31 Octobre 2010

La pollution est la rançon du développement qu'il soit industriel agricole ou touristique. Aussi on ne peut que féliciter les enfants de l'Ecole de Ceillac, leurs enseignants et les parents présents pour cette matinée de sensibilisation à la présence de déchets, particulièrement près de l'aire de jeux. Ce ramassage doit faire comprendre de la nécessité de bien  prendre en compte le cycle de la production de déchets, leur conditionnement et leur élimination.

J'ai le souvenir des efforts de M.LAMOUR, Maire, conscient  de ce problème et de la construction du broyeur qui fut en son temps sujet de maintes discordes.

J'ai le souvenir de C. FOURNIER et de M. RICHARD au volant du tracteur une fois la remorque pleine par le ramassage individuel alimentaient une décharge à ciel ouvert incendiée par le feu purificateur mais selon les humeurs du vent, des odeurs  fortes  imprégnaient le  Village. Le rouleau compresseur des politico-écologistes  a écrasé ces décharges plaçant les villes devant le fait accompli. La rapidité d'une décision de fermeture nécessaire  de ces décharges de proximité  a placé les communes devant un problème  qui ne pouvait plus être de leur ressort d'où la naissance des grands groupes qui se partagent un marché financier très structuré, en liaison avec les différents syndicats de communes.

La commune de Ceillac comme tous les villages de la communauté s'est vu dotée  de ce nouveau système.

L'implantation des Moloks bien souvent sur les emplacements des anciens conteneurs ne fait pas que des heureux ; au hameau de la Clapière, ces  édicules  sont situés sur  un site central certes, mais au ras d'une habitation, pour les habitants du haut, la distance à parcourir est doublée et deux pentes accentuées sont empruntées... Qu'en sera-t-il lorsque  la neige et le verglas seront au rendez-vous ; dissuadant d'une marche ... Eh bien, il faudra utiliser la voiture  s'il y a urgence, ou attendre un déplacement pour se rendre au ski  ou au hameau.

Faut-il évoquer la traditionnelle lettre d'avant réception de la taxe qui nous annonce encore des hausses  parce qu'il faut descendre les déchets hors du département...?

Doit-on s'interroger sur le fait que le département ne dispose pas de système d'incinération ?

Verrons-nous, comme dans d'autres pays,  le ramassage individualisé des déchets avec les conteneurs  informatisés détectant le poids fourni et justifiant ainsi du pollueur payeur ?

Malheureusement, la photographie montre notre degré de civisme ; si le pollueur devient le payeur, il y a fort à parier que le torrent retrouvera ses carcasses diverses et que les décharges  sauvages refleuriront...

Heureusement que nos édicules  s'appellent MOLOK car, selon un livre ancien, MOLOCH mangeait ses enfants.

C. Pharamond, Association "les Amis de la Clapière"

 

30 Octobre 2010

Pour continuer sur les moloks, il est évident de revoir la distribution, cette photo montre la première saison estivale avec les moloks, et je pense que ce sera comme ça pendant toutes les saisons touristiques.  Les vacanciers ne prendront jamais la voiture pour porter cartons ou cagettes...très mauvaise image de Ceillac, surtout quand cela dure quelques jours voir + d'une semaine...!

MM

 

28 Octobre 2010

Bonjour,

Une petite réaction sur les travaux en cours de réalisation qui me laissent perplexe, en particulier ceux qui concernent l'entrée du village.

Le petit rond point qui existait auparavant, fleuri, avec en son centre la meule d'un ancien moulin, était à l'image de notre village. Il sera remplacé par un carrefour, bordé de béton, avec la matérialisation d'une voie de descente, de montée et, entre les deux, d'une voie de stockage pour ceux qui se rendront dans le village nouveau ou ancien.

Si l'esthétique du nouveau carrefour me semble discutable, ce qui l'est d'avantage, encore, est son utilisation. Le croisement en tourne à gauche permet d'aller relativement facilement vers le fond de la vallée du Mélézet. Par contre, pour qui redescend vers Guillestre, l'angle droit entre la départementale qui monte vers le village et celle qui redescend vers Guillestre imposera à tous les grands véhicules (camions, autocars...) d'empiéter sur la voie de stockage des véhicules qui, venant de Guillestre, se rendent vers le village et sur la voie montante des véhicules qui, venant de Guillestre, se rendent plus loin dans la vallée. En dehors des infractions à la réglementation (franchissement des marquages au sol), le problème de sécurité est évident.

Si la maitrise foncière ne permettait pas de faire un "grand" rond point, elle permettait sans doute de "casser" l'angle droit et ainsi de permettre à tout véhicule qui vient du village de se rendre à Guillestre sans mettre en cause sa sécurité, celle de ses passagers et celle des autres usagers.

Comme les Moloks, dont il est question plus loin dans la tribune, qui remplacent certainement avantageusement des containers débordants de sacs poubelles éventrées mais qui par leur implantation font critiques, comme les réformes sans doute nécessaires qui paralysent le pays aujourd'hui (la gare de Mont-dauphin est fermée depuis le 13 octobre), cette nouvelle "arrivée" dans notre village est symptomatique de l'absence de concertation entre ceux qui décident et ceux qui subissent. Souvent une petite discussion permet d'éviter de grandes querelles et de grands gaspillages.... Pour les moloks il faudra peut-être réimplanter, pour le croisement certainement revoir, pour le reste????

Laurent

 

25 Octobre 2010

Joyeux anniversaire mon Kéké. Tu aurais eu 29 ans aujourd'hui. C'est toujours aussi dur, tu nous manques tellement. C'est quand même rigolo que juste aujourd'hui Ceillac se retrouve sous la neige...

François

 

22 Octobre 2010

Bonjour,

Je tiens à féliciter l'équipe enseignante de l'école pour son dynamisme et pour ses qualités pédagogiques, j'espère que les enfants sont conscients de la chance qu'ils ont d'évoluer dans ce cadre merveilleux, auprès d une équipe comme la vôtre.

Un grand père d élève comblé

 

21 Octobre 2010

Bonjour,

Juste un petit mot pour dire merci et bravo pour cette magnifique photo du lac Ste-Anne que nous connaissons pour notre part très bien en été mais pas encore à l'automne!

Celle du lac miroir est également trés belle, merci de nous en faire profiter.

Famille Mozina

 

15 Octobre 2010

Bravo à l’école pour l’action de nettoyage dans  la vallée.

Pour ma part, il m’arrive encore de m’arrêter pour ramasser en bord de route un sac plastique, une cannette ; parfois aussi  dégager un caillou. Tout le monde faisait cela « avant » ; naturellement.

Puisque l’on parle de ce genre de choses,  je m’interroge aussi sur  les raisons justifiant d’avoir installé des « Moloks » (qui « renardent velus » en été) juste à l’entrée d’une zone de jeux pour enfants !

A tout dire, et guère plus loin,  je préférais y voir des ânes, même si ces bestiaux braient souvent bêtement.

Patrick

 

5 Octobre 2010

Je voudrais saluer l'initiative des enfants de l'école pour l'opération "Nettoyons nos montagnes".

C'est une belle action mais il est déplorable que les enfants du village soient obligés de ramasser les déchets que des randonneurs trop occupés à admirer les montagnes oublient et qui malheureusement polluent encore trop souvent la nature et même tout simplement le paysage, en particulier les boîtes de conserve au bord des lacs, par exemple. On les transporte pleines, pourquoi ne pas les ramener vides ? Elles sont moins lourdes !

Olivia

 

5 Octobre 2010

Le lac Sainte-Anne présente lui aussi de belles couleurs, typiques de l'automne...

M. Nicolas

 

1 er Octobre 2010

Qu'est-ce que c'est beau !!!

Merci et encore bravo pour ce site, chaque jour sur la webcam la vue de Ceillac sous les lumières d'automne, les plus belles, c'est comme une grande bouffée d'air frais, un parfum de vacances...

Olivia, St-Etienne

 

1 er Octobre 2010

Autre angle de vue du Lac Miroir au mois de Juillet 2010.

Bonjour à Ceillac et ses habitants.

Des inconditionnels de votre vallée.

Stéphane et Evelyne, Argenteuil (95)

 

Samedi 25 septembre 2010

la lecture de la monagraphie de TIVOLLIER  évoque le nom de MARCHIS ou MARCHISI.

Le nom de famille apparaît  en 1327.

Constant MARCHIS sera notaire de 1489 à1507.

Anthoine MARCHIS  même charge  en 1546.

La famille MARCHIS comptera plusieurs consuls :

1496 Barthelemy MARCHIS
1507 Constant MARCHIS
1563 Ant MARCHIS
1618 Claude MARCHIS
1623 Sébastien MARCHIS
1638 Honoré MARCHIS
1693 Joseph MARCHIS
1726 Th MARCHIS
1740 J.B. MARCHIS
1747 Cl MARCHIS

Un  Cl MARCHIS sera curé de la paroisse de 1804 à1807.

Bon courage  pour retrouver le fil conducteur aux archives ...

Claude Pharamond

Réponse au message du 26 août...

 

Mercredi 22 septembre 2010

Je viens de regarder  le documentaire sur CEILLAC datant de 1974  que j'ai trouvé très intéressant et cela m'a fait plaisir de revoir des gens que je connais, qui ont vieilli bien sûr mais que l'on reconnais quand même. Je visite votre site tous les jours et je vous félicite. Je viens tous les ans à CEILLAC depuis 15 ans.

A l'année prochaine bien sûr.

Danielle NIVET

 

Dimanche 20 septembre 2010

Témoignage

Le 30/06/10 précisément, nous sommes partis en balade dans la forêt de la Plane, pour atteindre bien plus tard le col de Beaubarnon. Nous avons stationné aux environs du parking des Chalmettes.

Après avoir traversé le torrent du Cristillan, nous avons été accueillis par des aboiements de chiens attachés (si mes souvenirs sont bons), mais pas de berger. Nous sommes passés à proximité du troupeau de moutons parqués. Un chien (pas aussi gros qu'un patou) nous a suivis sur une bonne distance, puis nous a lâchés. Nous ne lui avons rien dit, lui non plus.

Au retour, après avoir franchi le Cristillan, deux ou trois chiens impressionnants avec de gros colliers à pointes nous on tourné autour pendant une petite pose bavardage avec d'autres randonneurs. Ils n'étaient pas agressifs, j'ai eu l'impression qu'ils attendaient de la nourriture. Nous n'avons toujours pas vu le berger.

Je ne m'étais jamais trouvée nez à nez avec ces gros chiens, et nous nous sommes efforcés de garder notre sang-froid ne connaissant pas exactement l'intention des chiens. Je ne me souviens plus si vous avez traité sur le site de la question des patous, je n'ai pas le temps de chercher aujourd'hui, merci de me renseigner.

Cordialement.

Françoise, de Meaux (77)

 

Dimanche 20 septembre 2010

Suite aux messages lus sur le site concernant la divagation des chiens patous loin du troupeau qu'ils doivent protéger, je vous signale que j'ai moi même rencontré à mes dépends ces chiens.

En effet, ceux-ci m'ont agressé début juillet au niveau du col de Beaubarnon. Arrivés au col via le vallon d'Albert avec mon épouse et mon chien en laisse sans aucun mouton en vue quatre chiens de type PATOU nous ont littéralement fondus dessus.

En voulant fuir rapidement, mon épouse est tombée au sol les chiens sont arrivés de manière agressive auprès d'elle, afin de la protéger j'ai utilisé les batons de randonnée pour les repousser, ceux ci ne sont pas partis immédiatement. Nous avons rebroussé chemin à vive allure, vers le vallon d'Albert. J'ai constaté depuis le bas du vallon, avec les jumelles que l'ensemble du troupeau est arrivé au col environ 20 minutes après l'attaque des chiens. Et le berger, après plus de 40 minutes, au col avec deux chevaux et trois autres chiens type border.

Je signale que lors de cette attaque, j'ai été mordu à la jambe droite au niveau du genou. Ma blessure étant superficielle je n'ai pas souhaité donner suite à cette affaire. A toute fin utile et pour éviter que de tels faits se reproduisent il serait fortement conseillé au berger durant la journée d'avoir ses chiens Patous à vue, afin d'éviter ce genre de situation aux abords des sentiers de randonnée. Cet état de fait est très désagréable pour les promeneurs, la peur du loup est sans doute très forte pour les éleveurs néanmoins chacun doit pouvoir évoluer sans crainte sur l'ensemble du parc régional.

Rémi Fournier

 

Vendredi 17 septembre 2010

Bonjour,

Concernant les Patous, la réponse du webmaster est bien gentille mais tout ne passe pas comme on voudrait : comment faire par exemple (ce qui nous est arrivé) quand le troupeau est sur le chemin de rando et qu'il n'y a pas de contournement possible ?

Comment faire quand le berger n'arrive pas à faire revenir son GROS chien ?

En conclusion, j'ai l'impression que le Loup est moins dangereux car c'est lui qui a peur de l'homme.

Bonne journée

Paul

 

Samedi 11 septembre 2010

J'aimerais mettre à la réflexion des lecteurs de ce site ce qui m'est arrivé le 2 septembre dans les environs de Ceillac.

Partis en randonnée vers le col du Tronchet, il était un peu plus de neuf heures du matin. Nous avions dépassé la bergerie située à droite, quelques aboiements, mais rien en vue.

Un peu plus loin, un molosse dit "Patou" est venu dans notre direction, il s'est arrêté à quelques mètres et est reparti. Nous avons continué vers le col. J'étais avec mon épouse et un King Charles tenu en laisse. Alors qu'aucun mouton n'était visible, trois chiens du même type ont soudain déboulé en aboyant. Nous nous sommes arrêtés, mon épouse a pris notre chien dans les bras et je me suis mis face à eux. Ils aboyaient et nous ont agressés. Je me suis protégé avec mes bâtons et l'un d'eux a sauté sur mon dos ; heureusement que j'avais un sac à dos. Je me demande toujours comment je m'en suis tiré sans blessure. Cela est inadmissible.

Que serait-il passé en présence d'un enfant. Ces chiens ne sont pas des Patous mais des bâtards. J'ai crié au secours, le berger est resté invisible. Faut-il se promener maintenant avec une arme dans la poche ???

Je trouve cela déplorable. Permettre à ces chiens d'errer sans contrôle alors qu'il y a des randonneurs en permanence.

Alex Peter

Malgré la présence de panneaux d'information, la cohabitation entre randonneurs et chiens de protection n'est pas toujours aisée.

Rappelons que le patou est un chien de protection dont le rôle est de protéger les brebis contre l'incursion de prédateurs, loups et chiens errants notamment. Avec le parcage systématique des bêtes le soir, l'équipement radio des bergers, la présence d'aide-bergers, d'une brigade pastorale au sein du parc du Queyras..., il fait partie des mesures mises en place à la suite du retour du loup. Son rôle est donc foncièrement différent de celui des chiens de conduite qui rassemblent les bêtes ou ramènent celles qui s'écartent du troupeau.

Lorsque l'on rencontre un patou, la conduite à tenir est la suivante : dans un premier temps, le (ou les chiens) aboie pour avertir de la venue d'un importun. Si ce dernier continue à avancer, alors le chien va à sa rencontre, souvent en aboyant, et de façon impressionnante. Une fois le chien en contact, il évalue le danger. Dans le cas d'un randonneur, il se contente alors souvent de l'accompagner le temps de la traversée du troupeau, qu'il faut, dans la mesure du possible, essayer plutôt de contourner.

La plupart du temps tout se passe très bien mais il faut bien constater que tout ne se déroule pas au mieux parfois, soit par méconnaissance de l'attitude à adopter, soit à cause d'un mauvais contrôle des chiens par le berger. Il faut aussi savoir différencier les chiens errants des chiens de protection, les premiers étant responsables de nombreux méfaits.

 

Vendredi 10 septembre 2010

Bonjour,

nous avons de nouveau passé une excellente semaine à Ceillac entre randonnées et via ferrata !
 
Une petite ballade au bois de Jalavez nous a conduits jusqu'à ces fruits excellents !  

Isabelle et Yves de Valence

 

Jeudi 26 août 2010

Bonjour, Bravo pour le site !

Y aurait-il des personnes sur le forum interessées par la genealogie et qui auraient étudié le patronyme Marchis sur la commune et les environs ?

Vincent

 

Samedi 22 août 2010

Bonsoir à tous,

La Tribune Libre est bien silencieuse depuis la mi-juin, aussi je vais l'alimenter. Pourquoi ne publiez-vous plus les comptes- rendus municipaux ? Fin juin j'ai pu en lire un dans le hall de la Mairie, où il était question entre autres.... du fameux tas de fumier. Cela m'a amusée, car je me suis remémoré les débats de l'été dernier à ce sujet dans ce forum.

Françoise, de Meaux (77)

Bientôt, la commune devrait disposer d'un site où seront notamment diffusés les comptes-rendus des conseils municipaux, toujours intéressants à lire pour connaître les projets en cours et leur état d'avancement, par exemple...

 

Jeudi 20 août 2010

Malgré une météo limite, la Patrouille de France à bien voulue honorer Ceillac d’un survol de la vallée. Peu de villages peuvent se targuer d’un tel défilé.

Un grand merci aux pilotes et aux personnes ayant rendu cet événement possible.

Patrick

 

Lundi 16 août 2010

Bonjour,

C'est vrai que le Festivol a été plus qu'une réussite, c'était super. Merci encore aux organisateurs, c'est une manifestation à refaire l'année prochaine !!

Toutefois, pour y avoir participé, juste une petite précision : c'était le 1er Août et non le 8 Août comme indiqué sur le site.

Cordialement

Fabienne

Le 8 août est la date où le "compte'rendu" a été publié et non la date de la manifestation....

 

Samedi 14 août 2010

Bonjour,

Je vous transmets un petit montage réalisé avec des photos des chapelles de Ceillac réalisées en juillet 2010 (Il manque celle située face à l'hôtel de la cascade)...

Si cela peut vous intéresser.

Cordialement

Stéphane Landas de Lille


 

Samedi 14 août 2010

Bravo papa et merci de nous avoir conduits vers ce coin de paradis... Tu vois, la relève est prise et les nouvelles générations de la famille semblent aussi conquises par Ceillac que nous avons pu l'être il y a près de 40 ans.

Pour ma part, un été sans Ceillac... il manque une petite part de bonheur et nous ne tarderons pas à faire des projets peut-être pour cet hiver? Tout le monde y tient beaucoup ici en Normandie! Nous nous réjouissons à l'avance des liens familiaux qui se tissent aux détours des sentiers, et de l'accueil des villageois, toujours renouvelé.

Emmanuelle de PESQUIDOUX, fille de Pierre MARTIN

 

Jeudi 12 août 2010

Pierre MARTIN est un fidèle de Ceillac depuis presque 40 ans, et résident secondaire depuis 35 ans.

Il a transmis le virus à tous les membres de sa famille, qui viennent régulièrement se ressourcer dans ce cadre si serein.

Le 7 août, Pierre MARTIN est monté une nouvelle fois au Lac Sainte Anne, malgré ses 83 ans. Il était accompagné de plusieurs de ses enfants et petits-enfants, mais surtout d’Elise, son arrière-petite-fille née il y a un an.

Un gros effort pour lui, mais surtout le plaisir de voir quatre générations réunies autour d’un endroit qu’il aime tant !

Jean MARTIN, son fils

 

Lundi 9 août 2010

Olivia, je consulte moi aussi tous les jours le site de l'école de Ceillac, un vrai bonheur.

Mais pour la webcam, j'ai découvert :
www.queyras.com/webcam/camlight.asp?autres=oui qui permet de visualiser toutes les webcams de la vallée du Queyras :

- Abriés- Ristolas
- Arvieux
- CEILLAC
- Molines
- Saint-Véran
- Aiguilles

en un rien de temps et avec la rétrospective sur plusieurs jours et toute l'année.

Mais Ceillac est tout de même le village que je préfère.

Claude

 

Samedi 7 août 2010

Bonjour aux habitants et aux amoureux du Queyras !!

Je rentre de vacances sous le soleil de ce si beau petit coin de France et déjà j'ai envie d'y retourner alors c'est avec joie que je retrouve ce site de Ceillac et sa webcam (certes sans rétrospective mais bon ... !! ), comme une fenêtre ouverte sur la montagne...

Merci pour ce petit bout de rêve prolongé et bravo. J'espère que nous aurons encore très longtemps le plaisir de pouvoir passer un moment sur ce site si agréable à découvrir et à redécouvrir.

A bientôt

Olivia, amoureuse du Queyras depuis si longtemps !

 

Jeudi 5 août 2010

 Merci à Bernard Busser et aux «  Amis de Ceillac » d’avoir organisé cet été,  l’exposition photos à l’église Ste Cécile sous couvert de la municipalité de Ceillac.

Outre les œuvres de Christophe Sidamon-Pesson, photographe naturaliste professionnel  résidant à Ceillac, dont les photos sont remarquables, les photos de Michel Chavrot directeur de l'école communale,  ne laissent pas indifférent.

Enfin, les 15 photos retenues par le jury qui a dû départager plus de 140 clichés présentés dans le cadre du concours " Quelle est belle ma vallée "  ont permis aux amateurs de s’exprimer sur la beauté de la commune.

Tout ce petit monde se cotoie sans porter préjudice à quiconque, et si le but était de rassembler tous les amoureux de Ceillac, je pense que ce but est atteint.

A aller voir sans modération tous les jours de 17h à 19h.

Alain Reynard

 

Mardi 15 juin 2010

Sainte Cécile présente des signes de la TOUR DE PISE... illusion d'optique ou réalité...Rendez-vous le 31 Mars 2011 pour vos avis...

Claude P.

 

 

 

Vendredi 11 juin 2010

Bonjour à tous,

Je ne suis pas un "parent d'élève", mais quotidiennement, je viens aux nouvelles du séjour des enfants à Noirmoutier, ile que je ne connais pas et que je découvre avec leurs yeux d'enfant.

Qu'ils profitent pleinement de ce voyage culturel et ludique de fin d'année scolaire.

Françoise, de Meaux (77)

 

Jeudi 10 juin 2010

Un grand Merci et un Grand bravo à Michel pour les photos et les commentaires pour le voyage des enfants de Ceillac à Noirmoutier...

Magali

Internet est un outil des plus utiles lorsqu'il s'agit de communiquer. Le travail des enfants trouvent à leur travail une finalité qui les motive énormémemnt : informer leur famille, où qu'elle soit, leurs amis et tous ceux que cela intéresse de leur activité au cours de ce séjour qui revêt un caractère, qu'on le veuille ou non, exceptionnel...

 

Mercredi 19 Mai 2010

"Je tire  la langue à mon cancer  ou une aventure à l'hôpital de la Timone"

Bernard Cames , propriétaire d'une résidence secondaire à Ceillac, dans le lotissement des asphodèles et qui est aussi un membre très actif de l'association "les amis de Ceillac" vient de publier un livre témoignage sur le cancer de la langue pour lequel il a été soigné - et guéri- à l'hôpital de la Timone à Marseille.

"Je tire  la langue à mon cancer  ou une aventure à l'hôpital de la Timone" évoque sans tabou le face à face du patient avec la maladie et la vie en milieu hospitalier.

Pour les internautes fidèles à ceillac.com nous reproduisons avec plaisir la présentation que fait l'auteur de son livre et la préface du professeur Jean-Louis Blanc.

Christian Grossan

 

30 Avril 2010

Ce soir nous sommes tristes ; Madame Cony est partie rejoindre son fils Gilbert et son mari Joseph ; Tout le village de Ceillac doit être dans la peine ; nous n'oublierons jamais les fabuleuses soirées passées dans "la cuisine des Cony " en allant chercher le lait avec nos enfants ; dans cet endroit si convivial où nous avons fait la connaissance de toute la famille ; oui ce soir nous sommes vraiment tristes.

Nos pensées vont à Josette, à Jacques et les leurs, déjà durement touchés par le décès de Gilbert il y a peu.

Nos amitiés à tous.

Familles JACQUOT de Metz, Paris et Liverdun .

 

14 Avril 2010

808 avril 2010 Amis de Ceillac et de la Clapière, notre association "Les Amis de la Clapière " est reliée au monde entier et aussi au Village par le miracle de la machine Internet. Notre adresse est " claude.pharamond@orange.fr

Nous avons lu avec beaucoup d'attention le site de Ceillac. Nous remercions S.Meissimilly pour son engagement fidèle au corps des pompiers volontaires, nous souhaitons bon vent à celui qui désormais sera responsable : P.Fournier. Habitants de la Clapière, l'ancien et le nouveau ne manqueront pas de se concerter.

Heureusement que le sommet de Copenhague n'a pas franchi la Viste ; notre village serait redevenu gris et terne comme les photos d'archives exposées... Lire ou relire l'ouvrage de Ph.Lamour l'Ecologie OUI, les Ecologistes Non... Nos félicitations admiratives pour le concepteur de cette parution. Le temps passé est certainement allé au-delà du 1 Avril.

Nous serons fidèles à la lecture du Site. Nous souhaitons une franche coopération.

C. Pharamond.

 

1 Avril 2010

Quel travail de recherche et de mise en page!!. Bravo

Tous les ans on attend avec impatience le 31 mars....

Mais quel dommage qu'il faille attendre le 1er avril pour rêver. Et si tous ces projets étaient possibles  à  brève échéance??

Cordialement .... en attendant 2011

PA

 

Bravo pour les mesures courageuses prises en faveur de notre environnement.

Néanmoins, je regrette qu'on ait renoncé au train à crémaillère entre la Maison du Roy et Ceillac dont la voie pouvait être embranchée sur celle qui reliera bientôt Montdauphin à Bobbio Pellice  via un tunnel sous le col Lacroix et  que le projet de deux lignes de tramway reliant le village aux fonds des vallées du Cristillan et du Mélézet  n'ait pas été retenu, et ce d'autant plus qu'il devait être alimenté en énergie électrique par l'exploitation de la Cascade de la Pisse dont la conduite forcée en verre dépoli  paraissait très esthétique  l'été et pouvait devenir l'hiver une colonne de glace sécurisée pour les amateurs de cascade.

CG

 

Bonjour,

La motoneige de Ceillac la plus connue est celle du refuge de la Cime du Mélezet ; elle démarre à l'huile de coude. Désormais, allégée de son moteur thermique, elle fonctionnera avec des pédales mues par ses
utilisateurs pour respecter la future législation.

Souhaitons que tous les utilisateurs de quads parcourant la vallée s'inspirent de cette belle initiative mécanique.

Bravo pour cette pointe écologique.

Salutations.


Loïc Hatorze

 

Bravo pour ces excellentes et réjouissantes nouvelles sur le site.

Nous ne doutions pas de l'avancée de Ceillac dans ce domaine essentiel pour nous, nos enfants et nos petits-enfants, jusqu'à la septième génération (comme disait l'ancien rituel de mariage).

Plus que jamais, vive Ceillac !

J&B du Serre

 

25 mars 2010

Je suis effondré par la disparition de Gabriel. Lui qui dès le début m'a dit:"je te tutoie et tu me tutoies", lui qui m'a accepté au village de Ceillac,lui qui m'a conté les histoires et la vie du passé, je te remercie.

Je te remercie de ta gentillesse, je te remercie de ta patience, je te remercie de tes réponses à mes questions auquelles tu m'as répondu avec beaucoup d'exactitude et beaucoup de passion.

Tu m'as transmis la mémoire de quelques évènements de Ceillac.

Ton souvenir sera toujours présent dans ma mémoire.

La dernière fois où nous nous sommes vus c'était le jour de la foire du 28 septembre 2009,où nous avons bu ensemble le verre de l'amitié.

Je ne savais pas que c'était le dernier.

J'honore ta mémoire, je respecte ton souvenir.

Roger MAILLARD, présent au camping municipal du 1er juillet au 30 septembre de chaque année.

 

Début mars, ne le croisant plus au village, nous pensions que sa maladie s’était aggravée. Puis, pris par nos problèmes, nous avons quitté momentanément Ceillac.

Comme le dit Christian Grossan, il était sensible, bourru mais bon. Il ne se privait pas de dire ce qu’il pensait. Il manquera au village car il défendait une certaine forme de vie en montagne qui disparaît.

Que sa mère, ses enfants, son frère, sa sœur et sa famille sachent combien nous nous inclinons devant la mémoire de Gilbert Cony pour qui nous conserverons un excellent souvenir.

Robert et Muriel Béraha

 

21 mars 2010

Quelle triste nouvelle en ce 2ème jour de printemps.

Nous connaissons Gilbert depuis 1972 1ères vacances à Ceillac au Chalet Lou Passet. Que de souvenirs en allant chercher le lait chez ses parents, à écouter toute la famille raconter les histoires du village devant nos enfants ébahis. Nous avons même dansé à L'Eterlou! Le temps a passé et nous revoyions Gilbert aux remontées mécaniques, un être un peu bourru mais combien attachant.

Nos pensées vont aujourd'hui à Mme Cony, à Jacques et Josette ainsi qu'à ses enfants et tous ses amis qui sont nombreux à Ceillac.

Les familles Jacquot de Moselle

 

12 mars 2010

Une suggestion, dont je ne sais si elle est techniquement possible : pourrait on placer la ouèbe-caméra derrière le village (sur Sainte Cécile, un autre lieu dans l'Ochette, ou au-dessus).

Les vues ainsi prises comporteraient non seulement la zone du Mélezet mais aussi le village lui-même, comme sur les vues d'Abriès ou d'Aiguilles. Un petit plus...

J.L. Luche

J'y ai pensé... mais se pose alors le problème de la transmission des images. Il faut absolument un accès wi-fi pas trop éloigné (30 m sans obstacle) pour que cela puisse fonctionner correctement et à Ste Cécile, ce n'est pas gagné...

Dans l'idéal, je verrai bien plusieurs webcams, une vers le front de neige, une à la cime du village et une en haut de l'Ochette pour avoir effectivement une vue générale avec le village.

Un jour viendra....

 

11 mars 2010

Je n'ai pas vu le printemps arriver!!! et pour un 26 mars il ne fait pas chaud!!

Trop facile comme remarque....

Amicalement vôtre

Allusion à une erreur de date sur cette même page, corrigée depuis... Mea culpa !

 

7 mars 2010

Encore un séjour inoubliable à Ceillac et dans le Queyras de façon plus générale.

Merci aux monitrices et moniteurs de l'ESF, en particulier Céline, Annick et Rémy qui ont permis à ma petite soeur Apolline, mon petit frère Tanguy, et à moi-même (Agathe) d'obtenir flocons et 3ème étoile.

Quant au reste de ma famille, s'ils n'ont pas "obtenu" de médailles, ils se sont bien éclatés sur les pistes, avec ou sans les skis !

J'allais oublier de remercier la "gentille dame de la Caisse" qui est toujours d'une bonne humeur contagieuse, vous la reconnaissez sur une photo ?

A l'année prochaine pour les vacances, comme d'habitude !

Agathe....et Papy

 

26 février 2010

Quel site prenant? j'ai passé quelques heures très agréables à le lire et l'envie de revoir Ceillac m'est revenue.

Félicitation à l'équipe!!

 

13 Février 2010

Bonjour Amis de Ceillac,

Avant un séjour dans votre inoubliable village, nous avions un avant goût grâce à votre webcam.

Après le séjour, la nostalgie nous amène à la consulter régulièrement.

Malheureusement, comme le disait un autre correspondant, elle est moins bien qu'avant puisqu'elle ne permet plus les retours dans le temps mais en plus, elle s'appelle la "webcam du Queryas" Bouh !! C'est peu de chose mais c'est pas beau.

Allez bravo quand même pour votre site qui nous permet de nous y croire encore un peu et de poursuivre le rêve depuis notre grisaille.

A vous retrouver cet été sous le soleil.

Deux amoureuses du Queyras et accessoirement stéphanoises.

 

9 Février 2010

Bonjour à tous,

Comme j'ai des problèmes pour ouvrir la Webcam du site de Ceillac (extrême lenteur), je consulte le lien suivant : http://www.queyras.com/webcam/index.asp?webcam=ceillac&autres=oui

J'ai ainsi la présentation antérieure (Les Webcams du Queyras), à l'exception près, que la vue rapprochée sur les pistes de ski de Ceillac, est figée au 15/12/09.

Cordialement

Françoise, de Meaux (77)

(où il "neigeotte" en ce moment, mais pas de quoi sortir les skis).

 

30 Janvier 2010

Bonjour !

Je viens de tomber sur le journal de 13 h sur TF1. Et surprise ! Un petit reportage en fin d'émission sur le Queyras !

Une "série" a en effet été diffusée cette semaine sur le thème de la "découverte d'un petit bout de montagne au coeur des Alpes du Sud. Le Queyras, avec ses petits villages au flan de la montagne".

Chaque jour, ce sont presque 5 mn qui ont été dédiées à notre belle région. Et ça fait plaisir ! Un peu déçue tout de même, je dois l'avouer : après avoir recherché chaque vidéo sur le site de la chaine, j'ai constaté que les reportages ne concernaient que Saint-Véran, Molines, Abriès, Ristolas et pour finir Château Ville-Vieille. Ce qui n'est déjà pas mal ! Mais il en manque tout de même un peu et surtout, il manque notre Ceillac.

Mais ne soyons pas de mauvaise foi et saluons cette belle initiative médiatique. Il aurait simplement fallu que la semaine dure un peu plus de 5 jours ! À voir, donc, sur le site de TF1, JT de 13.

À bientôt !

Amélie

http://videos.tf1.fr/jt-13h/saint-veran-le-plus-haut-village-de-france-5655137.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/hautes-alpes-la-double-vie-des-habitants-de-moline-5655866.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/la-solidarite-hivernale-est-de-mise-dans-le-queyras-5658183.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/le-queyras-cote-nature-5661231.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/decouverte-du-queyras-le-chateau-villevieille-5662953.html

 

29 Janvier 2010

Le conseil général des Hautes-Alpes, la ville de Gap et l'association Hautes-Alpes Développement ont décidé de créer un site internet et de lancer une pétition pour l'achèvement de l'autoroute A51 qui devait relier Marseille à Grenoble et qui est interrompue depuis plusieurs années entre la Saulce (05) et le col de faux (38).

Les gouvernements successifs depuis 20 ans ont alternativement soufflé le chaud et le froid sur cette infrastructure qui est objectivement le seul moyen de désenclaver le département à court terme.

Quels que soient les efforts louables entrepris en faveur de la percée d'un tunnel sous le Montgenèvre régulièment évoquée depuis plus d'un siècle et clairement stipulée dans le traité de paix de 1947 avec l'Italie voisine, il faudra attendre quelques décennies encore pour voir cet équipement réalisé. Et, au delà de la percée proprement dite, pour laquelle un crédit d'études de 20 millions d'euros a été mobilisé par la Région et l'Etat, la circulation des trains suppose l'électrification des voies depuis Marseille, depuis Valence et depuis Grenoble et à ce jour il n'existe pas le moindre projet de cette nature.

L'économie des Hautes-Alpes très dépendante de la fréquentation touristique est confrontée à la concurrence de nombre de destinations touristiques plus facilement et plus rapidement accessibles, particulièrement l'hiver, et cette fragilité est encore accrue par le raccourcissement des séjours.

Celles et ceux qui veulent en savoir plus sur cette problématique et qui le cas échéant ont un point de vue à faire valoir peuvent consulter le site: www.a51maintenant.com

Christian Grossan

 

25 Janvier 2010

Compte tenu de la prochaine clôture de l'enquête publique, de nombreux résidents "secondaires" ne pourront pas donner leur avis.

Pourtant, nous payons des impôts à Ceillac, ce qui, me semble-t-il, nous donne le droit d'être consultés. Une attitude du genre "Payez et taisez vous" ne me paraît pas très compatible avec la tradition d'accueil de Ceillac, si souvent soulignée par les nombreux correspondants de ce site !

Parfois, je me dis que si seulement une vingtaine de résidents secondaires décidaient de s'inscrire sur les listes électorales en conformité avec les procédures légales, cela donnerait une situation intéressante...

Dr. J.L. Luche, fréquentant Ceillac depuis plus de 40 ans, résident secondaire depuis 14 ans.

Dans toute enquête publique, il est possible d'écrire au commisSaire enquêteur afin de donner son avis, cela permet à celles et ceux qui sont éloignés de pouvoir participer au même titre que les résidents permanents.

 

16 Janvier 2010

Le site internet de Ceillac est un vrai plaisir à regarder, nous tenant au courant de la vie du village. Nous sommes par contre tres étonnés qu'aucune information n'apparaisse concernant l'enquête publique pour la modification du PLU.

Cette modification serait en contradiction avec les règles du PPR, autorisant des constructions ce 12.5 m de haut, y compris dans le secteur protégé de Ste Cécile. Des requêtes sont faites aupres du Commissaire enqueteur et du sous préfet.

Pierre Gonin

Aucune information n'a été donnée tout simplement parce que je n'étais pas au courant... Je me suis donc renseigné et ai donné quelques éléments quant à cette modification, suite au message du 7 janvier (voir plus bas).

A noter que cette modification, pour qu'elle soit effective, doit être maintenant votée par le conseil municipal et approuvée par les services de l'Etat.

 

14 Janvier 2010

Bonne et heureuse année à tous nos amis ceillaquins ; enfin le temps du retour dans votre belle vallée arrive ; Nous aurons le grand plaisir de partager avec vous la semaine des traditions.

N.et CL Barbarin

 

12 Janvier 2010

Bonjour et meilleurs vœux à tous… Pour la webcam, lors du passage arrosé de 2008 à 2009, nous avions eu l’idée d’aller planter un bâton juste devant, dans le champ de neige, en le coiffant d’une bouteille de champagne vide (of course)…comme ça !...en souvenir… ! Pour les fois ou de retour en plaine nous aurions le bourdon. Mais nous n’avons pas pu le faire à cause de divers problèmes techniques liés à la température extrêmement basse et au « dégrisement ». Mais finalement l’idée n’est pas si bête que cela : pour « vivre » un peu Ceillac sans y être, pourquoi ne pas planter une règle à grosses graduations juste devant pour s’enquérir en direct de la hauteur de neige…qu’en pensez vous ? …. En plus vous seriez les seuls à l’avoir fait ; et peut être seriez vous alors suivis par Risoul Vars Meribel …Courchevel…et j’en passe…. Le succès national !…international !…Du « made in Ceillac first » (lol).

A bientôt

Laurent & Dominique

Et puis attention…si jamais vous ne le faites pas, vous nous contraindriez à en prendre l’initiative ! Ce ne sera peut-être pas ce que vous attendez !!! hahahah

Pourquoi pas placer un règle à grosses graduations qui donnerait la hauteur de neige difficile à déterminer avec la simple image de la webcam...

 

7 Janvier 2010

Lors de mon dernier passage à Ceillac, j’ai aperçu sur la porte de la Mairie une affiche invitant la population à donner son avis (au travers d’une enquête publique qui se clôturera prochainement) quand à une possible révision du P.L.U. (pourtant récemment et difficilement adopté…). Compte tenu de la période de vacance ; je n’ai pas pu entièrement consulter le dossier  et donc exprimer un quelconque point de vue.

Ceci serait a posteriori possible par courrier adressé à Mr. l’enquêteur si tant est que de pouvoir accéder au dit dossier.

Je gage que de nombreux Ceillaquins (un (récent) propriétaire peut il revendiquer ce titre (glorieux) alors que certains locaux jugeraient le qualificatif par trop attaché à une historique filiation ?) et visiteurs seraient heureux de faire partager , après lecture (sur Ceillac.com ?), leurs idées sur la hauteur envisagée des nouvelles constructions ainsi que sur l’affectation future des « zones à vocation agricole ».

Patrick Favier

L'enquête publique a été mise en place suite à une proposition de modification du PLU adopté le 29 mai 2008.

Cette modification concerne la ZAC de l'Infernet avec plusieurs propositions :

- délocaliser au bas de la zone le projet de construction de l'hôtel prévu initialement en haut ;

- déclasser la parcelle 36 de la zone AU vers une zone UB

- introduire une clause d’interdiction de changement de destination (secteur UB) afin d’assurer la pérennité de la vocation hôtelière du site ;

- fixation de la hauteur maximale de construction à 12,50 m ( réglement actuel : Pour les constructions existantes : la hauteur maximale autorisée est fixée par le volume existant. Toutefois de cas de réfection de toiture une tolérance de plus ou moins 1m par rapport à la hauteur initiale est admise afin de permettre les adaptations techniques rendues nécessaires par la rénovation. Pour les constructions nouvelles autorisées dans la zone : la hauteur maximale ne pourra excéder 10 mètres. La hauteur maximale des annexes est limitée à 5m.).

 

5 Janvier 2010

Bonjour, Félicitions pour vos 2 millions de visiteurs : un succès amplement mérité car Ceillac.com sort vraiment de l'ordinaire...

Bonne et heureuse année 2010

Cordialement,

Christian BAVOUX
Pôle-Nature du Marais

www.centre-sauvegarde-oleron.com

 

1 er Janvier 2010

Ceillac.com : 2 millions de visiteurs !

A l'aube de la nouvelle année, 2 millions de connexions ont été enregistrées sur ceillac.com qui aura 10ans dans quelques mois.

Ces 2 chiffres expriment tout à la fois le succès que n'a cessé de connaître ce site depuis sa création et la longévité de ce qui apparaissait en 2000 comme une initiative scolaire et pédagogique.

Par la richesse et la diversité des informations de toute nature qu'ont peut y trouver ceillac.com  est aujourd'hui un formidable ambassadeur  touristique de notre vallée. Mais, au fil des années, ce site est devenu aussi un lieu privilégié d'informations, d'échanges, de convivialité entre les habitants du village, les descendants de familles originaires de la vallée, les propriétaires de résidences secondaires, les touristes fidèles et même - un "savoyard" en a bien malgré lui fait les frais cet été - les visiteurs de passage  à Ceillac.

Depuis 10 ans, ceillac.com a permis à ceux qui le consultaient de découvrir ou d'approfondir leur connaissance de notre village, de son histoire, de son patrimoine, de suivre les aléas et les péripéties de la vie locale, de partager les peines et les joies de l'actualité villageoise. Ce site est donc aussi, désormais, un élément de cohésion sociale.

Sa modestie dût-elle en souffrir comment ne  profiterai-je pas  de cette "tribune libre" pour exprimer  en mon nom personnel mais également, j'en suis sûr, au nom de tous les "accros" de ceillac.com ma profonde gratitude à Michel Chavrot  pour son investissement total dans cette belle aventure.

Que 2010 soit pour tous  les habitants du village, pour tous ceux qui y sont venus et y viendront et  pour  tous ceux qui visiteront ceillac.com une bonne et heureuse année.

Christian Grossan

 

1 er Janvier 2010

Bonne et heureuse année 2010 à tous les Ceillaquinnes et Ceillaquins.

Que tous vos voeux se réalisent en 2010.

A bientôt à Ceillac

Famille BRIOIS (38)

 

27 Décembre 2009

Bonjour,

Je pensais que la présentation des Webcam allait s'arranger et il en est rien!!! Cela représente maintenant aucun intérêt par rapport à "l'ancien"...

Meilleurs voeux pour 2010 et pour une amélioration (si vous pouvez intervenir?)

Paul de Villeneuve

La webcam est celle de l'office du tourisme du Queyras. Son interface, encore en phase de développement, doit être optimisée avec - c'est un souhait exprimé par beaucoup - un historique sur 24 heures....

 

22 Décembre 2009

BRAVO à tous pour le site ceillac.com !!!

Nous sommes fans  !!

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année

Jean-Claude BOUSCARRUT

 

18 Décembre 2009

Bonjour, en cette période de vacances et de ski potentiel, serait-il possible d'avoir un bilan neige plus régulier et dans l'idéal quotidien afin de prendre la décision de "monter ou pas" à Ceillac faire du ski de
fond.

Merci beaucoup de votre attention

HELENE

Un bilan neige est mis en ligne suite à chaque événement météo, chute de neige notamment. Il m'est difficile de faire plus...

Par contre la régie des remontées mécaniques édite un bulletin quotidien, pour l'alpin uniquement, accessible à l'adresse suivante : bulletin-neige

 

17 Décembre 2009

Bonjour,

Je suis un peu déçue par la nouvelle mise en page pour la Web cam. Je regrette vraiment la possibilité de charger les images d'heures différentes.

Amicalement

Vanessa Doublier-Pritchard

Effectivement, l'interface de la webcam a changé. Cette interface n'est pas encore optimisée et on devrait retrouver sans trop tarder l'historique.

 

3 Décembre 2009

A l'occasion du marché de Noël, le comité des fêtes remercie toutes les personnes ayant donné des lots pour notre tombola.

Vous pouvez encore déposer des lots (mais aussi du papier bulle, pochettes cadeaux...) en journée au centre d'accueil, ou alors en soirée chez Josiane. Tout type de lot est bienvenu...

Merci de votre collaboration et de votre soutien,

Josiane, Valou, Bernard et Arlène

 

27 novembre 2009

C'est avec stupeur que nous venons d'apprendre le décès d'Yves et notamment les conditions dans lesquelles il s'en est allé !

Bien avant qu'il ne crée le club des "Trolls", j'ai eu la chance de bénéficier de ses conseils en ski de fond. Pendant plusieurs années, c'est lui qui m'accompagnait le dimanche pour les courses, dans différentes stations du département. De plus, il m'a permis de continuer la pratique de sports pendant le reste de l'année : le vélo, la course à pied ou la rando (la "montée" de Ceillac, le Col de l'Izoard.... tant de souvenirs qui me reviennent !).

Comme le souligne si bien Christian dans son article, Yves avait son caractère mais il a surtout fait preuve d'un immense dévouement vis à vis de la population en tant que kiné bien sûr mais aussi dans son encadrement "des jeunes" lors de pratiques sportives.

Par la suite, j'ai eu la chance de garder un excellent contact avec lui, que ce soit au gîte, à l'hôtel ou bien chez moi où il n'hésitait pas à s'arrêter bavarder un moment devant un café et même parfois à casser un "bout de croute". Alors, aujourd'hui, c'est avec beaucoup d'émotion et en toute sincérité que je tenais à rendre hommage à "un type bien", foncièrement bon...et à présenter toutes mes condoléances à sa fille Vania.

Salut l'artiste

Yannick Fournier

 

25 novembre 2009

Toutes nos pensées pour ce voisin dans les alpages dramatiquement disparu tellement discret que nous le connaissions à peine.

Jackie et Jean Campocasso (ex.Riaillins)

 

24 novembre 2009

Le décès d'Yves Picmard marquera, me semble-t-il, tous les ceillaquins. Après avoir été mon entraineur en ski de fond Yves a fait partie des personnes qui m'ont appris mon métier de masseur-kinésithérapeute avec professionnalisme, passion, sérieux et respect des patients.

Chacun de mes soins a été, ce jour, accompagné d'une pensée à ce grand monsieur (souvent râleur mais toujours sincère!) qui a rejoint, par delà les cieux, tout un tas de gens biens, partis trop tôt... Une étoile brillera dorénavant un peu plus dans notre beau ciel haut-alpin, certainement au-dessus de La Riaille.

Ciao confrère,

Agnès COLOMBAN née FOURNIER

 

23 novembre 2009

C'est avec beaucoup de tristesse que j'apprends le décès d'Yves Picmard. Je me souviens des scéances de kiné de ma grand-mère : malgré l'installation sommaire (sur la table de la cuisine, avec une couverture), Yves réussissait à soulager ses douleurs.

D'un contact très facile, il était extrèmement compétent et toujours disponible. Le fait de le savoir à Ceillac rassurait ma grand-mère quand elle montait depuis Lyon: au cas où, on ne sait jamais !

Merci Yves pour elle. Mes sincères condoléances à sa famille.

Respectueusement,

Jean-Sébastien Carle.

 

3 novembre 2009

SN3195 BRU/ CUF (Torino/Cuneo) = 1h30 de vol puis 2h30 de voiture…  j’ai tout testé ; c’est plus rapide que via Marseille mais là il y a Ryanair depuis Charleroi.

Patrick Favier

 

3 novembre 2009

De source sûre (service marketing SNCF), il n'est pas d'actualité de supprimer la ligne de nuit Valence -Briançon.

Bien cordialement

Sandrine

 

3 novembre 2009

Bonjour,

Me référant au dernier commentaire de M. Patrick Favier, j'aimerais savoir comment fait-il pour rejoindre Ceillac depuis Bxl en 4 H ?

En effet, mon dernier voyage en TGV depuis Bxl date de 2006; jusque Valence, pas de problème, très rapide, mais ensuite, on y met presque autant de temps pour arriver à Mont-Dauphin ! Le voyage, les attentes à Valence, il fallait compter ± 12 heures !

Si entre-temps, d'autres solutions sont offertes par la SNCF, j'aimerais en être informée. Je vous remercie de votre attention.

Claudine De Neef, Belgique

M'est avis que Patrick utilise régulièrement la voie des airs...

 

1 er novembre 2009

Je tiens à remercier Mr. Thierry Delatour pour son billet du 26 octobre ; mais je suis sidéré que de telles informations  liées à notre désenclavement  n’engendrent aucune réaction.

Des sujets plus « légers » avaient pourtant enflammé cette page !

Les premières neiges auraient-elles endormi la vallée ?  A moins que ses habitants ne s’y sentent  que trop tranquilles et bienheureux à l’abri des ruées de touristes vulgaires que le train pourrait y faire déferler ?

J’avais déjà vu  avec nostalgie disparaître les wagons-lits ; et l’on voudrait maintenant supprimer le train de nuit  Paris /Mont dauphin/Serre-Chevalier .

Nonobstant la liaison TGV via Oulx (qui circule à la vitesse d’une  mule entre Chambéry et Modane puis à celle d’un âne fourbu sur les derniers kilomètres), je crois que les « Parisiens » iront alors skier en Savoie, en Suisse ou en Autriche !

On nous proposerait  en remplacement des liaisons diurnes en TER  (T pour train, et E pour Express ?).

Après consultation du site de la SNCF, j’aurais droit aujourd’hui pour relier Montdauphin à un voyage d’une durée de :

4 h à 4 h 25 depuis Chambéry.

5 h 24 à 7 h depuis Lyon.

5 h 44 voir 7 h 29 depuis Marseille 

Ceci  (cerise sur le gâteau) le plus souvent en Bus !

J’ai la chance de pouvoir rejoindre Ceillac en 4 heures de voyage depuis Bruxelles. Je suis privilégié et j’ai peur d’être bientôt  un peu seul sur les chemins et sur les pistes de notre vallée !

Patrick Favier

 

26 Octobre 2009

Bonjour,

Passionné de chemins de fer, et utilisant couramment ce moyen de transport pour joindre votre village, je me permets de vous signaler certains propos alarmants qui m’ont été communiqués par un journaliste et un agent SNCF. Selon leurs dires, la SNCF envisagerait la suppression, après le service d’été 2010, de la relation nocturne Paris - Briançon via Valence et Veynes-Dévoluy.

Si cette information - à confirmer de manière fiable - s'avérait exacte, il s'agirait d'un grand dommage, tant pour l'autonomie des déplacements des personnes que d'un point de vue écologique, en totale contradiction avec le discours grenellien et dans l'air du temps qui nous est quotidiennement instillé.

A mon sens, le risque d'une telle suppression à court ou moyen terme est réel, pour les raisons suivantes :

- Sur la relation Valence - Briançon, la SNCF focalise actuellement davantage son offre voyageurs sur les relations diurnes TER.

- Sur cet axe, la traction des trains de nuit est assurée, depuis des décennies, par les mêmes locomotives diesel, actuellement proches de la réforme.

- Le nombre de trains de nuit réguliers du service intérieur français va diminuant d’année en année, et l’investissement en matériel voyageurs spécifique est inexistant dans notre pays. Les dernières voitures-lit ont disparu l’an passé, et tout au plus rénove-t-on les voitures couchettes Corail, en rebaptisant « Lunéa» les relations subsistantes.

Je soumets donc à votre appréciation ces informations et réflexions... en espérant vivement qu'elles soient dénuées de tout fondement !

Bien cordialement,

Thierry DELATOUR

Une information inquiétante si elle devait s'avérer exacte, la suppression du train de nuit, qui permet notamment aux Franciliens de venir passer 2 jours pleins dans le Queyras sur un week end, ne concourant pas à remédier au désenclavement du département.

 

29 Septembre 2009

Bonjour,

j'ai eu le privilège et le plaisir d'accompagner les bergers et leurs troupeaux depuis la descente du bois noir par la vallée du Christillan jusqu'à Ceillac, où les propriétaires se les sont partagés pour la selection de la foire aux agnelles.

Il subsiste encore à Ceillac envers et contre tout une vie authentique, merci à ceux qui y croient encore. Puisse ce témoignage se perpétuer encore dans le futur.

Alain Reynard

 

 

 

 

22 Septembre 2009

"Autrefois nos grands-parents n'avaient pas l'électricité, arrivée en 1950 au village" notent les enfants de l'école. Aussi en retard sur le progrès que nous ayons pu l'être, le village avait pourtant l'électricité depuis 1927, électricité produite sur place grâce à l'eau des torrents et à la petite usine électrique installée là où actuellement se trouve le chalet "les marmottes". D'accord, ce n'était pas le "top", il y avait souvent des pannes surtout en hiver et l'arrivée de l'électricité acheminée par EDF a constitué un vrai progrès.

Tous les papis et mamies du village peuvent d'ailleurs encore vous parler avec émotion de "l'usine" et du "Jean" qui effectuait les réparations plus ou moins éphémères !  

Céleste Fournier

Effectivement, l'usine électrique fournissait de l'électricité pour le village dès 1928 (ou 1927 ?) mais au dire des anciens, juste de quoi allumer une ampoule par foyer, principe non toujours respecté, ce qui fait que la tension chutait d'autant... L'électricité courante - sans mauvais jeu de mots - fournie par EDF, a été mise en place en 1950, comme l'eau courante d'ailleurs (sauf erreur de ma part).

 

20 Septembre 2009

Bonjour à tous,

je tenais à me présenter auprès de la population car beaucoup d'entre vous m'ont certainement déjà croisé mais ne savent pas qui je suis.

Nicolas, 35 ans, nouvel habitant de ceillac depuis 15 jours et vivant en concubinage avec Sabine. J'ai vécu 13 ans à grenoble où j'ai fait mes études et travaillé dans une petite PME qui fabriquait des décodeurs numériques pour la télévision.

J'ai une petite fille de 4 ans qui s'appelle Manon et dont j'ai la garde un we sur 2. Je suis un passionné de sport et de montagne et je pense qu'en venant habiter sur Ceillac, j'ai trouvé mon (mes) bonheur(s) !!!

Au plaisir de faire votre connaissance...

Nico

 

18 Septembre 2009

Apparemment, la tribune libre est à l'heure de l'agacement et de l'incompréhension réciproque.

Alors, à mon tour de faire preuve d'agacement.

Tout d'abord, je trouve ce lieu de dialogue fantastique et l'effervescence des dernières semaines, à mon sens, est une représentation de l'intérêt que nous portons tous à Notre Vallée que nous y habitions ou que nous y séjournions.

Par contre, plusieurs points m'agacent suite aux tout derniers messages : Lorsqu'on écrit sur la tribune, en général, on le fait personnellement et il me semble que nous faisons part d'humilité lorsque nous parlons de notre propre sensibilité et pas de celle de la collectivité. Ensuite, nous pouvons avoir des envies professorales ou moralisatrices, mais elles conduisent aux sentiments d'agression personnelle que nous lisons actuellement. Enfin, il me semble qu'il faut avoir le courage de ses opinions et les signatures énigmatiques du genre: "des habitants, une habitante gourmande, un visiteur assidu ou JLR de MRS", m'insupportent car elles se rapprochent des courriers "de corbeaux qui ne veulent surtout pas être reconnus.

Il s'agit effectivement d'un sentiment personnel, d'un ego peut-être démesuré?


Laurent FAVIER

 

17 Septembre 2009

Bonjour  Ceillac  

Vue sur le chemin forestier à Ceillac le 20/08/2009  cette araignée rouge à 4 points noirs.  

Je pense que c’est un mâle (Eresus Cinnaberinos). 

Paulo, Villeurbanne

C'est un mâle, effectivement. Voir la page forum nature où cette belle araignée a fait l'objet de pluieurs observations...

 

16 Septembre 2009

Bonjour.

Mon message "musclé"(il est vrai) était uniquement destiné au gestionnaire du site. Je lui faisais part de mon étonnement concernant le retard à diffuser mes messages. Je ne comprends pas pourquoi, venant de sa part, l'accent a été mis sur l'ignorance des gens par rapport à la montagne. C'était uniquement une parenthèse faisant allusion à l'agacement général qu'à suscitée la polémique autour du tas de fumier.

Pour répondre à Madame, je suis un pur produit citadin passionné de montagne. Et tout cela grâce à mes parents qui pratiquaient le ski de rando et l'alpinisme au club alpin de la capitale des alpes (club dans lequel je suis restée plus de 15 ans tout de même). Le fait de naître en montagne ne légitime en rien une bonne connaissance ou pas du milieu. Il faut pratiquer régulièrement, discuter, apprendre tout simplement. C'est l' apprentissage de tout une vie. Il faut laisser au placard son orgueil et avoir une bonne dose d'humilité. Je suis navrée que certains se soient senti visés par un propos qui ne pointait personne en particulier. Surtout qu'il est vague : sagit-il de la vie des plantes, des animaux ou des hommes?

Amicalement à tous.

SYL.

 

15 Septembre 2009

Bonjour,

je trouve dommage que certaines personnes du village ne soient pas plus soutenues par rapport à ce qu'elles écrivent (par exemple en ce qui concerne une réaction à une remarque sur le village ou ses habitants) et s'en prennent "plein la figure" à chaque fois. A plusieurs reprises des habitants ont rétablit  certains propos et des critiques ont été dites, alors que ces habitants sont le mieux placés pour le dire. Et je trouve bizarre que certaines personnes se sentent concernées par des propos qui sont assez généraux et qu'elles emploient un vocabulaire exagéré pour traduire la sensibilité éxessive de leur "moi je personnellement".

Des habitants

 

11 Septembre 2009

Bonjour à toutes et tous,

 Je viens au secours du "savoyard de passage à Ceillac", qui a pointé du doigt un tas de fumier à l'entrée du village.

Nous devrions le remercier :  grâce à lui, s'est ouvert un riche débat sur la tribune....   que j'ai suivi avec grand intérêt. Bien m'en a pris de ne pas ajouter mon grain de sel.

Je viens de lire le message "musclé" de Sylvie, et j'aurais certainement attiré ses foudres en écrivant sans le savoir des bêtises, moi qui ne connaît rien à la vie en montagne, puisque je ne suis pas née là-haut. M'enfin !

Trêve de plaisanterie, j'ai trouvé le message blessant.

Françoise, de Meaux (77)

Concernant votre dernière remarque, vous êtes un certain nombre dans ce cas...

 

11 Septembre 2009

Bonjour Ceillac,

je suis une habituée de votre site que je trouve très bien fait, mais je constate que depuis quelque temps il n'est pas mis à jour régulièrement, et aujourd'hui je vous signale que nous sommes vendredi 11 septembre et non samedi 11 mais ce n'est pas grave.

Bonne journée à vous et bon courage.

Fait est, qu'étant parti quelques jours sans possibilité de connexion internet, le site n'a pas été mis à jour en temps et en heure... et fait est aussi qu'hier, décalé que j'étais, je me suis cru samedi...

 

8 Septembre 2009

ben alors?Je suis interdite de diffusion sur le site?J'ai envoyé des messages et ils ne sont toujours pas édités alors que d'autres le sont bien après mes envois!!!Je pensais que tout le monde avait la possibilité de s'exprimer sur le site!J'informe sur le forum nature et j'ironise sur la tribune libre(faut lire les bêtises des gens qui ne connaissent rien à la vie en montagne!!).Et ce n'est pas la première fois!

Merci.

Sylvie

Et voilà le webmaster du site prit en flagrant délit de censure !... Sûr qu'il y avait urgence à diffuser le message ci-dessous ou d'informer les gens qui ne connaissent rien à la vie en montagne sur leur ignorance...

 

8 Septembre 2009

Chère madame la vacancière, vous n'avez donc pas choisi le meilleur restaurant de Ceillac ; nous en sommes attristés.

Une habitante gourmande

voir message du 3 septembre...

 

5 Septembre 2009

Bonjour,

Je ne connais pas encore Ceillac mais auvergnate habitant à Ambert (hum, cela sent bon le fromage !....), je ne vais pas tarder à venir découvrir votre commune tellement bien décrite dans votre site...

A bientôt

Muriel Sauvadet

 

3 Septembre 2009

Bonjour et merci pour votre site qui nous permet de prolonger bien au-delà des vacances le plaisir de retrouver Ceillac... J'aime bien changer mes fonds d'écran et Ceillac y tient une place privilégiée. mais les photos ne se renouvellent pas. Pourrais-je vous faire une suggestion? Que les amoureux de Ceillac vous envoient leurs photos et que certaines, choisies par vous, soient proposées comme fonds d'écran???

Bien fidèlement!

Martine Flateau - Versailles

Vous avez bien raison, la page fonds d'écran est vieillissante, c'est le moins que l'on puisse dire.

Il faut savoir que le site est en totale restructuration et que cette dernière, qui est longue à mettre en oeuvre, est l'occasion de rajeunir nombre de pages qui en ont bien besoin, dont celle consacrée aux fonds d'écran.

Accordez-moi quelques temps et vous aurez une page toute nouvelle avec beaucoup de nouvelles photos et des dimensions d'affichage larges....

 

3 Septembre 2009

"Un grand merci" aux organisateurs du club de scrabble d'été, c'est une excellente idée ! (1 fois par semaine n'était pas de trop!).

"Merci" encore aux organisateurs du club de scrabble d'été qui m'ont fait découvrir l'école de Ceillac.

"Merci" à la gentillesse de certains commerçants.

"Merci" de m'avoir fait découvrir la farine bio de Ceillac "Merci" à la beauté de cette vallée.

Hélas, "non merci" à (un) certain(s) restaurateur(s) prometteur (s) d'une vue panoramique de la vallée et qui vous installe(nt) nonchalamment avec vue panoramique sur le fond du mur de la salle (alors que le diner et la place avaient été réservés et spécifiés bien à l'avance)

"Non merci" non plus à d'autres qui vous remballent vivement lorsque le "petit citadin" leur demandent si la raclette proposée dans le menu se présente avec des poêlons ou bien avec un grattoir. Il est dommage de ternir un accueil de cette façon dans un si petit village qui vit du tourisme.

Pour conclure, laissez le tas de fumier, mais messieurs les restaurateurs soyez accueillants, vous vivez grâce à nous les petits citadins!

Une vacancière

 

2 Septembre 2009

Habitués de Ceillac depuis 5 ans, nous avons découvert l’antenne TDF en arrivant en début Août.

Mes 3 enfants ont trouvé que cela abîmait le paysage authentique et bucolique du village qui en fait l’une de ses grandes qualités. Ils étaient vraiment agacés du haut de leur 14, 10 et 8 ans, qu’on ait ainsi porté atteinte à ce havre de beauté et de nature sauvage qu’ils attendent avec impatience de retrouver chaque été. Cette antenne est également visible des randonnées de retour du col des Estronques comme de la Cascade.

Le choix technique de l’emplacement nous laisse perplexe quand à l’impact sur le paysage. Déjà l’antenne près de Sainte Cécile posée il y a quelques années nuisait au charme du paysage. Pourquoi n’avoir pas maintenu ce premier équipement en appui de l’antenne à l’entrée de vallée ? Pourquoi avoir monté une antenne aussi conséquente et peu discrète ? Heureusement qu’elle n’a pas été montée sur l’autre versant…

Ceillac n’y gagne vraiment pas car son attrait pour les amoureux de la nature est lié à la préservation de son paysage, notamment celui des alentours du village. Il restait à nos yeux l’un des rares villages du Queyras, loin des routes, à l’architecture local préservée. Il ne reste plus qu’à actualiser les cartes postales hiver et été avec cette jolie pièce de métal ?

Pour le moins, nous souhaitons de tout notre cœur, que le plantage d’antennes s’arrêtera définitivement là et sommes convaincus, à en avoir échangé avec d’autres amoureux de Ceillac, que cela est un avis très partagé.  Et nous espérons fortement que le conseil municipal pourra revoir ce projet ou en réduire les impacts (taille, couleur).

Au-delà de ce cri d’énervement, nous sommes par ailleurs très heureux des actions menées pour préserver le cadre et aménager les équipements de Ceillac : retrait des équipements de l’ancienne remontée mécanique vers le col de Bramousse, aménagement du télésiège 6 places très bien intégré dans l’environnement, mise en place d’un système naturel pour la neige artificielle, …

Et nous sommes toujours aussi touchés et enthousiasmés par l’accueil, la joie de vivre de la vallée ...la qualité et l’hospitalité de ses gites et de ses tables … la beauté de ses sentiers de randonnées, de ses itinéraires en raquette et de ses pistes de ski au milieu d’une nature si transportante et sauvage.

Au plaisir de partager sur ce sujet avec d’autres et de contribuer à préserver ce Ceillac authentique.

Emmanuel F et ses enfants

Rappelons que TDF avait été condamné sous astreinte à déplacer le relais actuellement installé à proximité immédiate de l'église Sainte-Cécile (moins de 300 m), monument classé..

Plusieurs sites alternatifs avaient alors été recherchés par TDF, propriétaire de l'antenne, et seul le site choisi, en deça du plateau de Bramousse, s'était avéré satisfaisant au niveau technique comme au niveau sanitaire, le principe de précaution prévalant.

Il est un fait que la nouvelle antenne est particulièrement visible et que TDF aurait pu, pour le moins, la peindre en vert afin de minimiser l'impact paysager.

Si on aurait pu espérer mieux quant à la remédiation de ce problème, en phase de finalisation, vous rappelez fort justement que la commune a beaucoup oeuvré, ces dernières années, pour améliorer et conserver son patrimone naturel :

- démontage du téléski de Bramousse ;

- construction d'une station d'épuration en test depuis cet hiver ;

- enfouissement des lignes EDF et France Télécom, des travaux qui pourraient s'achever en 2010

...

 

28 Août 2009

Voilà , malgré l'augmentation, nous avons repris nos forfaits annuels ; cela sent bon le retour à Ceillac ; car le fumier ne nous dérange pas, nous en avons l'habitude en Auvergne et cela pu moins que les gaz d'échappement ! Une petite remarque : pour que le ski de fond perdure, il faut peut-être continuer à entretenir les pistes quotidiennement et les faire respecter par les piétons qui font des trous !

A bientôt

Amitiés à tous,

les Barbarin

 

27 Août 2009

Du fumier partout...

Je viens de lire dans un compte rendu relatif à la réunion sous-citée :

Compte-rendu de la réunion avec les loueurs de meublés organisée conjointement par l’Office de Tourisme du Queyras, l’Association Queyrassine des Loueurs de Meublés et le Comité Départemental du Tourisme (Mardi 4 août 2009).

« On constate une baisse de l’activité nordique, ce qui engendre des difficultés pour équilibrer le budget. A savoir : 130 000 euros de vente de badges pour 240 000 euros de dépenses de fonctionnement. Ce déséquilibre devra être compensé par la mise en place d’une redevance payante pour tous les usagers empruntant les itinéraires de l’Izoard, Agnel et la Blanche. »

C’est quoi ce sketch ? Y’a des nobliaux de province qui veulent réinstaurer les droits de passage ? Quid de la taille et de la gabelle ; du droit de cuissage ; et de celui de vie ou de mort ?

Alors donc maintenant (c’est très tendance) il faudrait entrer dans le Queyras en cachette et de nuit via des sentiers détournés ?

A quand les clandestins cachés dans le coffre des voitures ; et puis pourquoi pas les barbelés, les miradors et les Blood-Hunt qui traquent les wet-back sans papiers …

Je ne rêve pas ?

Patrick Favier

 

27 Août 2009

Bonjour, je suis tombé par hasard sur la tribune libre de Ceillac. J’ai donc pris connaissance des propos polémiques, un peu tristes, notamment à propos du tas de fumier.

J’ai croisé les propos de Bertrand Pharamond avec qui nous avons skié pendant des années à Ceillac.

Je veux juste modestement apporter mon soutien à cette magnifique commune du Queyras.

Je conserve certainement les meilleurs moments de ma vie d’enfant, tant j’étais sous le charme de cette petite station de ski. Le bonheur intense et l’excitation à l’approche des vacances (nous y allions 3 fois/an) et une grande tristesse le jour du départ. Je me disais, « je quitte mes montagnes ».

Mais pour nous, Ceillac n’était pas qu’une station de ski, c’était un lieu magique et authentique pour un enfant, un terrain de jeu écologique ou, après la journée de ski (et les magnifiques frites dégusté en haut de la piste noire «  Ben dit donc M’sieur Pharamond »), nous allions nous promener dans le village, rencontrer les bergers, découvrir les étables et souvent la surprise d’une naissance d’un agneau…ou bien regarder un berger tailler, ciseler le bois pour en faires objets décoratifs. Je me souviens encore des odeurs tellement particulières des bergeries et de l’ambiance qui régnait dans ces lieux.

Ceillac, c’est là que j’ai appris le ski, à 3 ans comme tout le monde, et aussi mon premier coup de foudre avec ma Monitrice, elle était belle et s’appelait Yvette. Depuis, à chaque virage je la remercie...

C’était un lieu de liberté ou très petit (j’avais 3 ans la première année) j’allais à pied, chercher le lait frais le matin et le pain. Cela fait réfléchir…

Je me souviens encore, à la fin des vacances de Pâques, lorsque la neige fondait, laissant apparaitre un autre visage de la montagne, celui de la commune rurale et agricole. Ça sentait bon le fumier oui et c’est pour cela qu’on aimait cette commune.

Les « tôles » des toitures étaient intégrées dans le paysage et ne choquaient personne, bien au contraire.

Ceillac, c’est la Clapière, le chalet magnifique des Pharamond, ces moments inoubliables devant la cheminée.

Aujourd’hui, j’ai 41 ans, je skie toujours mais dans de plus grandes stations, plus pour le fun. Cependant, jamais je n’ai oublié Ceillac, pour son authenticité, et la gentillesse, et le mot est faible, des ses  « indiens », c'est-à-dire les habitants. Tous sont restés dans ma mémoire, les familles FAVIER, MARCHIS, TINTIN sport, Jojo et tous ceux qui nous ont procuré tant de bonheur à l’occasion de nos vacances.

J’y suis cependant retourné à l’occasion et plutôt l’été et j’ai constaté que la Commune de Ceillac est restée la même, fidèle à ses origines, comme la « Guillestrine » de madame COLOMBET. C’est pour cette raison que les gens y viennent, et y retournent.

Je félicite Bertrand pour son petit mot, je sais combien la famille PHARAMOND est attachée depuis longtemps à CEILLAC.

J’embrasse tous les habitants, jeunes et anciens, peut-être me reconnaitront-ils, du moins par mon nom de famille.

Je vous souhaite beaucoup de réussite et une bonne préparation pour la saison hivernale qui approche.


Vive la Clapière,

Vive Ceillac,

Et Vive la France

Xavier TACHENE, Wambrechies (LILLE)

 

26 Août 2009

Les membres du bureau du comité des fêtes souhaitent vivement remercier les personnes ayant apporté leur aide et leur soutien au cours de la saison d'été 2009 (bénévoles aguéris ou occasionnels, commerçants, vacanciers...).

Un petit coup de main nous apporte toujours un grand coup de pouce !!! En espérant que les vacanciers ont apprécié le programme d'animations proposé.

Nous travaillons studieusement sur les animations de l'hiver 2009/2010, dès que le programme sera finalisé nous ne manquerons pas de le faire paraître sur le site.

Un grand MERCI encore à tous...

Bernard, Valou et Arlène

On imagine mal le travail accompli par le petit groupe de bénévoles du comité des fêtes, tant au niveau programmation en amont qu'au niveau logistique avant, pendant et après chaque animation que ce soit un spectacle, un pot de bienvenue, un festival, un bal, un repas, un concert, une fête patronale... On mesure assez mal aussi à quel point un coup de main, même très ponctuel, peut soulager la tâche de cette équipe.

 

18 Août 2009

Merci Madeleine, pour ce joli passage qui sous une forme poétique résume pas mal de réactions partagées par les internautes de ce forum, qu'ils soient natifs du village, ou simples "passagers" comme moi.

Quelqu'un s'étonnait des proportions "Pagnolesques" que prenait l'affaire. Je vois dans toute cette émotion une expression de ras-le-bol de tout ce qui est calibré, formaté, homologué, labellisé, par nos règles administratives ou dicté par la communauté européenne: On veut du bon fromage au lait cru, fait avec du lait de vaches, chèvres et brebis qui ont mangé de la bonne herbe de montagne et pas de la poudre. On veut de la bonne viande de bêtes qui ont foulé l'alpage, on veut boire du bon vin cultivé sur nos terres et pas des mélanges douteux de "vins CEE".

Alors oui, gardons les tas de fumiers et les étables dans le village, ne cédons pas au cliché du petit-village-typique-carte-postale aseptisé ! Cela tient presque du "devoir de mémoire". Ne faites pas comme ici plus bas en Provence, ou des imbéciles coupent les platanes et cyprès plantés par nos anciens sous prétexte que les premiers causent des accidents et les seconds des allergies...

Les mécontents iront dans les grandes stations-villes l'hiver (ou à la Grande-Motte l'été) respirer le diesel et la friture. Les villages alpins et provençaux ne s'en porteront que mieux !

Michel Sauvaire

 

17 Août 2009

Un petit tas de paille dorée...

Dès l'arrivée, dans l'écrin de ses prairies, le village affiche la couleur par un porche insolite : près d'un tas de fumier, dans son oratoire, Notre-Dame ouvre ses bras à tout ce qui vient : les"laissées"des moutons et les délaissés de la ville venus dans les montagnes chercher refuge : elle accueille tout.

    Pour la paysanne que je suis, habituée aux cours de ferme du pays natal de Vauban, ce tas fut plutôt de bon augure : il évoquait, loin de mon pays, la présence rassurante de la vie chaude des étables, les foisonnantes prairies. Le fumier, c'est de l'herbe. Je retrouvais le village de mon enfance.

    La promesse n'a pas toujours été tenue : toutes les portes ne se sont pas ouvertes.

    Mais le tas reste mon repère, j'y vais parfois herboriser dans un vol de bruants jaunes qui y trouvent aussi leur compte,  et je le préfère mille fois au bétonnage de la prairie qui, un peu plus loin, encadre l'entrée du village.

    Son terreau noir, gratuitement offert, a enrichi le terrain caillouteux, pourtant acheté à prix d'or, qui est devenu mon jardin. Et ce n'est pas un hasard si les mêmes mains qui ont donné la terre, ont maintes fois fait sortir de leur poche un oeuf tout frais pondu pour en faire présent.

    Il me rappelle une gentillesse pour l'étranger, qui ne va pas toujours de soi : un village qui partage son tas de fumier, où qu'il soit, ne peut être foncièrement mauvais.

    Reste un mystère : pourquoi tant de passions autour d'un sujet, symbolique certes, mais si mince ?

- goût de débattre, qui ne trouve pas assez souvent l'occasion de s'exercer ?

- peur d'aborder d'autres sujets (urbanisme ? patrimoine naturel ? démocratie ? culture ? convivialité ?) plus dérangeants et source de conflits - quoique aussi passionnants - qu'un petit tas de paille dorée ?

Madeleine Pesson

 

15 Août 2009

Bonjour,

Tout d'abord bravo pour la réponse très constructive de Bertrand Pharamond du 21 juillet ! Étant également des habitués de Ceillac, nous sommes heureux de constater qu' il existe encore des tas de fumier à Ceillac ; honnêtement nous ne les avions pas remarqués.

Relativisons, n' y-a-t-il pas d' autres sujets plus passionnants ! Je m' adresse à la personne qui parle des réserves d'indiens, êtes vous déjà allé dans une réserve êtes vous sûr que l'adaptation à la vie moderne soit forcément La Solution ?...

Voici ce que dit Ohiyesa, écrivain indien contemporain : "Enfant, je savais donner ; j'ai oublié cette grâce depuis que je suis devenu civilisé. J'avais un mode de vie naturel alors qu'aujourd'hui il est artificiel. Tout joli caillou avait une valeur à mes yeux ; chaque arbre qui poussait était un objet de respect. Maintenant, je m'incline avec l'homme blanc devant un paysage peint dont on estime la valeur en dollars"

D'après vous qui sont les meilleurs qui sont les moins bons ! où sont les vrais valeurs ? La tolérance serait peut être un meilleur moyen de s'entendre et de laisser les gens vivre comme ils l' entendent là où ils vivent. Si cela ne nous convient pas nous sommes libres d'aller voir ailleurs !

Ps. Les sentiers sont toujours aussi magnifiques !!

famille Mozina

 

13 Août 2009

Dans la rubrique "histoire" de ce site extrèmement riche,  dans le compte rendu d'activité du conseil municipal diffusé en 1968, on peut lire sous la plume de Philippe Lamour :

"Nettoyez vos maisons, ravalez les façades, réparez les barrières, isolez les fumiers, mettez dès le printemps des fleurs sur le rebord des fenêtres, entretenez vos jardins, faites disparaître les gravats, les déblais, la ferraille, rangez convenablement vos tas de bois, nettoyez devant vos portes , enlevez la neige l'hiver au fur et à mesure qu'elle tombe du toit, enlevez les bouses de vaches devant vos portes, attachez-vous à présenter aux touristes dont vous voulez vivre, dont vous allez vivre , un village propre, gai, accueillant".


S'est-on alors offusqué de ces exhortations ?

Un visiteur assidu de ceillac.com

 

12 Août 2009

Bonjour !

Aux détracteurs des tas de fumiers...

La marmotte n'est absolument pas favorable à ce que l'on les enlève !!! Ni incommodée par la vue et ni par l'odeur. D'autant plus lorsqu'elle court.

…en outre, elle est réellement indisposée par les relents de véhicules diesel mal réglés et autres polluants du même acabit.

La marmotte

 

21 Juillet 2009

Je ne viens pas au secours du « savoyard de passage », et ne suis pas amateur de polémique… Ne peut-on simplement pas reconnaître que la critique peut s’écouter, à condition qu’elle soit constructive et pas injurieuse. Un tas de fumier peut se déplacer… mais franchement, s’il gêne la vue, il suffit de détourner la tête quelques instants pour profiter du paysage, et pour se dire qu’il y a peut être quelque utilité dans sa localisation… (merci de me prévenir toutefois s’il est déplacé, car il m’a procuré de bien beaux vers pour pêcher la truite !).

Réduire Ceillac et sa population à quelques indiens cernés par le fumier, s’abritant sous des tôles rouillées, guettés par la cirrhose me semble très excessif. Il n’est pas évident que ceux qui ont « réussi » en singeant l’homme blanc détiennent la vérité absolue, l’actualité nous le montre bien.

Effectivement, tout est question de respect et d’équilibre entre tradition et modernité, passé et avenir. Ceillac est encore un endroit préservé et magnifique où des gens vivent, travaillent, et que les touristes de passage, fussent-ils de Savoie (!) apprécient pour sa réelle authenticité.

Pour savoir ou l’on va, il faut savoir d’où l’on vient. Ensemble, touristes et résidents permanents, toujours à l’écoute les uns des autres, soyons donc plutôt attentifs et vigilants à ce que ce fragile équilibre ne soit pas menacé par des personnes n’ayant jamais connu ou ayant oublié « le goût du fumier » !   

Bertrand PHARAMOND

Marseille (et Clapièrate !)

 

15 Juillet 2009

Le S.N.T.F qui est le syndicat qui regroupe au plan national les exploitants de remontées mécaniques préconise que le tarif des "forfaits saisonniers" soit compris dans une fourchette représentant 15 à 20 "forfaits journaliers".

Il semble que l'on soit  très largement en deçà dans le Queyras avec un"forfait saison" inférieur à 10 "forfaits journaliers".

CG

 

15 Juillet 2009

Le parc Asterix ?

Effectivement, il est évident qu'il vit grâce aux invasions des touristes, plus que deux fois par an d'ailleurs. Le village de Ceillac ? Il vit grâce à ses habitants qui accueillent avec plaisir des visiteurs deux fois par an en leur faisant partager leur histoire, leur patrimoine,... ce que les uns et les autres semblent apprécier.

Il n'y a pas de nostalgie dans les tôles ou le fumier, simplement notre mémoire. Ceillac est un lieu de vie où l'on vient ou revient après avoir testé les pots d'échappement et les HLM. Les amateurs de parcs de loisir peuvent aller au parc Astérix. Les amateurs de village musée au Mont Saint Michel ou plus près dans le département. Personnellement je suis amateur de mon village tel qu'il est avec ses tôles rouillées et ses tas de fumier, avec un verre dans le nez (ce qui est très très rare) ou sans.

Un des indiens, Laurent FAVIER

 

15 Juillet 2009

Bonjour,

J'en ai ras le bol de devoir faire la loi à chaque saison touristique !! Quand on voit "parking privé"et bien on ne se gare pas car cela gêne les riverains (qui rentrent tard du travail) et les vacanciers de la propriété. De plus le jardin est également privé et entretenu par nos soins. Alors les personnes qui résident à l'hotel (parking trop petit, dommage) sont priées de respecter les propriétés privées! Nous n'allons tout de même pas mettre des barbelés ; ici il existe de très jolies barrières en bois, très authentiques, qui délimitent les parcelles de chacun. Alors,chers vacanciers, outre votre non amabilité (surtout sur le lieu de travail), respectez les riverains qui vous accueilleront toujours avec le sourire dans leur authentique pays.

Merci. (et nous ne sommes pas les seuls dans ce cas)

Franck T.

 

14 Juillet 2009

La réserve d'indiens

Les nostalgiques du fumier et de la tôle rouillée doivent se rendre à  l'évidence : le village survit grâce aux invasions des touristes, deux fois par an. Cela ne signifie pas qu'il faille abandonner ce qui constitue la richesse et la beauté de ce village, bien au contraire, tout cela doit être mis en évidence et la promotion de ces biens, qui se raréfient, doit en être faite.

Mais il faut aussi être réaliste et vivre avec son temps. Les indiens ne vivent plus sous des tentes. Les meilleurs d'entre eux, ont su adapter leurs coutumes et transmettre le flambeau à leurs enfants pour que la mémoire de leurs gloires passées subsiste à jamais. Les moins bons sont restés dans leur réserve et noient leur désespoir dans l'alcool.

JLR de MRS

 

13 Juillet 2009

La remarque du 11 juillet est tout-à-fait digne d'intérêt dans la mesure où, si le forfait "explose", la période d'ouverture des domaines skiables  ne suit pas, parfois au contraire.  Il faudrait que le service gestionnaire des remontées se remette un peu en question sur tout les plans  (durée  d'ouverture et prix). Il est vrai que les prévisions sont aléatoires  en matière climatique, que les couts sont  énormes.  Mais gérer , c'est prévoir et avoir de l'imagination. Il ne faut toutefois pas imaginer que le queyras ressemble aux grandes stations, mais se souvenir de la fable de la grenouille qui enflait.....

J.J.S

 

11 Juillet 2009

Cher(e)s Interlocuteurs(trices),

Je me permets de vous écrire, afin de vous inviter à prendre conscience que, une augmentation de tarif du Forfait-Saison de 40 euros, en 2 ans, sur un tarif de départ de 120 euros, représente une explosion de plus de 33% sur la période considérée, ce qui relève, à mon sens, d'un excès qui confine à la démesure.

Sans doute mon environnement social et amical, insuffisament privilégié, souffre-t-il de paupérisme aigü ou d'impécuniosité chronique, mais aucun(e) d'entre eux ou elles n'a connu l'agréable surprise, sauf erreur de ma part, de voir ses revenus, toutes natures confondues, progresser de plus de 16% l'an, sur les deux dernières années écoulées !

Je vous prie donc, en toute raison et toute lucidité, de bien vouloir faire l'effort de ne pas perdre de vue que la clientèle que vous ciblez, à laquelle j'ai le plaisir d'appartenir, et au titre de laquelle je m'exprime, n'est ni celle de Megève, ni celle de Courchevel, et que, même si j'ai décidé, en dépit de mes présentes récriminations, de souscrire à nouveau cette année, ne serait-ce que pour justifier mon implantation récente dans le Queyras, je vous propose d'imaginer que les échos fortement majoritaires que je perçois autour de moi, de la part d'autochtones ou non, ne vont pas dans le même sens, tant s'en faut.

Je ne peux donc que vous engager, soit à réviser votre augmentation tarifaire à la baisse, s'il en est comptablement encore temps, soit à envisager de la minorer considérablement, voire de la geler, pour la(es) saison(s) prochaine(s), excepté, bien évidemment, si votre politique commerciale consiste, à présent, et pour le futur, à ne vous adresser qu'à "quelques uns".

Si tel était le cas, je reste non persuadé que, dans une région touristique à vocation essentiellement familiale, ce choix, par trop élitiste, soit le plus judicieux, pas plus que je ne le suis que le neige soit devenue, au propre, comme au figuré, de "l'Or Blanc" dont les cours se seraient envolés...

Bien cordialement,

Christian NOWAK

 

10 Juillet 2009

G.Thomassier, ce "Savoyard de passage", n'imaginait sans doute pas que son propos - il suggérait simplement de "déplacer" les tas de fumier qui accueillent  le visiteur à son arrivée à Ceillac - lui vaudrait cette volée de bois vert.

Nombre de touristes et plus encore d'habitants permanents du village font  chaque jour la même observation et ce, d'autant plus que, comme le souligne Laurent, l'oratoire dédié à Notre Dame de Ceillac, érigé à l'origine dans un espace verdoyant,  se trouve chaque année un peu plus les pieds dans la m.....

Est-il aussi iconoclaste d'observer que le premier panneau que lit l'automobiliste avant d'arriver à Ceillac "camping sauvage interdit" n'est pas un signal d'accueil et de convivialité très fort ?

CG

 

9 Juillet 2009

Heureusement qu'il n'était que de passage sinon je parie qu'il aurait découvert bien d'autres choses à critiquer sur la vie à la montagne et forcément à la campagne ! N'y a t-il pas de fermes et de bêtes en Savoie ? Encore heureux qu'il ne soit pas arrivé quand les moutons ont débarqué ...

C'est incroyable des remarques pareilles. Je suis curieuse de lire les com que les "habitués" de Ceillac vont laisser ? En tout cas, je reviens d'une semaine superbe avec un ciel d'azur tous les jours et c'est toujours avec autant de plaisir que je me retrouve chez vous ! moi, depuis les années, je n'ai rien à critiquer na !

Claudine (Belgique)

 

9 Juillet 2009

Personnellement, les tas de fumiers ne m'interpellent pas du tout et font partie intégrante du décor.... Les tas de fumier rappellent effectivement que l'agriculture et l'élevage existent encore sur Ceillac, et c'est une bonne chose. Peut-être faudrait-il que notre "ami savoyard" vienne faire un tour au moment de l'épandage et humer l'air ambiant. Cela dure peu, mais cela rappelle d'excellents souvenirs.

J.J.

 

7 Juillet 2009

Un grand merci (très tardif) à tous les Pisteurs de Ceillac, et plus particulièrement à Cédric, Denis et Guillaume, qui sont intervenus, lors de mon accident sur neige du 28/02/09, avec beaucoup de professionnalisme, de rapidité, de rigueur et d'efficacité, mais aussi pour leur immense gentillesse, source très appréciable de réconfort moral, dans un moment de douleur physique intense.

Ils étaient déjà des connaissances, et sont devenus à mes yeux des "copains", que j'aurai encore plus de plaisir à recroiser sur les pistes la saison prochaine puisque, en grande partie grâce à eux, je reprendrai l'activité "Skwal" en toute sérénité.

Ne doutant pas qu'il aient débouché le vin à ma santé...et à la leur... je leur souhaite un bel Eté...et que du bonheur.

Christian NOWAK

 

7 Juillet 2009

Les tas de fumier à l'entrée du village... on en parle, on se querelle à leur propos depuis des années (décennies). Ils sont peut-être effectivement mal situés, autour d'un oratoire dédié à la Sainte Vierge, dénommé par certains Notre Dame du Fum...

Pour autant, ils me rappellent, à chaque fois que je rentre dans la vallée, que les prés sont fauchés, que les moutons entretiennent les alpages, qu'on fabrique des fromages locaux, bref que l'agriculture, souvent difficile en montagne, est toujours bien présente dans notre vallée.

A ce titre, j'apprécie de constater que les tas sont toujours présents, j'apprécie de sentir l'odeur des bergeries dans le village (que les lois sur l'urbanisme voudraient voir en dehors), j'apprécie de patienter derrière un troupeau de transhumants ou de vaches qui montent en alpage et même l'odeur, parfois un peu forte, du fumier qui nous accueille ne m'est finalement pas si désagréable.

Ceillac, le Queyras, c'est le difficile équilibre entre l'histoire de vieilles bâtisses et les nécessités de la modernité, entre le moyen de subsistance exclusif de nos aïeux et les exigences d'une économie actuelle devenue presque aussi exclusive.

Les tas de fumier me rappellent à chaque passage que notre différence, celle qui fait que nous aimons profondément nos vallées, est liée à cet équilibre qu'il nous faut conserver....

Laurent

 

4 Juillet 2009

Super votre boulot, je suis amoureux de la nature je vis dans le Haut doubs et suis spéléo explorateur, c'est à dire que je cherche inlassablement des grottes inconnues. Je viens d'en ouvrir une avec 3 squelettes d'ours, génial. Bonne continuation, ça a l'air magnifique chez vous...

Domi

 

4 Juillet 2009

Bonjour Ceillac,

Depuis 30 années été et hiver à Ceillac avec plaisir. Pour un bon repas <LE MATEFAIM> avec SABINE et YVES. Pour un bon séjour, camping <LES MELEZES> avec BRIGITTE, STEF, J C CARLE. Sans oublier JP et CLAUDE FOURNIER à la <ROSACE>

PAULO, Villeurbanne

 

2 Juillet 2009

Un village magnifique avec fleurs inoubliables et un ciel bleu ! un seul bémol ! Avant d'arriver au village, un fermier nous accueille avec de beaux tas de fumier tout au bord de la route ! Le maire ne peut il pas intervenir pour déplacer cet engrais dit écologique ?

Cordialement

G Thomassier, un savoyard de passage

 

22 Juin 2009

Bonjour !

Je trouve que c'est une excellente d'idée que de laisser la parole aux internautes, connaissant Ceillac. Merci à l'Equipe du site.

J'ai lu certains écrits précédents, et c'est émouvant de constater que tant de personnes sont fortement attirées par cette vallée d'altitude si reposante. Je fais partie de ces personnes depuis bien longtemps également.

Je venais, tout petit, avec mes parents en camping, dans ce petit camping très sympathique "Les Moutets". Depuis 2003, j'y reviens régulièrement. Ma petite tente bivouac, ma copine Amélie, et hop ! C'est parti pour Ceillac !

On arrive par le train de nuit à Guillestre. Là, une navette conduite par un Monsieur très sympa nous amène à Ceillac, et ce sont les vacances qui débutent pour nous ! Ce même Monsieur, nous avait d'ailleurs, emmenés, avec un groupe de personnes, au Pré de Madame Carle. Cela nous avait permis de randonner en bordure du Glacier Blanc, en face du Pelvoux. Journée inoubliable de beauté.

Nous saluons amicalement Bernadette, qui nous accueille au camping. Très gentille. Nous espérons la revoir cette année, car en effet, nous revenons. Nous arriverons par le train de nuit, le 5 juillet au matin ! Si vous voyez un petit indien avec sa petite copine, et bien c'est nous...lol. Je revois la superette. Pour nous vacanciers, c'est important ! En effet, il faut absolument manger au MATEFAIM... Très très bon restaurant, et les propriétaires et serveurs, sont très accueillants, sont très gentils. La Pela est excellente, je vous la conseille.

Ceillac, je dirais que ce lieu me rappelle mon enfance. Tant de beaux moments partagés avec mes parents, au milieu des fleurs, au son du torrent, avec cette sensation de bien-être. Et ! Et ! Je vous conseille aussi, le farniente, au centre de Ceillac... à tomber de plaisir ! La carte est très séduisante. Beaucoup de thés, chocolats, desserts, etc. dans un chalet en bois authentique. La dame et son équipe sont très accueillantes. Il est possible de déguster un délicieux thé indien (par exemple), tout en jouant à des jeux de société.

Maintenant, à l'aube des mes 30 ans, j'ai l'impression de vivre la nature avec plus de profondeur, d'émotion, de religiosité. Par mes orgines indiennes, je repense au Mahabharata, dans lequel, chaque élément de la nature, est habité par une divinité. Les montagnes du Queyras, semblent être puissantes par leur dimension divine. Elles me font oublier mon orgueil, ma vanité. La recherche de la satisfaction, qui anime chacun de mes pas, prend toute sa dimension, à travers le silence de la nature qui est un chant si profond. Cette montagne, me relie à une dimension universelle, à travers laquelle, tous les Etres Humains semblent s'entendre entre-eux et respectent naturellement l'environnement.

Niveau météo, c'est presque tout le temps le soleil. Il peut y avoir un ou deux orages. Mais c'est le beau temps qui l'emporte. Et pour finir, ce qui est très bien, c'est qu'il n'y a même pas besoin de voiture : le camping les Moutets est à 400 mètres du centre ville. Les randonnées sont accessibles à pied. Pour les courageux, il est possible d'aller aux cols Tronchet et Albert à pieds depuis Ceillac (nous les avons gravis, c'est magnifique...). Saint Véran se trouve de l'autre côté de la montagne par le col des Estronques. Les Lacs Miroirs et Sainte-Anne sont accessibles, à pied depuis Ceillac.

Vivement Ceillac ! A bientôt !

Peter

 

19 Juin 2009

Bonjour,

Je regrette beaucoup que les informations figurant sur le site internet ne soient pas actualisées et qu'il n'y ait rien sur l'été 2009... Je viens souvent à Ceillac et y serai du 6 au 12 juillet. Pourriez-vous m'envoyer le programme d'animations par mail ? Je vous en remercie à l'avance.

Bien cordialement,

Albane Carle

Le programme de cet été a été arrêté depuis peu de temps et il faut me laisser le temps de le mettre en forme et de le mettre en ligne...

 

15 Juin 2009

Est-ce que  le nouvel émetteur permettra  la réception de l'image aux résidents du lotissement "le Queyras" comme le permettait l'ancien ?

D'autre part, si l'ancien "gâchait" le paysage aux yeux de certains, 40 m de ferrailles dans un bois ne fait-il pas que déplacer le problème ?

A priori l'emplacement a été choisi de façon à ce que toute la vallée puisse recevoir correctement les différentes émissions, TV, téléphone...

Quant au problème du pylône, s'il est un fait que l'impact paysager du nouvel emplacement n'est pas négligeable, il est, à mon humble avis, malgré tout moindre que l'ancien, situé au beau milieu de la plaine des Oches.

 

13 Juin 2009

Bonjour Ceillac,

Merci pour ces magnifiques photos aériennes ! De plus, nous avons suivi le parcours du Dauphiné Libéré qui passait dans la région. Plus que deux semaines de patience et nous serons chez vous.

A bientôt,

Louis et Claudine (Belgique)

 

11 Juin 2009

Bravo pour ce site qui donne vraiment envie de venir vous voir et visiter votre magnifique vallée !

C'est d'ailleurs ce que nous ferons cet été et nous nous en réjouissons d'avance. Petite suggestion : une rubrique des recettes et spécialités locales serait des plus intéressantes......

A Bientôt ! et vive la montagne !

Roger Muckensturm

Je retiens l'idée de création d'une page consacrée aux spécialités locales. Je fais donc appel à celles et ceux qui auraient de quoi l'alimenter...

 

24 Mai 2009

Bonjour à vous tous,
 
Merci encore pour ce site qui me permet de rester virtuellement en contact avec Ceillac... C'est énorme le bien que cela me fait.

Je reviens pour la 4ème année consécutive le 15 août chez vous et ce , pour quinze jours. Je décompte et c'est long. Depuis que je suis à nouveau connecté à internet, je viens quasiment tous les jours visionner les photos de la webcam suivant ainsi l'évolution du paysage au fil des jours.
 
Merci encore et à bientôt...
 
Et pour ceux qui liraient ceci avant d'aller à Ceillac, pensez à passer au MATEFAIM : c'est délicieux et les tenanciers sont très sympathiques...

E. Briquet (de Belgique)

 

18 Mai 2009

je cherchais comment écrire Chalmettes car nous allons aller y pique niquer avec les Aînés et je n'ai pu m'empêcher de naviguer sur votre site. Que du bonheur, et encore félicitations

Martine CROCE Responsable service Aînés ACSSQ

 

12 Mai 2009

Sans vouloir polémiquer sur le sujet, de nos jours, effectivement s'il y a une offre la demande suit. mais si l'on veut s'endormir lorsque les marmottes sortent le bout du museau un temps proche viendra où le Queyras retournera "aux confins du territoire national", et les gens qui ont oeuvré pour le développer  l'auront faiT en vain. 

J.J.S.

 

10 Mai 2009

Nous fréquentons la station de Ceillac depuis de nombreuses années et nous sommes attachés aux nouvelles du village et de ses habitants même hors vacances.

Cependant, il serait peut-être judicieux de joindre les photos des personnes décédées ou des heureux parents. En effet, si beaucoup de visages nous sont connus, certains noms ne nous sont pas familiers.

Bravo pour la tenue de ce site agréable et toujours renouvelé. Ils nous permet d’être un peu en vacances toute l’année !

A bientôt

Claudine et Patrick

S'il s'agit d'un personnage public, il devrait alors être assez facile de trouver une photo. Dans le cas contraire, je ferai mon possible, avec l'accord de la famille bien sûr...

 

6 Mai 2009

Enfin, enfin un message qui souligne qu'il est dommage de fermer fin mars quand partout ailleurs dans les Alpes on skie jusqu'à la mi ou la fin avril.

Pas assez de monde ? Mais en janvier y a t-il assez de monde ? Pourquoi ne pas ouvrir que les week end ? Pourquoi ne pas faire des coups de pub "tel we, forfait à 1 euro pour les mamans qui skient en famille par exemple". Et de diffuser large.... Dans certaines stations de moyenne altitude pas toujours servi en neige ces dernières années, il est déployé des trésors d'ingéniosité pour faire monter les skieurs. Et cette année, la rocade de Grenoble a été encombrée les samedis d'avril comme les samedis de février, avec des voitures portant des skis. Inutile de me répondre de rester dans les Alpes du Nord, ce n'est pas là le propos.

Mais comme c'est dommage d'entendre des amis dire "le Queyras, oui c'est beau mais que veux tu le 10 avril pas moyen de prendre une remontée ni de louer une paire de skis de fond ou de raquettes".

Béatrice

Hormis le fait que la neige en avril est aléatoire, tant en quantité qu'en qualité - il suffit de se souvenir d'avril 2007 - il est une réalité économique incontournable.

Sur Ceillac, faire tourner les remontées mécaniques signifie embaucher une douzaine de personnes au quotidien (télésiège, téléskis, dameurs, pisteurs, caisses, entretien...). A ce coût salarial, s'ajoutent la facture électrique (imaginez ce que consomme un 6 places débrayable...), les assurances, l'entretien des machines, le gas oil...

Sur l'ensemble de la saison, l'équilibre est déjà très difficile à trouver, sachant, qu'effectivement, janvier est un mois peu fréquenté, alors comment peut-on imagnier ajouter une période forcément limitée en fréquentation qui ne ferait qu'obérer le budget des remontées ?

Personnellement, je suis d'avis de laisser les grandes stations, telles que Vars ou Risoul ouvrir à Pâques, des stations qui ne sont guère éloignées du Queyras, et qui peuvent se permettre ce genre d'engagement.

 

18 Avril 2009

la dernière chute de neige montre de paysages superbes,  et le cumul de chutes de neige atteint le niveau de 1978. Toutefois, en 1978, les remontées fonctionnaient encore jusqu'à la mi-avril (le 20 si mes souvenirs sont bons), et les touristes étaient encore là.....

Les Orres sont ouverts jusqu'au 26 avril cette année, peut-être faudrait-il méditer sur l'expérience...

J.J.S.

Autres temps, autres moeurs... Il est sûr que la neige particulièrement abondante cette année aurait pu permettre de prolonger l'ouverture de la station mais il est un fait avéré, c'est que le ski aux vacances de Pâques n'est plus pratiqué que de manière confidentielle hormis, certainement, par les grandes stations, telles que Tignes, Val d'Isère, voire les Orres.

L'exploitation des remontées mécaniques ayant un coup incompressible et non négligeable, il paraît donc difficilement envisageable de prolonger l'ouverture dans le Queyras si trop peu de skieurs les empruntent.

Malgré tout, il y a quelques années, une tentative a eu lieu ; elle a confirmé cet état de fait...

Adoncque !

 

5 Avril 2009

Cher ami,

Votre souci de ne pas mettre en péril d'ordre public lors de la rencontre de ces deux personnalités est tout à votre honneur.

Il me paraît néanmoins possible d'éviter tout affrontement en faisant appel au 27ème bataillon de "Pêcheurs Alpins", qui semble être l'unité la plus adaptée à ce genre de mission.....

Ceci n'est qu'une suggestion, je mesure bien la gravité de la situation et ne cherche en aucun cas de fausses solutions qui n'auraient pour but que de chercher à "noyer le poisson"....

Cordialement,


A & C

 

4 Avril 2009

Je suis un peu inquiet à propos de la visite de Spielberg à Ceillac, et surtout du tournage en Août prochain. Il se trouve qu'approximativement aux mêmes dates, j'ai invité chez moi le Dalaï Lama, qui est un ami personnel. Par de discrètes allusions (respect de la réserve bouddhiste...), j'ai vaguement saisi qu'il existe une sorte de désaccord entre ces deux éminentes personnalités. Il ne faudrait surtout pas que des troubles à l'ordre public surviennent, du fait de partisans de l'un ou de l'autre. Voilà une situation un peu embarrassante. Il eut été sage de me demander mon avis avant.

Maintenant, que faire ? J'espère recevoir des idées sur le sujet. Merci d'avance.

J.L. Luche

 

1 Avril 2009

Bonjour à tous,

Quelle sage décision d'avoir élu Bernard Busser comme président de l'association "les Amis de Ceillac". En plus des amis de Ceillac, il est aussi l'ami des stars. Steve (on peut l'appeler comme ça maintenant?) tournera le 20 août, jour de la Saint Bernard, cela sera sûrement une bonne fête.

Dommage que le lac Sainte-Anne n'ait pas été choisi, il y aurait eu de beaux plans à faire : Harry (Harrison Ford of course) face à face avec un orque.

À l'année prochaine, salut,

Jean-Sébastien.

Concernant la dernière phrase faisant allusion à l'orque, voir la nouvelle du 1 er avril 2003...

 

Tournage

Pouvez-vous confirmer qu'en contrepartie de l'utilisation du "modèle" de l'église de Sainte Cécile et des tournages à intervenir à Ceillac Steven Spielberg s'est engagé à prendre en charge la restauration du clocher  de cette belle église dont le sommet de trois pyramidons est déjà tombé tandis que le 4ème menace de le faire sur les visiteurs ?

CG

Fait est que le clocher de l'église Sainte-Cécile, église classée rappelons-le, a subi les outrages du temps et qu'il faudrait sans tarder entreprendre des travaux nécessaires...

 

Bonjour Monsieur l'Instituteur et ses élèves,

Et comme Spielberg signifie "montagne de jeu" nous n'avons pas fini de nous amuser avec cette nouvelle de poids.

Salutations.

Loïc Hatorze

PS: l'orque du lac Sainte-Anne a bien passé l'hiver ?

 

Ah, bravo ! Toujours fameux ce premier avril à la mode de Ceillac !!!! Je note même d'énorme progrès dans la maitrise de Photoshop ! A quand le débarquement d'un extra-terrestre dans la vallée...un extra terrestre venu en navette gratuite bien sûr.

La famille Cros

 

Bonjour,

J'ai lu votre article sur le projet de film de Spielberg, et je serais heureuse de faire partie des figurantes.

Je crois avoir le profil demandé, et pour vous en convaincre, je  joins ma photo.

Par avance merci de la transmettre au producteur.

Françoise, de Meaux (77)

 

J'espère que Spielberg fera la part belle aux poissons (d'avril) dans son film.

Jean-Paul Morisot

 

31 Mars 2009

MONSIEUR LE MAIRE

Dimanche, nous avons appris par l’intermédiaire de notre fils (thomas LEDUC, il travaille à la maison de retraite d’Aiguilles), le décès de votre administré, Léon-joseph FOURNIER, figure emblématique de votre village, très grand personnage, ouvert à toutes discussions et d’une gentillesse extrême, une très grande perte pour le village et des vacanciers qui le connaissaient.

Nous venons depuis plus de 20 ans à Ceillac et notre fils a décidé de venir s’installer et travailler dans votre belle région et a bien connu Monsieur FOURNIER, puisqu’il l’a soigné avec le plus grand des Honneurs. Je vous prie, SVP Monsieur le Maire, de bien vouloir présenter nos plus sincères condoléances à la famille ainsi qu’à la population.

Alain LEDUC 62110 Hénin Beaumont

 

31 Mars 2009

Pendant quelques jours et souhaitant me ressourcer et fuir, j'avais choisi la Vallée du Queyras et plus particulièrement Ceillac.

Le bonheur avec la beauté, la lumière, le site. A mon retour à la ville, j'ai consulté votre site Internet. Celui-ci démontre votre dynamisme et votre convivialité et donne une image réelle des lieux. Je n'ai qu'une envie, repartir, revenir, y rester, y vivre. Merci pour votre initiative de pouvoir laisser s'exprimer les habitants, les visiteurs et les autres.

Il n'est pas utile de faire des milliers de kilomètres pour découvrir des paysages à couper le souffle.

A très bientôt, à Ceillac,


Patricia Ferréol

Un grand merci pour votre appréciation positive du site, appréciation que sauront apprécier à sa juste hauteur, celles et ceux qui y contribuent, au premier desquels les enfants de la classe des grands de Ceillac.

 

30 Mars 2009

Juste 2 photos prises le 6 mars lors du stage compétition encadré par Sylvain Fournier, moniteur ESF de Ceillac...

Maurice M.

 

29 Mars 2009

C'est avec une profonde peine et une immense tristesse que j'ai appris le décès du "Pépé Fournier". Je tenais à soutenir toute sa famille dans cette épreuve. Je me rappelle de sa gentillesse et de son dévouement auprès de nous tous lorsque je travaillais au gîte et au snack. Il avait toujours une parole agréable et le sourire malgré que la vie ne l'ait pas épargné.

Je présente toutes mes plus sincères condoléances à son fils Jojo, ses belles-filles, ses petits enfants et arrières petits enfants et je me souviens aussi de son fils Claude qui lui aussi était quelqu'un de bien au sens large.

MT RICHARD

 

29 Mars 2009

Coucou,

Nous remerçions chaleurement le personnel du télésiège pour leur conscience professionnel et humaine.

Samedi 21 Mars, suite à un chemin non balisé, nous nous sommes égarés et avons rebroussé chemin d'où notre retard pour le dernier télésiège. C'est avec gentillesse que celui-ci a été remis en fonction pour que nous puissions regagner notre gîte à CEILLAC qui est un site merveilleux et authentique.

C'est notre 2ème séjour et sans doute pas le dernier. Merci à Yves et Sabine pour leur accueil toujours aussi convivial. Une adresse LE MATEFAIM, le bouche à oreille, ça marche.

Notre bon souvenir le groupe des 9, Francis, Olivier, Bernard, Rossy, Lucille, Corinne, Marie-Jo, Karine (suisse), Lysiane

 

19 Mars 2009

Je viens de découvrir qu'une certaine marmotte découvre qu'il va y avoir une caserne de pompiers à Ceillac... En voilà une nouvelle qu'elle est bonne!!

Le Furet

 

15 Mars 2009

Salut !!

Comme depuis 7 ans, nous avons passé une semaine super (du 28/2 au 7/3 ). Très bon accueil, comme toujours, et la détente au maximum.

Ma fille a passé sa 2ème étoile (merci Rémy) et les monos de l'ESF sont toujours aussi dispos. A souligner les agréables apparts de Queyras résidences et une adresse à retenir pour manger : le Matefaim, tenu par Yves et Sabine.

Quant à ce problème de navette, certaines personnes devrait profiter de la chance d'etre au ski et non de venir râler sur les facilités que leur offre gratuitement la commune.

A bientôt.

famille Vandenbussche à Tourrette-Levens.

 

14 Mars 2009

Hello,

Je ne suis pas étonné de ce genre de réaction, vous avez la chance et le privilège (réservés aux nantis, par les temps de tumulte actuel) de venir dans une station familiale et préservée. S'il faut avoir toutes les commodités (chèrement payées par la collectivité, je suppose) vous devriez naturellement vous intéresser davantage à d'autres structures "plus développées et conformes à votre confort mesquin". Les gens de Ceillac que je cotoie depuis 15 ans n'ont pas besoin d'esprits chagrins. Libres à vous de choisir des stations plus bling-bling !!

JP Istasse, fidèle d'un plat pays

 

14 Mars 2009

Tout d'abord merci à Mr l'entendeur pour sa réponse.

En ce qui concerne la mise en place des rotations des navettes, je ne sais pas si la consigne de faire demi-tour afin de prendre les passagers restés sur le bord de la route, a été bien assimilée.

D'autre part, prendre la navette à 8 h 30 et attendre 1 heure avant le début des cours n'est pas vraiment une solution (on est en vacances après tout et pas sur les quais du métro parisien !!.....).

De plus, il faut quand même souligner que ces navettes "gratuites" sont certainement payées dans les forfaits de ski que nous achetons (tout le monde sait bien que les gestionnaires des stations ski ne sont pas des philantropes et que, de nos jours, tout se paye !).

Quand à la solution qui peut être mise en place, par exemple, pourquoi ne pas faire "tourner" une navette sur les trois existantes sur le bas du village lorsque, justement, il y a affluence le matin ?

Cela étant dit, peut-être que d'autres esprits beaucoup plus rompus à ce genre de problème que moi pourront éventuellement trouver une autre solution ???

Par contre, une chose est certaine, c'est qu'en effet, nous ne nous sommes pas adaptés à votre service "OFFERT" (et compte-tenu des commentaires que j'ai pu entendre, nous n'étions pas les seuls) et nous avons bien compris que si cela ne nous convenait pas, nous pourrions toujours prendre notre propre moyen de transport pour accéder à la station !

Bravo pour votre station "FAMILIALE", sachez que publicité en sera faite en ce sens...


Famille MUNIZ

Petite précision utile, le coût des navettes n'est pas intégré au forfait, il est entièrement supporté par la seule commune de Ceillac.

 

9 Mars 2009

Bonjour,

Je prends connaissance du message de la famille Muniz. Je déplore qu'elle ait pu attendre 25 minutes les navettes à l'arrêt de l'ESF (numéro 7). Les cours de ski pendant les vacances de février commencent à 9 h 30 et comme aux heures de pointes du métro Parisien, de 9 h 00 à 9 h 30, c'est l'affluence. Les petites navettes mettent une vingtaine de minutes à ces horaires pour faire le circuit et la grande, près d'une demi heure.

Depuis l'origine de la station, les navettes existent et elles ont pour objectif, comme le souligne la famille Muniz, de justifier la vocation de station familiale de notre village. Ces navettes GRATUITES, dont les arrêts dans le village sont nombreux (7) et qui déposent les skieurs sur le front de neige ont aussi pour but de permettre à nos visiteurs de laisser leur voiture en place pendant leur semaine de vacances. Leur fréquentation, plus de 2000 passagers transportés certains jours de février, montrent, je crois, qu'elles remplissent leurs objectifs. Leur succès va grandissant mais depuis l'arrivée des sports d'hiver à Ceillac, dans les années 60, elles existent, et la mairie, comme le transporteur réfléchissent à la meilleure organisation possible. Ainsi, à 9 h 00, les navettes démarrent de différentes stations du village, bus, arrêt 1, petites navettes, arrêt 3. 9 h 00 est l'heure d'affluence et lorsqu'elles arrivent à l'arrêt 7, elles sont pleines.... Aussi, elles ont pour consigne, lorsqu'un groupe a été laissé aux arrêts 5, 6, 7... de faire demi-tour, lors du tour suivant, pour charger les passagers qui ont vu passer la navette pleine. Dès lors, le tour d'une navette aux heures d'affluence prenant 20 minutes, il n'est pas déraisonnable, de penser que la famille Muniz ait pu attendre jusqu'à 9 h 25 pour que la navette passée pleine une première fois devant elle, la prenne au tour suivant....

Sauf à démultiplier indéfiniment le nombre de navettes entre 9 h 00 et 9 h 30 et augmenter proportionnellement, pour la mairie, leur coût, il nous semble difficile d'optimiser d'avantage l'organisation. Nous restons néanmoins à l'écoute de toutes les propositions.

Pour l'année prochaine, nous pouvons donner les conseils suivants à la famille Muniz : ne pas attendre 9 h 00 pour se rendre à l'arrêt navettes (elles commencent en février à 8 h 30 et les premières sont bien moins remplies) ; notre village n'est pas si grand, l'arrêt 6 n'est donc pas bien loin (mais il y a du monde à tous les arrêts entre 9 h 00 et 9 h 30) ; enfin, nous ne lui conseillons pas mais elle pourra aussi prendre sa voiture, elle en assumera alors les coûts de fonctionnement et prendra le temps de trouver une place de parking, souvent loin du front de neige et de si rendre en portant skis et enfants....

Notre commune fait de gros efforts pour la mise en place du service de navettes (Village ou Queyras le mercredi) et cherche à satisfaire, au mieux, nos visiteurs. La plupart du temps, heureusement, ce service GRATUIT est apprécié, je crois, à sa juste valeur.

Je regrette que la famille Muniz qui a passé "une semaine fabuleuse" n'ait pas su s'adapter au service qui lui était OFFERT.

L'entendeur, Laurent FAVIER

 

6 Mars 2009

Bonjour,

Rentrés hier soir de Ceillac nous sommes encore une fois enchantés par notre séjour. C'est la troisième année consécutive que nous y passons notre semaine de vacances d'hiver et c'est toujours le même plaisir. Encore plus grand cette année grâce à la neige qui était plus abondante que les années précédentes et au soleil qui a été présent tout au long de la semaine.

Merci à tous pour votre accueil, ne changez rien, nous reviendrons très vite.

Famille GADOIS (91)

 

5 Mars 2009

Bonjour,

Je viens de découvrir dans la rubrique "dernières nouvelles" le projet d'une caserne de pompiers à Ceillac…

… aie aie aie, personnellement, je souhaiterais qu'elle ne soit pas exposée en plein milieu du "décor", ce type d'architecture pseudo montagnard-moderne dénaturerait l'environnement au même titre déjà que certaines constructions des années 60-70.

Et cela serait un pas supplémentaire pour accepter de nouvelles batisses incongrues et pas du tout intégrées dans l'environnement.

Avis et crainte de Marmotte

La construction d'une nouvelle caserne était une nécessité, l'ancienne, un ancien garage, n'ayant de caserne que le nom...

Elle offrira enfin une infrastucture compatible avec les missions dévolues aux pompiers. De fait, son architecture a été dictée par sa nécessaire fonctionnalité mais, malgré cette contrainte lourde, le bâtiment devrait parfaitement s'intégrer dans le paysage, en témoigne le plan ci-dessous.

Vos craintes ne sont donc pas, à mon humble avis, justifiées...

 

5 Mars 2009

Juste un petit bonjour pour témoigner des merveilleuses vacances passées sur les skis.

J'ai repris l'école, et je remercie MARION, ma monitrice, qui m'a permis de prendre pour la 1ère fois le télésiège....avec ma 2ème étoile, et un petit coucou à la gentille dame que l'on aperçoit qu'à travers sa petite fenêtre au pied des pistes.

Bien sûr, à l'année prochaine, et bonne fin de saison à tout le personnel de la station, ainsi qu'au FARNIENTHE, à QUEYRAS-RESIDENCES, sans oublier ANNICK et CELINE mes précedentes monitrices.

Agathe - Palaiseau

 

2 Mars 2009

Bonjour à tous,

Cette année encore, nous avons passé une fabuleuse semaine à Ceillac, nous avons retrouvé nos amis les Gauthier et les enfants ont obtenu leurs fameuses étoiles...

Un seul bémol à cette semaine, les rotations des navettes qui systématiquement oublient que le "bas du village" aussi compte pas mal de skieurs. Le matin, cela nous a valu d'attendre la navette de 9h à 9h25!! Prêt de 30 mn à attendre et voir passer les navettes sous son nez avec des enfants "pressés" et "stressés" de rejoindre leur cours de ski, c'est difficilement acceptable et explicable pour une station qui se veut familiale !!!

Il faut espérer que dès l'année prochaine l'ESF et le Maire du village n'oublieront pas ces vacanciers-skieurs du bas du village et que le parcours de ces navettes sera étudié de plus prêt....

A bon entendeur...

Famille MUNIZ

 

2 Mars 2009

Nous avons découvert Ceillac grâce à nos amis Gapençais l'année dernière et l'avons fait découvert à notre tour cette année.

C'est un total dépaysement à chaque fois. Le village est authentique et accueillant, les habitants y sont souriants ! Ne changez rien ! Nous avons particulièrement apprécié le Farnienthé au retour des pistes...

Les Bretons et les Normands

 

22 Février 2009

Bonjour,

De retour d'une semaine merveilleuse à Ceillac, le morale reste bon grâce au soleil et la neige en abondance cette année et l'accueil toujours chaleureux des habitants.

Habitués aux randonnées d'été, c'était notre première fois l'hiver et nous ne sommes vraiment pas déçus!

A bientôt sur les sentiers

famille Mozina (69)

 

21 Février 2009

Bonjour,

Nous avons découvert Ceillac pour la première fois cette année. Nous avons été agréablement surpris par son charme authentique, par le fait de trouver ensemble village-paysage encore épargné par des constructions inadaptées, par des infrastructures brisant cette harmonie. Nous vous encourageons à poursuivre dans cette voie afin que ce patrimoine demeure en l'état encore de nombreuses années.

Nous étions venus pour la pratique du ski de fond. Le domaine est très beau. Nous mettrons seulement un bémol à cela en précisant que les pistes de fond n'ont pas été suffisamment entretenues ou même tracées 
régulièrement. Nous payons une redevance et demandons simplement le respect.

Jo (Bretagne)


 

17 Février 2009

Nous avons passé une super semaine. Pas très envie de repartir, mais pas trop le choix.

Ceillac est différent sous la neige mais ses habitants toujours aussi sympas.

A très bientôt, j'espère et si possible, bonjour à la famille ALLAIS.

Babette et Pierrre (87)


 

15 Février 2009

Vacances du 7 au 14 février 2009.

Merci pour cette semaine riche en émotion ... Ceillac petit village reposant où les habitants sont charmants ...

Merci à tous

Bernadette - Jean et Emma Racine

PS: On revient l'année prochaine pour une 4ème fois !!!!

12 Février 2009

Un reportage sur le cartable à la neige a été diffusé sur M6 le 11 Février. Pour le visionner, il suffit d'aller sur le site www.m6replay.fr et de choisir l'émission "100 % mag" du 11 Février. Le reportage se situe à 23 minutes et 51 secondes de l'émission.

Dépêchez-vous, je ne sais pas combien de temps l'émission va être en ligne!

Poupette

27 Janvier 2009

Bonjour aux amis ceillaquins et encouragements aux artisans du très beau site ceillac.com.

Pour répondre aux doléances de la famille BRIOIS relatives à l'accès bien difficile aux images de la webcam, je reprends les informations déjà parues sur le forum : en y allant par l'adresse
http://www.molinesenqueyras.com, puis rubrique webcam. Toutes les images des webcams du QUEYRAS s'ouvrent alors quasi instantanément, y compris celles de CEILLAC. Et le plaisir de consulter les vues enneigées de CEILLAC et des autres villages du QUEYRAS revient comme par magie.

Je ne sais quelle est l'origine de la difficulté qui survient lorsqu'on essaye d'atteindre les images webcam via le site ceillac.com, mais il ne s'agit pas d'un problème affectant les ordinateurs même anciens et parfois paresseux des amis qui consultent le site, mais certainement d'un problème technique lié au serveur du site.

Longue vie à ceillac.com.

Merci pour les belles photos mises en ligne régulièrement sur le site.

Une autre source de plaisir: les photos publiées sur le site http://www.flickr.com, notamment par "Laurence" ou par"quelquepartsurlaterre" et d'autres encore, qui sont de véritables
ravissements (tapez CEILLAC dans la rubrique RECHERCHER).

Une requête: le site ceillac.com pourrait-il être mieux nourri encore des nouvelles "administratives" qui concernent la vie de la Commune de CEILLAC. On a parlé longtemps des décisions et événements relatifs aux PLU, plans de prévention des risques, projets d'extension, pression immobilière sur le village, risque de sortie du parc régional naturel (ce qui constituerait une erreur irréversible, triste et infiniment
dommageable)
... et depuis longue date maintenant, les nouvelles ne parviennent plus.

Notre voeu : que CEILLAC puisse conserver son âme, l'attrait d'un sympathique village de montagne qui échappe aux pressions de toute sorte, qui demeure vigilant à la fragilité de tout ce qui en fait la
spécificité, la véritable mais parfois précaire beauté des petites choses qui en constituent le patrimoine. Qu'une grande attention soit apportée aux caractéristiques urbanistiques d'intégration et à la
modestie que doivent conserver les nouvelles constructions (on ne peut construire à CEILLAC comme autre part parce que le risque de dénaturer l'homogénéité du bâti est grand), qu'une attention particulière soit apportée à la rénovation et à l'amélioration de ce qui existe déjà et qui a parfois été édifié dans la hâte après les inondations de 1957 notamment et qui mérite à présent un geste architectural significatif.

Que CEILLAC soit protégé toujours des tentations et des appétits féroces de la promotion. Qu'il reste CEILLAC et tout que ce nous aimons y trouver, une dimension et une quiétude qui demeurent à l'échelle de son passé de labeur, la joie de vivre, la gentillesse de ses habitants, mais surtout la beauté sauvage de son environnement préservée jusqu'ores.

Philippe LECOMTE, SAINT-GERARD, NAMUR, BELGIQUE

 

27 Janvier 2009

Bonjour,

Plus qu'une semaine, et si tout va bien, nous serons à Ceillac. Un an et demi que nous ne sommes pas venus, et première fois que nous venons en hiver. Youpiiiiiiii.
A très bientôt.


Babette et Pierre (87)

 

25 Janvier 2009

BONJOUR! NOUS ETIONS EN VACANCES A CEILLAC AVANT NOEL et nous avons eu beaucoup de neige cette semaine-là !!!!

Bonne année 2009 à ceillac et à tout le monde !!!

Isa et yves de valence 26

 

9 Janvier 2009

Ça fait bien longtemps que je en suis pas venue à Ceillac. je me sers de la tribune pour passer le bonjour à toutes les personnes qui me connaissent (l'école de ski, l'épicerie, hervé et bien sur michel votre instit avec qui j'ai découvert Ceillac) (classe de neige, verte et autonne).

Pour tout dire, Ceillac c'est la classe et çà me manque. Donc meilleurs voeux à tous et en attente de vos nouvelles. bye bye.

Odette

 

8 Janvier 2009

Une très bonne année 2009 à tous les ceillaquins et à tous les amoureux, comme nous, de ce beau village de CEILLAC.

Famille GRIMAULT

 

Meilleurs Voeux pour 2009 à tous ceux et celles qui oeuvrent sur le site de Ceillac, ainsi qu'à ses inconditionnels visiteurs et acteurs.

Françoise, de Meaux (77)

 

Bonne et heureuse année à tous les habitants de Ceillac qui m'ont laissé un bon souvenir. Une bonne santé et beaucoup de touristes.... et la paix dans le monde. Des grosses bises à tous.

Jacqueline Delamotte

 

7 Janvier 2009

Que 2009 soit pour tous ceux qui consultent régulièrement ce site et pour tous ceux qui le découvriront une bonne et heureuse année.

Les temps difficiles que nous allons devoir traverser ensemble exigent que nous soyons tous des ambassadeurs enthousiastes et convaincus  de notre village qui doit plus que jamais redécouvrir des démarches collectives pour valoriser  au mieux ses fondamentaux : l'accueil, l'ambiance villageoise et montagnarde, des paysages encore bien entretenus, des productions locales de qualité, un patrimoine bâti original et personnalisé.

Christian Grossan

 

Tribune libre du 1 janvier 2005 jusqu'au 31 décembre 2008

Tribune libre de la création du site jusqu'au 31 décembre 2004